Journée d’étude – La commande artistique aux âges romans (XIe-XIIe siècle). Architecture, peinture, sculpture, orfèvrerie Approches épistémologique et méthodologique

Depuis les années 1980, l’histoire de l’art médiéval connaît un renouveau épistémologique, méthodologique et historiographique, à la faveur notamment de l’introduction de la pluridisciplinarité et de la prise en compte des sciences dites « connexes », elles aussi confrontées à ce renouvellement : l’histoire, la sociologie, l’anthropologie ou encore l’économie. C’est ainsi que les œuvres du Moyen Âge commencèrent à être étudiées dans leur contexte de production, et que la création artistique devint un sujet de recherches à part entière. Les âges romans en Occident constituent un hiatus, suscité peut-être par l’absence de sources historiques. De fait, si le statut et la formation de l’artiste pour cette période sont mieux connus, la figure du commanditaire et le processus de la commande demeurent dans l’ombre. Face à l’absence de documents de première main,

il est nécessaire d’opérer un retour aux œuvres et d’entamer une réflexion épistémologique à leur sujet. C’est le sens de la thèse que nous conduisons depuis 2016, sous la direction de Géraldine Mallet, sur les peintures murales des âges romans au sein d’un territoire correspondant à l’ancienne province ecclésiastique de Narbonne. Cette journée d’études vise, d’une part, à apporter un éclairage international à ces recherches et, d’autre part, à élargir le champ des media artistiques envisagés, en traitant, en plus des peintures murales, de l’architecture, de la sculpture, ou encore de l’orfèvrerie. L’objectif et l’ambition que nous portons pour cette journée d’études va au-delà de l’apport de connaissances sur une ou plusieurs œuvres données ; il s’agit de proposer une réflexion théorique sur leur création et leur réception, mais aussi de susciter des observations méthodologiques, en s’inscrivant dans le renouveau de notre discipline inauguré il y a une vingtaine d’années. L’ouverture vers l’Orient, à travers l’Arménie, permet aussi de multiplier les points de vue.

Programme :

Matinée

10h : Ouverture de la journée – Sophie Ducret, doctorante en histoire de l’art médiéval CEMM EA4583

10h30 : La commande artistique dans la sphère cistercienne : l’exemple de l’architecture – Sylvain Demarthe, maître de conférences en histoire de l’art médiéval, CEMM EA4583

11h : Pause

11h15 : Les ateliers de sculpture en Catalogne aux XIIe et XIIIe siècles et leur contexte. Transmission et interactions de modèles, techniques et typologies – Jordi Camps i Sòria, conservateur en chef, Museu Nacional d’Art de Catalunya, Barcelone

11h45 : Questions

Après-midi

14h : L’étude de la commande artistique à travers l’exemple des peintures murales du Midi de la France aux âges romans – Sophie Ducret, doctorante en histoire de l’art médiéval, CEMM EA4583

14h30 : Le grand mécénat (noblesse, haute Église) et le micro-mécénat (les contributions des fidèles) dans la construction des œuvres pour la célébration des cérémonies liturgiques (IXe-XIIIe siècle) – Lourdes de Sanjosé i Llongueras, docteure en histoire de l’art médiéval, Université de Barcelone

15h : Pause

15h15 : La commande artistique en Arménie (XIe-XIIe siècle) – Isabelle Augé, professeure d’histoire médiévale, CEMM EA4583

15h45 : Questions

16h : Conclusions de la journée – Xavier Barral i Altet, professeur d’histoire de l’art médiéval, Université de Rennes, Université Ca’ Foscari de Venise

Informations pratiques :

Jeudi 18 novembre 2021
Université Paul-Valéry Montpellier 3

Bibliothèque universitaire Ramon-Llull, salle Archipel

Organisation : Sophie Ducret (CEMM EA4583)
Accès libre – nombre de place limité
Renseignements : sophie.ducret@etu.univ-montp3.fr

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.