Colloque – Time / Le temps. International Medieval Society, Paris

Programme : ici

« Qu’est-ce donc que le temps » demandait saint Augustin. « Qui pourra, pour en parler convenablement, le saisir même par la pensée ? Cependant quel sujet plus connu, plus familier de nos conversations que le temps ? »

De l’estimation des dates historiques au calcul de la date de Pâques et à l’élaboration du calendrier liturgique, les savants du Moyen Âge ont compté le temps. Le mouvement des corps dans le ciel nocturne permettait aux observateurs de calculer l’heure, de même que les instruments tels que le cadran solaire, l’horloge à eau, la bougie et éventuellement l’horloge mécanique. Architectes, sculpteurs, enlumineurs et artisans ont tous aspiré à représenter visuellement le temps à travers différents media, et des programmes iconographiques complexes ont employé les relations allégoriques ou anagogiques afin d’entrecroiser les histoires. Les romanciers ont expérimenté différentes manières de représenter le passage du temps et d’organiser l’action narrative, tandis que les poètes lyriques ont employé la répétition de motifs pour retourner le temps sur lui-même. Dans le domaine de la notation musicale, les théoriciens du Bas Moyen Âge ont développé différents procédés pour indiquer le rythme, phénomène dont l’absence dans la notation des siècles précédents, comme dans le chant monophonique en langue vernaculaire, a donné lieu à des débats parmi les érudits modernes.

Temps 2

Pour le monachisme médiéval, le temps consistait en l’emboîtement de cycles qui déterminaient la pratique quotidienne, mensuelle et annuelle en établissant des associations concrètes entre temps et types de travail, lecture, et repas. En cela, le temps ne correspondait pas seulement à – mais était le moyen d’ – un monde matériel qui pouvait être transcendé par la contemplation. Les réflexions des philosophes et théologiens, de leur côté, portaient sur les points d’articulation entre les différentes temporalités : le temps linéaire et fini de la vie humaine, le temps cyclique de la liturgie et le temps eschatologique du Salut.

Aujourd’hui, les historiens se demandent, avec Jacques Le Goff : « Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches ? », et interrogent tant les marqueurs traditionnels des périodes historiques qui séparent l’Antiquité du Moyen Âge et le Moyen Âge de la Renaissance, que les effets de cette périodisation sur la manière de penser l’objet historique.

Dès lors, comment faire avancer la réflexion sur la durée, l’événement, le moment ? Comment réfléchir à l’expérience de la dilatation du temps ou de sa profondeur ?

Pour la 16e édition de son colloque annuel, l’International Medieval Society Paris lance un appel à contribution sur tous les aspects du temps au Moyen Âge. Les propositions pourront traiter de l’expérience ou de l’exploitation du temps, de son calcul et de sa mesure, de son inscription, sa théorisation, ou de la question de savoir comment, pourquoi ou s’il faut délimiter le « Moyen Âge ». Les communications portant sur un matériel historique ou culturel de la France médiévale ou de la Gaule dans l’Antiquité tardive, ou sur des textes en Français ou en Occitan médiéval, sont particulièrement encouragés, mais les propositions convaincantes portant sur d’autres matières seront bien sûr aussi prises en compte.

Le colloque annuel de l’International Medieval Society Paris est une rencontre internationale et bilingue, rassemblant professeurs, chercheurs et doctorants. Les propositions pourront être en français ou en anglais, et toucher des domaines d’expertises aussi divers que l’histoire de l’art, la musicologie, l’étude des rituels et de la liturgie, l’histoire de la danse, la littérature, la philosophie, l’anthropologie, l’histoire, l’histoire des sciences et techniques, ou encore l’archéologie.

Informations pratiques :

8-10 July 2019 / 8-10 juillet 2019
CENTRE RASPAIL, 54 Boulevard Raspail, 75006 Paris
Keynote Speakers/Invités d’honneur:

Olivier Boulnois (École Pratique des Hautes Études)
Mireille Séguy (Université Paris 8)
James Palmer (University of St Andrews)

Deadline for registration is 29 June 2019.
La date limite d’inscription est 29 juin 2019.

Please note that payment is due at the time of registration. Payment can be made in Euros, Pounds Sterling, or US dollars via PayPal. Payment can also be made in cash (in Euros) or cheque (in Euros) when arriving at the symposium. Instructions are contained in the registration forms, linked above.

Source : International Medieval Society

Publié dans Conférences

Publication – Katie Ann-Marie Bugyis, « The Care of Nuns. The Ministries of Benedictine Women in England during the Central Middle Ages »

In her ground-breaking new study, Katie Bugyis offers a new history of communities of Benedictine nuns in England from 900 to 1225. By applying innovative paleographical, codicological, and textual analyses to their surviving liturgical books, Bugyis recovers a treasure trove of unexamined evidence for understanding these women’s lives and the liturgical and pastoral ministries they performed. She examines the duties and responsibilities of their chief monastic officers—abbesses, prioresses, cantors, and sacristans—highlighting three of the ministries vital to their practice-liturgically reading the gospel, hearing confessions, and offering intercessory prayers for others. Where previous scholarship has argued that the various reforms of the central Middle Ages effectively relegated nuns to complete dependency on the sacramental ministrations of priests, Bugyis shows that, in fact, these women continued to exercise primary control over their spiritual care. Essential to this argument is the discovery that the production of the liturgical books used in these communities was carried out by female scribes, copyists, correctors, and creators of texts, attesting to the agency and creativity that nuns exercised in the care they extended to themselves and those who sought their hospitality, counsel, instruction, healing, forgiveness, and intercession.

9780190851286

KATIE ANN-MARIE BUGYIS is a historian of medieval religious women and Assistant Professor in the Program of Liberal Studies at the University of Notre Dame. She is the co-editor of two volumes, including Medieval Cantors and their Craft and Taken Seriously: Women Intellectuals, Professionals, and Community Leaders of the Medieval World

Table des matières :

List of Tables
List of Figures
List of Maps
List of Abbreviations
Acknowledgments

Introduction: Curates of Nuns
Chapter One: Memory-Keepers
Chapter Two: Pastors
Chapter Three: Evangelists
Chapter Four: Confessors
Chapter Five: Intercessors
Conclusion: Ministers of Christ

Appendix A: Analysis of the Alterations to Oxford, Bodleian Library, MS Bodley 155
Appendix B: Edition of the Second Prayer for an Abbess in Cambridge, St. John’s College, MS C.18 (68), fols.
230r-234r
Bibliography
Notes
Index

Informations pratiques :

Katie Ann-Marie Bugyis, The Care of Nuns. The Ministries of Benedictine Women in England during the Central Middle Ages, Oxford, Oxford University Press, 2019. 392 Pages, 235x156mm. ISBN: 9780190851286. Prix : 64 £.

Source : Oxford University Press

Publié dans Publications

Publication – « Femmes de savoir et savoirs des femmes. Littérature et musique religieuses entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge », dir. Gabriella Aragione et Beat Föllmi

Consacrées aux femmes de savoir, de l’Antiquité tardive au Moyen Âge, les six contributions ici réunies se proposent d’identifier et de reconstituer, d’une part, les milieux et les contextes où ces femmes pouvaient exprimer leurs convictions religieuses par une prise de parole publique et sans intermédiaires masculins, d’autre part, les formes d’expression choisies, comme la rédaction d’ouvrages et la composition d’hymnes liturgiques, mais aussi les pratiques d’enseignement et la direction spirituelle. Dans ce parcours à travers les documents et les époques, le rapport aux Écritures est toujours présent en filigrane. Femmes de savoir donc, mais avant tout femmes croyantes, qui, malgrés les restrictions que la société leur impose, arrivent à communiquer leurs questionnements, leurs réflexions, leur besoin d’aller plus loin.

Les contributions qui composent ce volume ont été présentées dans le cadre d’une journée d’étude organisée par le Centre d’Analyse et de Documentation Patristiques (CADP), qui a eu lieu à Strasbourg le 11 mai 2016.

Gabriella Aragione est Maître de conférences en Histoire de l’Antiquité chrétienne à l’Université de Strasbourg. Elle travaille actuellement sur les femmes et la Bible aux premiers siècles de notre ère.

Beat Föllmi est professeur de musique sacrée et d’hymnologie à l’Université de Strasbourg. Ses recherches portent entre autres sur la réception de la Bible dans la musique et l’hymnologie.

Table des matières :

Gabriella Aragione, Poésies, journaux intimes et écrits épistolaires. L’écriture féminine antique, une question de « genre » ?
Annie Noblesse, Dhuoda, Héloïse, Péronne. Trois éclairages sur la culture féminine du IXe au XIVe siècle
Florence Jullien, Entre méfiance et fascination. Figures féminines d’influence en milieu monastique syriaque
Beat Föllmi, Les femmes hymnographes byzantines: poétesses et musiciennes
Luana Quattrocelli, Théodora Rhaoulaine. Une femme érudite et philologue entre Nicée et Byzance
Catherine Vanderheyde, La représentation des femmes lettrées à Byzance. Indices pour un décryptage

Informations pratiques :

Femmes de savoir et savoirs des femmes. Littérature et musique religieuses entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge, dir. Gabriella Aragione et Beat Föllmi, Turnhout Brepols, 2019 (Cahiers de Biblia Patristica, 20). 199 p., 34 b/w ill. + 3 colour ill., 148 x 210 mm. ISBN: 978-2-503-58167-5. Prix : 40 euros.

Source : Brepols

Publié dans Publications

Colloque – Medieval Culture and War Conference

The fourth annual Medieval Culture and War Conference will be held at the National and Kapodistrian University of Athens (Greece) on 27–29 June. The conference programme is now available here.

Medieval cutlure

Accommodation
Suggested accommodation can be found here.

Travel
The Athens International Airport Eleftherios Venizelos is located about 20km from the city centre. You can get there by metro, bus, or taxi. More information can be found here. The conference area (Byzantine and Christian Museum) is just a few metres from the ‘Evangelismos’ metro station and is a fifteen-minute walk from the Syntagma Square.

Registration and Costs
Please register in advance online here. Registration fees of €25 will be paid at registration on the first day of the conference.

Services
Tea, coffee, and snacks will be provided during breaks. The lunches are self-paid and there will be a dinner on 28 June paid for by the organising committee. A guided tour of the Byzantine Museum is also planned for the second day of the conference.

If you have any questions please email us: athenscultureandwar@gmail.com

Source : Medieval Culture and War Conference

Publié dans Conférences

Appel à contribution – Bulletin de l’Institut royal du Patrimoine artistique

Le Bulletin de l’Institut royal du Patrimoine artistique est une revue scientifique consacrée à l’étude, la conservation et l’analyse scientifique du patrimoine culturel et artistique de la Belgique. Le premier numéro de la revue est paru en 1958.

KIK - IRPA

Les articles sont soumis au peer review, assurant ainsi la qualité scientifique. Seule la partie Chroniques qui reprend, à la fin du Bulletin, quelques courtes contributions de membres de l’IRPA concernant des projets de l’institut, n’est pas soumise au peer review.

Les articles peuvent être présentés en français, néerlandais ou anglais.

Vous souhaitez publier un article dans le prochain Bulletin ?

L’appel à contributions pour le Bulletin 36 est ouvert ! Les articles sont attendus pour le 31 décembre 2019 au plus tard. Le comité scientifique évaluera la recevabilité de votre article puis, s’il est accepté, le soumettra au peer review. Vous serez ensuite averti des commentaires des referees et pourrez, le cas échéant, retravailler votre article. La publication est attendue pour 2021. Les chroniques doivent également être remises pour le 31 décembre 2019.

Modalités de soumission et normes pour la bibliographie (pdf)

Une question ? Contactez Elisabeth Van Eyck (bulletin@kikirpa.be ou 02 739 67 48)

Source : KIK – IRPA

Publié dans Appel à contributions

Appel à contribution – Éducation, pédagogie et formation. Circulation des savoirs autour de la mer Baltique du Moyen Âge au début du XXe siècle

Université Toulouse Jean Jaurès

Cette journée d’étude s’inscrit dans une volonté de valorisation des questions relatives aux pays de la mer Baltique, c’est-à-dire les pays scandinaves (Suède, Norvège, Danemark et Finlande), baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et la Russie, durant une période large, allant de l’époque médiévale au début du XXe siècle. Au carrefour de champs de recherches profondément renouvelés, la question de la circulation, par le choix de la triade éducation, pédagogie et formation, se révèle être une approche pertinente et inédite pour étudier cette région. Avec la volonté de privilégier le dialogue entre les disciplines, cette journée d’étude souhaite réunir des intervenants de tous domaines : histoire, histoire de l’art, géographie, sociologie, anthropologie, mathématiques, physique, biologie…. Elle a également la volonté de s’adresser aussi bien aux jeunes chercheurs de Master qu’aux chercheurs plus confirmés.

Depuis quelques années, des chercheur.s.es de l’Université Toulouse Jean Jaurès s’intéressent à ces nouvelles aires géographiques et cela s’illustre par l’organisation de manifestations scientifiques et de projets de recherche.

L’historiographie française présente encore d’importantes lacunes en ce qui concerne le Nord-est de l’Europe. Toutefois, la situation géographique de ces pays, excentrés du reste du continent, ne doit en aucun cas limiter l’intérêt que nous avons à les étudier, tant l’apport des connaissances occidentales fut un facteur important dans les constructions de ces nations. En France, le cas de la transmission des savoirs dans les pays autour de la mer Baltique est encore trop peu étudié. Ainsi, pour cette journée, nous avons à coeur d’aborder les notions d’éducation, de pédagogie et formation. Associer la transmission des savoirs et cette vaste région peu connue peut sembler être un travail singulier pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ces champs de recherche. Aujourd’hui nous assistons, en France, à un véritable engouement pour les modèles d’éducation et de pédagogie provenant de ces pays. Encensées et copiées, ces méthodes d’apprentissage sont aujourd’hui parmi les plus populaires au monde et méritent tout notre intérêt.

Quelques pistes de thème qui pourront être abordées lors de cette journée ;

  • l’éducation des princes : programme pédagogique, choix des professeurs et liens avec eux.
  • les liens entre la France et l’Europe du Nord : la circulation des idées, des connaissances, le rôle et la maîtrise de la langue française, les processus d’appropriation culturelle.
  • les lieux de transmission : les écoles, les universités, les académies (des sciences et des arts), les salons, etc.
  • les différentes figures de l’enseignement : les précepteurs de jeunes aristocrates, les promoteurs d’éducation tels que les membres du gouvernement en charge de l’enseignement et de sa diffusion.
  • les passeurs culturels : artistes, artisans et marchands, scientifiques, le Grand Tour des élites européennes, femmes (épouses), etc.

Conditions de soumission

Les propositions, en français ou en anglais, de 2000 signes (espaces compris) seront accompagnées d’une courte présentation (structure de rattachement, sujet de recherche, travaux..).

Elles doivent être envoyées avant le 1er octobre 2019

aux deux adresses suivantes : lisal.castro@gmail.com et hugo.tardy@univ-tlse2.fr.

Date : jeudi 5 mars 2020

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès

Organisation : Lisa Castro (doctorante en Histoire contemporaine) & Hugo Tardy (doctorant en Histoire de l’art moderne)
Comité scientifique

Marie-Thérèse Duffau, chargée de recherche CNRS, Laboratoire FRAMESPA (UMR 5136) – Université Toulouse 2 Jean Jaurès
Pascal Julien, Professeur d’histoire de l’art à l’Université Toulouse Jean Jaurès.
Jean-Marc Olivier, Professeur d’histoire à l’Université Toulouse Jean Jaurès.
Anne Perrin-Khelissa, Maître de conférences à l’Université Toulouse Jean Jaurès.

Contacts

lisal.castro@gmail.com
hugo.tardy@univ-tlse2.fr

Source : Calenda

Publié dans Appel à contributions

Appel à contribution – XIXe Congrès international d’histoire économique (WEHC)

Le XIXe Congrès international d’histoire économique aura lieu à Paris du 25 au 30 juillet 2019. Le thème retenu est celui des ressources, un des défis centraux du monde contemporain.

Le Congrès envisage des sessions sur toutes les catégories de ressources, naturelles, matérielles, immatérielles et humaines, de l’Antiquité à nos jours, sur toutes les mers et tous les continents.

Les approches d’histoire économique peuvent êtres les plus larges possibles (histoire sociale, histoire urbaine et rurale, histoire ou économie de la finance, des sciences et technologies, histoire du genre, histoire culturelle) et croiser d’autres champs disciplinaires.

Histoiréco

Deux appels à session sont organisés :
– Le premier se clôture le 30 juin 2019, résultats en novembre 2019
– Le second se clôture le 30 juin 2020, résultats en novembre 2020

Les candidatures sont à déposer sur le site du WEHC 2021.

Le Congrès comptera environ 140 sessions, réparties chaque jour en quatre périodes de 90 minutes chacune. La sélection des propositions sera opérée par le comité scientifique/comité exécutif de l’IEHA (International Economic History Association).

Afin d’encourager des propositions de sessions issues de régions du monde moins présentes dans les précédents congrès, le WEHC Paris 2021 met en place un important dispositif de bourses : environ une centaine de 1 500€ chacune couvrant ainsi les frais de transport, d’hébergement et d’inscription au Congrès. Sont éligibles à ce dispositif de bourse tous les chercheurs juniors et seniors éprouvant des difficultés à faire financer leur déplacement par leur université ou laboratoire de rattachement. Le boursier peut être un participant au Congrès présentant un papier dans une session ou l’organisateur lui-même de la session.

Chaque candidat devra présenter son projet de session ou de communication (max. 3 000 signes) et un court CV (max. 3 000 signes) sur le site du WEHC 2021.

Deux vagues de bourses sont prévues, suivant chaque appel à sessions. L’organisateur peut ainsi préciser dans sa candidature son besoin de bourses pour lui-même ou un autre membre de la session.

Source : SHMESP

Publié dans Appel à contributions