Publication – « The Routledge Handbook of Public Taxation in Medieval Europe », dir. Denis Menjot, Mathieu Caesar, Florent Garnier et Pere Verdés Pijuan

Beginning in the twelfth century, taxation increasingly became an essential component of medieval society in most parts of Europe. The state-building process and relations between princes and their subject cities or between citizens and their rulers were deeply shaped by fiscal practices. Although medieval taxation has produced many publications over the past decades there remains no synthesis of this important subject.

This volume provides a comprehensive overview on a European scale and suggests new paths of inquiry. It examines the fiscal systems and practices of medieval Europe, including essential themes such as medieval fiscal theory and the power to tax; royal and urban taxation; and Church taxation. It goes on to survey the entire European continent, as well as including comparative chapters on the non-European medieval world, exploring questions on how taxation developed and functioned; what kinds of problems authorities encountered assessing their fiscal power; and the circulation of fiscal cultures and practices across cities and kingdoms. The book also provides a glossary of the most important types of medieval taxes, giving an essential definition of key terms cited in the chapters.

The Routledge Handbook of Public Taxation in Medieval Europe will appeal to a large audience, from seasoned scholars who need a comprehensive synthesis, to students and younger scholars in search of an overview of this critical subject.

Table des matières :

  1. General introduction (Denis Menjot, Mathieu Caesar, Florent Garnier and Pere Verdés Pijuan)
  2. The History of Taxation in Medieval Europe: Sources, Historiography and Methods (Denis Menjot, Pere Verdés Pijuan and Mathieu Caesar)
  3. The Right to Tax and its Justifications (Lydwine Scordia and Florent Garnier)
  4. Church Taxation (Jordi Morelló Baget)
  5. Crown of Aragon: Catalonia, Aragon, Valencia and Majorca (Mario Lafuente and Albert Reixach)
  6. Kingdoms of Castile and Navarre (Pablo Ortego and Iñigo Mugueta)
  7. Kingdoms of Sicily (Serena Morelli and Alessandro Silvestri)
  8. Northern Italy: Cities and Regional States (Patrizia Mainoni)
  9. The Church Lands: a long Term Overhaul (1200-1550) (Armand Jamme)
  10. Kingdom of France (with Brittany and Dauphiné) (Jean-François Lassalmonie)
  11. The Burgundian Low Countries (Marc Boone)
  12. Medieval German Holy Roman Empire (Laurence Buchholzer )
  13. Provence and Savoy (Michel Hébert and Mathieu Caesar)
  14. Kingdom of England (Maureen Jurkowski)
  15. The Scandinavian kingdoms (Thomas Lindkvist)
  16. Kingdom of Poland and the Grand Duchy of Lithuania (Piotr Guzowski and Urszula Sowina)
  17. Russia from the Mongol invasion to the death of Ivan the Terrible (1242-1584) (Pierre Gonneau)
  18. The Byzantine Empire (Anastasia Kontogiannopoulou)
  19. Muslim Worlds (Ángel Galán Sánchez, Alejandro Garcia Sanjuan and Kate Fleet)

Informations pratiques :

The Routledge Handbook of Public Taxation in Medieval Europe, dir. Denis Menjot, Mathieu Caesar, Florent Garnier et Pere Verdés Pijuan, Londres, Routledge, 2022 ; 1 vol., 512 p. (Routledge History Handbooks). ISBN : 9780367903367. Prix : GBP 190,00.

Source : Routledge

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Appel à contribution – Organisation de la journée d’étude des jeunes chercheurs de la section française de la Société Internationale Arthurienne

La 3e journée d’étude de la section française de la SIA consacrée aux jeunes chercheurs est prévue le vendredi 9 juin 2023 à l’université Rennes 2 et sera organisée par Federica Butto et Lucie Blouin.

Les étudiants de Master 2, doctorants et jeunes docteurs dont les recherches portent, dans le domaine arthurien, sur les littératures et langues médiévales (françaises ou étrangères) ou sur la réception du Moyen Âge, et qui sont membres de la section française de la Société Internationale Arthurienne, sont invités à venir présenter, au choix :

– leur thèse
– un sujet de recherche en rapport avec leur thèse ou un point de leur thèse – un sujet arthurien au choix.

Pour chaque orateur sont prévues 30 mn de parole + 15 mn de discussion. Huit interventions pourront être proposées au cours de la journée.

Les candidats devront solliciter leur laboratoire ou leur école doctorale pour la prise en charge des frais de déplacement. L’université Rennes 2 et la section française de la SIA prendront en charge le repas et l’organisation. En cas de difficulté pour le transport ou l’hébergement, les personnes concernées peuvent néanmoins solliciter les organisateurs.

Les propositions sont à adresser au comité organisateur pour 15 décembre 2022, sous la forme d’un résumé d’une dizaine de lignes accompagné d’un bref CV précisant notamment le titre de la thèse, le nom du directeur ou de la directrice, l’université de rattachement :

Damien de Carné : damien.de-carne@univ-lorraine.fr
Hélène Bouget : helene.bouget@univ-brest.fr
Christine Ferlampin-Acher : christine.ferlampin-acher@univ-rennes2.fr Federica Buttò : fede.cas89@hotmail.it
Lucie Blouin : lucie.blouin@univ-rennes1.fr

Les textes issus des communications seront publiés en ligne sur le site de la section française de la SIA où sont consultables les actes des deux précédentes journées (2019 et 2021): https://siafrance.hypotheses.org/actes

Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Journée d’étude – Traductions monastiques du Nord-Est de l’espace d’oïl au XIIe siècle

La section Romane de l’IRHT organise une journée d’étude lundi 5 décembre 2022 (9h30-18h15) au campus Condorcet (Centre de colloques).

Campus Condorcet (Aubervilliers)
Centre de colloques, Auditorium 250

Programme :

9h30 – Fabio Zinelli (EPHE, PSL) et Piero Andrea Martina (IRHT CNRS), Accueil et introduction

10h –Présidence : François Bougard (IRHT CNRS)

  • Gilles Roques (ATILF), Commentaires sur quelques mots typiques des traductions de textes religieux du Nord-Est autour de 1200
  • Maria Careri (Università G. D’Annunzio Chieti-Pescara), Livres et écritures des traductions monastiques d’oïl du XIIe siècle

Discussion et pause-café

11h30 – Présidence : Sylvie Lefèvre (Paris Sorbonne Université)

  • Dominique Stutzmann (IRHT-CNRS, Humboldt-Universität zu Berlin), A la recherche d’un modèle latin : les sermons De laudibus Virginis matris de Bernard de Clairvaux
  • Ilaria Lavorato (La Sapienza Università di Roma), Remarques sur la syntaxe de la traduction du De diligendo Deo

Discussion et pause

14h30 – Présidence : Stefano Asperti (La Sapienza Università di Roma)

  • Michel Zink (Académie Française, AIBL), Amour et roman. Énigmes d’un recueil sans doute cistercien

Présidence : Marie-Laure Savoye (IRHT CNRS)

  • Cédric Giraud (Université de Genève – EPHE, PSL), La diffusion des textes spirituels latins en France du Nord dans la seconde moitié du XIIe siècle : bilan et questions
  • Maria Teresa Rachetta (Università di Napoli Federico II), “Ne sai que translation vaille / Qui semble as oyans devinaille” : un débat possible entre traducteurs au XIIe siècle

Discussion et pause-café

17h Présidence : Fabio Zinelli (EPHE, PSL)

  • Marie-Pascale Halary (Université Lumière Lyon2), Un lexique spécialisé en langue dite vulgaire ?
  • Piero Andrea Martina (IRHT CNRS), Les traductions des homélies de Grégoire le Grand

Discussion

  • Stefano Asperti (La Sapienza Università di Roma), Conclusion

Comité scientifique

Stefano Asperti (La Sapienza Università di Roma), Geneviève Hasenohr (EPHE, PSL), Sylvie Lefèvre (Paris Sorbonne Université), Marie-Laure Savoye (IRHT-CNRS), Richard Trachsler (Universität Zürich)

Contact : piero-andrea.martina@irht.cnrs.fr / fabio.zinelli@ephe.psl.eu

Source : IRHT

Publié dans Le réseau | Laisser un commentaire

Publication – Le Beatus de Saint-Sever

Le Beatus de Saint-Sever (Paris, BnF latin 8878) est l’un des manuscrits les plus fascinants du Moyen Âge, aussi bien par l’ampleur de son programme iconographique et le chromatisme éclatant de ses peintures que par l’ambition du projet artistique de son commanditaire, Grégoire de Montaner. Le destin de cet homme et de l’œuvre qu’il a conçue s’est forgé au sein de l’abbaye gasconne de Saint-Sever, que Grégoire dirigea de 1028 à 1072, à une époque où la Gascogne vivait une histoire mouvementée, entre le royaume capétien, Al-Andalus et les luttes féodales entre les seigneurs locaux. Récit à la fois textuel et visuel de l’Apocalypse de saint Jean commentée, ce testament artistique de l’abbé de Saint-Sever s’adressait prioritairement à ses moines : il s’agissait d’assurer leur salut en même temps que d’asseoir l’autorité spirituelle et temporelle de l’abbaye. À travers ses textes et ses images, ce sont tous les débats, conflits et luttes d’influence de l’époque qui se dessinent en toile de fond. Plus largement, au-delà du fait religieux, cet ouvrage aborde un thème universel fondamental, celui du destin de l’humanité. C’est pourquoi sa fortune fut et demeure immense, tant auprès des chercheurs qui l’ont scruté que des artistes qui s’en sont nourris.Les éditions Citadelles & Mazenod inaugurent un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France pour consacrer à ce manuscrit une nouvelle édition restituant l’objet dans ses moindres détails à partir de sa numérisation en haute définition. Ce fac-similé s’accompagne d’une étude de spécialistes du sujet qui, par leurs lectures croisées, posent un regard neuf sur le manuscrit. S’appuyant sur les recherches antérieures et l’analyse matérielle qui a été, pour la première fois, menée sur le manuscrit au moyen des technologies les plus avancées par le C2RMF et le CRC, ceux-ci se sont attachés à éclairer les strates multiples de lecture et la compréhension profonde de ce chef-d’œuvre, ainsi que ses vies à travers les siècles.

Table des matières :

Introduction (Charlotte Denoël)
Le monde de Beatus (Pascale Bourgain)
Saint-Sever et son « noble abbé » Grégoire de Montaner (Charlotte Denoël)
La mappemonde du manuscrit de Saint-Sever. Géographie et exégèse au xie siècle (Emmanuelle Vagnon)
Le laboratoire de l’oeuvre (Charlotte Denoël)
L’esthétique picturale (Charlotte Denoël)
L’image altomédiévale et les Beatus(Isabelle Marchesin)
Langage et signification des images (Isabelle Marchesin)
Les enjeux théologiques des images (Isabelle Marchesin)
Remarques finales : pourquoi une telle oeuvre à Saint-Sever ?  (Charlotte Denoël et Isabelle Marchesin)
La réception du Beatus de Saint-Sever dans l’art moderne (Maria Stavrinaki)
Conclusion (Xavier Barral i Altet)

Informations pratiques :

Le Beatus de Saint-Sever, Paris, BnF-Citadelles Mazenod, 2022 ; 2 vol., 592 p. + 296 p. ISBN : 978-2-85088-896-0. Prix : € 890.

Volume de Commentaires sous la direction de Charlotte Denoël, avec les contributions de : Isabelle Marchesin, Pascale Bourgain, Emmanuelle Vagnon, Maria Stavrinaki, et une conclusion de Xavier Barral i Altet.

Source : Citadelles & Mazenod

Publié dans Publications | Laisser un commentaire

Colloque – Artists, Agents and Patrons from the Low Countries in the Iberian World

Traditionally, it is argued that from the 15th century onwards, Iberian art was transformed by the arrival of artists and art objects from the Low Countries. Numerous studies demonstrate the influence of great Flemish artists such as Jan Van Eyck, Michiel Coxcie, Peter Paul Rubens and Jacob Jordaens.

However, the contribution of lesser-known artists, agents and patrons who moved, worked and exchanged between these European regions and with Latin America has not yet been sufficiently covered in a comprehensive manner. Nor has the intermediary role of other Netherlandish migrants such as merchants, soldiers, courtiers and priests.

Furthermore, this study day will reexamine the dynamics and models of cultural exchange between Netherlandish artists and the Iberian world, that is too often considered to have been produced in one direction only. It will address the impact of itinerant artists and the dissemination of ideas, styles and artworks, as well as the problems of migration and the transfer of materials, techniques, iconography, and production and commercial strategies.

The study day will bring together international researchers from academic and scientific institutions in France, Poland, Spain and Belgium. Presentations and discussion will take place in four different sections:

  • Migrant artists for the court and the high nobility
  • Netherlandish art in Iberia: an object-based approach
  • Agents, merchants and patrons
  • Spain and the Americas.

The meeting will complement and nuance the traditional accounts of the artistic relations between the two territories, highlighting the complexity of the global interactions and exchanges that linked the Iberian world and the Low Countries to each other, but also to Europe and the rest of the world.

Please find below the full programme. The entrance is free, but registration is required.

Programme :

9.00 – Onthaal / Accueil / Welcome

9.30 – Inleiding / Présentation / Introduction | Valentine Henderiks (Université libre de Bruxelles)

  • Session 1: Migrant artists for the court and the high nobility

9.45 A Picard in Castile: Felipe Morros (Philippon Mauroux) as a painter and courtier of Isabella of Castile | Oskar Rojewski, University of Silesia

10.00 Jean Mone et l’Espagne | Géraldine Patigny, Royal Institute for Cultural Heritage

10.15 The Cueman family: a stylistic dialogue between Brabant and Spain | Oliver Kik, Royal Institute for Cultural Heritage

10.30 Discussie / Échanges / Discussion

10.45 Koffiepauze / Pause-café / Coffee break

  • Session 2: Flemish art in Iberia: an object-based approach

11.10 Ambrosius Benson et l’Espagne : la question du Maître de Ségovie | Sacha Zdanov, Université libre de Bruxelles

11.25 Dans l’entourage des Rois catholiques : le succès des modèles de Christ couronné d’épines boutsiens en Espagne | Thomas Unger, Université libre de Bruxelles

11.40 A Puzzle Piece from Juan de Flandes’s Altarpiece for the University Chapel in Salamanca | Bart Fransen, Royal Institute for Cultural Heritage

11.55 Discussie / Échanges / Discussion

12.15 Middagpauze / Pause de midi

  • Session 3: Agents, merchants and patrons

14.00 El cardenal Granvella como agente de pintores flamencos en la Península ibérica | Almudena Pérez de Tudela, Patrimonio Nacional

14.15 Joan Gregori : marchand et agent d’Alphonse le Magnanime en Flandre | Elsa Espín, Musée du Louvre

14.30 The glass-maker Teodoro de Holanda | Ana Diéguez-Rodríguez, Universidad de Burgos/Instituto Moll

14.45 Discussie / Échanges / Discussion

15.00 Koffiepauze / Pause-café / Coffee break

  • Session 4: Spain and the Americas

15.30 The painter Simon Pereyns in Mexico | Reinout Reybrouck, Vrije Universiteit Brussel

15.45 Priest painters of Flemish origin in Spain and America: the case of Juan de Roelas | Eduardo Lamas, Royal Institute for Cultural Heritage

16.00 Discussie / Échanges / Discussion

16.30 Afsluiting van de zitting / Clôture des travaux / Closing remarks

Informations pratiques :

09 December 2022, 09:00 – 17:30
Royal Institute for Cultural Heritage (KIK-IRPA), Brussels

Registration : here

Organised by the Royal Institute for Cultural Heritage (KIK-IRPA, Brussels) in collaboration with the Université Libre de Bruxelles.

Organising committee: Eduardo Lamas, Géraldine Patigny, Bart Fransen, Valentine Henderiks.

This programme has been made possible with the financial support of the Embassy of Spain in Belgium.

It is under the auspices of the Royal Academy of Archaeology of Belgium (ARAB-KAOB) and the Belgian Committee for Art History.

Source : KIK-IRPA

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Appel à contribution – Die Hanse in der Globalgeschichte

8. Internationaler Nachwuchsworkshop zur Hansegeschichte (Toruń, Polen).
Deadline 31.01.2023

Vom 26. bis 28. Mai 2023 findet im Vorfeld der Pfingsttagung des Hansischen Geschichtsvereins der achte Nachwuchsworkshop zur Hansegeschichte in Toruń (Polen) statt. Der international ausgerichtete Workshop soll Nachwuchswissenschaftler:innen, die sich mit der hansischen Geschichte und benachbarten Themenfeldern beschäftigen, über Ländergrenzen hinweg zusammenbringen und den wissenschaftlichen Austausch langfristig fördern.

In den letzten Jahren hat das Interesse an grenzüberschreitenden Prozessen und globalen Verflechtungen stark zugenommen. Das Ziel unseres Workshops ist es daher, ein Bewusstsein für die globalen Zusammenhänge der Hanse zu schaffen. Wie weit reichten die Netzwerke der Hanse? Was sind hier die Grenzen globalgeschichtlicher Betrachtungen?

Wir freuen uns über Bewerber:innen, die sich bereits mit der hansischen Geschichte und/oder der Global History auseinandergesetzt haben und davon berichten möchten. Vorkenntnisse in diesen Bereichen sind aber ausdrücklich keine Voraussetzung.

Ablauf:

Am Freitagabend widmen wir uns den Theorien und Methoden der Global History und im weiteren Verlauf des Workshops haben wir dann die Gelegenheit, mit Prof. em. Dr. Michael Borgolte (Berlin) und Prof. Dr. Oliver Auge (Kiel) über ihre Erfahrungen und Beiträgen im Bereich der Global History zu sprechen. Der Nachmittag ist als ein interaktives Quellenlabor gestaltet. Außerdem wollen wir überlegen, was es konkret bedeuten würde, wenn wir in unseren Projekten einen Fokus auf grenzüberschreitende Prozesse, Austauschbeziehungen oder Vergleiche im Rahmen globaler Zusammenhänge legen würden. Welche Fragen lassen sich in globaler Perspektive besser beantworten, welche Zusammenhänge kommen dadurch erst in den Blick? Wo sind die Grenzen? Am Schluss ziehen wir ein vorläufiges Fazit, welche neuen Möglichkeiten, aber auch Herausforderungen und Probleme sich bei der Betrachtung der Hanse in ihren globalen Bezügen ergeben und wie dies die Hanseforschung verändern könnte.

Nach dem Workshop bekommen wir die Gelegenheit unsere Überlegungen auf der Pfingsttagung des Hansischen Geschichtsvereins vorzustellen.

Zielgruppe:

Der Workshop richtet sich länderübergreifend an fortgeschrittene Studierende, Promovierende und Habilitierende der Geschichtswissenschaft und angrenzender Fächer. Die Vorträge und die gemeinsame Arbeit finden auf Deutsch statt. Bei genügend internationalen Bewerber:innen können englische Arbeitsgruppen gebildet werden.

Bewerbung:

Als Bewerbung reicht Ihr eine PDF-Datei mit einem kurzen Motivationsschreiben sowie eine Projektvorstellung Eurer Dissertation, Habilitation oder Qualifikationsarbeit (beides jeweils maximal eine Seite lang) und einen kurzen akademischen Lebenslauf ein.

Voraussetzungen:

Erfolgreiche Bewerber:innen müssen in der Lage sein, bis zum 01. Mai 2023 schriftlich eine Projektvorstellung oder den Ausschnitt eines Kapitels von maximal zehn Seiten einzureichen. Im Rahmen des Workshops kommentiert jeder das Projekt einer anderen teilnehmenden Person und überlegt sich für dessen/deren Arbeit einen globalgeschichtlichen Ansatz. Bis zum Beginn des Workshops muss außerdem ein Reader mit Quellen und Sekundärliteratur durchgearbeitet werden, der von den OrganisatorInnen bereitet wird.

Organisationsteam:

Das Organisationsteam des Workshops besteht aus Alicia Wolff und Dr. Aaron Vanides, die beide an der Universität Heidelberg lehren und forschen. Wir freuen uns, die Tradition des Nachwuchsworkshops weiterführen zu dürfen.

Kontakt

E-Mail: aaron.vanides@zegk.uni-heidelberg.de

Source : H-Soz-Kult

Publié dans Appel à contributions | Laisser un commentaire

Conférence – Jean-Yves Dufour, « Archéologie d’un sport : le jeu de paume »

Depuis 15 ans, onze jeux de paume ont fait l’objet d’investigations archéologiques en France. Parce que les sports sont une composante importante de notre société contemporaine, en faire l’archéologie permet de renouveler le discours historique sur le sujet. Ancêtre en Europe, de pratiquement tous les jeux impliquant une balle frappée ou lancée avec un instrument tenu à la main, le jeu de paume a une longue histoire européenne, pleine de louanges.

Né au Moyen Age, dans les rues ou les couvents, le jeu de paume connaît son âge d’or en Europe occidentale au XVIe s.

Facilement identifiable sur les sites princiers (Ecouen, Versailles, Villers-Cotterêts,..), le jeu de paume se jouait aussi dans les couvents et autres sites des hommes d’église (Saint-Denis, Lourdun).

Au-delà de ses aspects sociologiques, la paume était aussi une activité économique comme les autres, avec des dizaines de salles dans les villes ; les fouilles de la salle du Pélican à Rennes, du jeu de la rue Thubaneau à Marseille et de la salle du Biziou à Chinon, renouvellent nos connaissances sur l’architecture et le devenir de ces jeux dans les villes.

La fouille la plus complète, effectuée sur le jeu de paume du roi Louis XIII à Versailles, et de la maison du maître paumier, nous livre des informations sur la qualité de vie de cet artisan.

Jean-Yves Dufour
Archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques préventives
UMR 7041, équipe Archéologies environnementales
Expert pour la CTRA Sud-Ouest

Informations pratiques :

Université de Namur
Faculté de Philosophie et Lettres – L22

09/12/2022 à partir de 17:00

Source : UNamur

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Web – Threatened Orders

Accès : ici

In the Collaborative Research Centre 923 “Threatened Orders – Societies under Stress” at the University of Tübingen, we investigate how people and societies cope with crises, catastrophes, and other extreme situations. In 42 projects with a total of 80 individual studies to date, we have sought to answer the question of how social orders change when they are confronted by existential threats. In doing so, we have looked at cases from around the world and throughout history, from antiquity to today. We have also integrated work from a wide range of different disciplines, including: history, media studies, law, political science, ethnology, sociology, theology, multiple philologies, and anthropology. The Collaborative Research Centre was established in 2011 and is funded by the German Research Foundation.

About the Middle Ages :

The Emperor and the Plague : ici

The Siege of Constantinople 626 : ici

Threats from Extreme Weather Conditions : ici

Wrath, robbery and sin in the 11th century : ici

Anti-Jewish theater in the late Middle Ages : ici

Source : Threatened Orders

Publié dans Web | Laisser un commentaire

Colloque – 9. Symposion « Mittelalterliche Handschriften der Kölner Dombibliothek »

Seit 2004 veranstaltet die Erzbischöfliche Diözesan- und Dombibliothek Köln alle zwei Jahre eine Tagung zu ihren mittelalterlichen Handschriften, die bis ins 6. Jahrhundert zurückreichen. Vorgestellt werden jeweils neue Forschungen zu einzelnen Handschriften oder Themenkomplexen, die Referate anschließend in einem Tagungsband publiziert.

Die Tagung findet 2022 erstmals im hybriden Format statt: Zusätzlich zur Präsenzveranstaltung im Lesesaal der Bibliothek werden die Vorträge über Zoom gestreamt.

Den öffentlichen Abendvortrag am 25.11.2022 um 18.15 Uhr hält Hiltrud Westermann-Angerhausen, ehemals Direktorin des Museum Schnütgen.

Programme :

Freitag, 25. November 2022

10.00 Uhr
Begrüßung und Einführung: Marcus Stark, Harald Horst

10.15 Uhr
Henry Mayr-Harting (Oxford): Die Reisebibliothek des Erzbischofs Bruno von Köln

11.00 Uhr
KAFFEEPAUSE

11.30 Uhr
Jeremy Thompson (Bonn): Eine Neubewertung der Lehren über Weisheit und Zahl in den Glossen der Kölner Handschriften von Boethius’ De arithmetica

12.15 Uhr
Lukas Dorfbauer (CSEL Wien/Salzburg): Die beiden Matthäus-Kommentare in der karolingischen Domhandschrift 57

13.00 Uhr
MITTAGSIMBISS IM MATERNUSHAUS

14.30 Uhr
Peter Orth (Universität zu Köln): Wege und Wandlungen eines hagiographischen Textes: Die Passio des Kölner Bischofs Agilolf vom 11. bis zum 16. Jahrhundert

15.15 Uhr
Ralf Georg Czapla (Universität Heidelberg): Mutige Männer, berühmte Frauen. Beobachtungen zur Boccaccio-Handschrift Cod. 168 aus dem Besitz Moritz von Spiegelberghs

16.00 Uhr
KAFFEEPAUSE

16.30 Uhr
Petra Güntgen-Knemeyer (Köln): Spielraum für Reflexion: Der Marginalbereich in Cod. 274

17.15 Uhr
Ursula Prinz (Christian-Albrechts-Universität Kiel): Knospe, Zweig und Blüte. Zur Initialornamentik zwischen Trier und Köln in der zweiten Hälfte des 10. Jahrhunderts

18.15 Uhr
Öffentlicher Abendvortrag – Hiltrud Westermann-Angerhausen (Köln): Kopfkapitelle im Hillinus-Codex – eine Spur des Gregormeisters? Buchmalerei und die Dombauten in Trier und Köln im 10. Jahrhundert

Samstag, 26. November

9.30 Uhr
Michael Eber (Freie Universität Berlin): Eine Collectio Coloniensis systematica? Cod. 212 der Dombibliothek im kanonistischen Einsatz

10.15 Uhr
Lioba Geis (Universität zu Köln): Auswahl, Anordnung, Anpassung. Die Verarbeitung von Simonieverboten in kirchenrechtlichen Handschriften der Kölner Dombibliothek

11.00 Uhr
KAFFEEPAUSE

11.30 Uhr
Eric Knibbs (MGH München): Burchard von Worms und der Kölner Pseudoisidor

12.15 Uhr
Benedikt Lemke (Universität zu Köln): Die Liturgisierung von Gottesurteilen in der Karolingerzeit – Der Kesselfang in Cod. 137 der Dombibliothek

13.00 Uhr
MITTAGSIMBISS IM MATERNUSHAUS

14.30 Uhr
Julia Exarchos (RWTH Aachen): Ein Pontifikale zwischen allen Stühlen: Cod. 141 der Kölner Dombibliothek und sein Kontext

15.15 Uhr
Christoph Müller-Oberhäuser (Universität der Künste Berlin): Der „ideale Dilettant“ als Sammler. Überlegungen zur Musikaliensammlung des Kölner Juristen Erich Heinrich Verkenius

16.00 Uhr
Schlussdiskussion

Source : H-Soz-Kult

Publié dans Conférences | Laisser un commentaire

Publication – « Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. LIIe Congrès de la SHMESP »

Les cours ont été, de longue date, l’un des terrains d’enquête favoris des écoles historiques, tant elles constituent un cadre privilégié pour l’étude des sociétés du Moyen Âge. Propices aux échanges, elles sont le lieu où peuvent s’exprimer, se résoudre ou s’exaspérer contestations et tensions, mais aussi un espace de distinction et un lieu de mise en scène d’où émergent et rayonnent des modèles d’organisation et de consommation.

Fruit des 43e rencontres du Réseau des médiévistes belges de langue française et du 52e congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, ce volume envisage la cour non seulement comme un espace politique et un moyen de gouvernement, mais également comme un lieu de production et de consommation matérielle et culturelle, un creuset de réseaux de solidarités et de dépendances, une société particulière, régie par des lois et des usages, et enfin un espace physique d’autant plus complexe que les cours sont itinérantes. Autant de chantiers abordés en tirant profit des nouvelles méthodes et approches, comme l’analyse de réseaux, dans une perspective d’histoire comparative, en dépassant les divisions géographiques traditionnelles entre Orient et Occident. Cet ouvrage entend ainsi favoriser l’émergence de nouveaux modèles explicatifs de la nature et du développement des sociétés curiales médiévales.

Table des matières :

Avant-propos — Dominique Valérian

Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. Remarques préliminaires — Régine Le Jan et Julien Loiseau

La cour comme mise en scène du pouvoir

Production savante et représentation du pouvoir. La cour abbasside vue par le libraire bagdadien Ibn al-Nadīm (m. 380 h/990) — Rémy Gareil

Le pouvoir carolingien en son palais selon Hincmar de Reims dans l’exhortation De ordine palatii — Caroline Chevalier-Royet

Une taxis aurale ? Performance sonore, espace acoustique et distinction auditive à Byzance (IXe-XIIe siècle) — Marie-Emmanuelle Torres

Un bâtiment et son usage. Logement et cortège cérémoniel dans l’hôtel ducal de Dijon (XIVe-XVe siècle) — Hervé Mouillebouche

Les entourages princiers

Penser l’entourage du calife. Le commensal (nadīm), le vin et l’adab à la cour abbasside (IIe-IVe siècle h/VIIIe-Xe siècle) — Audrey Caire

« Nostre hostel », « nostre conseil estant lez nous », « les chevaliers de nostre ordre ». L’emboîtement des hautes charges à la cour des ducs de Bourgogne, de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1419-1506) — Jean-Marie Cauchies

Les « éminences grises » dans les cours tardo-médiévales. Réflexions autour d’une catégorie analytique — Jonathan Dumont

Les conseillers du roi de France et la commande artistique : une action polysémique (1270-1328) — Sabine Berger

Les cours dans la « monarchie composite » des Luxembourg, 1308-1355 (Henri VII, Jean et Charles IV) — Éloïse Adde, Michel Margue et Timothy Salemme

Réseaux curiaux

Analyse de réseau et entourage princier : quelle plus-value ? L’exemple des comtes de Vermandois (1101-1167) — Nicolas Ruffini-Ronzani et Romain Waroquier

Des factions à la cour des derniers Capétiens — Olivier Canteaut

Les gens de savoir de Bretagne au cœur des réseaux et échanges curiaux à la fin du Moyen Âge (fin XIIIe-XVe siècle) — Marjolaine Lémeillat

Le réseau de l’impératrice Théodora : une analyse prosopographique de la cour byzantine au VIe siècle — Vincent Puech

Au cœur des réseaux et des échanges curiaux. L’épouse du comte dans la Francie occidentale des Xe-XIIe siècles — Emmanuelle Santinelli-Foltz

Modèles et échanges curiaux

La cour carolingienne et la norme écrite — Magali Coumert

Splendeurs et misères des cours andalouses du XIe siècle — Emmanuelle Tixier du Mesnil

Les cours cardinalices d’Avignon entre 1378 et 1403. Des alternatives au modèle pontifical ? — Christophe Masson

Imiter le prince ? La cour du seigneur d’Audenarde (XIIe-XIIIe siècle) — Robin Moens

Un transfert culturel entre cours. La fonction de maître rational dans l’hôtel des rois angevins et aragonais de Sicile (XIIIe et XIVe siècles) — Roxane Chilà

La cour d’une principauté double. L’exemple de la cour des comtes d’Armagnac (1373-1418) — Emmanuel Johans

Rapport conclusif — Éric Bousmar et Annick Peters-Custot

Résumés

Abstracts

Informations pratiques :

Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge. LIIe Congrès de la SHMESP, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2022 ; 1 vol., 400 p. (Histoire ancienne et médiévale). ISBN : 979-10-351-0839-7. Prix : € 30,00.

Source : Éditions de la Sorbonne

Publié dans Publications | Laisser un commentaire