Journée d’étude – Les dispositifs de formation professionnelle au Moyen Âge et à l’époque moderne

La formation professionnelle dans les sociétés « préindustrielles » ne se limite pas aux dispositifs institutionnels d’apprentissage associés à des activités artisanales urbaines et aux corporations. Elle dépasse aussi des formes contractuelles souvent évanescentes dans une chronologie qui remonte au Moyen Âge. On propose ici de s’appuyer sur la notion de professionnalisation pour étudier une « formation professionnelle » qui prévoit l’acquisition des gestes et des techniques du métier, mais aussi d’une culture commune. Cette grille de lecture large appelle la comparaison d’études de cas qui concernent artisans, artistes ou marchands, en Occident ou dans l’empire ottoman. Les rôles sociaux des formateurs, des apprentis et de leur entourage seront interrogés, ainsi que les modalités de connaissance des relations formatives, et, lorsque c’est possible, le contenu des savoirs et savoir-faire transmis.

Formation Professionnelle affi

Programme :

9h Accueil

9h15-9h45

Mathieu Marraud, CNRS, CRH et François Rivière, Labex HaStec, LaMOP, Mot d’accueil et introduction

9h45-11h

Clémentine Stunault, université Toulouse II Jean Jaurès, FRAMESPA, La formation technique dans les métiers de bouche toulousains (fin XIVe-début XVIe siècle) : un renouvellement des perspectives
Denise Bezzina, université de Gênes, Mechanisms of apprenticeship in late medieval Genoa: training, actors and networks (thirteenth – fourteenth centuries).

11h15-12h30

Ingrid Houssaye, CNRS, Orient & Méditerranée, et Agnès Pallini-Martin, lycée Bellevue du Mans, CRH, Écrire, compter, entreprendre. Formation, recrutement et carrières au sein de compagnies d’affaires florentines d’après des archives d’entreprise (XIVe-XVIe siècles).
Suraya Faroqhi, université Ludwig Maximilian de Munich, Becoming a master in the Ottoman world of early modernity (about 1550-1850)
12h30-14h00 : déjeuner

14h00-15h15

Hugo Perina, EHESS, CRH, L’apprentissage et ses alternatives dans la formation des organistes et facteurs d’orgues italiens, 1400-1550
Bert de Munck, université d’Anvers, From status to contract, or a new governmentality? A long term view on proletarianization and professionalization from the vantage point of the Low Countries

15h30-17h00

Jean-Paul Zuñiga, directeur d’études, EHESS, CRH, Apprentissage et hiérarchies coloniales, gens de métiers en Amérique espagnole, XVIIe-XVIIIe siècles
Laurence Croq et Mathieu Marraud, CNRS, CRH, université de Paris Nanterre, CHISCO, De la validation des savoirs marchands, normes et pratiques en tension au sein des corps parisiens aux XVIIe et XVIIIe siècles

17h-18h

Table ronde

Informations pratiques :

Date : mercredi 3 juillet 2019.

Lieu : EHESS, salle Maurice et Denys Lombard, 96 boulevard Raspail, 75 006 Paris.

Metro : ligne 12, arrêt Notre-Dame des Champs / ligne 4, arrêt Saint-Placide
Bus 82, arrêt Bréa – Notre Dame des Champs / bus 89, arrêt Rennes – Saint-Placide

Organisateurs :
François Rivière, LabEx HaStec, LaMOP-UMR 8589
Mathieu Marraud, CNRS, CRH-EHESS-UMR 8558

Programme au format PDF : Programme Formation Professionnelle

Publié dans Conférences

Publication – Pierre-Henri Billy et Sébastien Nadiras, « Les Noms de lieux et de personnes en France.Guide bibliographique »

Au croisement de l’histoire et de la linguistique, l’onomastique est la science qui a pour objet d’étude les noms de lieux (toponymie) et de personnes (anthroponymie). L’essor de l’histoire locale et de la généalogie, ainsi que de nombreux débats de société témoignent de l’importance croissante accordée à la question du nom dans toutes ses dimensions : origine, évolution, transmission.

Aujourd’hui, c’est à l’ensemble des sciences humaines et sociales que cette discipline ouvre des voies d’investigation. D’abord destiné aux spécialistes, ce guide méthodologique et analytique propose une vaste sélection d’ouvrages et d’articles de référence en la matière. Couvrant les différentes régions de France, il vise à faire découvrir à un plus large public l’onomastique et ses outils de travail.

Table des matières : ici

Pierre-Henri BILLY est chargé de recherche au Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (CNRS-LAMOP).

Sébastien NADIRAS, conservateur du patrimoine, est responsable du Centre d’onomastique des Archives nationales.

Informations pratiques :

Pierre-Henri Billy et Sébastien Nadiras, Les Noms de lieux et de personnes en France.Guide bibliographique, Paris, Éditions du CTHS, 2019 (Orientations et méthodes, 33). 776 p. 17 × 22 cm ill.ISBN 978-2-7355-0905-8.

Source : CTHS

Publié dans Publications

Publication – « La congiuntura del primo Trecento in Lombardia (1290-1360) », dir. Paolo Grillo et François Menant

I decenni che precedettero la terribile epidemia di “Peste Nera” del 1348 in Europa sono stati a lungo presentati univocamente come un periodo di gravi difficoltà, dovute all’instabilità politica e, soprattutto, all’eccessiva crescita della popolazione rispetto alle risorse agricole, il cui aumento era frenato dalle scarse tecnologie disponibili. Questa ricostruzione è stata oggetto negli ultimi anni di una profonda revisione, con una rinnovata attenzione allo sviluppo della commercializzazione, anche a lungo raggio, dei prodotti alimentari e agli investimenti nelle campagne, rivelatisi tutt’altro che ininfluenti. Rispetto alle grandi panoramiche finora dominanti nel dibattito, questo volume presenta una serrata analisi di una realtà regionale – la Lombardia dalla fine del XIII secolo alla metà del XIV – considerata sotto molteplici punti di vista, dalla storia rurale a quella delle manifatture, dei prestiti e dei commerci, dagli aspetti fiscali e monetari a quelli militari e dell’assistenza. Ne esce un ritratto articolato, che senza negare gli elementi di difficoltà, mette in luce la sostanziale “tenuta” del sistema produttivo e sociale lombardo prima delle grandi epidemie del 1348 e del 1361.

Table des matières : ici

 

Paolo Grillo, insegna storia medievale presso l’Università degli studi di Milano e studia le istituzioni e la società delle città lombarde fra XII e XIV secolo. Fra le sue pubblicazioni: Milano guelfa. 1302-1310, Roma, Viella, 2013; L’ordine della città. Controllo del territorio e repressione del crimine nell’Italia comunale (secoli XIII-XIV), Roma, Viella, 2017; Nascita di una cattedrale. 1386-1418: la fondazione del Duomo di Milano, Milano, Mondadori, 2017.

François Menant, professore emerito di storia medievale presso l’École Normale Supérieure di Parigi e ancien membre dell’École française de Rome, ha studiato la vita economica e sociale della Lombardia del pieno e del basso Medioevo. Fra le sue opere, Campagnes lombardes du Moyen Âge. L’économie et la société rurales dans la région de Bergame, de Crémone et de Brescia du Xe au XIIIe siècle, Roma, École française de Rome, 1993, e L’Italia dei comuni, 1100-1350, Roma, Viella, 2010.

Informations pratiques :

La congiuntura del primo Trecento in Lombardia (1290-1360), dir. Paolo Grillo et François Menant, Rome, École française de Rome, 2019 (Collection de l’École française de Rome, 555). 280 p. ISBN: 978-2-7283-1372-3. prix : 48 euros.

Source : École française de Rome

Publié dans Publications

Offre d’emploi – Offre de contrat doctoral H/F-ANR MARITEM

Référence : UMR7302-CHRCHA-001
Lieu de travail : POITIERS
Date de publication : mardi 11 juin 2019
Nom du responsable scientifique : Christelle Chaillou-Amadieu
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

CNRS

Le projet ANR MARITEM (MAnuscrit du Roi. Image, TExte, Musique) consiste en l’édition intégrale (texte et musique) et en l’étude interdisciplinaire du Manuscrit Paris BnF fr. 844 (troisième quart du XIIIe siècle, consultable sur Gallica) sur support numérique, de sa conception jusque dans sa réception contemporaine (circulation des répertoires, éditions, partitions, performances musicales). S’inscrivant dans le cadre de ce projet de recherche, la thèse aura pour perspectives : 1) la transcription et l’édition numérique des textes des chansons de trouvères ; 2) une étude entre le texte et la musique dans ce même corpus selon un axe choisi par le/la doctorant(e). Le travail de thèse sera encadré en co-direction (philologie et musicologie).

Le/la doctorant(e) sera titulaire d’un master II (ou titre étranger équivalent) en études médiévales (philologie romane, littérature médiévale ou linguistique) et possèdera une très bonne connaissance de l’ancien français. En plus de cette formation initiale, des compétences et/ou un intérêt pour les domaines suivants sont souhaitables :
-Humanités numériques (langages TEI et MEI ; logiciels de transcription automatique, etc.) ;
-Musicologie médiévale (savoir déchiffrer la notation du XIIIe siècle) ou/et pratique musicale ;
-Occitan médiéval.
Contexte de travail

Le/la doctorant(e) sera rattaché(e) à l’École doctorale n°525, « Lettres, pensée, arts et histoire : civilisation et littérature de l’Antiquité à nos jours » (LPAH), au CNRS au Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers (UMR 7302). Le CESCM est un centre d’études interdisciplinaires qui rassemble des philologues, littéraires, musicologues, linguistes, historiens et historiens de l’art.

Le/la doctorant(e) intégrera l’équipe de recherche de l’ANR Maritem (philologie, musicologie, histoire, linguistique, histoire de l’art) et sera sous la responsabilité hiérarchique du responsable scientifique.
Le/la doctorant(e) s’engage à produire le travail défini dans le profil du poste.

Contraintes et risques

Sont à prévoir :
-des déplacements en France (notamment à Paris)
-des séjours de recherche en Italie et en Allemagne

Informations complémentaires

Date limite pour l’envoi des candidatures : 3 juillet 2019
Les candidat(e)s enverront les pièces suivantes :
-Une copie de leur diplôme de master (ou titre équivalent)
-Un curriculum vitae détaillé ;
-Une lettre de motivation (2 pages maximum) ;
-Un projet de recherche (2 pages maximum) ;
-Une ou deux lettres de recommandation.

À l’issue d’une première sélection sur dossier, les candidats recevront une notification pour un éventuel entretien. Les entretiens se dérouleront en juillet 2019.

Source : CNRS

Publié dans Offre d'emploi

Offre d’emploi – Lecturer in Medieval History (University of Hull)

Location: Kingston upon Hull
Salary: £34,189 to £39,609 per annum
Hours: Full Time
Contract Type: Fixed-Term/Contract
Placed On: 31st May 2019
Closes: 30th June 2019
Job Ref: FA0282

Campus: Hull

Faculty/Area: Faculty of Arts, Cultures and Education

School/Department: Department of History

Subject Group/Team: History

78

Applicants are required to submit a current CV and covering letter outlining how their qualifications and experience meet the Person Specification in the Job Description below.

The Department of History at the University of Hull wishes to appoint to a Lecturer in Medieval History from 1st September 2019 until 31st August 2020 as temporary cover for the teaching duties of a member of staff during a period of research leave. You will join a department with consistently high satisfaction rates. In the National Student Survey, History’s average overall student satisfaction rate exceeds 95% over the last twelve years.

Applicants should have expertise in the political and/or social history of the Middle Ages. Those whose research interests cover England and its neighbours c.1150-1250 are particularly encouraged to apply. The successful candidate will be expected to deliver undergraduate and postgraduate teaching in medieval history, and to undertake academic administrative duties.

Candidates should have a completed PhD, teaching experience and an exceptional record of research in a relevant subject area, along with high-quality publications in place prior to the November 2020 REF deadline.

Candidates are asked to submit a CV and covering letter.

Informal enquiries about the post may be directed to Dr Jenny Macleod by e-mailing J.Macleod@hull.ac.uk.

Further details:

At Hull we are committed to equality of opportunity, diversity and inclusion at every level, because we believe a diverse workforce brings broader expertise, improved innovation and greater success for all.

Source : Jobs.ac.uk

Publié dans Offre d'emploi

Publication – « Dante e la dimensione visionaria tra medioevo e prima età moderna », dir. Bernhard Huss et Mirko Tavoni

Che cosa significa che la Divina Commedia è il racconto della visione dell’aldilà che Dante afferma di avere avuto, il resoconto di ciò che giura di avere visto? Queste affermazioni sono « vere », e in che senso possono esserlo? O sono fittizie, giustificate dall’eccezionale inventività poetica dell’autore messa al servizio di una auto-assegnata missione di rigenerazione della Cristianità? Il dilemma fra queste due interpretazioni polari rischia di essere indecidibile e sterile, ma questo volume, frutto di un seminario interdisciplinare tenuto all’Italienzentrum della Freie Universit& di Berlino sotto l’egida della Fondazione Alexander von Humboldt, porta risultati originali che fanno fare passi avanti alla nostra comprensione dei fatti. Il retroterra di Dante viene illuminato in varie direzioni: dal possibile rapporto con la mistica ebraica e con quella islamica, all’onirismo antropologico tardo antico e medievale, alle tradizioni teologiche e profetiche legittimanti la visione dell’aldilà, all’onirismo lirico o allegorico circolante nelle tradizioni poetiche gallo-romanze. La vocazione visionaria di Dante viene saggiata nella Vita nova e nel Convivio e messa alla prova della testualità del poema sacro. Si interroga il significato dei « Danti dormienti » nelle antiche illustrazioni della Commedia. Ed emerge la cesura epistemologica che separa Dante dalle riprese del genere « visione in Petrarca e Boccaccio. Su tutto ciò il lettore troverà in questo libro molte idee nuove.

9788893500326

Table des matières :

Bernhard Huss et Mirko Tavoni – Premessa

Giulio Busi – I viaggi oltremondani nella mistica ebraica
Gian Luca Potestà – Carisma celeste. Visioni e rivelazioni al tempo di Dante
Luigi Canetti – Onirismo dantesco e oniromantica medievale
Pier Mattia Tommasino – Visio e divisio in Inferno XXVIII: qualche riflessione sulle fonti islamiche della Commedia
Gaia Gubbini – Sogno, visio, imaginatio nel Roman de la Rose e in altri testi-chiave delle letterature della Francia medievale
Mirko Tavoni – L’Inferno sognato, la telepatia di Virgilio e gli antefatti danteschi della Commedia come visione in sogno
Anna Pegoretti – Visio e fictio nelle antiche illustrazioni della Commedia:per una rivalutazione dei danti dormienti
Bernhard Huss – Il genere visione in Petrarca (Trionfi) e in Boccaccio (Amorosa visione)

Illustrazioni
Indice dei nomi

Informations pratiques :

Dante e la dimensione visionaria tra medioevo e prima età moderna, dir. Bernhard Huss et Mirko Tavoni, Longo Angelo, 2019 (Memoria del Tempo). ISBN : 9788893500326. Prix : 18 euros.

Source : Libreria Universitaria

Publié dans Publications

Colloque – Vision et Spéculation dans l’art de Pieter Bruegel

Les images de Bruegel appellent un acte de perception contemplatif et « spéculatif » qui a ses racines dans la culture médiévale mais auquel l’artiste donne une nouvelle forme esthétique à son époque qui est celle de la Renaissance, de l’Humanisme et de la Réforme. Dans la pensée chrétienne, spéculer, c’est s’exercer à la contemplation du monde visible comme moyen de comprendre les principes divins, passer du visible à l’invisible. Dans nombre d’ouvrages qui comportent dans leur titre le terme de « Miroir » (Speculum), les créatures du monde naturel sont décrites comme les traces du Créateur et de ses intentions salvatrices pour le monde.

Ce colloque propose d’envisager la représentation de la nature et des activités humaines chez Bruegel dans le contexte de cette pensée spéculative. À la fois miroir du monde et miroir tendu au spectateur, les images spéculatives de Bruegel sont conçues comme des exercices de discernement.

Il s’agira dès lors d’interroger deux des caractéristiques fondamentales des œuvres de Bruegel. La première est la manière dont ces œuvres ne cessent d’articuler ou d’opposer l’aveuglement et le discernement spirituel, les apparences de surface et la vérité cachée, les pièges du diabolique et la difficulté à percevoir le divin. Œuvrant conjointement avec la première, la seconde caractéristique est la complexité narrative et visuelle des images de Bruegel. Celle-ci implique un ensemble de procédés visuels – profusion et enchevêtrement des figures, réduction et marginalisation des détails les plus signifiants, paradoxes, ambiguïtés et pièges visuels – qui visent à troubler le regard.

Ces journées seront l’occasion d’examiner et de confronter les récentes études sur Bruegel, en revenant sur un certain nombre de questions autour de la conversation, l’ekphrasis, l’exégèse visuelle, la contemplation, la spéculation.

Bruegel

Programme :

Vendredi 28 juin

14.00 : Introduction : Michel Weemans, Colette Nativel et Ralph Dekoninck

Modérateur : Pierre-Antoine Fabre (Paris, EHESS)

14.30 : Colette Nativel (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA) Lire un tableau: les leçons de Bruegel
15.30 : Jürgen Müller (Technischen Universität Dresden) Ways of lying : Pieter Bruegel’s religious commentaries
16.30 : Michel Weemans (ENSA-Bourges, CEHTA-EHESS, Paris) Muscipula diaboli: Pieter Bruegel’s Triumph of Death as Trap Image

Samedi 29 juin

Modérateur : Guillaume Cassegrain (Université Grenoble Alpes, LARHRA)

10.00 : Reindert Falkenburg (New York University, Abu Dhabi) “Thick Speculation” on Pieter Bruegel
11.00 : Mitchell Merback (Baltimore, Johns Hopkins University) Estrangement, Attitude, and Speculation: Sedlmayr vs. Bruegel
12h : Déjeuner

Modérateur : Ingrid Falque (UCLouvain, GEMCA)

14.00 : Tine Meganck (Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique) Spectacles and speculation. Bruegel on seeing and seizing the moment
15.00 : Ralph Dekoninck (UCLouvain, GEMCA) « Poupées de Kermesse ». Jouer avec l’image
16.00 : Bertrand Prévost (Université Bordeaux Montaigne) Face de Dieu, tête du Diable. Plasticité, théologie et anthropologie de l’incorporation selon Bruegel
17.00 : Discussion

17.30 : Conclusions Reindert Falkenburg

Informations pratiques :

28-29 Juin 2019
Paris 1 Panthéon-Sorbonne Galerie Colbert, Salle Vasari, 2, rue Vivienne,
75002 Paris

Paris 1 Panthéon-Sorbonne Galerie Colbert
2, rue Vivienne, 75002 Paris Salle Vasari, 28-29 Juin 2019

Organisé par Michel Weemans (ENSA Bourges, CEHTA-EHESS, Paris), Colette Nativel (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)et Ralph Dekoninck (UCLouvain, GEMCA)

Publié dans Conférences