Publication – « La Cité de Dieu de Saint Augustin traduite par Raoul de Presles (1371-1375). Livres VI à X. Édition du manuscrit BnF, fr. 22912 » par Béatrice Stumpf, Olivier Bertrand, Silvère Menegaldo et Marta Andronache

Le De Civitate Dei contra paganos fut écrit par saint Augustin au Ve siècle de notre ère et ne fut traduit en français pour la première fois qu’à la fin du Moyen Âge. Cette traduction a été réalisée par le juriste Raoul de Presles sur la commande du roi Charles V entre 1371 et 1375. Le manuscrit qui a servi de base à la présente édition est le BnF, fr. 22912, manuscrit royal copié vers 1376 et inscrit à l’Inventaire des livres de la bibliothèque royale en 1380. Le traducteur, outre sa propre traduction des vingt-deux livres de la Cité de Dieu, propose à la suite de chaque chapitre traduit – pour les dix premiers livres – une « exposition », sorte de glose-commentaire qui renseigne le lecteur moderne sur la réception que le XIVe siècle fit du chef-d’œuvre d’Augustin. Ainsi, cette édition entend combler un manque. En effet, celle-ci donne accès à cet immense texte dans une version inédite – la dernière édition du texte de Raoul de Presles date de 1531 – et propose aux lecteurs modernes l’interprétation que fit le bas Moyen Âge de ce texte d’autorité.

Le premier volume de la présente édition contient deux tomes : le tome 1 (introduction, bibliographie, prologues, livres I, II et III, index) et le tome 2 (livres IV et V, index). Il est le fruit d’un travail collaboratif financé par l’Union Européenne (European Research Council) et effectué au sein du laboratoire ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française) en collaboration avec l’université de Cergy-Pontoise.

Le présent volume (volume 2) contient les livres VI à X de l’ouvrage d’Augustin et clôt ainsi un premier ensemble des dix premiers livres qui, selon la tradition manuscrite, forme un tout que l’évêque d’Hippone lui-même appelait de ses vœux.

Équipe éditoriale : Béatrice Stumpf est docteur en sciences du langage et ingénieur d’études au laboratoire ATILF (CNRS/Université de Lorraine), Olivier Bertrand est professeur de linguistique historique et lexicographie médiévale à CY Cergy Paris Université et à l’École polytechnique (LT2D et ATILF), Silvère Menegaldo est professeur de langue et littérature médiévales françaises à l’université de Tours (CESR), et Marta Andronache est docteur en philologie romane.

Traitement informatique : Bertrand Gaiffe est ingénieur de recherche au laboratoire ATILF (CNRS/Université de Lorraine).

Informations pratiques :

La Cité de Dieu de Saint Augustin traduite par Raoul de Presles (1371-1375). Livres VI à X. Édition du manuscrit BnF, fr. 22912, par Béatrice Stumpf, Olivier Bertrand, Silvère Menegaldo et Marta Andronache, Paris, Honoré Champion, 2021 (Linguistique, traduction et terminologie). 760 p., 15,5 x 23,5 cm, 760 p. ISBN : Prix : 125 euros.

Source : Honoré Champion

Publié dans Le réseau | Laisser un commentaire

Appel à contribution – “Mulier, quid ploras?” (Jn 20.15). Images and Readings of the Feminine in the Fathers of the Church

The feminine has been a recurring topic in the authors of the patristics and has occupied a great place in their exegetical, poetic or historical works. However, the interest of these authors was not only directed to the analysis of anthropological issues related to women, their place in creation and history, but that “feminine” can be identified as an independent attribute associated with certain behaviors and procedures, both human as divine.

Christianity evoked from its beginnings the spiritual equality of men and women, thus generating a great attraction in the believers, who quickly became diffusers of the new faith; However, the rhetoric about the feminine does not accompany this enthusiasm, since the authors of the patristics gave speeches that in many cases associated it with weakness and instability, situations very close to sin.

The question that Jesus addresses to Mary Magdalene in the tomb, « Woman, why are you crying? », Becomes in our contemporary world a call to revisit and critically review the contributions that the first Christian literature and the Eastern and Western patristic literature have made us legacy in terms of images and readings of the feminine.

We then call on the different disciplines of the broad field of philosophical, theological, historical, linguistic and artistic studies to share their contributions according to these coordinates:
– Feminist Biblical Exegesis
– Art and Iconography
– Body, virginity, motherhood and sexual morality
– Discipleship, leadership and patronage
– The feminine in the discourses on God, the Church and heresy. – Mariology – Martyrdom and monasticism
– Margins and dissidence
– Writers, mystics and founders

We hope that your response to our call will help us to continue building bridges for this « fusion of horizons », so necessary in the search for balance and vitality of the Sciences of Religions and Humanities.

Guidelines:

The length of the abstracts and keywords must not exceed 500 characters, with a minimum of five keywords. The deadline for submitting abstracts expires on June 30, 2021.
The full texts of the works that have been accepted for presentation will be received until September 30, 2021 and can be presented in any of these languages: German, Spanish, French, English, Italian and Portuguese; with a maximum extension of 30 veneers.

They will be published in electronic format in the Augustinian Patristic Supplement, included in Bibliotheca Augustiniana ISSN 2469 – 0341, published by the publisher seal of the Order of Saint Augustine in Argentina, within the six months following the completion of the Conference.

Both the abstract and the work will be sent to: bibliothecaugustiniana@gmail.com biblioteca@sanagustin.org with a copy to bibcisao@gmail.com

Source : Bibcisao

Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Publication — Claude Jeay, « Louis XI ou l’exercice du pouvoir. Gouverner par la signature »

S’intéresser aux documents produits par Louis XI et son entourage – secrétaires, conseillers, chambellans, familiers – fait apparaître la pratique de gouvernement dans toute sa complexité. Quels sont les grands desseins du roi ? Ses ambitions dans les domaines de l’économie, ou la réforme de l’armée ? Réussit-il à atteindre ses objectifs ? Comment fait-il face à la contrainte, à la menace, voire au péril ? Autant de questions auxquelles le présent ouvrage esquisse des réponses. Se dessine un roi pragmatique, qui fait son affaire des circonstances et des aléas du quotidien, navigue à vue aussi parfois, tout en s’efforçant de transposer en actes ses grands desseins. La circulation de l’information constitue déjà un enjeu majeur au temps de Louis XI qui, par méfiance autant que par calcul, se préoccupe du contrôle de l’information, pratiquant au besoin la désinformation.

Informations pratiques :

Claude Jeay, Louis XI ou l’exercice du pouvoir. Gouverner par la signature, Paris, Éditions du CTHS, 2021 (CTHS Histoire, 65). 240 p., 62 ill., 15 x 22 cm. ISBN : 978-2-7355-0918-8. Prix : 28 euros.

Source : AFPU Diffusion

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – Damien Labadie, « L’invention du protomartyr Étienne. Sainteté, pouvoir et controverse dans l’Antiquité (Ier-VIe s.) »

Cette étude s’efforce de comprendre de quelles manières la figure biblique d’Étienne (Actes 6-8) s’est transmise et a été reçue dans le christianisme des six premiers siècles de notre ère. Du texte des Actes des apôtres à la translation de ses reliques à Rome en 589, cette enquête tente de saisir les mécanismes conduisant à la construction d’Étienne comme un saint dont le culte fut central dans l’histoire du christianisme. Une attention particulière a été accordée à l’étude des diverses formes que son culte a revêtues après la découverte de ses reliques, en Palestine au ve siècle, et de sa rapide diffusion en Méditerranée orientale et occidentale. À cette fin, l’ensemble des pièces du dossier hagiographique d’Étienne ont été scrutées à la lumière des recherches les plus récentes sur le culte des saints, l’hagiographie et l’histoire de la Palestine dans l’Antiquité tardive. Au terme de cette étude, nous espérons surtout exposer les motivations idéologiques de l’usage des reliques du saint dans un contexte où s’entrecroisent controverses doctrinales, topographie sacrée, antijudaïsme et construction de la mémoire chrétienne.

Diplômé de l’Institut catholique de Paris et de l’université de Louvain-la-Neuve, docteur de l’École pratique des hautes études, Damien Labadie est orientaliste, philologue et spécialiste d’histoire des religions. Il est chargé de recherche au CNRS, au CIHAM – Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux (UMR 5648) – à Lyon.

Table des matières :

Remerciements
Introduction
Avertissement au lecteur

Partie I. Genèse d’un martyr chrétien (37-415)
Chapitre 1. Étienne et les Actes des apôtres : du personnage historique à la composition littéraire
Chapitre 2. L’émergence d’une figure de sainteté : Étienne dans la littérature chrétienne du Ier au IVe siècle

Partie II. L’invention d’un saint hiérosolymitain (415-460)
Chapitre 3. L’invention d’Étienne : de l’usage politique des reliques
Chapitre 4. Les sanctuaires d’Étienne à Jérusalem : la rivalité des lieux de mémoire
Chapitre 5. Le cycle hagiopolite de la Passion d’Étienne
Chapitre 6. Les dates de la célébration de la Saint-Étienne : pratiques liturgiques et controverses christologiques en Palestine aux Ve et VIe siècles

Partie III. Un nouveau patron international (415-589)
Chapitre 7. Étienne à Constantinople et Rome : reliques et stratégies géo‑ecclésiologiques
Chapitre 8. Miracle, patronage et orthodoxie : Étienne en terre africaine
Chapitre 9. L’Épître de Sévère de Minorque : Étienne et la naissance de l’antijudaïsme chrétien

Épilogue

Le Dossier de saint Étienne : traduction de quelques pièces

Clavis du dossier d’Étienne
Bibliographie
Index des œuvres et auteurs anciens
Index des auteurs modernes

Informations pratiques :

Damien Labadie, L’invention du protomartyr Étienne. Sainteté, pouvoir et controverse dans l’Antiquité (Ier-VIe s.), Turnhout, Brepols, 2021 (Judaïsme ancien et origines du christianisme, 21). 638 p., 6 b/w tables, 1 b/w line art, 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-59012-7. Prix : 105 euros.

Source : Brepols

Publié dans Le réseau | Laisser un commentaire

Publication – Annliese Nef, « Révolutions islamiques. Émergences de l’Islam en Méditerranée (VIIe-Xe siècle) »

Comment comprendre l’émergence du monde islamique aux VIIe-Xe siècles ? L’empire islamique est-il le dernier des grands empires antiques ou au contraire le premier empire médiéval ? Cet ouvrage propose de dépasser l’opposition entre rupture et continuité. Si l’empire islamique emprunte à l’existant, il engage aussi la création d’un monde nouveau, fruit d’une révolution symbolique inscrite dans un temps long. Ce processus révolutionnaire accompagne les conquêtes et produit des répliques dans les régions nouvellement intégrées qui, en retour, co-produisent ce monde nouveau. Une attention particulière est portée ici sur l’Occident islamique, trop souvent encore considéré comme périphérique, et sur la nature de la révolution shiite fatimide que cette région a connue au Xe siècle.

Annliese Nef est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de la Méditerranée islamique, elle a publié notamment : Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux XIe et XIIe siècles, Rome, 2011, et plus récemment un livre remarqué, L’Islam a-t-il une histoire ? Du fait religieux comme fait social, Bordeaux, 2017.

Informations pratiques :

Annliese Nef, Révolutions islamiques. Émergences de l’Islam en Méditerranée (VIIe-Xe siècle), Rome, École française de Rome, 2021 (Lectures méditerranéennes). 236 p. – 4 cartes couleur. ISBN :  9782728314881. Prix: € 15.

Source : École française de Rome

Publié dans Le réseau | Laisser un commentaire

Publication — « Polyphony and the Modern », dir. Jonathan Fruoco

Polyphony and the Modern asks one fundamental question: what does it mean to be modern in one’s own time? To answer that question, this volume focuses on polyphony as an index of modernity.

In The Principle of Hope, Ernst Bloch showed that each moment in time is potentially fractured: people living in the same country can effectively live in different centuries – some making their alliances with the past and others betting on the future – but all of them, at least technically, enclosed in the temporal moment. But can a claim of modernity also mean something more ambitious? Can an artist, by accident or design, escape the limits of his or her own time, and somehow precociously embody the outlook of a subsequent age?

This booksees polyphony as a bridge providing a terminology and a stylistic practice by which the period barrier between Medieval and Early Modern can be breached.

Jonathan Fruoco is a Reseearch Fellow affiliated to the CEMA, Sorbonne University. His research focuses on the linguistic and cultural evolution of medieval England, with a particular interest in the work of Geoffrey Chaucer and its connection with French and Italian courtly poetry. He has recently published Les faits et gestes de Robin des Bois (2017) and Chaucer’s Polyphony: The Modern in Medieval Poetry (2020).

Table des matières :

Introduction: Towards Modernity – Jonathan Fruoco

Part One: Machaut and Musical Polyphony

Chapter I. The Polyphony of Function: Mixing Text and Music in Guillaume de Machaut – Uri Smilansky
Chapter II. The Multilevel Polyphony of Machaut’s Livre dou Voir Dit and its Afterlife – Rosemarie McGerr

Part Two: Polyphony in Medieval Europe

Chapter III. Cemeteries and Tombstones as Polyphonic Places in the French Medieval Quest of Lancelot – Laurence Doucet
Chapter IV. Polyphonic Effects in the Fixed-Form Verse of Eustache Deschamps: A Critical Practice – Laura Kendrick
Chapter V. ‘Galeotto fu il libro e chi lo scrisse’: Liminal Polyvocality in the Occitan Literary Use of Dante – Paola M. Rodriguez
Chapter VI. Novelistic Perspectivism in Béroul’s Roman de Tristan – Teodoro Patera
Chapter VII. Textual Voices in Compilation: Reading the Polyphony of Medieval Manuscripts – Amy Heneveld
Chapter VIII. Wolfram and the Ambiguity of the Religious Question in the Willehalm – Patrick del Duca

Part Three: From Medieval England to the Early Modern

Chapter IX. Chaucer’s Speech and Thought Representation in Troilus and Criseyde: Encoded Subjectivities and Semantic Extension – Yoshiyuki Nakao
Chapter X Chaucer and the Streams of Parnassus – Paul Strohm
Chapter XI. « ´Tis more ancient than Chaucer Himself »: Keats and Romantic Polyphony – Caroline Bertonèche

Part Four: Towards Modernity

Chapter XII. Evelina’s « Pollyphony » – Anne Rouhette
Chapter XIII. The Whirl of the Red, Green, and Blue: Christopher Anstey and the Particoloured Poem – Peter Merchant
Chapter XIV. Towards Modernity. Nova et vetera in Paul Claudel’s Book of Christopher Colombus – Jean-François Poisson-Gueffier

Informations pratiques :

Polyphony and the Modern, dir. Jonathan Fruoco, Abingdon-on-Thames, Routledge, 2021 (Routledge Studies in Medieval Literature and Culture). 272 Pages, 5 B/W Illustrations. ISBN : 9780367655150. Prix : GBP : 130.

Source : Routledge

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Séminaire – Les Journées du LaMOP (VIII) – Jean-Pierre Devroey

Jeudi 27 mai 2021, 10h-16h – via Zoom
 (lien dans le programme au format PDF).

Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un éminent collègue étranger, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. C’est aussi, dans un second temps, un moment d’échange avec des doctorants.

Cette année, le LaMOP a invité Jean-Pierre DEVROEY, professeur émérite à l’Université libre de Bruxelles, l’une des figures académiques importantes de notre époque et l’un des historiens les plus novateurs de sa génération. Étant données les conditions sanitaires, celui-ci participera à cette rencontre depuis Bruxelles.

Spécialiste du haut Moyen Âge, il en propose une approche résolument pluridisciplinaire, mobilisant aussi bien l’écologie que l’ethnographie, dans des études mémorables qu’il a dirigées sur les céréales ou l’archéologie, l’économie et la sociologie dans les livres qu’il a écrits sur la société franque. Son dernier ouvrage, La nature et le roi, paru en 2019, fait appel à l’histoire environnementale dont il montre à la fois l’importance et les limites pour notre compréhension d’une histoire du haut Moyen Âge dont les aspects politiques, religieux, économiques et sociaux s’enchevêtrent mais sont démêlés dans une analyse remarquable de clarté et de rigueur.

Cette journée fournira aux membres du LaMOP l’occasion de discuter des nouveautés méthodologiques qu’il a introduites ainsi que des méthodes d’analyse qu’il met en œuvre, reposant sur une très grande maîtrise de la philologie la plus classique et une ouverture vers une sociologie économique allant de Weber à Granovetter.

Programme :

10h-10h30 : Présentation de Jean-Pierre Devroey par Laurent Feller
10h30-11h : Réponse de Jean-Pierre Devroey
11h-11h15 : Pause

11h15-12h : Discussion générale

12h-14h : Pause

14h-16h : Dialogue avec Jean-Pierre Devroey, par Louise Gentil et Hugo Vidon

Source : LAMOP

Publié dans Conférences, Séminaire | Laisser un commentaire

Publication – Ruth Mazo Karras, « Thou Art the Man. The Masculinity of David in the Christian and Jewish Middle Ages »

« How do we approach the study of masculinity in the past? » Ruth Mazo Karras asks. Medieval documents that have come down to us tell a great deal about the things that men did, but not enough about what they did specifically as men, or what these practices meant to them in terms of masculinity. Yet no less than in our own time, masculinity was a complicated construct in the Middle Ages.

In Thou Art the Man, Karras focuses on one figure, King David, who was important in both Christian and Jewish medieval cultures, to show how he epitomized many and sometimes contradictory aspects of masculine identity. For late medieval Christians, he was one of the Nine Worthies, held up as a model of valor and virtue; for medieval Jews, he was the paradigmatic king, not just a remnant of the past, but part of a living heritage. In both traditions he was warrior, lover, and friend, founder of a dynasty and a sacred poet. But how could an exemplar of virtue also be a murderer and adulterer? How could a physical weakling be a great warrior? How could someone whose claim to the throne was not dynastic be a key symbol of the importance of dynasty? And how could someone who dances with slaves be noble?

Exploring the different configurations of David in biblical and Talmudic commentaries, in Latin, Hebrew, and vernacular literatures across Europe, in liturgy, and in the visual arts, Thou Art the Man offers a rich case study of how ideas and ideals of masculinity could bend to support a variety of purposes within and across medieval cultures.

Ruth Mazo Karras is Lecky Professor of History at Trinity College Dublin. She is author of, among other books, From Boys to Men: Formations of Masculinity in Late Medieval Europe and Unmarriages: Women, Men, and Sexual Unions in the Middle Ages, both available from the University of Pennsylvania Press.

Informations pratiques :

Ruth Mazo Karras, Thou Art the Man. The Masculinity of David in the Christian and Jewish Middle Ages, Ithaca, UPenn Press, 2021. 368 pages | 6 x 9 | 28 halftones. ISBN 9780812253023. Prix : GBP 48,00.

Source : UPenn Press

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – « La Matière épique dans l’Europe romane au Moyen Âge. Persistances et trajectoires », dir. Anna Constantinidis et Cesare Mascitelli

Au Moyen Âge, l’épopée française a exporté son patrimoine formel et thématique au-delà de ses propres frontières, génériques et géographiques. Les études réunies dans ce volume explorent différentes modalités et trajectoires du réemploi de la matière épique dans l’espace roman médiéval.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

La Matière épique dans l’Europe romane au Moyen Âge. Persistances et trajectoires, dir. Anna Constantinidis et Cesare Mascitelli, Paris, Classiques Garnier, 2021 (Rencontres, n° 493 ; Civilisation médiévale, n° 41). 240 p., ISBN : 978-2-406-11098-9. Prix : 24 euros.

Source : Classiques Garnier

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Journée d’étude – La monochromie dans la théorie et la pratique picturale du XIVe au XVIIe siècle

« Benché senza colori abbino tutta la forza dell’arte ». Monocromia nella teoria e pratica pittorica dal Trecento al Seicento

Atelier organisé par  Monica Latella, Stefano Pierguidi e Katharine Stahlbuhk, Biblioteca Hertziana,  Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte & Sapienza, Università di Roma, Rome.

18 et 19 mai 2021

Les rencontres en italien peuvent être suivies en visioconférence, via Zoom. Le lien sera publié sur le site suivant  : https://www.biblhertz.it/it/events

Programme :

Martedì, 18 maggio 2021

14:30 : Saluti

14:40 : Introduzione
Chair: Laura Valterio (Bibliotheca Hertziana, Roma)

15:15 : Pamela Gallicchio (Università Ca’ Foscari Venezia) I cosiddetti monocromi: la limitazione cromatica in pittura tra terminologia e storiografia
15:45 : Katharine Stahlbuhk (Bibliotheca Hertziana, Roma) « Guardo le battaglie dipinte in ocra ». Lippo Vanni in Palazzo Pubblico e la pittura monocroma a Siena
16:15 break

Chair: Marco Ruffini (Sapienza Università di Roma)

16:30 : Claudia Cieri Via (Sapienza Università di Roma) Andrea Mantegna e il colore silenzioso dei marmi
17:00 : Flavia Barbarini (Temple University, Philadelphia) « Dipingere di chiaro e di scuro a l’usanza di Roma »: il monocromo a Venezia nelle facciate dipinte da Giuseppe Porta Salviati

MercoledÌ, 19 maggio 2021

Chair: Tristan Weddigen (Bibliotheca Hertziana, Roma)

9:00 : Irene Baldriga (Sapienza Università di Roma) Sugli scambi italo-fiamminghi nella pittura a monocromo tra XV e XVI secolo: le testimonianze di Vasari, Lampsonio e Lomazzo
9:30 : Monica Latella (Sapienza Università di Roma) Genesi e sviluppo di una « invidiosa fortuna », da « ingegno pellegrino e veloce » a « molto imitatore delle cose antiche ». Ripensando le facciate di Polidoro da Caravaggio
10:00 : Michele Danieli (Alma Mater Studiorum, Università di Bologna)« Di marmo a olio contrafece tutte le storie della vita sua ». I monocromi di Girolamo da Treviso in San Petronio a Bologna
10:30 break

Chair: Novella Barbolani da Montauto (Sapienza Università di Roma)

11:00 : Gabriella Matarazzo (Scuola Normale Superiore, Pisa) – « Pinxit et monochromata ex albo »: Carlo Dati e la fortuna seicentesca della pittura monocroma antica
11:30 : Stefano Pierguidi (Sapienza Università di Roma) – « Porta là adunque i tuoi desegni e cartoni che tu ai fatto a Andrea pizicarolo ». Disegni e bozzetti a chiaroscuro nella Roma di Caravaggio
12:00 : Fabian Jonietz (Zentralinstitut für Kunstgeschichte, München) – Pigments, Marble, and Dust: The Concept of patina polverosa and 17th-Century Monochrome Painting
12:30 break

12:45 : Marco Collareta (Università di Pisa) – Conclusioni

Segue discussione finale

Source : Blog de l’ApAhAu

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire