Publication – Rachel Fulton-Brown, « La Vierge Marie et le Cantique des cantiques au Moyen Âge », trad. Jonathan de Jésus Marie Joseph, o.c.d.

Livre abondamment commenté par les Pères, le Cantique des cantiques, magnifique poème d’amour contenu dans le canon biblique, a tôt fait l’objet d’interprétations mystiques. L’une d’entre elles reste peu étudiée, qui trouve son origine dans la liturgie : l’application du Cantique à la Vierge. Elle fait l’objet du présent volume, des sermons carolingiens jusqu’aux commentaires marials de la fin du Moyen Âge, avec une insistance particulière sur les XIIe et XIIIe siècles. L’ouvrage – The Virgin Mary and the Song of Songs in the High Middle Ages, thèse de l’Université Columbia (1994) restée inédite jusqu’à la présente publication – est complété de la traduction d’études auxquelles il se réfère (Alfonso Rivera, Johannes Beumer, E. Ann Matter, Ann W. Astell), toutes inédites en français et certaines devenues peu accessibles. L’ensemble constitue une somme sans équivalent sur le Cantique marial et un apport conséquent à la connaissance de la mariologie médiévale. À la croisée de l’exégèse et la théologie, l’histoire et l’ecclésiologie, ses thèmes (Marie « épouse » du Christ, Marie « cou » entre le Christ-Tête et l’Église-Corps, etc.) sont parmi les plus riches illustrations du mystère de la « compénétration » entre Marie et l’Église.

Associate Professor à l’Université de Chicago, Rachel Fulton Brown est l’auteure de deux livres devenus classiques, sur la dévotion médiévale au Christ crucifié et à la Vierge Marie (From Judgment to Passion, Colombia University Press, 2002 ; Mary and the Art of Prayer, ibid., 2017). Traduit de l’anglais (États-Unis) par le frère Jonathan (Kocan) de Jésus Marie Joseph, carme déchaux au couvent de Toulouse.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Rachel Fulton-Brown, La Vierge Marie et le Cantique des cantiques au Moyen Âge, trad. Jonathan de Jésus Marie Joseph, o.c.d., Paris, Honoré Champion, 2022 ; 1 vol., 728 p. (Mystica, 18). ISBN : 978-2-74535-816-5. Prix : € 100,00.

Source : Honoré Champion

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Appel à contribution – Patristic Sermons in the Middle Ages

Rome, 17-20 October 2023

THE CONFERENCE

On 17-20 October 2023, the ERC-funded project PASSIM (Patristic Sermons in the Middle Ages), based at Radboud University Nijmegen, will organise an international conference on the medieval reception and transmission of patristic sermons and the collections in which they are compiled. The conference will take place at the Royal Netherlands Institute in Rome (KNIR).

The sermons preached by the Latin Church Fathers – Augustine, Leo, Gregory, and their contemporaries – had a dynamic afterlife. Throughout the medieval period, they were widely copied, manipulated, and (re)organised in a wide array of collections. These processes of transmission are important not only because they reveal medieval attitudes to the patristic heritage, but also because the medieval mediation of this corpus has greatly impacted which sermons survived and in what shape they reached modern times. When, why and how were patristic sermons combined, (re)organised, and adapted to their medieval contexts?

The conference aims to give due attention to the mediators in the transmission of patristic sermons in the middle ages: the often-inconspicuous compilers and scribes whose creative intellectual activities formed crucial conduits for the transmission of late-antique sermons to new audiences. We intend to go beyond the reconstruction of the original form and context of individual sermons, and to focus mainly on medieval collections and manuscripts in their own right, as well as the practices of compilation that shaped them.

MAIN PERSPECTIVES

To understand the compiler’s work, we need insights into both the philological aspects of sermons and sermon collections – their texts, sources and organisation – and the compilers’ and manuscripts’ historical context. As such, the conference aims to bring together philological, historical, theological, and literary perspectives.

We encourage speakers to combine multiple perspectives in their presentations. In addition, we aim to include papers that examine the processes of compilation in specific manuscripts or sermon collections, as well as studies that reflect on (digital) tools and methodologies to understand how sermon compilation worked in practice. While we mainly concentrate on Latin sermons, we are also interested in comparative studies of compilation practices in other traditions.

We welcome proposals on a wide range of topics, including (but not limited to) the following:

  • –  Individual manuscripts and collections
    • individual manuscripts and sermon collections, their content, context, and materiality
    • the origins, organisation and evolution of late-antique sermon collections
    • points of contact and connections between sermon collections
  • –  Understanding the compiler
    • the compiler and his motives, resources, and context
    • tangible evidence of mediators (e.g. prologues, annotations, user marks)
    • the tools and support structures for compilation (e.g. libraries, catalogues, networks)
  • –  Practices of sermon compilation
    • authorial attribution and anonymity in sermon collections
    • collections that illustrate how the medieval and the patristic meet
    • comparative perspectives in other languages, genres or religious traditions
  • –  Approaches to the study of compilations
    • sermon collections and the tradition of textual criticism of patristic sermons
    • methodologies to chart and analyse compilation practices
    • digital tools and approaches to the study of sermon compilations CONFIRMED SPEAKERS Emanuela Colombi; Moshe Lavee; Rosamond McKitterick; Clemens Weidmann PRACTICALITIES The conference will take place at the Royal Netherlands Institute in Rome (KNIR). We aim to cover the expenses in terms of accommodation and meals for the speakers. More practical information will follow upon acceptance. The conference will include a publicly accessible keynote lecture on Tuesday 17 October 2023 as well as an (optional) hands-on workshop to explore the PASSIM research tool and database. It is our intention to publish the proceedings of the conference afterwards. Interested scholars are requested to send in an abstract (max. 300 words) and a short CV (max. 1 page) to iris.denis@ru.nl. Deadline for submissions is 15 January 2023; acceptance will be communicated within six weeks of the deadline. Early career researchers are particularly encouraged to apply.

      CONTACT Please do not hesitate to contact us (via iris.denis@ru.nl) for any further information.

      ORGANISING COMMITTEE
      Dr. Shari Boodts (PI, Radboud University Nijmegen)
      Dr. Riccardo Macchioro (Università degli Studi di Milano)
      Dr. Gleb Schmidt (Radboud University Nijmegen)
      Iris Denis MA (Radboud University Nijmegen)
      Elisa Furlan MA (Università degli Studi di Padova)

      Source : IRHT
Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Conférence – Présentation du livre « Couples et conjugalité au Haut Moyen Âge (VIe-XIIe siècles) »

Vendredi 9 décembre 2022, 14h
salle de séminaire de l’IRHiS, Université de Lille, Campus du Pont-de-Bois, Villeneuve d’Ascq

Présentation du livre Couples et conjugalité au Haut Moyen Âge (VIe-XIIe siècles) par l’auteur, Emmanuelle Santinelli

Avec la participation de Justine Audebrand, Margot Laprade, Tristan Martine, Mélanie Traversier.

Source: IRHiS

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – « Bérengère de Navarre (v. 1160-1230). Histoire et mémoire d’une reine d’Angleterre », dir. Ghislain Baury et Vincent Corriol

La vie de la reine Bérengère de Navarre possède quelque chose de romanesque : princesse hispanique, aînée de l’une des dynasties les plus modestes de la péninsule, elle devient l’épouse de l’un des souverains les plus célèbres d’Angleterre. Les épisodes d’une trajectoire hors norme, depuis la rencontre avec Richard à Messine, le mariage à Limassol suivi de son couronnement, enfin le séjour en Orient jusqu’à son retour en Europe, marqué par la longue captivité du roi, constituent autant de péripéties qui ont fasciné les contemporains, puis, après eux, historiens, artistes et hommes de lettres jusqu’à aujourd’hui.

La mort du roi Richard la place dans la situation d’isolement dévolue aux reines veuves et sans héritier, dont le retrait au couvent constitue souvent le seul horizon. Elle choisit cependant de se démarquer en élisant une vie active, assumant le gouvernement et l’administration de la ville du Mans et de ses environs.

Bérengère n’a ainsi pas connu l’effacement dans l’anonymat que connaissent nombre de personnages féminins de cette époque. Tout autant que les étapes de sa vie, les étapes de la construction mémorielle du souvenir de la souveraine constituent un objet d’attention, d’abord parce que Bérengère s’est attachée elle-même à construire et organiser la perpétuation de sa mémoire, au moyen du monument mémoriel que constitue l’abbaye de l’Épau. Si elle n’est pas la seule reine à fonder un couvent destiné à abriter sa sépulture, son geste demeure atypique puisque la fondation n’est dédiée qu’à elle-même. Le gisant qu’abrite l’abbaye est devenu le catalyseur d’une mémoire plurielle, bien vivante aujourd’hui, tant au Mans qu’en Navarre, à Chypre ou en Angleterre.

Table des matières : ici

avec le soutien du Conseil départemental de la Sarthe et de Le Mans Université

Ghislain Baury est professeur agrégé en histoire médiévale à l’université du Mans et membre du laboratoire TEMOS (UMR CNRS 9016).

Vincent Corriol est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université du Mans et membre du laboratoire TEMOS (UMR CNRS 9016).

Informations pratiques :

Bérengère de Navarre (v. 1160-1230). Histoire et mémoire d’une reine d’Angleterre, dir. Ghislain Baury et Vincent Corriol, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2022 ; 1 vol., 368 p. (Histoire). ISBN ; 9782753591936. Prix : € 25,00.

Source : Presses universitaires de Rennes

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Journée d’étude – Inventing Past Narratives. Venice and the Adriatic Space (13th-15th centuries)

This conference aims to explore the dialogue between Venice and the Adriatic area from a specific perspective: the construction of the past. We would like to create a dialogue between specialists from various disciplines and also examine the validity of interdisciplinary approaches at the intersection of different cultural fields: textual and visual, material, and historiographic. The chronological and geographical perspective chosen covers the late Middle Ages and the early modern age and focuses on the interaction between Venice and other centres in the Adriatic space. This will indeed enable us to describe how the past is used to explore the mechanism of memory and recognition through which, when looking at artifacts or reading texts staging Venetian past, beholders are reminded of the shared values this past embodies.

Programme :

Brno, Centre for Early Medieval Studies, Hans Belting Library

Monday, December 12, 2022

Session I

Chair: Serena Romano (University of Lausanne – Rome 2 “Tor Vergata” University)

  • 15.00 Ilaria Molteni & Paolo Divizia (Masaryk University, Brno) Introduction
  • 15.30 Ivan Foletti (Masaryk University, Brno) Venice in Brno: From Byzantium to Giotto and from Venturi to Kondakov
  • 16.10 Elisabeth Crouzet-Pavan (Paris IV-Sorbonne University) Un passé recomposé: Venise, l’Adriatique et les pirates

16.50 Coffee Break

  • 17.10 Francesca Gambino (University of Padua) La disfatta di Carlo Magno nella laguna veneziana tra storia e leggenda
  • 17.50  Stefania Gerevini (Bocconi University, Milan) Byzantine Art “Made History »: The Pala d’Oro in San Marco

Tuesday, December 13, 2022

Session II

Chair: Paolo Divizia (Masaryk University, Brno)

  • 9.00 Matteo Cambi (OVI Opera del Vocabolario Italiano – CNR Consiglio Nazionale delle Ricerche, Florence) Volgarizzare l’Histoire ancienne jusqu’à César nel Veneto medievale
  • 9.40 Niccolò Gensini (University of Bologna) Les Bons Mariniers entre histoire et prophétie : Venise, les Vénitiens et les côtes méditerranéennes dans les Prophecies de Merlin

10.20 Coffee Break

  • 10.40 Giuseppina Brunetti (University of Bologna) Morte a Venezia. Per la morte di Dante: l’invenzione e i documenti
  • 11.20 Léa Checri (Institut National d’Histoire de l’Art, Paris – University of Fribourg) (Ré)invention des origines grecques dans la peinture sacrée en Italie à la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles)
  • 12.00 Conclusive remarks

Informations pratiques :

Brno, Centre for Early Medieval Studies, Hans Belting Library

12-13 Décembre 2022

The conference is organized under the auspices of the GAČR Standard project At the Crossroads of Memories: Art and Representation in 14th-century Venice (No. GA22-14770S), implemented at the Centre for Early Medieval Studies, Department of Art History, Masaryk University, Brno, Czech Republic.

Source : Calenda

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Appel à contribution – Langue et identité. XII. Dies Romanicus Turicensis

L’Institut des langues et littératures romanes de l’Université de Zurich organise la douzième édition du Dies Romanicus Turicensis. Cet événement s’adresse aux jeunes chercheuses et chercheurs spécialisés dans les disciplines romanes (linguistique, littérature et études culturelles) et offre la possibilité d’échanger sur le plan scientifique dans le cadre d’un colloque international.

Quels sont les facteurs déterminants du développement identitaire ? Bien que cette question ait des origines anciennes, elle n’en est pas pour autant indifférente au dynamisme et à l’évolution sociale. Dans ce système varié, au sein duquel il se révèle complexe de définir et de délimiter la notion d’identité, la langue et la littérature jouent un rôle prépondérant. En effet, ils contribuent tous deux au processus de création d’une identité multiple: individuelle, régionale, (trans)nationale, sociale, culturelle, communautaire ou encore politique. Il revient au chercheur de s’interroger sur les mécanismes sous-jacents ainsi que sur les changements induits dans ce domaine par des phénomènes tels que la mondialisation avec la redéfinition des réseaux de communication (par exemple des contacts communicatifs) qui en résultent. L’étude du concept d’identité implique souvent la confrontation avec des tendances dichotomiques, comme le décrit le linguiste Johannes Kabatek dans son essai intitulé Identidad y alteridad lingüísticas en la aldea global :

Lo que podemos afirmar hasta aquí es que parece haber, por un lado, tendencias “naturales” y no dirigidas, de convergencia, y por el otro lado, intentos de frenarlas. La existencia de las dos tendencias parece corresponder a las necesidades contrapuesta de los hablantes de poder comunicarse con todos y de pertenecer al mismo tiempo a una comunidad diferenciada y con límites frente a otras (Kabatek 1998: 4).1

Le binôme conceptuel identité-altérité est étroitement lié à celui d’inclusion-exclusion : dans quelle mesure l’individu est-il conscient d’appartenir à une communauté linguistique, littéraire et culturelle donnée ? Et dans quelle mesure cette appartenance peut-elle être délibérément influencée ? Prenant pour point de départ les interférences entre langue, littérature et identité, le douzième Dies Romanicus Turicensis invite les jeunes chercheuses et chercheurs à réfléchir aux modalités par lesquelles l’identité crée un réseau de connexions dense dans les domaines de la littérature, de la linguistique et des études culturelles.

Thèmes de recherche dans le domaine de la linguistique :

  • L’étude de l’identité linguistique : problèmes et perspectives ;
  • L’importance de la langue pour le développement d’une identité nationale, culturelle, sociale ;
  • Le rôle de la langue dans le développement de l’identité propre (inclusion-exclusion, identité- altérité, considérations au niveau diaphasique, diatopique, diastratique, etc.) ;
  • Lalanguecommemoyend’expressionetdemanifestationdesapropreidentité(inclusion- exclusion, identité-altérité, différences générationnelles, formes de politesse) ;
  • Les aspects identitaires dans l’étude du code-switching (par ex. sentiments d’identité par rapport au choix du code) ;
  • Le développement de l’identité linguistique des personnes plurilingues et dans l’apprentissage d’une L2 ;
  • L’importance des langues créoles et similaires (pidgins, interlangues, jargons) pour le développement d’une identité nationale, culturelle, sociale ;
  • Identitéetlanguesminoritaires(parex.îlotslinguistiques;pertinencedesfacteursidentitaires pour l’aménagement linguistique, la protection et le renforcement de langues minoritaires) ;
  • Identitéetvariéténonstandard(parex.l’utilisationdudialectecommemoyendedéfinitionde valeurs culturelles, traditionnelles, sociales, etc.) ;
  • Identité et langue à l’ère numérique: nouvelles formes et nouveaux moyens de communication, nouvelles perspectives, nouveaux enjeux ;
  • Identité et grammaire (par ex. nous exclusif vs. nous inclusif, genre grammatical vs. genre naturel, langage inclusif).

Thèmes de recherche dans le domaine de la littérature et des études culturelles :

  • Interférences entre littérature et psychanalyse (dédoublement de la personnalité, crises d’identité, recherche de son identité propre, identités changeantes, métamorphoses, etc.) ;
  • Littérature,identitéetnation(parex.l’importancedelafonctionéthiqueetculturelle/civilede la littérature ; la Révolution française ; langage, nature et société, notamment chez Rousseau ; la colonisation, etc.) ;
  • Identitéetaltéritédansleursmultiplessignificationsentrelittérature,sociologie,anthropologie et ethnologie (le phénomène de la distanciation, le déracinement et la recherche continue de son identité propre dans la littérature migrante) ;
  • Représentation romanesque des langues et des dialectes, représentation des technolectes et sociolectes dans la littérature du XIXe siècle (cf. par ex. l’intérêt de Balzac pour l’argot) ;
  • Intersections entre littérature et géographie (identité régionale et spatiale dans la littérature dialectale) ;
  • Identités cachées et scènes de reconnaissance ou anagnorisis (étude du procédé théâtral et narratif par lequel s’opère la reconnaissance de l’identité d’un personnage jusqu’alors inconnu) ;
  • Narration, histoire et mémoire (identité juive dans la littérature de la Shoah, la littérature de guerre, la littérature des minorités, la littérature postcoloniale, etc.) ;
  • Littérature, identités culturelles et images de femmes : quelles héroïnes et avec quelles caractéristiques ?
  • Écriture,langageetidentitésouslesignedeladifférenceféminine;
  • Identitéetcorpsféminindanslalittératureconcernantlaviolencecontrelesfemmes;
  • Littérature traduite et identités culturelles : édition et traduction ;
  • Littérature et identité romane (influences et interférences entre les diverses littératures romanes, étude de l’intertextualité et du procédé de réécriture) ;
  • La production littéraire suisse dans les langues romanes : identité culturelle, linguistique et littéraire, contacts et intersections avec les pays voisins et problématiques liées au développement d’une identité littéraire propre ;
  • CFP DRT 2023_Français
  • Identité littéraire et choix poétiques (par ex. le pétrarquisme en tant que phénomène italien, français et espagnol ; construction du sujet poétique ; dialogisme et polyphonie, etc.) ;
  • Identité littéraire et genres littéraires : l’autobiographie, le journal intime, l’épistolographie, etc. ;

Le rôle de l’enseignement de la littérature dans le développement de sa propre identité (relation enseignant-élève, modèles et méthodologies proposés, influence du canon, inclusion- exclusion, etc.). Les propositions de contributions doivent être envoyées sous la forme de résumés anonymes (comportant un titre, un résumé de 2000 signes maximum ainsi qu’une bibliographie) jusqu’au 28 février 2023 à l’adresse suivante : diesrom@rom.uzh.ch.

Le nom et l’affiliation de l’auteur/e ainsi que le titre de la contribution devront figurer dans le courriel d’accompagnement. Les présentations dureront vingt minutes et seront suivies d’une discussion de dix minutes en séance plénière. Les contributions doivent être originales et ne peuvent pas avoir fait l’objet d’une publication.

Le comité d’organisation prévoit la publication d’une sélection de contributions.

Comité d’organisation Bárbara Garrido Sánchez-Andrade, Lisa Gasner, Tamara Guglielmi, Antony Kussmaul, Virginia León Torrez, Chiara Licci, Adriano Salvi, Delia Strebel.

Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Publication – Patrick Boucheron, « Quand l’histoire fait dates. Dix manières de créer l’événement »

Qu’est-ce qu’un événement ? La question est tout sauf théorique, puisqu’elle affecte le cours même de nos existences. Il est des moments où l’on ressent intimement le pli cassant du temps, qui sépare nettement un avant d’un après. Mais parfois c’est plus incertain. Le passé semble s’attarder, et l’on attendra de la mémoire qu’elle façonne, après coup, le sens de ce qui a eu lieu.

Inspiré de l’émission « Quand l’histoire fait dates », diffusée sur Arte, ce livre propose d’explorer cette question à partir de trente dates qui, de la grotte de Lascaux à la libération de Nelson Mandela, des grandes batailles de l’Asie centrale à la conquête du pôle Sud, traversent toutes les époques et parcourent le monde. Chaque événement, qu’il soit célèbre ou plus inattendu, apparaît toujours comme la porte d’entrée d’une histoire qui se veut accueillante aux imaginaires, aux mémoires et aux émotions.
En composant à travers ces récits dix manières de créer l’événement, Patrick Boucheron laisse ainsi entendre les accords secrets qui résonnent à travers les frises chronologiques de notre enfance et rend à l’histoire sa force d’entraînement, la ramenant à ce qu’elle peut être dès lors qu’elle s’adresse à nos vies : l’art de se ménager des surprises.

Professeur au Collège de France, Patrick Boucheron a notamment publié aux éditions du Seuil Conjurer la peur (2013), La Trace et l’Aura (2019) et dirigé l’Histoire mondiale de la France (2017).

Informations pratiques :

Patrick Boucheron, Quand l’histoire fait dates. Dix manières de créer l’événement, Paris, Seuil, 2022 ; 1 vol., 480 p. ISBN : 978-2-02143-569-6. Prix € 25,00.

Source : Seuil

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Publication – Susan Rankin, « Sounding the Word of God Carolingian Books for Singers »

Drawing on a wide context of bookmaking, this sweeping study traces fundamental changes in books made to support musical practice during the Carolingian Renaissance.

During the late eighth and ninth centuries, there were dramatic changes in the way European medieval scribes made books for singers, moving from heavy reliance on unwritten knowledge to the introduction of musical notation into manuscripts. Well-made liturgical books were vital to the success of the Carolingian fight for Christian salvation: these were the basis for carrying out worship correctly, rendering it most effective in petitions to the Christian God. In Sounding the Word of God, Susan Rankin explores Carolingian concern with the expression and control of sound in writing—discernible through instructions for readers and singers visible in liturgical books. Her central focus is on books made for singers, including those made for priests. The emergence of musical notations for ecclesiastical chant and of books designed to accommodate those notations, Rankin concludes, are important aspects of the impact of Carolingian reforming zeal on material culture.

The book has three sections. Part 1 considers late antique and early medieval texts, which deal with the value of singing and its necessary regulation. Part 2 describes and investigates techniques used by Carolingian scribes to provide instructions for readers and singers. The extant books themselves are the focus of part 3. Rankin’s analysis of over two hundred manuscripts and extensive supporting images represents the work of a scholar who has spent a lifetime with the sources; her explication of the images, particularly those of the earlier manuscripts, changes the way in which musicologists and liturgical scholars will view the images. Indeed, it will change the way in which they approach the unfolding history of chant and liturgy in the Carolingian period.

Informations pratiques :

Susan Rankin, Sounding the Word of God Carolingian Books for Singers, South Bend, University of Notre Dame Press, 2022 ; 1 vol., 490 p. (Conway Lectures in Medieval Studies). ISBN : 978-0-26820-343-6. Prix : € 95,00.

Source : University of Notre Dame Press

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Prix – Prix Richard Krelinger

Le PRIX RICHARD KREGLINGER est attribué en mémoire de M. Richard Kreglinger(1885 – 1928), professeur à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles et successeur de M. Eugène Goblet D’Alviella à la chaire d’Histoire des religions de l’Université.

Ce Prix biennal d’une valeur de 1250 € pour l’aide à la publication d’une thèse de doctorat est destiné à récompenser un.e jeune historien.ne des religions qui aura montré, par ses travaux, qu’il/elle est réellement un.e historien.ne de valeur.

Le/la candidat.e devra avoir obtenu sa thèse (en Histoire, Sciences des Religions et de la Laïcité ou en Philosophie) au cours des deux années précédant la date limite de l’appel.

Quand et comment postuler ?

Les candidat.e.s déposeront à l’appui de leur candidature, et ce au plus tard le 13 janvier 2023.

Une version électronique de leur thèse (+ rapport du jury),
Une lettre de motivation,
Une lettre d’un éditeur indiquant les possibilités de publication.

Ces fichiers seront adressés à l’adresse e-mail suivante :

Prix-Fonds.phisoc@ulb.be

Informations et contacts :

Yamina CHARIK (bureau H3.127) :  Prix-Fonds.phisoc@ulb.be 02 650 40 10

Publié dans Prix | Laisser un commentaire

Publication – Rémy Cordonnier, « L’iconographie du Bestiaire divin de Guillaume le clerc de Normandie »

Composé vers 1210 par Guillaume, un clerc laïc originaire de Normandie et habitant l’Angleterre, le Bestiaire divin est la traduction versifiée du texte de la première famille du Bestiaire latin augmenté de sermons empruntés à d’autres sources et de développements de l’auteur. Il comprend généralement trente-neuf chapitres précédés d’une préface et d’un prologue. Chaque chapitre est consacré à un animal dont les caractéristiques sont décrites puis interprétées comme autant d’allégories morales et mystiques.
Les manuscrits du Bestiaire sont souvent accompagnés des représentations des animaux dont ils traitent. Ces enluminures jouent un rôle important en éclairant le sens de ces ouvrages, comme supports iconographiques permettant de dépasser l’apparence des animaux, leur sens littéral, pour en saisir la dimension allégorique.

Dédié à un seigneur laïc, le Bestiaire divin témoigne du passage d’un texte relevant initialement d’une littérature didactique destinée aux écoles monastiques et capitulaires, dans la sphère de la littérature courtoise d’édification. Par sa traduction vernaculaire, le Bestiaire, initialement conçu pour faciliter l’exégèse biblique, devient un ouvrage d’édification morale à vocation parénétique accessible à un lectorat laïc.

Le Bestiaire divin nous a été transmis par vingt-cinq témoins, dont la moitié sont enluminés mais le manuscrit de Paris, BnF, français 14969, enluminé dans le sud de l’Angleterre vers 1265-1270, est un des rares qui comprend l’illustration des interprétations allégoriques des animaux.

Rémy Cordonnier est l’auteur d’une thèse de doctorat sur le Traité des oiseaux de Hugues de Fouilloy (2007), avec Christian Heck d’un volume sur Le bestiaire médiéval, Paris, 2018 (1e éd. 2011), et de nombreux articles sur l’iconographie médiévale. Chercheur associé au laboratoire de l’IRHIS-CNRS (Lille) et à l’Institut d’Études Médiévales de l’Université Nouvelle de Lisbonne, il est actuellement responsable du fonds ancien à la Bibliothèque de Saint-Omer.

Informations pratiques :

Rémy Cordonnier, L’iconographie du Bestiaire divin de Guillaume le clerc de Normandie, Turnhout, Brepols, 2022 ; 1 vol., 183 p. (Répertoire Iconographique de la Littérature du Moyen Age, 8). ISBN : 978-2-503-60082-6. Prix : € 75,00.

Source : Brepols

Publié dans Publications | Laisser un commentaire