Publication – « Images, pouvoirs et normes. Exégèse visuelle de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle) », dir. Franck Collard, Frédérique Lachaud et Lydwine Scordia

Le développement des images politiques a accompagné au Moyen Âge les progrès de l’écrit comme ceux de la réflexion sur les pouvoirs. Leurs significations appellent une véritable exégèse visuelle. Le volume explore 150 manuscrits et présente un nouvel éclairage sur le rapport entre pouvoir et image.

LcdMS01b

Table des matières :

Introduction. Exégèse visuelle du pouvoir – Lachaud (Frédérique), Scordia (Lydwine)

La mise en scène du pouvoir par les arts. Commandes artistiques et grands programmes édilitaires des conseillers des derniers Capétiens autour de 1300 – Berger (Sabine)
Reines et princesses dans un miroir enluminé du milieu du XIVe siècle : l’Avis aux roys (New York, Pierpont Morgan Library, ms. M. 456) – Lepot (Julien)
Les statues royales de Compiègne et leurs pancartes (XIIIe-XVIIIe siècle) – Beaune (Colette)
Des idées politiques aux images du pouvoir. L’iconographie de la royauté dans le manuscrit des Vigiles de la mort de Charles VII de Martial d’Auvergne offert à Charles VIII – Collard (Franck)
Color rhetoricus. Réflexions sur l’articulation entre culture visuelle et rhétorique médiévale (fin XIe – fin XVIe siècle) – Grévin (Benoît)
Images de la compétition royale à la fin du Moyen Âge – Lecuppre (Gilles)
Philosophie du pouvoir et pouvoir de la philosophie. Double lecture du livre VII du Policraticus, texte et images – Brucker (Charles)
Les images de la folie et de la musique au miroir du pouvoir royal dans les manuscrits enluminés (1350-1480) – Clouzot (Martine)
The Castle of Castile. An image of power, or the power of an image? – Grant (Lindy)
Le pouvoir des images saintes dans les Grandes Chroniques de France. Le cas de Saint Louis – Hedeman (Anne D.)
La représentation du pouvoir royal dans les manuscrits consacrés à l’histoire de l’Angleterre du milieu du XIIIe siècle au milieu du XIVe siècle – Laborderie (Olivier de)
Le connétable, la guerre et la paix. La geste de Bertrand du Guesclin dans les miniatures du manuscrit BnF, Arsenal, 3141 – Lassabatère (Thierry)
La statue funéraire de Louis XI. Les trois corps du roi – Scordia (Lydwine)
Pouvoir, mémoire et imprimerie. Maximilien Ier forge son image – Naegle (Gisela)

Conclusions. L’histoire des pouvoirs au défi des images – Collard (Franck)

Informations pratiques :

Franck Collard, Frédérique Lachaud et Lydwine Scordia (dir.), Images, pouvoirs et normes. Exégèse visuelle de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle), Paris, Classiques Garnier, 2018 (POLEN – Pouvoirs, lettres, normes, n° 8). 417 pages. ISBN : 978-2-406-06735-1. Prix : 39 euros.

Source : Classiques Garnier

Publié dans Publications

Publication – « Vernacular Manuscript Culture 1000-1500 », dir. Erik Kwakkel

This volume presents six essays devoted to the practices, habits, and preferences of scribes making manuscripts in their native tongue. Despite the dominance of Latin in medieval written culture, vernacular traditions started to develop in Europe in the eleventh century. Focusing on French, Frisian, Icelandic, Italian, Middle High German, and Old English examples, these essays discuss the connectivity of books originating in the same linguistic space.

Given that authors, translators, and readers advanced vernacular written culture through the production and consumption of texts, how did the scribes who copied them fit into this development? Did they have a specific approach to copying texts in their native language? Can we observe patterns in how manuscripts in the same vernacular presented their contents? To address such questions the essays taken material features of manuscripts, both palaeographical and codicological, as a point of departure.

Cover-Kwakkel-Vernacular-Manuscript-Culture-1000-1500-773x1024

Contributions by Rolf H. Bremmer Jr, Godfried Croenen, J.P. Gumbert (†), Kathryn A. Lowe, Sheryl McDonald Werronen and Nigel F. Palmer.

Erik Kwakkel is historian of the medieval book and full professor at Leiden University, where he occupies the Scaliger Chair for the study and promotion of Leiden Special Collections. His research is devoted to the relationship between the physical appearance of manuscripts and the historical context in which they were produced and used.

Informations pratiques :

Erik Kwakkel (dir.), Vernacular Manuscript Culture 1000-1500, Leyde, Leiden University Press, 2018. 272 p., paperback. ISBN: 9789087283025. Price: €39.50

Source : Leiden University Press

Publié dans Le réseau, Publications

Workshop – Patrimoine, modélisation numérique et systèmes d’acquisition d’informations : les enjeux actuels de la recherche

8 mars 2018
Salle de séminaire de l’IRHiS
Université de Lille – Site du Pont-de-Bois – Villeneuve d’Ascq

Sous l’égide de la Structure Fédérative de Recherche Patrimoine et numérique, de l’Institut de Recherches historiques du Septentrion de l’Université de Lille (axes I et II : Cultures visuelles et matérielles et Arts et mémoires d’Europe) et des laboratoires LNA/DIVA11 en collaboration avec l’Unité de Géomatique de l’Université de Liège, nous organisons un atelier de travail au cours duquel seront confrontées plusieurs expériences de recherche actuellement en cours, consacrées à la modélisation numérique et aux systèmes d’acquisition d’informations liés au patrimoine.

Face au développement rapide des techniques de captation et de restitution d’images du patrimoine (monumental ou arts figurés) et à l’essor des projets sur les questions d’imagerie 3D, tant en recherche fondamentale qu’en recherche appliquée aux domaines culturel et touristique, il nous a paru intéressant de faire le point autour de quelques projets emblématiques actuels. En effet, les techniques d’acquisition de données géométriques ont fortement évolué ces dernières années.

L’amélioration des capacités techniques des outils informatiques, combinée aux développements, technologiques de la photographie numérique et de la mesure au scanner laser, permet aujourd’hui d’obtenir des modèles 3D d’éléments construits assez rapidement et surtout avec une grande précision. Depuis quelques années, ces technologies sont principalement utilisées pour la documentation du patrimoine bâti. Ces cas d’utilisation mettent en oeuvres des édifices de grande taille, composés de matériaux principalement non réfléchissants. L’objectif de ces numérisations est souvent d’obtenir des représentations 3D utilisées comme support pour des visites virtuelles, des productions vidéos ou d’en déduire les représentations architecturales communes (plans, coupes, élévations).

Depuis peu, on assiste également à un changement de l’échelle des éléments numérisés. Ce changement est directement issu de l’augmentation de la précision et de la granularité (niveau de détails) qu’il est possible d’obtenir avec ces technologies. Les progrès technologiques ont déjà permis par exemple d’adapter le processus de numérisation 3D à la sculpture mono ou polychrome. Cependant, l’adaptation des techniques de numérisation aux objets et aux décors réfléchissants – orfèvrerie, objets métalliques (bronze, bronze doré…), faïence, mosaïques, pose des obstacles majeurs – réflectance des matériaux, précision géométrique sur des éléments de petite ou très petite taille, uniformisation des couleurs et textures –, que certains projets actuels tentent de surmonter.

Ces nouvelles techniques de numérisation, aboutissant à des restitutions de lieux, d’espaces, d’architectures ou d’objets en réalité augmentée, sont des outils au service de nouveaux modes d’exploitation du patrimoine, tournés à la fois vers la communauté scientifique et le grand public, et l’utilisation de ces représentations virtuelles tend ainsi à devenir un nouveau mode d’analyse pour les éléments du patrimoine tangible. La recherche actuelle porte sur la transposition de ces représentations dans des systèmes de gestion de base de données autorisant l’analyse approfondie et l’annotation des éléments représentés à l’aide de sources extérieurs.

Capture d_écran 2018-02-13 à 12.28.21

Programme :

8h45 Accueil

9h : Stéphane Michonneau (directeur IRHiS, UdL), Marc Gil (IRHiS, UdL) et Pierre Hallot (TA Geomatics, Université de Liège) – Introduction

9h15 : La tombe de Sennefer

Pierre Hallot (TA Geomatics, Université de Liège) – Une tombe en fac-similé !
Discussion

L’Église de Germiny-des-Près

Florent Poux, Pierre Hallot (TA Geomatics, Université de Liège) – Fusion de données lasergrammétriques/photogram-métriques et techniques d’extraction d’information archéologique sur base de nuage de points 3D
Discussion
Pause

10h30 : Renaissance du Val de Loire

Marion Boudon-Machuel, Gilles Venturini (CESR, Université de Tours) – Sculpture 3D et oeuvres emblématiques
Pascale Charron, Laurence Rageot (CESR, Universitéde Tours) – ARVIVA, Art de la Renaissance en Val de Loire. Inventaire, valorisation, analyse
Discussion

Les belles du Nord

Laetitia Barragué-Zouita (Palais des Beaux-Arts de Lille) – Numériser au musée. L’exemple des Belles du Nord, découverte archéologique
Discussion
12h Déjeuner sur place

14h : E-Corpus de l’orfèvrerie

Marc Gil (IRHiS, UdL), Pierre Hallot (TA Geomatics, Université de Liège) – De l’analyse scientifique et la restitution 3D d’oeuvres à la construction d’un corpus
Discussion

La modélisation des petits objets

Aurore Mathys (TA Geomatics, Université de Liège) – Numérisation 3D et imagerie multispectrale. Un avenir pour les petits objets
Discussion

Le château de Jehay

Roland Billen, Florent Poux (TA Geomatics, Université de Liège) – Numérisation 3D par lasergrammétrie et photo-grammétrie
Discussion
Pause

15h30 : E-Cathédrale (Amiens)

El Mustapha Mouaddid (MIS, Université d’Amiens), Étienne Hamon (IRHiS, UdL) – Le numérique pour conserver, améliorer l’accessibilité, produire de nouvelles connaissances
Discussion

Les graffitis du château de Selles (Cambrai)

Laura Louvrier (IRHiS, UdL), Charlotte Hochart (C2RMF, Louvre-Paris) – De la sauvegarde du patrimoine par la photographie et le scan 3D haute résolution à la visite virtuelle
Discussion

17h Conclusion

Programme au format PDF : 0308_Programme Gil

Publié dans Conférences, Séminaire

Offre d’emploi – Teaching Fellow in Medieval History (King’s College London)

Location: London
Salary: £33,518
Hours: Full Time
Contract Type: Fixed-Term/Contract
Placed on: 12th February 2018
Closes: 2nd April 2018
Job Ref: G6/AAH/0331/18-CF

15

This post will be Fixed Term Contract for 23 months.

The Department of History seeks to appoint a Teaching Fellow in Medieval History, tenable for 23 months full-time from 1 September 2018.

The post-holder will specialize in medieval history and contribute to departmental teaching in the subject. In 2018/9, s/he will convene and deliver entry level teaching on Historical Skills, Sources and Approaches, 1-semester upper level undergraduate modules on ‘The Sociology of the Middle Ages’ and ‘The First English Empire? The Peoples of Britain and Ireland, 1050-1350’, and a 2-semester upper level undergraduate module on ‘Aristocratic Society and Culture in Medieval Europe 900-1300.’ S/he will also contribute to the MA in Medieval History (potentially through the supervision of student dissertations) and lecture on the core Y1 Medieval History modules. In addition, the post-holder will have research time to build their publication profile, and is expected to contribute to the administration and pastoral provision of the Department of History. Duties may change slightly in 2019/20.

Applications are welcome from candidates with expertise in Medieval History and with the ability to teach across the range of topics outlined above. Candidates are expected to have submitted a PhD in this area by the date of appointment.

The selection process will consist of a short presentation and interview, and is scheduled to take place on the morning of Wednesday, 25 April 2018.

For an informal discussion to find out more about the role please contact Professor Abigail Woods: abigail.woods@kcl.ac.uk, 0207 848 7564.

To apply for this role, please go to the King’s College London HireWire Job Board and register to download and submit the specified application form.

The deadline for applications is midnight on Monday, 2 April 2018

Source : Jobs.ac.uk

Publié dans Le réseau

Colloque – Le pouvoir princier en ses archives. Autour du chartrier médiéval des comtes de Namur Organisées par

Journées d’étude organisées par le centre de recherches Pratiques médiévales de l’écrit (PraME) et et les Archives de l’État à Namur
Université de Namur
18 et 19 avril 2018

Contact : Jean-François Nieus – jean-francois.nieus@unamur.be ++32 081724194
Adresse : Université de Namur – Salle NARC 55 rue de Bruxelles – B – 5000 Namur

Chartrier comtal Namur

Programme :

Mercredi 18 avril

09h30-10h00 Accueil

10h00-10h15 : Sébastien Dubois (AGR, Directeur opérationnel), Carine Michiels (UNamur, Vice-Rectrice à la Recherche) – Mot de bienvenue
10h15-10h30 : Jean-François Nieus (FNRS-UNamur) – Introduction : le chartrier des comtes de Namur et les archives princières au Moyen Âge

Session 1. – Du grenier au laboratoire : les destinées du chartrier comtal jusqu’à nos jours

10h30-11h00 : Emmanuel Bodart (AÉ Namur) – Le chartrier des comtes de Namur après le décès de Jean III (XVe-XXIe siècles)
11h15-11h45 : Marc Libert (AGR) – Le chantier de restauration du chartrier des comtes de Namur
12h-13h30 Lunch

Session 2. – Conserver, inventorier, copier : la gestion des archives comtales au Moyen Âge

13h30-14h00 : Nicolas Ruffini-Ronzani (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) – Chancellerie et archives des comtes de Namur au tournant des XIIe et XIIIe siècles : nouveaux regards sur un vieux dossier
14h15-14h45 : Xavier Hermand (UNamur) – Autour du cartulaire comtal dit « de Notre-Dame » (début du XIVe siècle)
15h00-15h15 Pause-café

15h15-15h45 : Thierry Frippiat (Collegio dei Fiamminghi, Bologne) – Le Repertoire des lettres estans en la tresorie de Namur (c. 1430) : une fenêtre ouverte sur la conservation du chartrier comtal au bas Moyen Âge
17h00 : Visite de l’exposition aux Archives de l’État

Jeudi 19 avril

Session 3. – Des parchemins pour l’historien : regards croisés sur le chartrier comtal

09h30-10h00 : Jean-Luc Chassel (Université de Paris Nanterre) – Yolande de Hainaut, Pierre de Courtenay et Namur. Question de sceaux
10h15-10h45 : Alain Marchandisse (FNRS-Université de Liège) – Le mariage de Marguerite de Dampierre et d’Alexandre d’Écosse (1282). Les actes d’un épisode qui tourne court
11h00-11h15 Pause-café

11h15-11h45 : Aurélie Stuckens (Maison du patrimoine médiéval mosan, Bouvignes) – Un nouveau (et éphémère ?) tandem et ses archives : le receveur, son clerc et leurs « petites » pièces financières (années 1280)
12h00-13h30 Lunch

Session 4. – Censiers, comptes & Cie : du « trésor des chartes » aux « archives »

13h30-14h00 : Jean-François Nieus (FNRS-UNamur) – Par enqueste faite. L’élaboration des « polyptyques » namurois et hainuyer de 1265
14h15-14h45 : Paul Bertrand (UCL) – Une enquête de Philippe le Bel à Namur en 1294 : techniciens royaux et techniques locales ? Autour d’un « literacy event »
15h00-15h15 Pause-café

15h15-15h45 : Harmony Dewez (CESCM, Poitiers) – Le compte du receveur du comté de Namur pour 1355-1356

16h00-16h15 : Michel Margue (Université du Luxembourg) – Conclusions

Source : PraME – UNamur

Publié dans Conférences

Appel à contribution – Where did you come from, where did you go? Origin Narratives and the history of peoples, places and ideas

27-29 June 2018
Aberystwyth University

The second Aberystwyth conference for postgraduates and early career researchers will focus on notions of origins. Stories about roots have been at the core of every society of which we know. Whether describing peoples, places, movements or ideas, these narratives reflected and helped shape debates about identity and community. Where a society, idea or movement came from, the past it superseded and the future it promised to create, became a means for defining a community’s distinctiveness. Origins were recovered and imagined, their meaning debated and redefined.

The workshop will take place at Aberystwyth University 27-29 June 2018. It welcomes postgraduate and early career scholars working on the high medieval past from a variety of disciplinary perspectives – including but not limited to history, literary studies, art history, geography and archaeology – to offer a comparative and transregional approach.

Keynote papers will be given by Alheydis Plassmann (Bonn), Haki Antonsson (UCL) and Robert Berkhofer (WMU and President of the Haskins Society).
This event has been made possible thanks to funding from both the Graduate School and the Department of History and Welsh History at Aberystwyth University. The conference takes place under the auspices of the Centre for Research in Historiography and Historical Culture (Aberystwyth) and the Institute of Medieval & Early Modern Studies (Aberystwyth & Bangor).
Please send proposals (200-300 words) for 20 minute papers by 16 March 2018 to aberystwythmedievalists@gmail.com More information can also be found on our website: https://medievalaber.hcommons.org/2018-conference/

Source : Academia.edu

Publié dans Appel à contributions

Publication – « Genèse des espaces politiques (IXe-XIIe siècle). Autour de la question spatiale dans les royaumes francs et post-carolingiens », dir. Geneviève Bührer-Thierry, Steffen Patzold et Jens Schneider

Depuis le XIXe siècle, les historiens français et allemands racontent une histoire fondamentalement différente de la transtion entre le monde carolingien et les Xe-XIIe siècles : pour les premiers, l’apparition de principautés territoriales dans le monde post-carolingien est avant toute chose le signe de la désagrégation des institutions carolingiennes et représente une mutation fondamentale dans l’organisation des pouvoirs. Pour les seconds, il n’y a pas de véritable solution de continuité dans un système où le pouvoir a toujours reposé non sur la domination d’un territoire mais sur l’importance des liens interpersonnels entre le roi et l’aristocratie, et cela dès l’époque carolingienne. Le but de cet ouvrage est de montrer comment l’importance dévolue au caractère territorial du pouvoir – largement remis en question par la recherche actuelle – a influé sur la manière dont on raconte l’histoire de l’empire carolingien et des royaumes post-carolingiens à l’Est et à l’Ouest du Rhin, grâce à plusieurs mises au point historiographiques et à de nombreuses études de cas.

Geneviève Bührer-Thierry est professeure d’Histoire du Moyen Âge à l’université Paris1-Panthéon-Sorbonne et membre du LAMOP UMR 8589. Steffen Patzold est professeur d’Histoire du Moyen Âge à l’université Eberhard-Karl de Tübingen. Jens Schneider est docteur en Histoire du Moyen Âge et Ingénieur de Recherches au laboratoire ACP de l’Université Paris-Est-Marne la Vallée.

Table des matières :

Geneviève Bührer-Thierry, Steffen Patzold, Introduction

Première partie. Épistémologie du territoire

Jérôme Monnet, Le territoire comme télépouvoir. Bans, bandits et banlieues entre territorialités aréolaire et réticulaire
Sebastian Brather, „Räume“ in der Mittelalterarchäologie. Zugänge und Fragestellungen
Florian Mazel, De quoi la principauté territoriale est-elle le nom ? Réflexion sur les enjeux spatiaux des principautés « françaises » (Xe-début XIIe siècle)
Christian Heinemeyer, Territorium und Territorialisierung. Ein Konzept der deutschen Forschung und seine Problematik

Deuxième partie. Construction des espaces politiques : regards croisés

Katharina Winckler, Konkurrierende Bischöfe und ihre Herrschaftsbereiche in den Ostalpen des 7. und 8. Jahrhunderts
Michel Margue, Au nom du comte. Quelques réflexions sur les modes d’inscription du pouvoir comtal dans l’espace lotharingien (Xe – XIIe siècle)
Anne Lunven, L’espace du diocèse à l’époque carolingienne : l’apport des formules de datation des actes du cartulaire de Redon
Claire Garault, La Vita sancti Machutis par Bili : reflets des enjeux territoriaux liés au pouvoir épiscopal dans les années 870 en Haute Bretagne
Didier Panfili, Comitatusvspagus. Espaces, territoires, pouvoirs en Septimanie, Toulousain, Quercy et Rouergue (fin VIIIe-fin XIe siècle)
Miriam Czock, Burgen als Orte der Herrschaft und räumlicher Macht : Schwaben als Herrschaftsraum im 10. Jahrhundert
Pierre Bauduin, La perception d’une principauté territoriale : l’exemple de la Normandie (Xe-XIe siècle)
Thomas Kohl, Maine, Normandie und Anjou – die Integration einer Grafschaft in die Nachbarterritorien
Claire Lamy, Pagus et classement des archives à l’abbaye de Marmoutier (XI-XIIe siècles)

Conclusions

Jens Schneider, Territorium revisited: Zusammenfassung und Ausblick

Index

Informations pratiques :

Geneviève Bührer-Thierry, Steffen Patzold et Jens Schneider, Genèse des espaces politiques (IXe-XIIe siècle). Autour de la question spatiale dans les royaumes francs et post-carolingiens, Turnhout, Brepols, 2017 (Haut Moyen Âge, 28). 324 p., 23 b/w ill., 8 b/w tables, 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-57473-8. Prix : 80 euros.

Source : Brepols

Publié dans Publications