Colloque – The Luxembourgs in Late Medieval Europe: Old Topics, New Perspectives

A two-day international workshop 26th – 27th March 2020
The Centre for Medieval Studies, Prague

angels-detail

This two-day international workshop will host a dozen eminent speakers from universities across Europe.

The workshop is held under the auspices of H.E. Mr. Gérard Philipps, Ambassador of the Grand Duchy of Luxembourg.

The workshop takes place at the Centre for Medieval Studies in Prague and attendance is free.

Programme : here

Source : MALMECC

Publié dans Conférences

Conférence – Le scriptorium et la bibliothèque du Mont-Saint-Michel au XIe siècle. Analyse matérielle des manuscrits (parchemins, encres, pigments et liants)

Après plusieurs mois de travail, les résultats obtenus par l’équipe du projet « Patrimoine écrit 2018-2019 », composée de scientifiques du CRC et du responsable de la Bibliothèque patrimoniale d’Avranches, lors de l’analyse matérielle des manuscrits médiévaux du Mont Saint-Michel vont être dévoilés !

Lors du séminaire sur l’Histoire des bibliothèques anciennes organisé par l’ IRHT-CNRS, une conférence aura lieu le vendredi 6 mars 2020, de 10h à 13h, au Centre de colloques du Campus Condorcet.

Cette séance sera tout entière consacrée au sujet suivant : Le scriptorium et la bibliothèque du Mont-Saint-Michel au XIe siècle. Analyse matérielle des manuscrits (parchemins, encres, pigments et liants).

84693166_2579718975617686_3574362278692126720_n

Programme de la conférence :

Présentation des résultats des analyses matérielles réalisées sur les manuscrits du Mont Saint-Michel : parchemins, encres, pigments et liants utilisés par les copistes du scriptorium de 980 à 1100 par Laurianne ROBINET et Stéphane LECOUTEUX
Le projet et ses objectifs ; Anne MICHELIN, Laurianne ROBINET et Véronique ROUCHON
Démarche analytique et évolutions ; Lucie ARBERET
Résultats des analyses sur les manuscrits ; Stéphane LECOUTEUX
Interprétation des résultats ; Laurianne ROBINET et Stéphane LECOUTEUX
Bilan et perspectives

Infos pratiques :

Adresse : Campus Condorcet
Bâtiment de recherche Nord (salle R033)
14, cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Téléphone : 01 88 12 00 60

Source : IRHT

Publié dans Conférences

Offre d’emploi – Conservateur·trice pour le département des Armes du Grand Curtius (Liège, Belgique)

La Ville de Liège recrute, à titre contractuel et à temps plein (36h/sem.) un·e Conservateur·trice pour le département des Armes du Grand Curtius, Musée géré par le Département de la Culture, du Tourisme et de la Lecture publique Niveau universitaire.

3689dd3d-cd48-4a74-998d-53c35594d7d1

Contexte

Le Département des Armes du Grand Curtius recèle plusieurs milliers d’armes à feu, ainsi que des armes blanches, provenant non seulement de l’important centre de production de Liège mais également des autres régions du monde. Ses collections, qui couvrent toutes les périodes de l’histoire de l’armement, présentent un intérêt majeur tant du point de vue technique qu’esthétique, dans la mesure où elles recèlent, entre autres nombreuses pièces d’exception, quelques chefs-d’oeuvre d’art appliqué (gravure, ciselure, incrustation, …).

Vos missions

Le Conservateur de musée exerce des responsabilités techniques et scientifiques. En outre, il anime une équipe afin de garantir la conservation, l’étude, la diffusion et la mise en valeur des collections patrimoniales de la Ville de Liège ou d’oeuvres faisant l’objet d’un dépôt afin de proposer au public un service culturel performant et une collection attractive et de qualité.

Ses tâches principales sont les suivantes

  • Élaboration du projet scientifique et culturel du département des armes du Grand Curtius ;
  • Gestion, conservation et enrichissement des collections :
  • Acquisition de collections ;
  • Conservation des collections ;
  • Inventorisation et étude des collections ;
  • Gestion des prêts et dépôts des collections ;
  • Suivi des dossiers de conservation et de restauration.
  • Mise en valeur des collections pour le public :
  • Proposition et mise en oeuvre d’une programmation culturelle ;
  • Proposition et formulation des sujets d’expositions temporaires en cohérence avec la politique culturelle des musées ;
  • Mise en oeuvre de l’ensemble du processus de réalisation des expositions temporaires ;
  • Propositions de scénographie et conception de l’espace muséographique ;
  • Coordination de la recherche et de la documentation des collections ainsi que des relations avec les institutions internationales similaires.

Votre profil

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme universitaire (master) obtenu en Belgique (ou, si votre diplôme a été obtenu à l’étranger, vous disposez d’une équivalence à un grade académique spécifique délivrée par la Fédération Wallonie-Bruxelles) dans une orientation telle que l’histoire, l’histoire de l’art ou l’archéologie ;
  • Votre bonne connaissance du fonctionnement d’un musée, de l’histoire et des techniques des armes civiles et militaires ; mais aussi des techniques de conservation et de restauration des armes constituent des atouts majeurs ;
  • Vous disposez de connaissances sur les risques et la réglementation sécuritaire relatives aux armes ;
  • Vous êtes capable d’effectuer et de diriger des travaux de recherche ;
  • Outre le français, vous maîtrisez au minimum l’anglais comme langue étrangère ;
  • Vous vous engagez à ne pas entamer ni poursuivre à titre privé, parallèlement à vos fonctions officielles, la collection ni le négoce d’armes anciennes et modernes.

Ce que nous vous offrons

  • Une fonction à responsabilités variées et intéressantes dans un environnement de travail stable et offrant un réel équilibre entre vie professionnelle et vie privée ;
  • Une rémunération sur l’échelle barémique A1SP avec possibilité de valoriser l’ancienneté acquise dans le secteur privé (maximum 6 années) et dans le secteur public (toutes les années sont prises en compte). À titre indicatif, le salaire mensuel brut de l’échelle A1SP avec 2 années d’ancienneté est de 3.276,44 € ;
  • Vous vous verrez proposer un contrat à durée déterminée à temps plein (36 heures/semaine) d’un an, éventuellement renouvelable.

Intéressé•e ?

Adressez votre candidature (CV + lettre de motivation + copie de votre diplôme au format PDF) à l’adresse recrutement@liege.be, en mentionnant « Conservateur Département d’Armes » dans l’intitulé du mail, pour le 1er mars 2020 au plus tard.

NB : Votre candidature ne sera prise en compte qu’à la réception de tous les documents demandés.

Source : Ville de Liège

Publié dans Offre d'emploi

Publication – Joanna Tucker, « Reading and Shaping Medieval Cartularies Multi-Scribe Manuscripts and their Patterns of Growth. A Study of the Earliest Cartularies of Glasgow Cathedral and Lindores Abbey »

Medieval cartularies are one of the most significant sources for a historian of the Middle Ages. Once viewed as simply repositories of charters, cartularies are now regarded as carefully curated collections of texts whose contents and arrangement reflect the immediate concerns and archival environment of the communities that created them. One feature of the cartulary in particular that has not been studied so fully is its materiality: the fact that it is a manuscript. Consequently, it has not been recognised that many cartularies are multi-scribe manuscripts which « grew » for many decades after their initial creation, both physically and textually.

9781783274789_33_2

This book offers a new methodology which engages with multi-scribe contributions in two cartulary manuscripts: the oldest cartularies of Glasgow Cathedral and Lindores Abbey. It integrates the physical and textual features of the manuscripts in order to analyse how and why they grew in stages across time. Applying this methodology reveals two communities that took an active approach to reading and shaping their cartularies, treating these manuscripts as a shared space. This raises fundamental questions about the definition of cartularies and how they functioned, their relationship to archives of single-sheet documents, and as sources for institutional identity. It therefore takes a fresh look at the « genre » of medieval cartularies through the eyes of the manuscripts themselves, and what this can reveal about their medieval scribes and readers.

JOANNA TUCKER gained her PhD from the University of Glasgow.

Informations pratiques :

Joanna Tucker, Reading and Shaping Medieval Cartularies Multi-Scribe Manuscripts and their Patterns of Growth. A Study of the Earliest Cartularies of Glasgow Cathedral and Lindores Abbey, Boydell & BRewer, 2020. 22 colour, 17 line illustrations. 332 pages. 23.4×15.6 cm. ISBN : 9781783274789. Prix : £75.00.

Source : Boydell & Brewer

Publié dans Publications

Appel à contribution – Corps et âme. Vie et mort des femmes au haut Moyen Âge. Histoire et Archéologie

À l’occasion du 1400e anniversaire de la fondation du monastère féminin de Remiremont, le plus ancien de la Lorraine installé en contexte rural, il nous est apparu opportun de lier la réflexion sur la longue histoire de ce site et ses spécificités à celle d’une réflexion plus ample sur la condition des religieuses et, plus largement, celle des femmes du premier Moyen Âge. Les travaux à leur sujet ont été profondément renouvelés depuis une trentaine d’années, en effet, mettant en valeur l’importance de l’association des historiens, historiens d’art et archéologues dans l’appréciation de la place et du rôle des femmes dans la société médiévale, au-delà des regards masculins que posent sur elles la plupart des sources documentaires, et des régimes de genre qui leur sont associés.

Capture d’écran 2020-02-14 à 17.48.43

Soumise, opprimée, reléguée au rang des exclues de la société, telle est l’idée souvent encore associée à la femme médiévale. Ainsi, pour Jacques le Goff (Hommes et femmes au Moyen Âge, p. 10), cet état de fait est « le reflet de celle que notre modernité a perpétuée dans la plupart des sociétés humaines, y compris la nôtre ; elle est le reflet documenté de la place réelle des femmes au Moyen Âge ». Si les femmes sont l’objet de contraintes objectives et d’un discours souvent misogyne et rare, les médiévistes ont aussi montré que « l’histoire des femmes pas plus que celles des rapports des sexes ne suit assurément un cours régulier » (Klapisch-Zuber, Histoire des femmes. Le Moyen Âge, 1991, p. 172) en insistant sur le fait que dans l’occident chrétien d’avant l’an mil, elles ne vivaient pas toutes par procuration (Wemple, id°, p. 216).

Parmi elles, la femme religieuse, celle qui exerce l’autorité autant que celle qui la subit, celle qui atteindra la sainteté comme celle qui restera pécheresse, celle qui fuit le siècle ou celle qui y retourne, pourra être observée dans son cadre environnemental liturgique et régulier – le monastère et la clôture – également centre de formation et foyer intellectuel réservé aux filles de l’aristocratie. Pour illustrer ce propos on pense spontanément à Salaberge, fondatrice, dans le courant du VIIe siècle, du monastère Saint-Jean de Laon, qui fit son apprentissage au monastère du Romarici mons (Gaillard, 2011) ; mais on ne peut ignorer celles pratiquant des métiers artistiques ou intellectuels, comme cette nonne scribe, décédée près de Mayence vers 1100 et dont l’activité a pu être caractérisée grâce à un examen minutieux de son squelette qui a révélé la présence de poussière de lapis-lazuli incrustée dans la plaque dentaire (Radini et al., 2019).

La question se pose également de tous les objectifs liés à l’entrée des femmes en religion, sous diverses formes, et de leur rapport avec le sacré. Pour toutes celles qui, sans avoir jamais été mariées au Christ ne sont plus sous la tutelle de l’église, se pose aussi la question d’une autre forme de tutelle, celle du père sur sa fille, du frère sur sa sœur, du mari sur son épouse.

Le cas de Remiremont et des prétendus « monastères doubles » invite également à réfléchir sur la place des monastères féminins dans les rapports de force politiques et religieux durant le premier Moyen Âge, sur la possibilité pour les femmes d’exercer une autorité reconnue et sur la façon dont celle-ci peut s’exprimer sachant que les réorganisations politiques et religieuses plus globales jouent un rôle primordial de ce point de vue, avec des restrictions plus grandes à l’époque carolingienne, qui semble pourtant par ailleurs mettre en avant une plus grande considération de la femme dans le mariage et la mise en scène du pouvoir royal.

Le colloque s’intéressera donc à la condition des femmes les mieux documentées mais également, dans une démarche d’anthropologie historique, à celles des couches les moins aisées de la société, celles qui travaillent par opposition à celles qui prient – paysannes, serves ou non, les plus nombreuses à n’en pas douter, commerçantes et artisanes, femmes mises au ban de la société – pour lesquelles les sources documentaires sont rares mais qui peuplent les innombrables cimetières ruraux régulièrement mis au jour que le haut Moyen Âge nous a laissés.

À côté des sources documentaires et iconographiques – histoire, hagiographie, épigraphie, arts visuels – l’archéologie funéraire avec toutes ses disciplines connexes, peut aussi contribuer à nourrir le dialogue sur l’anthropologie du féminin durant le premier Moyen Âge. On évoquera parmi les approches possibles, celle de la topographie des cimetières mérovingiens et carolingiens et des types de sépultures comme reflet de la binarité sociale induite des genres (carrés spécifiquement féminins, place des femmes dans les enclos funéraires familiaux …) ; celle des sépultures habillées comme expression d’un vestiaire féminin caractéristique du milieu social ; celle des dépôts funéraires comme traduction du cadre de vie des défuntes ? Celle de leur état sanitaire et pathologique, de leur corps et de son vieillissement à partir des observations faites sur leur squelette…

Inspiré à la fois par la richesse des terres du Grand Est sur les traces d’un monachisme féminin original, et le profond renouvellement de l’historiographie et de l’archéologie concernant les femmes au haut Moyen Âge durant les dernières années, ce colloque voudrait faire le portrait de la variété des femmes comme personnes et comme membres de communautés, en même temps que des caractères de la féminité en Occident avant le XIIe siècle.

Le colloque s’organisera selon quatre thématiques principales :

• Les moniales : rapport au sacré, rituels et règles de vie
• Style de vie : Vie quotidienne et mise en scène du faste
• Le corps des femmes
• Relations d’autorité entre hommes et femmes

Repères bibliographiques

1979 – E. POWER, Les femmes au Moyen Âge, Paris, Aubier Montaigne, 1979.
1983 – P. STAFFORD. Queens, Concubines, and Dowagers: The Kings Wife in the Early
Middle Ages, Athens, University of Georgia Press, 1983.
1983 – M. PARISSE, Les nonnes au Moyen Âge, Le Puy, C. Bonneton, 1983.
1991 – C. KLAPISCH-ZUBER (dir.), Histoire des femmes. Le Moyen Âge, Paris, Plon, 1991.
1994 – C. KLAPISCH-ZUBER, « Les femmes et la famille », in J. LE GOFF (dir.), L’homme médiéval, Paris, Seuil, 1994, p. 315-343.
2001 – R. LE JAN, Femmes, pouvoir et société dans le haut Moyen Âge, Coll. « Les médiévistes français », Paris, Editions Picard, 2001.
2006 – P. GEARY, Women at the Beginning. Origin Myths from the Amazons to the Virgin Mary, Princeton University Press, 2006.
2007 – C. LA ROCCA, Agire da donna Modelli e pratiche di rappresentazione (secoli VI-X), Turnhout, Brepols (HAMA. 3), 2007.
2009 – E. LOUIS, « L’abbaye mérovingienne et carolingienne de Hamage (Nord). Vie, mort et sépulture dans une communauté monastique féminine », dans Armelle Al- duc-Le Bagousse (dir.), Inhumations de prestige ou prestige de l’inhumation ? Expres- sions du pouvoir dans l’au-delà (IVe-XVe siècle), Caen, Publications du CRAHM, 2009, p. 117-149.
2009 – A. NAYT-DUBOIS, E. SANTINELLI-FOLTZ, (dir.), Femmes de pouvoir et pouvoir des femmes dans l’Occident médiéval moderne, Presses universitaires de Valenciennes, 2009.
2010 – A. NISSEN-JAUBERT, « La femme riche. Quelques ré exions sur la signi cation des sépultures féminines privilégiées dans le Nord-Ouest Européen » dans J.-P. Devroey et al. (dir.), Les élites et la richesse au Haut Moyen Âge, Turnhout, Brepols (HAMA. 10), 2010.
2011 – M. GAILLARD, « Les vitae des saintes Salaberge et Anstrude de Laon. Deux sources exceptionnelles pour l’étude de la construction hagiographique et du contexte sociopolitique », Revue du Nord, 2011/3 n° 391-392, p. 655 à 669.
2012 – J. LE GOFF (dir.), Hommes et Femmes du Moyen Age, Paris, Flammarion, 2012. 2012 – D. LETT, « Les régimes de genre dans les sociétés occidentales de l’Antiquité au
XVIIe siècle », Annales HSS, 2012/3, p. 563-572.
2013 – D. LETT, Hommes et Femmes au Moyen Âge. Histoire du genre. XIIe-XVe siècle,
Paris, Armand Colin, 2013.
2018 – S. JOYE, R. LE JAN (dir.), Genre et compétition dans les sociétés occidentales du
haut Moyen Âge (IVe-XIe siècle), Turnhout, Brepols (HAMA. 29), 2018.
2019 – E. ASQUER et al. (dir.), Vingt-Cinq Ans Après – Les Femmes au rendez-vous de l’Histoire, Rome (Collection de l’École française de Rome. 561), 2019.
2019 – A. RADINI et al., « Medieval women’s early involvement in manuscript produc- tion suggested by lapis lazuli identi cation in dental calculus », Sciences Advance (vol. 5), 1-2019 [DOI: 10.1126 / sciadv.aau7126 ; https://advances.sciencemag.org/ content/5/1/eaau7126.full]

Comité d’organisation

JOYE Sylvie (Université de Lorraine, EA 1132 – Hiscant-MA)
KRAEMER Charles (Université de Lorraine, EA 1132 – Hiscant-MA)
VOINSON Lucie (Université de Lorraine, EA 1132 – Hiscant-MA)

Informations

Le colloque se déroulera à Remiremont les 18, 19 et 20 juin 2020.

Le titre et le résumé d’une vingtaine de lignes de votre proposition de commu- nication doivent être retournés, au plus tard le 30 mars 2020.

par courrier postal à l’adresse suivante : Charles KRAEMER
HISCANT-MA – UR 1132
Pôle Archéologique Universitaire
91 avenue de la Libération BP 454
54001 Nancy Cedex

ou par courriel à : charles.kraemer@univ-lorraine.fr

Publié dans Appel à contributions

Publication – « Le Duché de Limbourg et les pays d’Outre-Meuse : Actes du colloque international tenu à Liège et à Maastricht les 23 et 24 mai 2016 », éd. Bruno Dumont

Sous l’Ancien Régime, la province de Limbourg constitue une des dix-sept provinces des Pays-Bas espagnols puis autrichiens. C’est en réalité un ensemble de caractère fédéral qui rassemble quatre composantes bien distinctes : le duché de Limbourg, le pays de Dalhem, le pays de Valkenburg (Fauquemont) et le pays de ’s-Hertogenrade (Rolduc).

Ces territoires étaient apparus au moyen âge sous forme de principautés territoriales autonomes et leur rassemblement, aux XIIIe-XIVe siècles, sous un même sceptre (d’abord ducs de Brabant, puis ducs de Bourgogne, Habsbourg d’Espagne ensuite, d’Autriche enfin) entraîna leur rapprochement, mais non leur fusion (du moins jusqu’en 1778), en une seule entité politique et administrative.

2019-11-13_Actes-du-colloque-international-sur-Le-Duche-de-Limbourg-et-les-pays-d-Outre-Meuse

Autres caractéristiques importantes de ces pays : leur position frontalière aux confins des Pays-Bas méridionaux et au-delà de la Meuse, d’où l’expression « pays d’Outre-Meuse », en même temps que leur situation d’enclave des Pays-Bas au sein d’États étrangers (la principauté épiscopale de Liège, les Provinces-Unies, l’Empire, la principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy, etc.).

Par ailleurs, ces pays s’inscrivent dans la région naturelle d’Entre- Meuse-et-Rhin, caractérisée ici par la présence, à leurs bordures, de villes importantes comme Maastricht, Aix-la-Chapelle, Verviers et Liège. Un particularisme bien marqué, au plan tant politique et socio-économique que culturel, s’en est dégagé.

Les actes d’un colloque international, organisé les 23 et 24 mai 2016 par les Archives de l’État à Liège et le Regionaal Historisch Centrum Limburg (RHCL) à Maastricht, portant sur ces Duché de Limbourg et pays d’Outre-Meuse, viennent d’être édités. Ils saluent également la publication de plusieurs inventaires d’archives du Duché de Limbourg réalisés par Bruno Dumont, chef de section honoraire aux Archives de l’État à Liège.

Informations pratiques :

Dumont Bruno (ed.), Le Duché de Limbourg et les pays d’Outre-Meuse : Actes du colloque international tenu à Liège et à Maastricht les 23 et 24 mai 2016, Série Miscellanea Archivistica. Studia 217, Publ. 5977, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 2019, 11,00 € (+ frais d’envoi).

Les actes sont en vente au prix de 11,00 € à la boutique des Archives générales du Royaume et aux Archives de l’État à Liège. Ils peuvent être commandé via publicat@arch.be (+ frais d’envoi), http://www.amazon.fr ou http://www.bol.com.

Source : Archives de l’État

Publié dans Publications

Offre d’emploi – Postdoctoral Researcher on ERC Synergy Project « The European Qur’an »

Location: Kent
Salary: £34,804 to £40,322 per annum pro rata, Grade 7
Hours: Full Time
Contract Type: Fixed-Term/Contract
Placed On: 18th December 2019
Closes: 1st March 2020
Job Ref: HUM-075-19

Contract Type: Fixed Term – Ends 30/04/2024

For a fixed term period of between one and four years

80

The University of Kent, the Université de Nantes, the Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid, and the Università di Napoli l’Orientale, are hiring up to twelve post-doctoral researchers to work on our ERC Synergy Project “The European Qur’an: Islamic Scripture in European Culture and Religion (1150-1850)” (EuQu).

This is an exciting opportunity for early career researchers to be involved in a highly visible, international collaborative research project that involves leading academic institutions in Europe and beyond. We offer outstanding work and research conditions, and involvement in ventures at the forefront of cultural studies and digital humanities. You will be conducting research under the supervision of four leading scholars in the field of Christian-Muslim relations and have the opportunity to collaborate and exchange with colleagues from a wide range of disciplinary, institutional and personal backgrounds.

Candidates should propose an innovative research project on an important aspect of the role played by the Qur’an in Medieval and Early Modern European culture – find a list of possible broad themes here (under Research Profile). We also welcome proposals that apply digital technologies such as mapping, textual analysis, visualization, or the semantic web to their topic.

Their main duties will be to carry out cutting edge research on their chosen topic and to contribute to one or more of the collective volumes listed in the EuQu project description. S/he should also propose a monograph or peer-reviewed articles stemming from his or her own research.

Depending on the specific research topic, other responsibilities may include providing data and entries for our database and participating in regular team meetings, seminars, teaching etc.

The researcher will be offered a contract between one and four years depending on the scope of the project. S/he will be based at one of the EuQu institutional partners. The researcher will be expected to reside in the city of employment for the period of employment and will be provided with office space. The researcher will travel frequently for conferences, workshops and research stays with partner institutions in Europe.

Annual salary will vary depending on employing institution. At the University of Kent it will be Grade 7, £34,804 – £40,322 per annum and appointment is likely to be made at £34,804 pa. A travel allowance will cover costs for participation at work meetings etc.

Applicants should have a PhD in a relevant discipline in the humanities by the time of application, or at least strong assurance that they will obtain the PhD by August 2020. Expertise in Medieval and Early Modern Studies and knowledge in the field of Christian-Jewish-Muslim relations are desirable. Candidates should be fluent in English and have strong skills in other languages appropriate to their research topics (e.g. Arabic, Latin, German, French, Russian). Paleographical and codicological skills, or/and interest and experience in digital humanities are desirable.

The start date of the contract will be negotiated on hiring.

All documents should be sent in PDF format to euqu@cchs.csic.es by 1st March 2020.

Selected applicants will be interviewed end March-mid April 2020.

Informal enquiries are encouraged and potential applicants can contact Prof, Jan Loop, Kent (j.loop@kent.ac.uk), Prof. John Tolan, Nantes (john.tolan@univ-nantes.fr), Prof, García-Arenal, Madrid (mercedes.garciaarenal@cchs.csic.es), or Prof. Roberto Tottoli, Naples (roberto.tottoli@fastwebnet.it)

Click here for full description of the project.

Source : Jobs.ac.uk

Publié dans Offre d'emploi