Colloque – Conquérir, soumettre, gouverner : théories et pratiques de la “pacification” dans les mondes normands (monde viking, Normandie, Royaume d’Angleterre, Italie méridionale et Sicile, IXe-XIIe siècle) 

Ce colloque propose d’orienter une réflexion portant sur la transition entre l’état de guerre inhérent à une conquête territoriale, et l’état de paix censé inaugurer l’émergence d’une nouvelle construction politique. Cet « entre-deux » pose un ensemble de questions (sur l’exercice de la violence et les différentes logiques à l’œuvre, militaires, socio-politiques, économiques, territoriales, juridiques) que cette rencontre voudrait contribuer à résoudre dans une approche comparatiste entre des situations très différentes dans le monde viking, les îles Britanniques et en Méditerranée. Ces questionnements amèneront à s’interroger sur la pertinence de parler de stratégies de « pacification » et de discuter l’usage — dans un contexte médiéval — de la notion de pacification par un croisement historiographique avec d’autres périodes, en prenant soin de s’extraire de tout anachronisme, ou en assumant cet anachronisme méthodologique. Ce colloque est ouvert aux chercheurs, aux étudiants et à toute personne intéressée par l’histoire des mondes normands.

Programme : ici

Informations pratiques :

Conquérir, soumettre, gouverner : théories et pratiques de la “pacification” dans les mondes normands (monde viking, Normandie, Royaume d’Angleterre, Italie méridionale et Sicile, IXe-XIIe siècle)

5-9 octobre 2022, Cerisy-la-Salle

Soutiens :

• Direction régionale des affaires culturelles Normandie (DRAC)
Centre Michel de Boüard · CRAHAM (UMR 6273) | Université de Caen Normandie
• Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH) | Université de Caen Normandie
• Office universitaire d’études normandes (OUEN) | Université de Caen Normandie
Caen la Mer
Ville de Caen
• Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA, UR 1163) | Nantes Université / La Rochelle Université
École française de Rome

Source : Colloques de Cerisy

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Exposition – La città del leone. Brescia nell’età dei comuni e delle signorie / La ville au lion. Brescia à l’époque des communes et des seigneuries

Aux XIIe-XVe siècles, la majorité des villes de l’Italie du Nord et du Centre sont dirigées tout d’abord par des gouvernements communaux, puis par des régimes seigneuriaux. C’est à cette époque, caractérisée par une expérimentation politique vivace, que ces centres urbains changent de visage pour assumer les formes qu’ils présentent souvent encore de nos jours. Il en est ainsi pour la ville de Brescia, centre de premier rang de l’Italie à la fin du Moyen Âge sur le plan économique, culturel, démographique et politique. Par le biais d’une sélection de documents et d’œuvres d’art riche et hétéroclite (diplômes impériaux, registres de l’administration, sceaux, monnaies, manuscrits enluminés, orfèvreries, sculptures et peintures murales et sur table), souvent présentés pour la première fois au grand public, l’exposition La città del leone. Brescia nell’età dei comuni e delle signorie (La ville au lion. Brescia à l’époque des communes et des seigneuries) offre un parcours à travers trois siècles d’histoire, tout en mettant l’accent d’un côté sur les évènements majeurs qui ont marqué la ville, de l’autre sur ses protagonistes : d’abord, les conseils et les « hommes » de la Commune, puis les seigneurs tels les Visconti et Pandolfo III Malatesta qui se sont emparés tour à tour de Brescia et du vaste territoire sur lequel elle avait affirmé sa domination. C’est en effet principalement sous l’action des autorités politiques que la ville modifie son aspect et forge son image et son identité. La Commune et la Seigneurie sont à l’origine de vastes projets urbanistiques et de la construction de structures architecturales monumentales, tels les palais municipaux et les remparts, mais aussi de certaines églises et couvents. Elles sont les commanditaires d’œuvres de sculpture et de peinture qui, destinées notamment aux espaces publics, sont souvent chargées de messages politiques. Elles participent activement à la création et à l’affirmation des symboles et rituels qui incarnent, hier comme aujourd’hui, l’identité locale : à cette époque apparaît l’armoirie municipale au lion, que le poète Giosuè Carducci rendra par la suite célèbre l’associant à l’héroïsme dont les habitants de la ville martyre des Dix jours avaient fait preuve (1849), et se répandent les cultes civiques des Faustino et Giovita, les « nouveaux » patrons de Brescia, et du trésor de reliques dit des Saintes Croix, qui encore de nos jours rythment le calendrier des festivités municipales suscitant la participation de la population et de l’administration communale.

Informations pratiques :

Commissaire d’exposition : Matteo Ferrari (Paris, EPHE-Namur, PaTHs)

Quand : 29 octobre 2022 / 29 janvier 2023,

Où : Brescia, Museo di Santa Giulia

Horaires d’ouverture : tous les jours 10h00-18h00

Informations : +390302977833 / 834 ; cup@bresciamusei.com

Source : Brescia Musei

Publié dans Exposition | Laisser un commentaire

Journées d’étude – Créer une mémoire des passés antiques : Choix, constructions et transmissions du IXe au XVIIIe siècle

Journées d’études des jeudi 13 octobre et vendredi 14 octobre 2022
Amphithéâtre de la Bibliothèque Sainte-Barbe (Paris)

Créer une mémoire des passés antiques : Choix, constructions et transmissions du IXe au XVIIIe siècle

Organisation : Catherine Gaullier-Bougassas

Programme

Jeudi 13 octobre

-9h Accueil

-9h10 Introduction, Catherine Gaullier-Bougassas (Université de Lille, ERC AGRELITA)

-9h20-10h Keynote Speaker : Astrid Erll (Université Goethe – Francfort), « Odyssean Mnemohistories : On the Promises and Pitfalls of Studying Memory across the longue durée »

Session 1 :
Présidence de séance : Frédérique Lemerle (CNRS-Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours)

-10h-10h25 Naïs Virenque (Université Catholique de Louvain), « Un art de la mémoire démocritéen ? Réécrire l’histoire antique de l’art de la mémoire »

-10h25-10h45 discussion

-10h45-11h pause

-11h-11h25 Emilia Di Rocco (Sapienza Université de Rome), « Creating the Memory of the Classical Past in Medieval Biblical Exegesis : Robert Holkot and The English “Classicizing Friars” »

-11h25-11h50 Mathilde Kaisin (FNRS-Université de Liège), « Transmission et réélaboration des théories musicales antiques à travers le De modis musicis antiquorum de Girolamo Mei »

11h50-12h10 Discussion

Session 2 :
Présidence de séance : Édith Karagiannis-Mazeaud (Université de Strasbourg)

-14h45-15h10 Sandrine Hériché Pradeau (Sorbonne Université), « “Mémoire architecturale” et histoire universelle dans quelques Temples de la fin du Moyen Âge »

-15h10-15h35 Frédérique Lemerle (CNRS-Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours), « La Grèce de papier des lecteurs de Vitruve au XVIe siècle »

-15h35-16h Discussion

-16h-16h15 Pause

Présidence de séance :  Émilie Séris (Sorbonne Université)

-16h15-16h40 Laura Foulquier (Université Lyon 2), « “[E]lle est riche en colonnes, en sarcophages, en autels de marbres et de jaspes” – Les remplois antiques de l’abbaye Saint-Alyre (Clermont-Ferrand) »

-16h40-17h05 Marion Beaufils (Université Paris 1), « Des femmes et des vestiges : altérité, désir et affect dans la construction d’une mémoire de l’antique à la Renaissance »

-17h05-17h30 Discussion

Vendredi 14 octobre

Session 3 :
Présidence de séance : Clarisse Evrard (Université de Lille, ERC AGRELITA)

-9h-9h25 Émilie Séris (Sorbonne Université), « Portraits d’hommes illustres de l’Antiquité : le musée de Paul Jove et ses Elogia uirorum illustrium »

-9h25-9h50 Patrick Michel (Université de Lille), « Les curieux français et la construction d’une mémoire antique régionale ou nationale au XVIIIe siècle »

-9h50-10h10 Discussion

-10h10-10h25 Pause

Session 4 :
Présidence de séance : Patrick Michel (Université de Lille)

-10h25-10h50 Margriet Hoogvliet (Université de Groningen), « Le “Livre de bonnes meurs” (c. 1404) de Jacques Legrand : l’actualité de la philosophie grecque à la fin du Moyen Âge »

-10h50-11h15 Édith Karagiannis-Mazeaud (Université de Strasbourg), « Mémoire de la Grèce dans les livres d’emblèmes en français du XVIe siècle »

-11h15-11h40 Chloé Perrot (BnF), « Les personnifications iconologiques, entre conservation et instrumentation d’une tradition antique »

-11h40-12h10 Discussion et clôture

Source : AGRELITA

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Publication – Hartmann Von Aue, « Erec », trad. Danielle Buschinger

Tout comme Heinrich von Veldeke, adaptateur du Roman d’Enéas français, Hartmann von Aue fait partie de la première génération des auteurs allemands qui adoptent la nouvelle conception de l’amour par le biais du roman courtois importé de France. Mais alors que le Roman d’Enéas relève du « roman d’antiquité », Érec et Énide est le premier roman arthurien, composé par Chrétien de Troyes entre 1165 et 1170, vraisemblablement à la cour de Marie de Champagne, l’une des filles d’Aliénor d’Aquitaine et de son premier mari, le roi de France Louis VII. Entre 1180 et 1185, Hartmann von Aue « translate » le roman de Chrétien en allemand, rédigeant ainsi le premier roman arthurien de langue allemande, qui introduit la « matière de Bretagne », et avec elle le concept de chevalerie et les idéaux chevaleresques dans les pays de langue allemande.

Danielle Buschinger, professeur émérite à l’Université de Picardie-Jules Verne, est l’auteur de nombreuses études sur la littérature allemande du Moyen Âge et de la première modernité : Tristan, romans du Graal, romans arthuriens, contes et nouvelles, romans animaliers, épopées en pays de langue allemande, romans en prose, lyrique d’amour (Minnesang) et poésie du discours chanté (Sangspruchdichtung). Elle a également travaillé sur Richard Wagner et a traduit un grand nombre d’œuvres médiévales allemandes.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Hartmann Von Aue, Erec, trad. Danielle Buschinger, Paris, Honoré Champion, 2022 ; 1 vol., 232 p. (Classiques français du Moyen Âge. Traductions, 108). ISBN : 978-2-74535-752-6. Prix : € 38,00.

Source : Honoré Champion

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – Richard Kieckhefer, « The Mystical Presence of Christ. The Exceptional and the Ordinary in Late Medieval Religion »

The Mystical Presence of Christ investigates the connections between exceptional experiences of Christ’s presence and ordinary devotion to Christ in the late medieval West. Unsettling the notion that experiences of seeing Christ’s figure or hearing Christ speak are simply exceptional events that happen at singular moments, Richard Kieckhefer reveals the entanglements between these experiences and those that occur through the imagery, language, and rituals of ordinary, everyday devotional culture.

Kieckhefer begins his book by reconsidering the « who » and the « how » of Christ’s mystical presence. He argues that Christ’s humanity and divinity were equally important preconditions for encounters, both exceptional and ordinary, which Kieckhefer proposes as existing on a spectrum of experience that moves from presupposition to intuition and finally to perception. Kieckhefer then examines various contexts of Christ manifestations—during prayer, meditation, and liturgy, for example—with attention to gender dynamics and the relationship between saintly individuals and their hagiographers. Through penetrating discussions of a diverse set of texts and figures across the long fourteenth century (Angela of Foligno, the nuns of Helfta, Margery Kempe, Dorothea of Montau, Meister Eckhart, Henry Suso, and Walter Hilton, among others), Kieckhefer shows that seemingly exceptional manifestations of Christ were also embedded in ordinary religious experience.

Wide-ranging in scope and groundbreaking in methodology, The Mystical Presence of Christ is a magisterial work that rethinks the interplay between the exceptional and the ordinary in the workings of late medieval religion.

Richard Kieckhefer is Professor Emeritus of Religious Studies with a joint appointment in the Department of History at Northwestern University. Among his ten books are Unquiet Souls, Magic in the Middle Ages, Theology in Stone, and European Witch Trials.

Informations pratiques :

Richard Kieckhefer, The Mystical Presence of Christ. The Exceptional and the Ordinary in Late Medieval Religion, Ithaca (NY), Cornell University Press, 2022 ; 1 vol., 382 p. ISBN : 978-1-50176-511-7. Prix : USD 54,95.

Source : Cornell University Press

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Colloque – Entre création et destruction : les représentations de la femme dans l’Espagne médiévale

Organisé par Soizic ESCURIGNAN

Lieu : CESCM, salle Crozet, Bât E13, 24 rue de la Chaîne – POITIERS

Dates : vendredi 7 et samedi 8 octobre.

Programme :

Vendredi 7 octobre

13h30 > Accueil des participants

14h00 > Ouverture de la journée

14h15 > Antoine PARIS (AUSONIUS, Univ. Bordeaux Montaigne) : Ambivalence du vocabulaire du féminin et des liens entre personnages féminins dans la Bible. Quelques perspectives

Session 1 – La femme personnage biblique

15h05 > Sophie COUSSEMACKER (AUSONIUS, Univ. Bordeaux Montaigne) : La Grande prostituée de Babylone chevauchant la bête dans les Beatus ibériques

15h30 > Sarah SALAMANCA (CEIIBA, Univ. Toulouse) : La représentation d’Esther dans la General Estoria d’Alphonse X le Sage, la construction d’une figure régente

15h55 > Débat et pause

Session 2 – La femme personnage historiographique

16h20 > Soizic ESCURIGNAN (CESCM, Univ. Poitiers) : Les femmes fondatrices dans la Estoria de España d’Alphonse X le Sage, pouvoir ou impuissance ?

16h45 > Marta LACOMBA (AMERIBER, Univ. Bordeaux Montaigne) : Urraca la despechada

17h10 > Charles GARCIA (CESCM, Univ. Poitiers) : Et Dieu foudroya la femme. La punition divine de la reine Urraque de León (XIIe siècle)

17h35 > Débat

Samedi 8 octobre

9h00 > Début de la journée

Session 3 – Femme dans le siècle, femme dans la règle

9h10 > Cécile CODET (CIHAM, Univ. Lumière Lyon II) : Entre construction de sa propre image et destruction de l’œuvre du Créateur : la coquetterie féminine

9h35 > Corinne MENCE-CASTER (CLEA, Sorbonne Univ.) : Les modalités langagières de recréation des représentations de la femme dans El triunfo de las donas de Juan Rodríguez del Padrón

10h00 > Sergi Sancho FIBLA (Univ. Padova) : La maestra y la ilestrada. La représentation de la femme religieuse et le savoir en Castille à la fin du Moyen Âge

10h25 > Débat et pause

Session 4 – La femme et Alphonse X

10h45 > Giovanni BORRIERO (Univ. Padova) : La figure féminine dans les Cantigas de Santa María

11h10 > Johan PUIGDENGOLAS (CEIIBA, Toulouse-Jean Jaurès) : La Vierge destructrice dans le Setenario d’Alphonse X le Sage

11h35 > Belén ALMEIDA (GITHE, Univ. Alcalá) : Mujeres sabias en la General Estoria de Alfonso X el Sabio

12h > Débat et clôture

Source : CESCM

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Publication – Michael Alan Anderson, « Music and Performance in the Book of Hours »

This study uncovers the musical foundations and performance suggestions of books of hours, guides to prayer that were the most popular and widespread books of the late Middle Ages.

Exploring a variety of musical genres and sections of books of hours with musical implications, this book presents a richly textured sound world gleaned from dozens of extant manuscript sources from fifteenth-century France. It offers the first overview of the musical content of these handbooks to liturgy and devotional prayer, together with cues that show scribal awareness for the articulation of sacred plainchants. Although books of hours lack musical notation, this survey elucidates the full range of musical genres and styles suggested both within and beyond the liturgical offices prescribed in books of hours. Privileging sound and ritual enactment in the experience of the hours, the survey complements studies of visual imagery that have dominated the category.

The book’s interdisciplinary approach within a musical context, and beautiful full-color illustrations, will attract not onlyspecialists in musicology, liturgy, and late medieval studies, but also those more broadly interested in the history of the book, memory, performance studies, and art history.

Michael Alan Anderson is Associate Professor of Musicology at the Eastman School of Music, University of Rochester. He specializes in European sacred music from the fourteenth to the sixteenth century, with emphasis on lay devotion and saints.

Table des matières : Introduction, Part 1: Music of the Offices, 1. Psalms, 2. Antiphons, 3. Hymns, 4. Responsories, 5. Dialogues, Part 2: Music beyond the Offices, 6. The Seven Penitential Psalms, 7. The Litany, 8. Suffrages, 9. Mass for the Virgin

Informations pratiques :

Michael Alan Anderson, Music and Performance in the Book of Hours, Londres, Routledge, 2022 ; 1 vol., 246 p. (Routledge Research in Music). ISBN : 978-0-36769-132-5. Prix : GBP 120,00.

Source : Routledge

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Bourse – Bourse Robert de Sorbon (2022-2023)

L’appel à candidature à la Bourse Robert de Sorbon 2022-2023 est ouvert.

Elle s’adresse aux docteurs en histoire médiévale ayant soutenu leur thèse à l’étranger. Dépôt des candidatures du 5 septembre au 15 octobre 2022 inclus.

Cette bourse permettra au lauréat de réaliser un séjour d’un mois, du 1er au 31 mars 2023, au sein du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, lequel prendra en charge son déplacement aller et retour, son logement à la cité internationale de Paris et lui versera une somme de 1000 euros destinée à couvrir les frais courants du séjour. En outre, le lauréat obtiendra le statut de membre associé du Laboratoire pendant trois ans. À son arrivée, le lauréat donnera une conférence publique destinée à faire connaître ses travaux.

Pour plus d’information : https://lamop.pantheonsorbonne.fr/lamop/bourse-robert-sorbon

Source : LAMOP

Publié dans Bourse | Laisser un commentaire

Publication – Jonathan R. Lyon, « Corruption, Protection and Justice in Medieval Europe. A Thousand-Year History »

What was an “advocate” (Latin: advocatus; German: Vogt) in the Middle Ages? What responsibilities came with the position and how did they change over time? With this groundbreaking study, Jonathan R. Lyon challenges the standard narrative of a “medieval” Europe of feudalism and lordship being replaced by a “modern” Europe of government, bureaucracy and the state. By focusing on the position of advocate, he argues for continuity in corrupt practices of justice and protection between 750 and 1800. This book traces the development of the role of church advocate from the Carolingian period onward and explains why this position became associated with the violent abuse of power on churches’ estates. When other types of advocates became common in and around Germany after 1250, including territorial and urban advocates, they were not officeholders in developing bureaucracies. Instead, they used similar practices to church advocates to profit illicitly from their positions, which calls into question scholarly arguments about the decline of violent lordship and the rise of governmental accountability in European history.

Jonathan R. Lyon is Professor of History at the University of Chicago, where he specializes in the history of the Holy Roman Empire. He has previously held fellowships from the Humboldt Foundation and the Austrian Science Fund. He is the author of Princely Brothers and Sisters: The Sibling Bond in German Politics, 1100–1250 (2013), which won the 2017 John Nicholas Brown Prize from the Medieval Academy of America, and Noble Society: Five Lives from Twelfth-Century Germany (2017).

Table des matières :

Introduction

  1. The First “Medieval” Advocates
  2. Putting Down Roots in Ninth-Century Francia
  3. The « Aristocratization » of Post-Carolingian Advocacy
  4. Elite Competition at the Turn of the First Millennium
  5. The Limits of Church Reform
  6. Pigs and Sheep, Beer and Wine, Pennies and Pounds
  7. A History of Violence
  8. Weapons of the Not-so-Weak
  9. The Murder of Archbishop Engelbert
  10. Widening the Lens
  11. The Emperor as Vogt, ca. 1000–1500
  12. From Lordship to Government?
  13. Reframing the History of Violence
  14. Crossing the False Divide: Advocates after 1500
  15. A Cultural History of the Rapacious Advocate, or: William Tell’s Revenge
    Conclusion.

Informations pratiques :

Jonathan R. Lyon, Corruption, Protection and Justice in Medieval Europe. A Thousand-Year History, Cambridge, Cambridge University Press, 2022 ; 1 vol., 375 p. ISBN : 978-1-31651-374-3. Prix : GBP 29,99.

Source : Cambridge University Press

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – « Penser avec Avicenne. De l’héritage grec à la réception latine, en hommage à Jules Janssens », dir. Daniel De Smet et Meryem Sebti

Jules Janssens a construit une œuvre importante, qui, pour de nombreux chercheurs, a ouvert des perspectives de recherches nouvelles et fécondes. Ses travaux ont fait date. Ils portent principalement sur la philosophie d’Avicenne, ses sources, ses rapports avec la pensée musulmane, son influence sur la théologie ash’arite (al-Ghazali, Fakhr al-Din al-Razi) et sa réception dans le monde latin. Pour lui rendre hommage, quatorze collègues et amis de renommée internationale se sont réunis pour poursuivre ses réflexions sur ces thèmes. L’ouvrage qui en est issu offre un état des lieux de la recherche contemporaine sur Avicenne et sa postérité arabo-latine.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Penser avec Avicenne. De l’héritage grec à la réception latine, en hommage à Jules Janssens, dir. Daniel De Smet et Meryem Sebti, Louvain, Peeters, 2022 ; 1 vol., IV-405 p. (Recherches de Théologie et Philosophie Médiévale. Bibliotheca, 20). ISBN : 978-9-04294-919-5. Prix : € 92,00.

Source : Peeters

Publié dans Publications | Laisser un commentaire