Colloque – Écrire pour saint Denis : l’hagiographie et la diplomatique dionysiennes au Moyen Âge

Colloque international, co-organisé par l’École nationale des chartes et l’Université de Paris-VIII 

14-15-16 juin 2012

L’abbaye de Saint-Denis occupe une place essentielle dans le royaume de France au Moyen Âge. Ses reliques prestigieuses, ses liens constants avec la royauté ont été habilement mis à profit par les moines pour conférer à l’abbaye un rayonnement exceptionnel, dont témoigne son rôle de nécropole royale. Au cœur du succès dionysien réside une maîtrise remarquable de l’écrit, tant pour mettre en scène l’abbaye, ses saints et ses bienfaiteurs, que pour gérer et dominer les hommes et les biens dépendant de l’établissement.

Dans ce cadre, l’activité de l’atelier historiographique dionysien a tôt retenu l’attention des historiens. D’autres productions, hagiographiques et diplomatiques en premier lieu, ont été, en raison de leur masse, de leur relative dispersion et de leur complexité, peut-être aussi de leur présumée banalité, moins activement parcourues par les chercheurs. Un récent regain d’intérêt, lié au lancement de corpus ambitieux, est en voie de changer la donne. L’ambition du colloque est donc, à travers des ateliers accordant une large place au dialogue, de permettre une présentation critique des entreprises de mise en corpus et de leurs potentialités. Au-delà, il s’agit de mettre en lumière les processus de mise par écrit à l’œuvre dans les productions documentaires et hagiographiques : au même titre que les écrits historiographiques, celles-ci contribuent à forger un système de représentation de l’abbaye, de son présent et de son passé.

Ce projet résulte d’une coopération scientifique entre l’EA 3624 « Histoire, mémoire et patrimoine » de l’École nationale des chartes et l’EA 1571 « Centre de recherches historiques : histoire des pouvoirs, savoirs et sociétés » de l’Université Paris 8 et s’inscrit dans le cadre de l’axe de recherche « Érudition, tradition textuelle et histoire des textes » proposé par le Conseil scientifique du Campus Condorcet.

Les journées se dérouleront à l’Université Paris 8, 2 rue de la Liberté à Saint-Denis, du 14 au 16 juin 2012.


L’atelier hagiographique médiéval – Jeudi 14 juin 2012

Cet atelier se donne pour objectif de présenter l’état actuel des recherches concernant les premiers textes du dossier hagiographique de Denis de Paris/Denys l’Aréopagite. Les questions très controversées de la confusion entre Denis de Paris et le Pseudo-Denys l’Aréopagite et de la chronologie relative des sources conservées ne sont toujours pas résolues, compte tenu des difficultés de datation et/ou de l’absence d’éditions critiques de certains textes. Un travail collectif préalable à la poursuite des recherches nous paraît donc nécessaire, afin d’établir un dialogue entre les spécialistes des textes latins, grecs, syriaques, coptes, arabes, géorgiens et arméniens autour de ce dossier complexe, dont seuls certains aspects ont fait l’objet d’études récentes.


L’atelier documentaire médiéval – Vendredi 15 juin 2012

L’ancienneté et la densité du corpus documentaire dionysien ont été mises en évidence de longue date. Pour autant, il reste à prolonger l’enquête avec des questionnaires récents, sur les modalités de création des actes, sur la formation de leur discours et sur l’efficacité visuelle qui prolonge l’effet des mots, sur les pratiques de compilation qui renouvellent ou créent divers genres. Pour mieux dégager les possibles connexions entre ces différentes facettes de la création documentaire monastique, les analyses se concentreront sur les XIIe et XIIIe siècles sans s’interdire quelques débordements de part et d’autre.


Table ronde : perspectives de recherches – Samedi 16 juin 2012

Le colloque se terminera par une table ronde conclusive réunissant historiens, philologues et archéologues dans le but d’identifier, au croisement des catégories de sources conservées, les thématiques susceptibles d’être approfondies à l’avenir, soit de manière ponctuelle sous la forme de projets de mémoires ou de thèses, soit dans le cadre plus vaste de programmes de recherche collectifs de type ANR.

Programme et informations pratiques : ici

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.