Publication — Maria Sorokina, « Les sphères, les astres et les théologiens. L’influence céleste entre science et foi dans les commentaires des Sentences (v. 1220 – v. 1340) »

Pour la totalité des savants médiévaux, les sphères et astres causent de multiples phénomènes terrestres, des événements météorologiques jusqu’aux changements dans le corps humain. Mais qu’en disent les théologiens ? Ce livre propose la première reconstitution de la théorie de l’influence céleste à partir d’une analyse exhaustive du corpus des commentaires des Sentences (v. 1220-v. 1340). Non seulement ces auteurs adhèrent à la doctrine de la causalité céleste, mais aussi ils prônent une approche originale. D’une part, ils traitent de l’influence « ordinaire », celle des corps supérieurs connus des astronomes : son étendue, ses mécanismes, ses limites. D’autre part, ils dépeignent une influence « hors normes », celle des sphères, des planètes et des étoiles dont l’existence est postulée par la foi chrétienne : le ciel empyrée, demeure des bienheureux, ou les corps célestes métamorphosés par l’Apocalypse. Dotés, à première vue, de propriétés contraires à l’ordre naturel, ces cieux sont néanmoins décrits avec la philosophie naturelle aristotélicienne. La théologie s’adapte donc à la science, mais en renouvelant cette dernière : en englobant le cas des cieux « atypiques », la théorie de l’influence céleste en ressort profondément modifiée. Il s’agit d’une clé pour comprendre l’innovation du savoir scientifique médiéval et, peut-être, pour penser les évolutions scientifiques ultérieures.

Ce livre est la version retravaillée d’une thèse de doctorat distinguée par deux prix : le prix Daniel et Michel Dezès (décerné par le Comité français des sciences historiques sous l’égide de la Fondation de France) et le prix de la Société française d’histoire des sciences et des techniques (SFHST).

Maria Sorokina (docteur, Université Paris-Est, 2017 ; chercheuse postdoctorale, De Wulf-Mansion Centre, KU Leuven) est une historienne des sciences médiévales ; ses recherches portent, en particulier, sur le problème des rapports entre science et foi.

Table des matières :

Introduction

Partie I : Une influence ordinaire. Les corps célestes comme causes

Chapitre 1 :  An sit ? L’existence de l’influence céleste : les arguments d’usage et leur remise en cause

Chapitre 2 : Qualis sit ? Les effets et les typologies des influences célestes

Chapitre 3 : Quomodo sit ? Les modalités de l’influence céleste

Section : L’influence céleste et ses limites

Chapitre 4 : L’influence céleste dans le monde supralunaire

Chapitre 5 : Les effets contingents des causes nécessaires : les corps célestes face aux causes secondes

Chapitre 6 : Les corps célestes et les êtres vivants : l’origine des âmes corruptibles

Chapitre 7 : Le libre arbitre face à l’influence céleste : la théorie de l’inclinatio

Partie II : Une influence ordinaire. Les corps célestes comme signes

Chapitre 8 : Ut sint in signa et tempora. Les signes peuvent-ils être des causes ?

Chapitre 9 : « Les signes dont l’observation est une vanité ». L’astrologie dans les commentaires des Sentences

Partie III : Une influence céleste « hors normes » : le cas du ciel empyrée

Chapitre 10 : Le ciel empyrée : l’existence et la causalité en question

Chapitre 11 : Un ciel pour la vie future ? Un argument « théologique » contre l’influence de l’empyrée

Chapitre 12 : L’immobilité, l’obstacle principal à l’influence de l’empyrée ?

Chapitre 13 : Une lumière sans rayons : une autre menace pour la théorie de l’influence de l’empyrée ?

Section : Les effets de l’empyrée

Chapitre 14 : Pour l’influence de l’empyrée : cadre général de l’argumentation

Chapitre 15 : L’empyrée comme lieu de l’univers. Une preuve incertaine de l’influence de l’ultime sphère

Chapitre 16 : Le ciel empyrée et les autres sphères

Chapitre 17 : L’empyrée et et la vie humaine : la lumière de l’ultime sphère dans l’union de l’âme et du corps

Chapitre 18 : Le sel à Poitiers, les lions en Afrique et d’autres effets d’un ciel immobile

Partie IV : Une influence céleste « hors normes » : les corps célestes à la fin des temps

Chapitre 19 : Le monde supralunaire à la veille de l’Apocalypse : les signes célestes et le feu purgatoire

Chapitre 20 : Lux solis erit septempliciter. La lumière accrue des derniers temps et l’influence céleste

Chapitre 21 : Les corps célestes doivent-ils s’arrêter ? Le repos du ciel comme nécessité 

Chapitre 22 : Les corps célestes peuvent-ils s’arrêter ? Le repos du ciel comme possibilité 

Chapitre 23 : Immobilité céleste, immobilité terrestre ? Le repos des corps supérieurs et l’existences des corps inférieurs

Chapitre 24 : La fin des temps comme fin d’un cycle cosmique. La position des corps célestes après le Jugement dernier

Chapitre 25 : Le meilleur des mondes. L’ici-bas après l’arrêt des corps célestes

Conclusion générale

Annexe : Notices bio-bibliographiques sur les commentaires des Sentences

Sources et bibliographie
Indices

Informations pratiques :

Maria Sorokina, Les sphères, les astres et les théologiens. L’influence céleste entre science et foi dans les commentaires des Sentences (v. 1220 – v. 1340), Turnhout, Brepols, 2021 (Studia Sententiarum, 5). 2 vol., XXVI+1306 p., 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-59086-8. prix : 120 euros.

Source : Brepols

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Appel à contribution — Identity Abroad in Central and Late Medieval Europe and the Mediterranean

(A Two-Day Interdisciplinary Conference for Postgraduates and Early Career Researchers)

7-8 January 2022, Cambridge

Keynote Speakers: Prof. Miri Rubin (Queen Mary University, London),

Roser Salicrú i Lluch (Institució Milà i Fontanals), Teresa Shawcross (Princeton University)

Life in the central and late Middle Ages was characterised by high levels of mobility and migration. Developments in manufacturing, trade, education, and diplomacy, as well as political and religious conflict and persecution encouraged and at times forced various individuals and groups to move ‘abroad’, permanently or temporarily, to places nearby or further afield. Each had their own different socio-economic background, political allegiance, language, cultural heritage, and faith.

The position and impact of these ‘foreigners’ in societies across Europe and the Mediterranean has been widely discussed. However, what is less discussed is how these individuals and groups understood and (re)presented themselves. Our conference seeks to explore the construction, expression, and practical significance of different forms of ‘social identity’ among individuals and groups living ‘abroad’ in Europe and the Mediterranean in the period between the eleventh and the fifteenth century.

We invite abstracts for papers of up to 20 minutes from graduate and early career researchers working across all relevant disciplines. By bringing together a variety of different perspectives, the conference aims to consider not only how ‘identity abroad’ functioned in specific contexts, but also to identify and emphasise developments, patterns, and divergences. This will allow us to reflect more broadly on how the topic can be approached in the pre-modern period and beyond, speaking to current social challenges in a world which is more mobile than ever.

Topics of interest include, but are not limited to:

  • Individuals and groups living ‘abroad’, such as merchants, labourers and artisans, pilgrims, students, intellectuals, diplomats, courtiers, soldiers and crusaders, exiles, ethnic and religious minorities, and captives and enslaved people
  • Voluntary and forced migration
  • Temporary and permanent migration
  • Relations between different ‘foreign’ individuals and groups
  • Interaction and assimilation/resistance to assimilation with ‘local’ populations, institutions, and rulers
  • Impact of gender, socio-economic background, and other types of differences
  • Expressions of identity, such as textual production and visual and material culture
  • Theoretical explorations of the concepts of ‘identity’, ‘foreignness’, and ‘abroad’ in the Middle Ages

To submit a proposal, please send an abstract of up to 250 words and a short biographical note to identityabroad22@gmail.com no later than 12th September 2021.

Source : Identity Abroad

Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Cycle de conférences – Conférences de la Société d’Art et d’Histoire du Diocèse de Liège 2021-2022

Nous avons le plaisir de vous inviter aux prochaines conférences de la Société qui auront lieu comme de coutume le deuxième mercredi du mois à 17 h 15, au Séminaire épiscopal, rue des Prémontrés, 40 à Liège.

Mercredi 8 septembre 2021.
Elisabeth Terlinden, doctorante à l’Université de Namur
Production et usage du livre dans une abbaye qui se réforme : le cas de Saint-Jacques à Liège au début du XVe siècle

Mercredi 13 octobre 202
Gérard van Haeperen, o.s.b.
Le corps des martyrs des catacombes romaines conservés dans le diocèse de Liège

Mercredi 10 novembre 2020
Yves Charlier, directeur de la Bibliothèque du Séminaire épiscopal de Liège
La traversée d’une œuvre exceptionnelle : La Bible de Léau

Mercredi 8 décembre 2020.
Claudine Schloss, conservateur honoraire à la Ville de Liège
Antoine Dejardin, capitaine du Génie et collectionneur invétéré (1818-1892)

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Publication — « Wergild, Compensation and Penance. The Monetary Logic of Early Medieval Conflict Resolution », ed. Lukas Bothe, Stefan Esders, and Han Nijdam

This volume offers the first comprehensive account of the monetary logic that guided the payment of wergild and blood money in early medieval conflict resolution. In the early middle ages, wergild played multiple roles: it was used to measure a person’s status, to prevent and end conflicts, and to negotiate between an individual and the agents of statehood. This collection of interlocking essays by historians, philologists and jurists represents a major contribution to the study of law and society in Western Europe during the early Middle Ages.

Contributors are Lukas Bothe, Warren Brown, Stefan Esders, Wolfgang Haubrichs, Paul Hyams, Tom Lambert, Ralph W. Mathisen, Rob Meens, Han Nijdam, Lisi Oliver, Harald Siems, Karl Ubl, and Helle Vogt.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Wergild, Compensation and Penance. The Monetary Logic of Early Medieval Conflict Resolution, ed. Lukas Bothe, Stefan Esders, and Han Nijdam, Leiden–Boston, Brill, 2021 (Medieval Law and Its Practice, 31). XII–328 p. ISBN : 978-90-04-31510-5. Prix : 143 euros.

Source : Brill

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Exposition — Êtres et paraître, la mode au Moyen Âge !

Musée du Château de Mayenne
Du 19 juin au 7 novembre 2021

Une partie de cette exposition a été créée et présentée en 2016 par la Tour Jean Sans Peur (Paris). Elle est agrémentée d’objets archéologiques issus de nos collections et de collections d’autres musées. Certains sont exceptionnellement sortis des réserves du château de Mayenne ! Si les panneaux de la Tour Jean Sans Peur évoquent les vêtements comme élément majeur de la représentation médiévale, les objets archéologiques exposés permettent d’étoffer le propos avec des accessoires liés à la mode (couture, bijoux, objets de toilette…).

Au fil du parcours, de nombreux dispositifs de médiation sont à disposition des familles pour découvrir l’exposition de manière interactive et participative

Source : Musée du Château de Mayenne

Publié dans Exposition | Laisser un commentaire

Podcast – Danielle Jacquart et Cyrille Leforestier, « Médecine et remèdes au Moyen Âge »

De quelles maladies souffrait-on au Moyen Âge ? Quelle médecine pratiquait-on ? Quels étaient les remèdes utilisés ? Les recherches en histoire et en archéo-anthropologie nous renseignent sur l’état de santé des populations d’alors.Conférence donnée par Danielle Jacquart, historienne médiéviste, directrice d’études à l’EPHE et Cyrille Leforestier, archéo-anthropologue, Inrap le 16 mai 2017 à l’auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie.

Publié dans Podcast | Laisser un commentaire

Offre d’emploi – Research Associate for the Project “Cluster of Excellence Understanding Written Artefacts: Material, Interaction and Transmission in Manuscript Studies” § 28 subsection 3 HmbHG

InstitutionCluster of Excellence „Understanding Written Artefacts“ (manuscript research)

Salary levelEGR. 13 TV-L

Start date01.10.2021, fixed until 31.12.2025 (This is a fixed-term contract in accordance with Section 2 of the academic fixed-term labor contract act [Wissenschaftszeitvertragsgesetz, WissZeitVG]).

Application deadline26.07.2021

Scope of workfull-time position suitable for part-time

Responsibilities

Duties include academic services in the project named above. Research associates may also pursue independent research and further academic qualifications.

Specific Duties

Research in the frame of a 3-year project developed by the candidate on the topic ‘means of authentication in the field of pragmatic writing’. The project should examine relations between practices of authentication and writing, and relate to at least one of the focusses of research field C Creating Originals in the Cluster of Excellence ‘Understanding Written Artefacts’.  The position requires participation in research colloquia, lecture series and workshops, as well as active engagement in the Cluster’s research activities.

Requirements

A university degree in a relevant field plus doctorate. Preferred is a degree in history (not restricted to European history) or a related field. Good knowledge of the history of written artefacts in one or more regional cultures is required. Fluent in English, written and spoken.

We welcome applications that show a clear focus on the study of written artefacts in the field of pragmatic writing. Candidates must apply with a project proposal (in English) of max. 5 pages (plus bibliography), including a brief summary, state of the art, the main research question, a detailed project description (including a sketch of the source corpus), a 3-year schedule and a budget plan.

The successful candidate will become a member of the Cluster and can apply for additional funding.

Application deadline

26.07.2021

Applications should include a cover letter, a tabular curriculum vitae, and copies of degree certificate(s). Please send applications by email to: applications.csmc@uni-hamburg.de


Please note that we cannot return application documents. Therefore, do not submit original documents. We will destroy your documents after the procedure has ended.

Source : Universität Hamburg

Publié dans Offre d'emploi | Laisser un commentaire

Podcast – Pierre Chambert-Protat, « La référence bibliographique. Expérimentations et débats méthodologiques au IXe siècle »

Pierre Chambert-Protat (Bib. Apost. Vaticane, Rome): « La référence bibliographique. Expérimentations et débats méthodologiques au IXe siècle », intervention au webinaire H37 Histoire et Culture Graphique, le 7 mai 2021.

Publié dans Podcast | Laisser un commentaire

Formation — Formation-séminaire sur la transcription automatisée de sources manuscrites avec eScriptorium

23 septembre – 24 septembre 2021
Casa de Velázquez – Madrid Séminaire

DATE LIMITE D’INSCRIPTION : 2 août 2021 (minuit, heure de Madrid)

Modalité : Présentielle.
Langue de travail : Principalement en anglais 
Détails en description


Date limite d’inscription
2 août 2021 (minuit, heure de Madrid)
Accéder au formulaire


Publication des résultats : autour du 9 août 2021


Pour tout renseignement concernant la logistique, veuillez contacter Matthias Gille Levenson
matthias.gille-levenson [at] casadevelazquez [point] org
 

Coord. : María Díez Yáñez (UCM), Matthias Gille Levenson (EHEHI & ENS de Lyon), Irene Salvo García (UAM)

Org. : Casa de Velázquez, École française de Rome, Universidad Autónoma de Madrid, Universidad Complutense de Madrid

Présentation

Les jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021 se déroulera à la Casa de Velázquez une formation à la transcription automatisée de l’écriture manuscrite. Rassemblant des intervenants et intervenantes de plusieurs institutions espagnoles et françaises, elle a pour objet la transcription automatisée de sources manuscrites, en anglais HTR (Handwritten Text Recognition), via l’outil eScriptorium1, une alternative libre à Transkribus2, développée à l’université PSL en partenariat avec INRIA, qui s’appuie sur l’outil de transcription automatisée Kraken3 et qui montre ses fruits en termes d’efficacité et de disponibilité du code source.

Cette formation sera centrée sur une écriture répandue en Péninsule Ibérique entre le XIIIe et le XVe siècle, représentée par un manuscrit du scriptorium du roi Alphonse X, le Sage (1221-1284), autour duquel tournera la formation, et à partir duquel sera produit un modèle de reconnaissance automatique qui sera publié par la suite. Il s’agira ici de faire dialoguer philologie et humanités numériques.
 

Jeudi 23 septembre

Nous commencerons par une introduction aux écritures de la Péninsule au Moyen Âge, à la tradition paléographique castillane et à ses limites, pour présenter l’écriture du manuscrit choisi, ainsi que son texte et son histoire. Cette première séance sera animée par Leonor Zozaya-Montes (Universidad de Las Palmas de Gran Canarias-CHSC, IATEXT, Universidade de Coimbra). Suivra une intervention d’Irene Salvo García (UAM) pour présenter le texte et l’histoire du manuscrit étudié, et le situer dans la production alphonsine.

Dans un second temps, Peter Stokes (EPHE) et Benjamin Kiessling (PSL), membres de l’équipe de eScriptorium, disposeront de l’après-midi pour présenter l’outil, en commençant par une introduction à ce qu’est l’apprentissage supervisé4 et à ses méthodes. Le logiciel eScriptorium sera ensuite présenté, et les formé·es auront deux à trois heures pour transcrire une soixantaine de folios qui aura été répartie entre tous et toutes. Le modèle sera entraîné entre le premier et le deuxième jour.


Vendredi 24 septembre

Pour la première session du second jour, un moment sera consacré à l’évaluation quantitative et qualitative du modèle, pour en déterminer les forces et les faiblesses, et comprendre comment fonctionne un algorithme d’apprentissage supervisé (en se centrant sur les biais éventuels du corpus d’entraînement, i.e. le corpus produit par les participants et participantes).

La séance suivante, d’une à deux heures, sera dédiée à la post-acquisition du texte. En effet, en ce qui concerne le castillan médiéval – mais cela peut se généraliser à toutes les langues romanes médiévales –, restent deux problèmes principaux : la segmentation (gestion des “mots” et des espaces dans la phrase : les usages médiévaux sont différents des usages actuels), et la gestion des abréviations. Pour ce qui est des sources volumineuses, la segmentation et la gestion des abréviations doivent idéalement aussi être automatisées sous peine de voir le temps gagné par la transcription automatique perdu par ces deux tâches indispensables et très longues à réaliser à la main. Leonor Zozaya-Montes interviendra sur les méthodes et normes de transcription actuelles, leurs présupposés et leurs limites, puis nous verrons quelles sont les méthodes informatisées pour ces deux tâches, avec les outils les plus récents, et en étudiant deux méthodes possibles : la méthode algorithmique classique et la méthode par apprentissage, chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Les outils de segmentation et de gestion des abréviations pour le castillan médiéval comme pour d’autres langues romanes sont en cours de développement, c’est la raison pour laquelle l’événement que nous organisons tient à la fois de la formation et du séminaire.

Enfin, dans une conférence de clôture, Belén Almeida Cabrejas (Universidad de Alcalá) sera invitée à présenter le projet d’édition CHARTA5 et le corpus CODEA (Corpus de Documentos Españoles Anteriores a 18006), deux projets phares de l’édition et le traitement informatique des textes anciens et de donnés linguistiques dans l’histoire de l’espagnol.

La publication du modèle, dont l’autorité sera partagée entre les participants, les participantes et les organisateurs et organisatrices, donnera lieu à une soumission de data paper, éventuellement accompagné d’un retour pédagogique dans une revue spécialisée.
 

1 https://escripta.hypotheses.org/

2 https://readcoop.eu/transkribus/

3 https://dev.clariah.nl/files/dh2019/boa/0673.html

4 https://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_supervisé

5 https://www.corpuscharta.es/

6 http://corpuscodea.es/


Organisation et encadrement

Espagne : María Díez Yáñez (UCM), Matthias Gille Levenson (EHEHI/ENS de Lyon), Irene Salvo García (UAM).

France : Benjamin Kiessling (PSL), Peter Stokes (EPHE).

Deux professeures espagnoles seront invitées à ouvrir et clôturer la formation, Belén Almeida (Universidad de Alcalá) et Leonor Zozaya-Montes (IATEXT, ULPGC – CHSC, Universidade de Coimbra).
 

Langue de la formation

La formation sera principalement proposée en anglais ; l’introduction, les conférences sur l’histoire du texte étudié et sur les normes de transcription et celle de clôture auront lieu en espagnol. L’intégralité des supports de cours (diapositives, etc.) sera en anglais.
 

Déroulé de la formation

Jeudi 23 septembre

  • 9h00-9h15 : Accueil des participant·es.
  • 9h15-12h15 : Introduction – Paléographie – Histoire de l’écriture étudiée (avec pause) (Leonor Zozaya-Montes).
  • 12h15-13h00 : Histoire du texte et du manuscrit étudié (Irene Salvo García).
  • 13h00-14h15 : Pause déjeuner.
  • 14h15-15h00 : L’apprentissage supervisé – introduction, fonctionnement et enjeux scientifiques (Peter Stokes et Benjamin Kiessling).
  • 15h00-16h30 : eScriptorium.
  • 16h30-16h45 : Pause.
  • 16h45-19h00 : Atelier pratique : transcription collaborative du manuscrit.
  • 19h00 : Fin de la première journée.
     

Vendredi 24 septembre

  • 9h00-9h15 : Accueil des participant·es.
  • 9h15-10h15 : Étude du modèle produit : qualités, défauts, biais de corpus éventuels (Peter Stokes et Benjamin Kiessling).
  • 10h15-11h45 : Normes de transcriptions et enjeux scientifiques (Leonor Zozaya-Montes).
  • 11h45-12h00 : Pause.
  • 12h00-13h30 : Après la transcription : segmentation et gestion des abréviations. État de la recherche (Matthias Gille Levenson).
  • 13h30-14h45 : Pause déjeuner.
  • 14h45-15h15 : Promouvoir utiliser eScriptorium dans son université : aspects techniques et financiers (Peter Stokes et Benjamin Kiessling).
  • 15h15-17h15 : Conférence de clôture : “La red CHARTA y el corpus CODEA” (Belén Almeida)
  • 17h15 : Fin de la formation, retours des participant·es.
     

Candidatures et modalités pratiques

Les candidatures devront être soumises sur le site de la Casa de Velázquez avant le 2 août 2021. Elles devront comprendre :

  • un CV synthétique (une page);
  • une page de présentation des recherches en cours ou à venir du ou de la candidate, comprenant un paragraphe expliquant en quoi la formation peut s’inscrire dans ce projet de recherche.

 
Nous offrons 20 places environ. La sélection sera rendue publique autour du 9 août 2021. Une modalité distancielle est envisagée, mais nous donnerons priorité au public sur place, si la situation sanitaire le permet. Un certificat de présence sera distribué à chaque participant·e à la fin de la formation.

Des chambres seront disponibles (aux frais des participants et participantes) à la Casa de Velázquez, en fonction de l’affluence fin septembre. Merci de nous contacter en amont en cas de nécessité.
 

Contacts

mariadiezy [at] ucm [point] es
matthias.gille-levenson [at] casadevelazquez [point] org
irene.salvo [at] uam [point] es
 

Institutions partenaires et soutien financier

Cette formation est financée par la Casa de Velázquez, la Universidad Complutense de Madrid, la Universidad Autónoma de Madrid et la Communauté Autonome de Madrid (proyecto Canon Hispánico, 2019-T1_HUM-15228).

Source : Casa de Velázquez

Publié dans Enseignement | Laisser un commentaire

Publication — « Poetry, Art, and Music in Guillaume de Machaut’s Earliest Manuscript (BnF fr. 1586) », dir. Lawrence Earp et Jared C. Hartt

Around the middle of a career lasting over forty years, Guillaume de Machaut (c.1300–77) was afforded an outstanding opportunity to present his oeuvre in a book. The occasion arose in the late 1340s, when a special manuscript was commissioned, perhaps by Queen Jeanne de Bourgogne, for the first time collecting all of Machaut’s works, including narrative poems, lyrical poems, musical settings of lyrics, and motets. The manuscript would celebrate Bonne of Luxembourg, the wife of a future king of France. Only the royal treasury could have funded the extraordinary team of craftsmen involved in its production – from the careful preparation of fine parchment, to the calligraphy and ornament of the text, to the carefully copied innovative ars nova musical notation, to the miniatures painted in a shop directed by one of the greatest illuminators in France. Then Bonne died of the Black Death in 1349, just before the manuscript was completed. It would be finished for her son, the future King Charles the Wise. Although Machaut would go on to supervise other manuscripts, none were so luxuriously executed as his first complete-works manuscript (Paris, Bibliothèque nationale de France, fr. 1586), known today as Machaut MS C. The present volume, the first dedicated entirely to MS C, offers a multidisciplinary collection of essays written by fourteen leading scholars, who provide innovative approaches to literary, musical, art-historical, and manuscript studies. It is replete with images, including over sixty colour reproductions from MS C itself.

Lawrence Earp (Emeritus Professor of Musicology at the University of Wisconsin-Madison). His articles focus on late medieval French music and its modern reception. He is the principal author of the commentary to the facsimile of the Ferrell-Vogüé Machaut manuscript.

Jared C. Hartt(Professor of Music Theory at the Oberlin Conservatory of Music). His publications include several articles on the music of Machaut, an edited volume, A Critical Companion to Medieval Motets, and a co-authored monograph, The Dorset Rotulus.

Table des matières :

Introduction — Lawrence Earp

The Manuscript: Aspects of Production and Reception

Machaut’s First Single-Author Compilation — Elizabeth Eva Leach

Made to Measure? On the Intimate Relations between Parchment and Text in MS C’s Remede de Fortune — Anne Stone

A Multimodal Reading of MS C: Order, Decoration, Mutation — Kate Maxwell

Art-Historical Genre and Invention

Courting Convention, Compiling Context: Chansonnier Iconography and Beyond in Machaut’s MS C — Kathleen Wilson Ruffo

The Master of the Remede de Fortune and Parisian Ateliers c.1350 — Kyunghee Pyun

Artifice and Ornament in the Dit dou lyon Garden Miniature — Margaret Goehring

Coming of Age in Guillaume de Machaut’s First Illuminated Dit de l’alerion — Domenic Leo

Narrative and Lyrics

Telling Tales: What Is a dit? — Helen J. Swift

La Loange des dames: Questions of Genre, Layout, Style, and Chronology in the Collection of Unnotated Lyrics in Machaut’s Earliest Manuscript — Tamsyn Mahoney-Steel

Guillaume de Machaut and the Advent of a New School of Lyric c.1350: The Prestige of the Past — Yolanda Plumley

Music: A Focus on the Motets

Approaching the Motets in MS C: Structure, Sonority, Sense — Jared C. Hartt

Sound and Cipher: Number Symbolism in Machaut’s Motets — Jacques Boogaart

Traces of Revision in Machaut’s Motet Bone pastor|— Karen Desmond

Appendix: Gathering Structure of MS C

Bibliography

General Index

Index of Manuscripts

Index of Lyrics by Machaut

Informations pratiques :

Poetry, Art, and Music in Guillaume de Machaut’s Earliest Manuscript (BnF fr. 1586), dir. Lawrence Earp et Jared C. Hartt, Turnhout, Brepols, 2021 (Epitome musical). 476 p., 119 colour ill. + 18 musical examples, 22 b/w tables, 178 x 254 mm. ISBN: 978-2-503-58691-5. Prix : 85 euros.

Source : Brepols

Publié dans Publications | Laisser un commentaire