Séminaire – Quo vadis. Wissensräume ergründen

März Juni 2022

Organisatorinnen:
Maria-Elena Kammerlander (Deutsches Historisches Institut Paris), Pauline Spychala (Deutsches Historisches Institut Paris)

L’orientation méthodologique de nombreux projets de thèse en histoire médiévale de l’Europe occidentale témoigne de l’actualité des approches de l’histoire des sciences. En septembre 2021, Marian Füssel a publié le premier ouvrage introductif à cette discipline relativement jeune dans l’histoire médiévale, dans lequel il souligne que le grand potentiel intellectuel de l’histoire des sciences ne se révèle que dans le travail historiographique lui-même. Alors que les considérations théoriques et la recherche appliquée peuvent être discutées dans les nouvelles publications alle- mandes et françaises, il manque encore une plateforme pour ces textes, qui soit ouverte aux jeunes médiévistes. Quo vadis cherche à pallier ce manque en s’adressant aux étudiants et étudiantes de master avancé/e/s ainsi qu’aux aux doctorants et doctorantes. Au cours de chacune des sept sessions, les jeunes chercheurs et chercheuses présentent leurs projets à travers un commentaire d’un texte de base de leur recherche, important pour eux et accessible à tous les participants, afin de le soumettre à la discussion. L’objectif de cet échange est de faire se croiser les chemins de la recherche franco-allemande afin d’explorer l’une des rares »terrae incognitae« de la recherche his- torique à partir d’une perspective commune, comme le dit Christian Jacob dans son introduction à la collection Lieux de savoir. En ce sens, le séminaire n’est pas limité aux seules études historiques médiévales, mais veut s’enrichir d’approches interdisciplinaires issues, entre autres, des études romanes, des études allemandes ou encore de la sociologie.

Inscription jusqu‘au lundi avant la date de la conférence, à l‘adresse suivante: quovadis@dhi-paris.fr

Abbildung: Anonym, Florus, Paulus-Kommentar, 12. Jahrhundert, 480 × 345 mm. Paris, BnF ms. lat. 11575, fol. 1r (Foto: Sourcegallica.bnf.fr / BnF)

Programme :

Mittwoch 30.3.2022, 18.00–20.00 Uhr
Cécile d‘Eimar de Jabrun Barluet (Paris)
Des conciles et des lettres. Réseaux savants et constructions des doctrines ecclésiologiques au temps des conciles réformateurs (première moitié du XVe siècle)

Mittwoch 13.4.2022, 18.00–20.00 Uhr
Teresa Barucci (Cambridge)
(Re)constructing Origin-Based Forms of Identity at the Late Medieval Universities of Paris and Orléans

Mittwoch 27.4.2022, 18.00–20.00 Uhr
Lorenz Kammerer (Mainz)
Die gelehrte Auseinandersetzung mit den Kreuzzügen anlässlich des Zweiten Hussitenkrieges 1467

Mittwoch 4.5.2022, 18.00–20.00 Uhr
Sondertermin – Sven Ködel (DHIP)
Französische Bibliotheks- und Archivlandschaft digital ergründen

Mittwoch 18.5.2022, 18.00–20.00 Uhr
Florian Schreiber (Heidelberg)
Fürst – Universität – Geld. Eine vergleichende Untersuchung der Finanzen
der Universitäten Heidelberg und Freiburg bis zum Ausbruch des Dreißigjährigen Kriegs

Donnerstag 2.6.2022, 16.00–18.00 Uhr
Lisa Weigert (Zürich)
The Depiction of Britain on the Gough Map. Its Sources and its Authorship

Mittwoch 15.6.2022, 18.00–20.00 Uhr
Thomas Billiard (Paris, München)
Le »premier« registre de comptes municipaux (»Stadtrechnungen«) de la ville de Nuremberg (1377). Genèse d’une méthode comptable en milieu urbain

Source : DHIP – IHA

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Séminaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.