Appel à contribution – Nocturnes de l’Histoire

L’objectif des Nocturnes de l’Histoire est de promouvoir une diffusion large du savoir historique en valorisant des manifestations de qualité et en rendant accessibles les résultats de la recherche au public le plus large. Les quatre sociétés d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (SoPHAU, SHMESP, AHMUF, AHCESR) souhaitent ainsi favoriser les initiatives locales émanant de laboratoires de recherche, de sociétés savantes, d’institutions culturelles, de réseaux d’étudiants, d’équipes pédagogiques et de particuliers passionnés d’histoire. Elles n’organisent pas ces événements ni ne les financent, mais coordonnent les initiatives et la communication nationale et internationale. Elles veillent à garantir la qualité des propositions en accordant le label Nocturnes de l’Histoire aux manifestations conformes à l’esprit du projet par leur intérêt pédagogique et scientifique et respectant l’éthique de la pratique historienne. Pour plus de précision, la charte des Nocturnes de l’Histoire est disponible sur le site respectif des quatre sociétés.

Capture d’écran 2019-09-08 à 10.01.49

Les manifestations des Nocturnes de l’Histoire auront lieu en fin d’après-midi, le soir ou la nuit, afin de pouvoir accueillir un public varié et elles mettront l’accent sur les aspects insolites voire ludiques de l’histoire, en plein air comme en salle. Cela pourra être une valorisation du patrimoine au sens large (visites de sites historiques et archéologiques, de lieux de mémoire, de musées, de dépôts d’archives, de fonds de manuscrits de bibliothèques, etc.), mais aussi des conférences, des débats, des cafés historiques, des tables rondes, des ateliers, des dégustations, des reconstitutions historiques, des projections-débats de films historiques, etc.

Pour leur première édition, les Nocturnes de l’Histoire auront lieu le mercredi 1er avril 2020.

Pour soumettre vos propositions au comité scientifique des Nocturnes de l’Histoire, il suffit de remplir l’appel à propositions ci-joint avant le 21 octobre 2019. Le comité scientifique fera part de ses décisions courant novembre.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de bien vouloir contacter le secrétariat d’une des quatre associations en fonction de la période historique concernée (sophau-communication@univ-fcomte.fr ; secretariat@shmesp.fr ; ahmuf.association@gmail.com ; clement.thibaud@ehess.fr ou julie.andurain@univ-lorraine.fr) ou, à défaut, écrire à ndlh@orange.fr

Source : SHMESP

Publié dans Appel à contributions

Bourses – Getty Library Research Grants

Applications for the 2020 Getty Library Research Grants are now available online at

http://www.getty.edu/foundation/initiatives/residential/library_research_grants.html

The application deadline is October 15, 2019.

DjiCBOkUUAE3-T0-768x1024

Getty Library Research Grants provide partial, short-term support to researchers of all nationalities whose projects demonstrate a compelling need to use Getty Research Institute materials, and whose place of residence is more than 80 miles from the Getty Center in Los Angeles.

In addition to the open call for applications relating to projects utilizing any specific area of the GRI’s collections, several focused grants will be awarded:

Specialized topics:

—Research on intersections between art and science
–Research on connections between visual art forms and music
–Research considering the visual culture of food, including culinary history, and the preparation and presentation of food
–Research that utilizes the Conservation Collection, specialized research materials related to the preservation and conservation of material cultural heritage

Special opportunities for advanced undergraduates: 

–Opportunities specifically for advanced undergraduates majoring in art history, architectural history, or studio art, to conduct research in the GRI’s special collections and library

Please contact GRI Library Reference with any questions:
reference@getty.edu

Source : Blog de l’ApAhAu

Publié dans Bourse

Publication – Armando Petrucci, « Promenades au pays de l’écriture », trad. Jacques Dalarun

« Il ne s’agit pas ici d’histoire du livre ou du document. Il ne s’agit pas d’histoire des textes, d’histoire de la culture intellectuelle ou d’histoire des cultures populaires, pas même d’une histoire de l’écriture ou des écritures stricto sensu. L’aire disciplinaire qui nous intéresse est ou aspire à être plutôt une histoire des processus et des pratiques de fabrique et d’usage des produits écrits, quelles que soient leur nature et leurs fonctions, y compris (voire surtout) dans leurs dimensions anthropologiques et sociales les plus remarquables et les plus significatives. Du fait de ce choix épistémologique assumé, cet ouvrage, alternant réflexions et exemples, se présente comme une invitation à considérer les témoignages écrits (isolés ou en série, anciens ou récents, élégants ou relâchés, publics ou privés, exposés à la vue de tous ou cachés) comme autant d’épisodes d’un des chapitres les plus riches et les plus passionnants de l’histoire de l’humanité : celui de ses expressions écrites. »

Armando Petrucci (1932-2018) est un paléographe et médiéviste italien, considéré comme l’un des plus grands spécialiste de l’écriture du XXe siècle.

petrucci_cover_def_web-1

Table des matières :

Préface
Introduction
1. Lieux et espaces
2. Écrire ou pas
3. Pouvoir ou liberté
4. Typologies et fonctions
5. Techniques et modalités
6. Écrire à…
7. Textes écrits, perdus, retrouvés
8. Conserver la mémoire
Bibliographie
Illustrations

Informations pratiques :

Armando Petrucci, Promenades au pays de l’écriture, trad. Jacques Dalarun, Bruxelles, Zones Sensibles, 2019. 160 p. ISBN 978 293 0601 40 3. 16 euros. Traduction de Jacques Dalarun. Préface d’Attilio Bartoli Langeli.

Source : Zones sensibles

Publié dans Publications

Publication – « Boèce au fil du temps. Son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours », dir. S. Conte, A. Oïffer-Bomsel, M.-E. Cantarino-Suñer

Référence essentielle depuis le Moyen Âge pour les intellectuels européens, l’œuvre de Boèce contribua à l’universalisation des savoirs. Ce volume collectif met en lumière l’héritage culturel de ce grand classique de l’Antiquité, figure exemplaire de l’éclectisme scientifique.

Table des matières : ici

AolMS01b

Informations pratiques :

Boèce au fil du temps. Son influence sur les lettres européennes du Moyen Âge à nos jours, dir. S. Conte, A. Oïffer-Bomsel, M.-E. Cantarino-Suñer, Paris, Classiques Garnier, 2019 (Littératures antiques, n° 3). 651 pages.
ISBN: 978-2-406-08665-9. 34 euros.

Source : Classiques Garnier

Publié dans Publications

Journée d’étude – Référentiels de lemmes du français médiéval

L’objectif de cette journée d’étude consiste à dresser un état des lieux des pratiques, des référentiels utilisés, tout en demandant à chacun d’expliquer ou de justifier ses choix de référentiels. Après l’intervention de représentants des différentes équipes aura lieu la présentation de deux dictionnaires qui servent, entre autres, de référentiels, le Dictionnaire étymologique de l’ancien français (Heidelberg) et le Dictionnaire du moyen français (ATILF-Nancy). L’après-midi, trois tables rondes seront organisées afin de progresser dans l’harmonisation des pratiques, dans la construction d’outils communs et dans l’interopérabilité des données produites. Des conclusions dresseront un programme de travail, afin de parvenir à créer des ressources communes et partagées.

visuel_tentative

Programme :

9h : accueil et introduction
9h15 : « Base de français médiéval », par Alexei Lavrentiev (ENS Lyon)
9h45 : « Documents linguistiques gallo-romans », par Martin Glessen (université de Zurich/EPHE)
10h15 : « The Value of French », par Simon Gaunt (King’s College, London)
10h45 : pause
11h : « Omelie », par Jean-Baptiste Camps (ENC)
11h30 : « Dictionnaire étymologique de l’ancien français », par Maud Becker (Académie de Heidelberg)
12h-12h30 : « Dictionnaire du moyen français », par Gilles Souvay (Université de Lorraine/CNRS)

14h : « D’un référentiel unique à des tables de correspondances »
15h30 : « Les référentiels de POS (Part of Speech) »
16h : pause
16h15 : « Pour des règles communes de création de lemmes »
17h15 : conclusions
17h30-18h : présentation pour ceux qui le souhaitent de l’application de postcorrection de lemmatisation Pyrrha

Informations pratiques :

École nationale des chartes, 65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Delisle)
Métro Bourse, Pyramides ou Palais-Royal

Entrée libre

Lundi 28 octobre 2019 de 09 h 00 à 18 h 00

Source : École nationale des Chartres

Publié dans Conférences

Publication – Cristina Dagalita, « Un dénuement fastueux. Les œuvres d’art dans les chartreuses médiévales »

En 1385, le duc de Bourgogne Philippe le Hardi fonde la chartreuse de Champmol, près de Dijon. Les œuvres somptueuses réalisées pour ce monastère reflètent-elles la spiritualité des chartreux ? Cet ouvrage propose un regard transversal sur l’art produit pour les moines chartreux au cours du Moyen Âge. Il analyse la manière dont ceux-ci envisageaient la création artistique, d’après le témoignage de leurs textes normatifs ou mystiques. Peut-on dire qu’il y a eu un « art chartreux» ? La présent livre explore les mécanismes de la commande artistique en se plaçant du point de vue d’un ordre placé sous le sceau de l’austérité, mais destinataire de nombreuses œuvres d’art.

Table des matières : ici

9782807611481

Informations pratiques :

Cristina Dagalita, Un dénuement fastueux. Les œuvres d’art dans les chartreuses médiévales, Bruxelles, Bern, Berlin, New York, Oxford, Wien, Peter Lang, 2019. 394 p., 46 ill. coul. ISBN : 978-2-8076-1148-1. Prix : 60 euros.

Source : Peter Lang

Publié dans Publications

Appel à contribution – The Boundaries of Monastic Institutions

Session organisers: Simone Wagner (Universität Erfurt), Johannes Waldschütz (Independent Scholar, City Museum Stockach) Sponsor: Universität Erfurt, Max-Weber-Kolleg, Humanities Centre for Advanced Studies, Religion and Urbanity: Reciprocal Formations

Capture d’écran 2019-09-18 à 19.31.31

Monasteries usually secluded themselves from the world by building walls around their institutions. These walls did not only have a religious meaning but also a legal and administrative one. The physical aspect was tied to imagined boundaries being created between the religious and the secular. Imagined and physical boundaries interacted.

Nevertheless, it varied how much religious communities sought to isolate themselves. The relationship between the religious and the secular sphere was highly contested throughout the middle ages. Especially in the case of less regulated communities, the boundaries were permeable and space was used both by religious as well as secular actors. Since enclosure was seen as especially important for female monasteries, monastic boundaries and their permeability seem to have been gendered.

However, apart from spiritual matters monasteries were also concerned about the boundaries of their possessions. Charters and cartularies include detailed descriptions of the boundaries of specific possessions. Chronicles and vitae show how nuns and monks hoped to protect their possessions through performative acts such as processions with relics.

We are organising a range of sessions connected to all aspects of monastic boundaries. Papers may include but are not limited to the following points

  • The physical remains of monastic boundaries such as walls, boundary stones or gates
  • The way in which boundaries are depicted in literary, legal and visual sources
  • How monastic boundaries were constructed conceptually as well as performatively
  • The challenges and conflicts arising from boundaries of religious institutions e.g.
    securing monastic possessions and their boundaries
  • The permeability of boundaries between the religious and the secular sphere and
    shared space (co-spatiality)
  • The gendered dimensions of monastic boundaries

We are inviting students and scholars at any point in their career and from all fields, including history, archeology, religion, art history, literature and codicology to submit paper proposals of no more than 250 words on any medieval period, monastic order and geographical region.

Please submit the proposals and your contact information to Simone Wagner (simone.wagner@uni-erfurt.de) and Johannes Waldschuetz (johannes.waldschuetz@gmail.com) by September 25th 2019.

Publié dans Appel à contributions