Appel à contribution – Imaginer la frontière. Frontière·s. Revue d’archéologie, histoire et histoire de l’art

Frontière·s. Revue d’Archéologie, Histoire et Histoire de l’art se destine à offrir un espace de réflexion épistémologique en open access aux chercheur·se·s dont les travaux portent sur les sociétés antiques et médiévales autour du terme polysémique et débattu de « frontière ». Pour son second numéro, les auteur·e·s sont invité·e·s sont invitées à écrire sur le thème « Imaginer la frontière ».

frontiere-s

Coordination du numéro

Fabien BIEVRE-PERRIN (IRAA) et Vincent CHOLLIER (HiSoMA)
Présentation de la revue

À ce jour, peu d’espaces dédiés à la réflexion épistémologique sont disponibles en Open Access dans les sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge. C’est de ce constat que sont nés le laboratoire junior et la revue Frontière·s. Son objectif est de proposer à la communauté scientifique un support de publication rapide tout en garantissant la rigueur scientifique de l’évaluation par les pairs. Cette initiative est portée par de jeunes chercheurs de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, principal soutien du projet, en partenariat avec la Pépinière de revues de l’Université Jean Moulin (Lyon 3).

Dans les études menées sur les sociétés anciennes, la notion de frontière est bien souvent restreinte au sens de limite géopolitique. Pourtant, la polysémie du mot permet d’envisager une multitude de réflexions portant sur les modalités de séparation, concrètes ou abstraites, naturelles ou construites. C’est le sens de la revue Frontière·s : embrasser les différentes acceptions du mot frontière, en tant que limite, non seulement géophysique, étatique ou politique, mais aussi sociale, culturelle, symbolique, linguistique, métaphysique, etc. En d’autres termes, les contributions pourront interroger tous les éléments qui créent des séparations entre les individus au sein des sociétés antiques et médiévales.

Archéologues, historiens et historiens de l’art trouveront dans la revue un cadre pour appréhender la frontière comme objet transdisciplinaire. Celle-ci adoptera le format de synthèses semestrielles, articulées autour de grandes problématiques.

Appel en cours : « Imaginer la frontière »

Toute frontière fait l’objet d’un imaginaire. Quelle qu’en soit la nature, une frontière a en effet suscité une réflexion qui en a déterminé les modalités, selon des besoins et des croyances préétablies. Avec le numéro « Imaginer la frontière », les auteur·e·s sont invité·e·s à s’interroger sur les imaginaires qui ont mené à l’établissement de frontières ou qui en ont résulté, leurs acteurs et leur(s) temporalité(s). Les axes de recherches pourront appréhender aussi bien les frontières religieuses (interdits, rites de passages…), sociales (élites, clergé…), physiques (bornes, murs, fleuves…) ou encore heuristique (aires d’études, périodisation de l’histoire…). La réception pourra être également être un axe d’étude (imaginaire politique actuel de frontières dites antiques ou médiévales).
Calendrier

18 juin 2019 : appel à contributions
20 décembre 2019 : date limite de soumission des articles complets
1er mars 2020 : retours des évaluations (double aveugle) aux auteurs
1er mai novembre 2020 : date de retour des versions corrigées
juin 2019 : parution du numéro

Modalités de soumission

Les auteurs adresseront leur contribution avant le 20 décembre 2019

à frontiere-s@mom.fr, en précisant leur statut et leur organisme de rattachement.

Les contributions prendront la forme d’un texte en français comptant jusqu’à 22 000 caractères (espaces non compris), accompagnés de résumés en français et en anglais (entre 800 et 1200 caractères, espaces non compris) et de mots-clés en français et en anglais.

Les normes éditoriales sont disponibles ici.

Les normes bibliographiques sont disponibles ici.

Source : Calenda

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.