Publication – « Expériences critiques. Approche historiographique de quelques objets littéraires médiévaux », dir. Véronique Dominguez-Guillaume et Élisabeth Gaucher-Rémond

Quelle est la place des études littéraires médiévales dans un contexte scientifique où, des Annales à la microstoria, les sciences humaines apportent un éclairage sans cesse renouvelé́ aux savoirs qu’elles constituent ?

capture_decran_2018-09-04_a_12.40.15

Devenu académique, le savoir sur les textes littéraires médiévaux a été́ soumis à un examen où bien souvent, l’histoire littéraire leur a attribué́ une place aussi restreinte que discutée. L’ouvrage évoque quelques-uns des critères qui ont déterminé́ cette histoire particulière, une histoire de la critique où se sont succédés engouements et rejets. Existe-t-il une « New Philology » ? Le roman du XIIIe siècle est-il réaliste ? Dans un premier temps sont étudiés quelques débats, ainsi que des notions formelles comme celles de motif, d’art poétique ou de genre, et en n la question des relations entre l’homme et l’œuvre : quel fut le rôle de tous ces éléments dans le classement, l’évaluation et l’appréciation des textes littéraires médiévaux ? Dans un second temps, des études de cas explorent le fonctionnement de ces outils critiques dans deux domaines : le roman arthurien et la lyrique.

Loin d’en faire le procès, les contributions éclairent les pouvoirs exercés par les gestes critiques successifs sur les objets littéraires médiévaux. Et des premiers jugements étudiés à l’engagement de chaque contributeur, c’est une histoire vive qui s’écrit, la pluralité́ des démarches s’accompagnant de surprises et de créations.

Informations pratiques :

Expériences critiques. Approche historiographique de quelques objets littéraires médiévaux, dir. Véronique Dominguez-Guillaume et Élisabeth Gaucher-Rémond, Paris, Presses Sorbonne Université, 2019. 16 x 24 cm. ISBN : 979-10-231-0598-8. Prix : 24 euros.

Source : Presses Sorbonne Université

Publié dans Publications

Publication – « Du Royaume goth au Midi mérovingien », éd. Emmanuelle Boube, Alexis Corrochano, Jérôme Hernandez

Le 1600e anniversaire (418/419) de l’installation des wisigoths dans le Sud-Ouest par l’empereur Honorius pour près d’un siècle, avec Toulouse pour résidence royale, coïncide avec la publication de ces actes. Cette synthèse scientifique, la première du genre depuis plus de trente ans permet d’examiner les progrès de la recherche en particulier dans le domaine de l’archéologie funéraire préventive (sites archéologiques inédits) sur cette période historique, entre Antiquité et Moyen Âge. Cinq thèmes constituent ce volume : Les Goths de part et d’autre des Pyrénées : les sources écrites, Pouvoir et mémoire dans la ville, Archéologie funéraire et mobilier germanique oriental de l’Aquitaine et de l’Espagne entre V et VIe siècles, Territoires, contacts et culture matérielle, et, enfin, Actualités archéologiques : la Gaule mérovingienne.

Microsoft Word - fiche_argu_M56.docx

Informations pratiques :

Du Royaume goth au Midi mérovingien, éd. Emmanuelle Boube, Alexis Corrochano, Jérôme Hernandez, Bordeaux, Ausonius, 2019 (Mémoires, 56). 560 p. ISBN : 9782356132468. Prix : 60 €

Source : Ausonius

Publié dans Publications

École d’été – FuMaSt – The Future of Manuscript Studies

1st International Contest
FuMaSt – The Future of Manuscript Studies
Gaeta, Angevin-Aragonese Castle, 3-4 Octobre 2019

Programe :

fumast_programma_def

 

Publié dans École d'été

Colloque – Inscriptions : une matière en toutes lettres (XIe-XVIe siècles)

Espace associatif et culturel Campus Condorcet
5, cours des Humanités
9322 Aubervillers cedex
Métro Front Populaire (ligne 12)

17 & 18 octobre 2019

Colloque organisé avec le soutien, à la Sorbonne Nouvelle, de la Commission de la Recherche et de la Commission des Relations Internationales, de l’EA 173 (Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Antiquité et le Moyen Âge) ; à Sorbonne Université, de l’EA 4509 (Sens Texte Informatique Histoire), l’ED 433 (« Concepts et Langages »), du Fonds d’intervention pour la Recherche (F.I.R.) ; et de l’Institut Universitaire de France (IUF).

Organisatrices
Sandriné Hériché-Pradeau et Maud Pérez-Simon s.heriche_pradeau@paris-sorbonne.fr ; maud.perez-simon@sorbonne-nouvelle.fr

Capture d’écran 2019-08-27 à 12.56.38

Programme :

17 octobre 2019
Espace associatif et culturel, Campus Condorcet

Accueil

Introduction : Sandrine Hériché-Pradeau et Maud Pérez-Simon Thierry Gregor, CESCM, Université de Poitiers, « Historiographie de la pierre »
Pause

SUPPORTS ROMANESQUES
Présidence : Laurence Harf-Lancner

Roland Béhar, ENS-PSL, « Du perron au padrón : formes et signi cations du support d’inscriptions dans le cycle des Amadis de Gaule »
Carine Giovénal, Chercheuse associée ELH-PLH Toulouse, « Parler à travers le temps : le pouvoir des inscriptions dans La Queste del saint
Florence Tanniou, Université Paris Nanterre, « Les inscriptions d’Hercule »
Discussion
Déjeuner
Visite du campus

LITTÉRATURE DANS L’ESPACE DOMESTIQUE
Présidence : Anne Rochebouet

Cécile Bulté, AHLoMA (EHESS), « Le plafond peint du Plessis-Bourré Modèles, visibilité et ef cacité de l’inscription dans l’espace domestique »
Térence Le Deschault de Monredon, Chercheur indépendant et Conseiller patrimonial auprès de la de la commune de Theys, « Que nous révèlent les inscriptions dans les décors peints des maisons médiévales ?
Discussion
Pause

ATELIER DE TAILLE DE PIERRE
(ouvert à tous les intervenant.e.s)

Thierry Gregor, CESCM, Université de Poitiers : « Les outils de taille qui préparent la gravure »
Atelier taille de pierre

18 octobre 2019
Espace associatif et culturel, Campus Condorcet

POÈMES ÉPIGRAPHIQUES

Vincent Debiais, CRH-AHLoMA (CNRS-EHESS), « L’image comme pré/texte. Hypothèses épigraphiques dans la poésie latine des XIe-XIIe siècles
Estelle Ingrand-Varenne, CNRS-CESCM, « Les fables d’Esope à Fleury : du manuscrit aux peintures du réfectoire, et retour »
Emilie Mineo, Université de Namur, PraME, « Entre ekphrasis et matière. Les poèmes épigraphiques de Suger à Saint-Denis »
Discussion
Pause

SPATIALISATION DE L’ÉCRITURE (I) ÉCRITURE ET ARCHITECTURE
Présidence : Sébastien Douchet

Kristine Tanton, Université de Montréal, « Le chapiteau inscrit comme objet performatif dans le cloître de Saint-Pierre de Moissac »
Séverine Chassagne, Sorbonne Université, « De la culture antique à la morale chrétienne. Les stalles de la cathédrale d’Ulm »
Discussion
Déjeuner

SPATIALISATION DE L’ECRITURE (II) DE LA MAIN À LA PAGE
Présidence : Pierre Olivier Dittmar

Almudena Blasco Vallés, École Polytechnique, Comissaire extérieure du Museu Nacional d’Art de Catalunya, « Inscriptions ou graf tis ? Considérations sur l’écriture présente sur certains objets du Moyen Âge »
Christine Silvi, Sorbonne Université, « Filius esto dei… , de quelques vers écrits sur la main »
Clara de Raigniac, CERAM, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, « Le phylactère-volumen, des manuscrits médiévaux aux bandes dessinées médiévalistes »
Discussion
Conclusions

Source : Conjointures

Publié dans Conférences

Colloque – Religieux et exercice du pouvoir judiciaire

18 septembre 2019

Université Jean Monnet, Saint-Étienne Campus Tré lerie, salle H 2.6
Journée d’étude organisée par Sylvain Excoffon et Sébastien Fray (Université Jean Monnet Saint-Étienne, lem-cercor umr 8584)

Cette journée s’inscrit dans le cadre du programme « Vie religieuse et enjeux judiciaires dans les sociétés anciennes » du LabEx COMOD :
https://comod.universite-lyon.fr/vie-religieuse-et-enjeux- judiciaires-dans-les-societes-anciennes-27857.kjsp

Capture d’écran 2019-09-10 à 08.21.42

Programme :

9h00 Accueil en salle H 2.6.
9h30 Sébastien Fray (U. Jean Monnet, Saint-Étienne, lem-cercor umr 8584) – « Introduction ».
10h00 Manuel de Souza (U. Jean Monnet, Saint-Étienne, hisoma umr 5189) – « Juges et témoins religieux dans l’œuvre de Cicéron »
10h30 Discussion et pause.
11h00 Martin de Framond (Archives départementales de Haute-Loire) – « L’épée de justice de l’évêque du Puy. À l’origine de l’emblématique du Velay ».
11h30 Pauline Bouchaud (ephe) – « La chronique d’Étienne Maleu († 1322), reflet de l’attachement des chanoines séculiers à leur pouvoir judiciaire ».
12h00 Discussion et déjeuner.

14h30 Emmanuel Grélois (U. Rennes 2, Tempora ea 7468) – « L’exercice de la juridiction du chapitre cathédral de Clermont sur ses choriers et dépendants : compétences, crimes et délits, peines ».
15h00 Jean Bernard (École des chartes) – « La soif de justice du commandeur. Revendication, proclamation et manifestation des droits de justice des Templiers et des Hospitaliers en Franche-Comté ».
15h30 Discussion et pause.

16h00 Ludovic Viallet (U. Clermont Auvergne, chec ea 1001) – « Conclusions ».

Publié dans Conférences

Appel à contribution – Pictorial Hagiography : East and West

Artistic representations of the deeds of the ‘very special dead’ are a hagiographical genre as old as written vitae, and enjoyed tremendous popularity throughout the Middle Ages. The visual vitae of the saints can be found on various media, from jewellery to monumental painting, and were an integral part of a cult whose forms varied from the intimacy of personal devotion to the public ceremonies of civic or royal cult. Saints have rarely been studied in a broad geographic and religious perspective in spite of many shared or parallel cults between the Latin West and the Byzantine East. Comparative approaches have also been rather limited.

This session aims to bring together art historians of the medieval West and Byzantium in order to create a cross-cultural dialogue concerning pictorial hagiography encompassing a variety of media. An art historical perspective will be used to explore the construction, messages and functions of these multifaceted visual narratives within the social and religious contexts of their time. The analysis of the visual language through which these stories are constituted will foster questions concerning the role of this material, long neglected in hagiographic studies, in the construction of saintly identities and the place of saints in the memories and devotional practices of both individuals and communities.

Pictorial Hagiography

The speakers in this session should seek to expose a wealth of outlooks on the visual lives of holy women and men. Paper topics may address (but are not restricted to) :

• The construction of hagiographic narratives in visual terms
• The interplay between relics, objects and the representation of saints’ lives
• The formation and diversity of holy persons’ identities in visual portrayals
• The changes in iconography and its meaning
• The relations between pictorial hagiography and liturgy
• The role of pictorial hagiography in its spatial and social environment
• The performance of sanctity

To submit a paper proposal, please email Nicolas Varaine (nicolas.varaine@inha.fr) and Elizabeth Zanghi (elizabethpalmazanghi@gmail.com) by September 20, 2019.

Your email should include the following:

– Full name, current affiliation, and email address
– Paper title (15-word maximum)
– Abstract (200-300-word maximum)
– Any audio/visual requirements

Publié dans Appel à contributions

Publication – Georges Duby, « Œuvres », éd. de Felipe Brandi

Les choix de Georges Duby (1919-1996) furent ceux d’un historien formé à la géographie : la vie des hommes est inscrite dans l’espace, qui lui-même influence les rapports sociaux. Sa thèse, en 1952, donne le ton : il va se consacrer à l’étude des sociétés, en France, entre le Xe et le XIIIe siècle, et en explorer toutes les dimensions, économiques, sociales, idéologiques, esthétiques, sexuelles. Compagnon de route de l’école des Annales, il est avant tout un esprit indépendant. Semble-t-ilse rallier à l’histoire événementielle en acceptant de consacrer en 1973 un livre au Dimanche de Bouvines? Cette bataille, au fond, ne l’intéressait pas, dira-t-il ; «Bouvines innovait en m’obligeant à observer le jeu de la mémoire et de l’oubli, à traiter le discours dont un événement a fait objet au fil des siècles, comme constituant cet événement lui-même.»

product_9782072776205_180x0

L’art, lui, intéresse l’historien des sociétés, qui y voit l’«expression d’une organisation sociale, de la société dans son ensemble, de ses croyances, de l’image qu’elle se fait d’elle-même et du monde». Au milieu des années 1960 ont paru chez Skira trois volumes sur l’art médiéval. Le Temps des cathédrales (1976) en est issu, fruit d’un impressionnant travail de lecture, d’interprétation des sources et de montage de textes venant de la tradition chrétienne. Le livre captive le grand public éclairé. La renommée de Duby ne cesse de croître. Un texte d’accès moins aisé comme Les Trois Ordres ou l’Imaginaire du féodalisme (1978) attire lui aussi les lecteurs. La représentation de la société divisée en trois catégories fonctionnelles – ceux qui prient, ceux qui combattent, ceux qui travaillent – n’est-elle pas l’une des grandes figures de l’imaginaire historique français?
On propose bientôt à Duby de prêter sa voix à l’évocation radiophonique du destin de Guillaume le Maréchal, régent d’Angleterre. De cette expérience naît, en 1984, un récit «biographique». Nouvelle entorse à la «nouvelle Histoire»? En apparence seulement. Duby démonte dans ce livre le fonctionnement de la société chevaleresque. Il donne carrière à son désir d’écrire un ouvrage d’histoire sérieuse susceptible d’être lu «comme un roman de cape et d’épée». Nouveau succès. En Italie, l’ouvrage sera comparé au Nom de la rose.

C’est aux femmes, aux Dames du XIIe siècle, qu’avec une grande liberté de pensée et d’écriture Duby consacrera ses derniers livres. Il aborde là l’histoire «la plus ténébreuse», celle d’êtres sans voix, et découvre des femmes «si fortes que les hommes s’efforçaient de les affaiblir par les angoisses du péché». Les trois petits volumes parus en 1995 et 1996 témoignent de l’art avec lequel Duby met son savoir à la portée d’un large public. Il n’ignore pas que le réel ou le vécu sont inaccessibles. «Tout historien s’exténue à poursuivre la vérité ; cette proie toujours lui échappe.» Mais l’écriture est là pour suggérer le probable. Comme le souligne son principal éditeur, Pierre Nora, «le style, chez Georges Duby, est intégré au discours même, car il s’agit pour lui de saisir la vérité des choses à travers la vérité des mots».

Ce volume contient : Des sociétés médiévales – Leçon inaugurale au Collège de France prononcée le 4 décembre 7970 – Le Dimanche de Bouvines – Le Temps des cathédrales – L’art et la société (980-1420) – Les Trois Ordres ou L’imaginaire du féodalisme – Guillaume le Maréchal ou Le Meilleur Chevalier du monde – Dames du XIIe siècle. Textes épars : L’histoire des mentalités – Dans la France du Nord-Ouest au XIIe siècle : les jeunes dans la société aristocratique – Le Plaisir de l’historien – L’Art, l’écriture et l’histoire (entretien).

Informations pratiques :

Georges Duby, Œuvres, éd. de Felipe Brandi, Paris, La Pléaide, parution le 26 Septembre 2019 (Bibliothèque de la Pléiade, n° 641). 2016 pages, rel. Peau, 105 x 170 mm. ISBN : 9782072776205.

Source : La Pléaide

Publié dans Publications