Journée d’étude – Medieval Cartularies / MeCa. Journée d’étude et de recherches

19 novembre
Ecole Française de Rome

MECA ou Medieval European Cartularies est une entreprise scientifique européenne qui veut faciliter et contribuer à structurer le dynamisme actuel de la recherche autour des cartulaires médiévaux, ces « livres d’archives », rédigés et tenus par des individus ou des institutions laïques comme religieuses pour contenir les copies des chartes essentielles qu’ils ou elles ont reçues.

MECA veut, dans la ligne des travaux opérés sur les cartulaires ces trente dernières années, développer l’inventoriage des cartulaires manuscrits à l’échelle européenne (en commençant le travail avec trois partenaires solides et déjà en relations serrées) et leur mise en ligne de manière interopérable, dynamique et pérenne, sur la base CartulR, dont une nouvelle édition est annoncée : les cartulaires de l’espace italien et les cartulaires de l’espace belge feront l’objet d’un inventaire et une publication dans ce cadre. Dans le même temps, MECA veut mettre en relation les différents chercheurs européens travaillant sur cette thématique pour clarifier et prolonger les travaux à ce propos dans le cadre des études sur les pratiques de l’écrit. Un grand colloque international devrait clôturer ce premier volet de recherches, qui devrait mener par ailleurs au dépôt et à l’obtention d’un projet européen, englobant tous les autres partenaires agglomérés au fil des travaux. Le groupe sera particulièrement attentif à la formation doctorale et s’impliquera dans les formations à la diplomatique qui devraient avoir lieu dans les prochaines années.

csm_MECA_-_image_54ea3c2609

Programme :

10h : Introduction – Paul Bertrand – François Bougard – Jean-Marie Martin

Enquêtes

Marta de Bianchi, I cartulari medievali della Toscana.
Thierry Frippiat (UNamur-UCLouvain), Autour d’un ‘livre total’ : le Grand Livre de la collégiale Sainte-Croix à Liège (1379).

11h30 : Projets

Dominique Stutzmann (IRHT), Comment lire et analyser 2400 cartulaires médiévaux ? Le projet HOME (History of Medieval Europe).
Jean-Baptiste Renault (UNancy), Recenser et étudier les cartulaires rouleaux de la France médiévale. Le projet ANR ROTULUS.
Christian Speer (UHalle), The Stadtbücher project (Germany) (à confirmer).
Guillaume Porte (IRHT-COSME²), Présentation de la nouvelle version de la base CartulR

15h00 : Table ronde

Le projet H2020 INFRAIA MECA.

Publié dans Conférences

Offre d’emploi – Postdoctoral Researcher, « Rationality in Perception: Transformations of Mind and Cognition, 1250-1550 »

The University of Helsinki, founded in 1640, is one of the best multidisciplinary research universities in the world. The University of Helsinki is an international academic community of 40,000 students and staff members. It operates on four campuses in Helsinki and at 15 other locations.

The University of Helsinki, Faculty of Arts (https://www.helsinki.fi/en/faculty-of-arts) is Finland’s oldest and largest unit of teaching and research in the arts in terms of the structure and selection of its disciplines. The Faculty is also a significant international community of research, education and culture.

The Faculty of Arts, University of Helsinki, invites applications for the position of postdoctoral researcher for a fixed term from January 2, 2019 to March 31, 2020. The position is for work in the project Rationality in Perception: Transformations of Mind and Cognition 1250–1550. There is a six-month trial period for the position.

1200px-University_of_Helsinki.svg

The project aims to investigate late medieval theories of mind and cognition focusing on the relation between intellect and the senses, the activity of perception, and the development of models of faculty psychology in the period 1250-1550. Interested applicants can find a description of the project here: http://blogs.helsinki.fi/rationality-in-perception/project-description/. For the position being advertised, candidates are expected to conduct research on late medieval theories of perception, including transcription of medieval sources in manuscript form, especially from the thirteenth and fourteenth centuries. More precise research tasks will be decided together with the project’s PI and always subjected to his approval.

According to the Regulations of the University of Helsinki, the appointee must hold a doctoral degree and have the ability to conduct independent scientific work. Solid knowledge of medieval Latin and experience in editing manuscripts are obligatory requirements. Background in Philosophy is an advantage but not obligatory. In addition to research, the successful applicant is also expected to contribute to the activities of the research project, namely assisting the PI to organize a major international conference in 2019. The person should have good social skills and have a pro-active attitude toward his/her work.

According to the Government Decree on Universities, postdoctoral researchers are required to be proficient in Finnish or Swedish. They must also have at least satisfactory spoken and written skills in the other of these two languages. Foreign citizens, non-native Finnish citizens or citizens who have not been educated in Finnish or Swedish may be exempted from this requirement without a separate application.

The salary is based on the University of Helsinki salary scale. For a postdoc the starting salary will be 3 100 euros/month, depending on the appointee’s qualifications and experience.

For further information please contact Associate Professor José Filipe Pereira da Silva, +358 2941 21784, jose.pereiradasilva@helsinki.fi.

Application should include (1) CV with a list of publications (2) a description of the applicants skills with respect to the obligatory requirements described on this announcement and a short description of how the applicant’s research interest fit with the Rationality in Perception research project (max. 2 pages), (3) a copy of the PhD and (4) other documents relevant to the application.

To apply, please submit your application using the University of Helsinki electronic recruitment system by clicking on Apply for the position. Internal applicants (i.e., current employees of the University of Helsinki) must submit their applications through the SAP HR portal. The deadline for applications is October 31, 2018.

In case of technical problems with Recruitment System, please, contact rekrytointipalvelu@helsinki.fi

The decision will be communicated to the successful candidate by late November. The starting date can be negotiated.

Apply at latest October 31, 2018.

Source : Academic Positions

Publié dans Offre d'emploi

Publication – « Genre et compétition dans les sociétés occidentales du haut Moyen Âge (IVe-XIe siècle) », éd. Sylvie Joye et Régine Le Jan

Si les études de genre utilisent abondamment les notions de discrimination ou d’inégalités, il est plus rare qu’elles abordent à proprement parler celle de compétition. Le présent volume aborde ce thème avec pour but de mettre en lumière la manière dont les périodes de forte compétition sociale influent sur la place et la redéfinition des attributs sexués, en même temps que l’importance relative donnée à ceux-ci dans les situations de rivalité ou de compétition. La dizaine de travaux rassemblés présentent une vaste enquête sur la notion de genre dans l’historiographie moderne et dans les sources de la fin de l’Antiquité et du haut Moyen Âge avant d’analyser des exemples venus aussi bien de l’archéologie que des chroniques ou de l’hagiographie, essentiellement en Gaule et en Italie. Les auteurs montrent comment genres et régimes de genre sont des outils et des produits des crises et des compétitions, aussi bien pour les hommes que pour les femmes de l’Occident altimédiéval.

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm et membre junior de l’Institut Universitaire de France, Sylvie Joye est maître de conférences à l’Université de Reims Champagne Ardenne (CERHiC, EA 2616). Elle a publié plusieurs ouvrages sur la famille et les relations de pouvoir au haut Moyen Âge.

Régine Le Jan, professeure émérite d’histoire médiévale à l’Université Paris1Panthéon-Sorbonne.

dIS-9782503576077-1

Table des matières :

Sylvie Joye, Introduction

Guy Halsall, Classical gender in deconstruction
Irene Barbiera, Sex ratio nell’Italia altomedievale : accesso conteso alle risorse ?
Cristina La Rocca, Amalasunta, madre di un re bambino e la competizione per il regno nell’Italia ostrogota (in margine a Variae XI, 1)
Bruno Dumézil, Les attributs du pouvoir et la compétition pour le pouvoir. Armes et titulatures au VIe siècle
Adrien Bayard, Matrona, socrus et mater familias. Des femmes de pouvoir dans l’Auvergne des VIe et VIIe siècles
Geneviève Bührer-Thierry, La beauté, le vêtement et l’apparence : des armes genrées dans la compétition ?
Rachel Stone, Sisters prepare death for sisters, aunts for nieces? The missing competition between Carolingian women
Emmanuelle Santinelli-Foltz, Mariage, compétition et genre dans la Francie Occidentale du XIe siècle
Hedwig Röckelein, Le genre et la compétition pour le sacré

Didier Lett, Conclusions

Index des noms de personnes et de lieux

Informations pratiques :

Sylvie Joye et Régine Le Jan (éd.), Genre et compétition dans les sociétés occidentales du haut Moyen Âge (IVe-XIe siècle), Turnhout, Brepols, 2018 (Haut Moyen Âge, 29). 193 p., 11 b/w ill. + 5 colour ill., 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-57607-7. Prix : 65 euros.

Source : Brepols

Publié dans Publications

Séminaire – Histoire de Paris au Moyen Âge 2018-2019: « La Cour, la Ville, les nobles »

La noblesse étant principalement curiale à Paris après le XIIIe siècle, la question des rapports entre les nobles et la ville rejoint celle de la cour et de la ville. Un topos veut que Paris soit une ville de cour : c’est certainement vrai, mais cela ne signifie pas que la cour écrase la ville, ni sur le plan juridique-politique, ni sur le plan économique. De même l’historiographie a tendance à envisager leurs rapports culturels sous l’angle d’une domination unilatérale de l’une sur l’autre, mais est-ce si sûr ? Le séminaire pourrait être l’occasion de s’interroger sur les rapports complexes qu’entretiennent Paris et la cour, ou d’autres villes et leur cour, pour replacer cette dernière à sa juste place dans l’histoire de la capitale.

Moulage_du_sceau_des_marchands_de_l'eau_de_Paris._1_-_Archives_Nationales_-_SC-D5582

Programme :

Vendredi 9 novembre 2018. La cour, moteur de l’économie parisienne ?
Boris Bove, « Etat de l’art sur l’historiographie de la cour à Paris. »
Cécile Troadec, « Rome, ville de cour. »
Boris Bove, « Les effets macro-économique de la cour sur l’économie parisienne. »

Vendredi 7 décembre 2018. Les métiers et la cour
Caroline Bourlet, « Mesurer l’impact de la clientèle curiale sur le monde des métiers parisiens à la fin du Moyen Âge. Parcours historiographique et pistes de recherche. »
Marion Bernard, « les armuriers parisiens et les grands : un rapport de clientèle réciproque. »

Vendredi 11 janvier 2019. Les Italiens à Paris et à Londres
Boris Bove et Caroline Bourlet, « Les Italiens à Paris. Etat des lieux. »
Mathieu Scherman, « Les Italiens, la cour et Londres. »

Vendredi 15 février 2019. Les hôtels aristocratiques
Boris Bove, « Les hôtels aristocratiques, des monuments parisiens ? »
Bénédicte Perfumo, « Approche archéologique des hôtels parisiens vus par leurs caves. »

Vendredi 22 mars 2019. La cour et la ville au miroir des testaments
Xavier Hélary, « Testaments princiers et Paris. »
Boris Bove et Caroline Bourlet, « La religion civique à travers les testaments des bourgeois parisiens (XIIIe-XVe siècle). »

Vendredi 12 avril 2019. L’insertion urbaine de la société de cour
Christelle Balouzat-Loubet, « Paris, capitale des comtes d’Artois (XIIIe-XIVe siècles). »
Roxane Chila, « Naples et l’aristocratie du Regno. Recherches sur l’insertion urbaine des groupes nobiliaires. »

Vendredi 17 mai 2019. Culture de cour, culture urbaine : d’où vient la civilisation des mœurs ?
Marie De Rasse, « Le vêtement parisien : influences de la cour ? »
Vanina Kopp, « Les ordres littéraires entre sociabilité aristocratique et confréries urbaines, Paris XIIIe-XVe siècle »
Julie Claustre, « Les aristocrates dans la clientèle de Colin de Lormoye : une clientèle curiale ? »

Source : IRHT

Publié dans Séminaire

Publication – « Fortification et artillerie en Europe autour de 1500 : le temps des ruptures. Actes du colloque international organisé les 11 et 12 décembre 2015 à Epinal et à Châtel-sur-Moselle », éd. René Elter et Nicolas Faucherre

Entre équilibre et rupture, les années 1500 sont marquées par les « grandes découvertes », mais surtout par une effervescence artistique, intellectuelle et technologique qui va faire basculer l’Europe dans la modernité. Dans ce cadre, la brutale capacité du boulet métallique à faire brèche dans le mur va faire exploser, puis s’unifier, les réponses architecturales de la défense. Ces réponses souvent désuètes, parfois efficaces aux progrès de l’artillerie à poudre — maillons d’une inéluctable évolution corollaire aux ruptures administratives, financières, stratégiques et tactiques inhérentes — font montre d’un grand équilibre dans les formes d’architecture bellique produites.

Le champ d’investigation de ce colloque porte précisément sur les expérimentations menées autour de 1500 en réponse à cette modernité de l’attaque. Les différentes communications présentées dans ce volume démontrent que ce mouvement de modernisation est général à l’ensemble des principautés et états européens, voire dans le monde ottoman, et qu’avant même la mise en place du système bastionné autour de 1530 qui va en réduire les coûts, la fortification avait standardisé ses pratiques pour intégrer le canon.

27000100626200L

Table des matières :

Remerciements

Philippe Bragard et Nicolas Faucherre – Introduction : les années 1500, temps d’équilibres ou temps de ruptures ?/Introduction (English): The 1500s, balancing times or rupture times?
Francis Pierre – La poudre noire : la lente et difficile maîtrise d’un mélange explosif
Emmanuel de Crouy-Chanel – Nouvelle artillerie, mutation de la guerre de siège et défis pour la fortification (1475-1500)
Michael Depreter – L’artillerie castrale et la naissance de l’arsenal dans les Pays-Bas bourguignons : la fin du château médiéval ?
Vianney Muller – L’adaptation à l’artillerie au sein du patrimoine castral des Neufchâtel-Bourgogne
René Elter – La forteresse de Châtel-sur-Moselle : un programme bourguignon d’avant-garde en terre lorraine
Mylène Didiot – L’adaptation de l’enceinte urbaine de Metz face à l’artillerie : l’étude des comptes des Gouverneurs des Murs (1463-1542)
Julien Trapp – Défendre Metz aux alentours de 1500 à travers les inventaires de l’artillerie
René Elter – Fortification et artillerie à Nancy entre la fin du XVe s. et le milieu du XVIe s. : vers une capitale européenne
David Covelli – La modernisation d’une place forte royale au tournant du XVIe s. : l’exemple de Langres (1470-1540)
Richard Mahée, Jacky Provence, Reza Dehghan Kamaragi – La tour du Boulevard à Mussy-sur-Seine (fin XVe-début XVIe siècle)
Brice Collet – Les enceintes urbaines champenoises face à l’artillerie : l’exemple de Troyes, Châlons-en-Champagne et Reims (fin XIVe-début XVIe s.)
Laurent Vissière – La modernisation d’une enceinte : Dijon au début du XVIe s.
Adrien Vuillemin – Première approche des moyens mis en œuvre pour adapter aux armes à feu les enceintes des petites et moyennes villes d’Alsace (XVe-XVIe s.)
Andreas Kupka – Bolwerck, pastey et bastion : l’évolution de l’architecture militaire en Allemagne du XVe au XVIe s.
Jean-Jacques Schwien, Maxime Messner – Châteaux et armes à feu en Franche-Comté. Des transformations en trompe l’œil ?
Geoffrey Rousset – Fortifications médiévales et armes à feu : adaptation à moindre coût ou construction de tours à canon ou boulevard comme à Présilly ?
Alain Salamagne – Arras 1500 : la fortification d’une ville à l’aube des temps modernes
Jean-Bernard de Vaivre – L’artillerie à poudre des hospitaliers à Rhodes et dans le Dodécanèse : l’adaptation des fortifications de quelques-unes de leurs places
Anastasia Koumoussi, Vincent Ory – Le fort de Rhio (Grèce), un fort à la mer ottoman des années 1500
Joana Barreto – L’artillerie napolitaine à la veille des Guerres d’Italie : un inventaire méconnu de la deuxième moitié du XVe s.
Fernando Cobos – Les fortifications et l’artillerie espagnoles entre 1495 et 1503 : la lutte pour la suprématie technologique dans les Guerres d’Italie
Christian Normand, Louis de Buffières, Benoît Duvivier, Peio Joseba Monteano Sorbet, Gilles Parent, Aitor Pescador Medrano – Château Pignon : une forteresse espagnole en Navarre (1513-1527)
Christian Corvisier – Rodemack : une forteresse privée reconstruite après 1492 pour les Margraves de Bade, au duché de Luxembourg
Philippe Bragard – La principauté de Sedan sous Robert de La Marck
Philippe Bragard – Les formules de fortification pour armes à feu dans les anciens Pays-Bas, 1480-1530
Nicolas Faucherre, Michel Coste † – Interpréter le château de Bonaguil
Michel Colardelle – Conclusion/Conclusion (English)

Informations pratiques :

René Elter et Nicolas Faucherre (éd.), Fortification et artillerie en Europe autour de 1500 : le temps des ruptures. Actes du colloque international organisé les 11 et 12 décembre 2015 à Epinal et à Châtel-sur-Moselle, Nancy, Presses universitaires de Nancy – Editions Universitaires de Lorraine, 2018. 518 pages, 21 x 29,7 x 2,7 cm. ISBN : 9782814305144. Prix : 35 euros.

Source : Le comptoir des presses d’universités

 

Publié dans Publications

Journée d’étude – Regards croisés autour de l’objet médiéval : Les coffres médiévaux

La journée d’études sur les coffres médiévaux s’inscrit dans le cadre du programme que l’Institut national de l’histoire de l’art porte depuis deux ans avec le Musée de Cluny, « Regards croisés autour de l’objet médiéval ». Polyvalents, de contenance parfois considérable, mobiles et indispensables, les coffres sont des meubles majeurs. De bois, de métal et de cuir, sculptés, peints, ils font appel à maints savoir-faire techniques et enjeux pragmatiques comme esthétiques, que la journée d’études étudiera, de même qu’elle questionnera le rapport entre les contenants et les contenus. La facture diversifiée des coffres répondant à des usages spécifiques – domestiques, somptuaires, économiques –, seront convoquées les sources de la pratique comme les sources littéraires et iconographiques.

En partenariat avec le musée de Cluny – musée national du Moyen Âge

Cette journée d’études est rattachée au programme de recherche « Regards croisés autour de l’objet médiéval », sous la direction d’Isabelle Marchesin (domaine Histoire de l’art du IVe au XVe siècle).

Comité scientifique

Sébastien Biay (INHA)
Luc Bourgeois (université de Caen)
Véronique Dominguez (université d’Amiens)
Isabelle Marchesin (INHA)
Elisabeth Taburet-Delahaye (musée de Cluny)

Intervenants

Estelle Doudet (université de Grenoble)
Michel Huynh (musée de Cluny)
Christiane Klapisch-Zuber (EHESS)
Cécile Lagane (Centre Michel de Boüard – CRAHAM)
Mathieu Linlaud (université de Nanterre)
Pierre-François Mille (INRAP Rhône Alpes Auvergne)
Maud Perez-Simon (université Sorbonne-Nouvelle)

Informations pratiques

26 octobre 2018 – 9H30-17H30

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne
75002 Paris

Entrée libre

Source : INHA

Publié dans Conférences

Appel à contribution – Researching and curating medieval cartularies

Postgraduate training workshop

Date: Tuesday 29 January 2019
Time: 10am – 4pm

Venue: National Library of Scotland, George IV Bridge, Edinburgh
Organiser: Dr Joanna Tucker (University of Glasgow)

This one-day workshop will introduce postgraduates to medieval manuscripts known as cartularies. As well as presenting the latest research on cartularies, the workshop will give students hands-on experience of using them in research. It will also highlight key issues for curating manuscripts like cartularies for researchers and the public. In particular, we will discuss how the physicality of these manuscripts (their binding, structure, and scribes) is as important as their contents for understanding their function. Some cartularies from the National Library of Scotland will be used as live examples. The workshop will be led by Dr Joanna Tucker and Prof. Dauvit Broun from the University of Glasgow, along with manuscript curators from the National Library of Scotland. The workshop is funded by the Royal Society of Edinburgh. There are nine places available. Each student will receive a bursary to cover costs.

The workshop will cover the following:
• What are cartularies?
• How to analyse a cartulary manuscript (including the binding, physical structure, texts, scribes, and dating the manuscript).
• Hands-on exercise analysing a cartulary from NLS.
• Key questions for curating cartularies (particularly digitising and cataloguing cartularies).

The workshop is open to any postgraduates who use (or hope to use) cartularies or other similar kinds of complex manuscripts in their research, or any students of curation and archive studies. We welcome students from across Scotland, the UK and Europe. No prior knowledge of/experience with cartularies is required!

Bursaries

Bursaries are available for all nine students to cover travel, accommodation and subsistence.

How to apply

To apply for a place at the workshop, please send the following details to Joanna:
• Name
• Where you are studying
• What you are studying
• How cartularies relate to your research or archival interests

Send to: Joanna.Tucker@glasgow.ac.uk Application deadline: 31 October 2018

Source : De Rebus Diplomaticis

Publié dans Appel à contributions