Conférence – Les récits hagiographiques dans la Romania médiévale : traditions des textes, des motifs et des langages »

Dans le cadre des conférences de Mme Joëlle Ducos et de M. Fabio Zinelli, directeurs d’études à la section des Sciences historiques et philologiques

M. Raymund Wilhelm
Alpen-Adria-Universität de Klagenfurt (Autriche) Directeur d’études invité

donnera quatre conférences sur le thème

Les récits hagiographiques dans la Romania médiévale : traditions des textes, des motifs et des langages

logo-ephe-coul-1

Les quatre conférences – qui auront lieu dans le cadre des séminaires de Mme Joëlle Ducos et de M. Fabio Zinelli – reposent sur un projet de recherche qui vise d’une part l’étude de textes hagiographiques dans une perspective « romane », dépassant ainsi les traditions des langues nationales, et d’autre part l’édition de quelques-uns de ces textes, surtout des poèmes hagiographiques transcrits en Lombardie. Il s’agira, en particulier, de détecter les constantes d’un genre, dans la réalisation linguistique aussi bien que dans la construction du récit. Sur un plan plus général, la circulation des textes dans la Romania médiévale servira à mettre en évidence la continuité d’un espace culturel.

Le mercredi 4 mai 2016
Les vies de saints entre histoire et mythologie – l’exemple de l’hagiographie lombarde
EPHE Sorbonne (18h-20h), Salle Gaston Paris, Escalier E – 1er étage.

La première conférence présentera quelques approches récentes dans l’étude des textes hagiographiques ; elle fournira parallèlement quelques repères historiques et linguistiques pour l’étude des récits hagiographiques de la Lombardie médiévale.

Le jeudi 12 mai (13h-15h) : La circulation de quelques vies de saints dans la Romania médiévale
EPHE Sorbonne, salle D054, Escalier E – 1er étage.

À travers des études de cas (par ex. la Vie de sainte Marie l’Égyptienne, traduction lombarde du poème français et la Vita di san Rocco, légende d’origine lombarde reprise dans l’incunable parisien de Jéhan Phélipot 1494), la deuxième conférence illustrera la circulation européenne des poèmes hagiographiques entre production manuscrite et production typographique.

Le mercredi 18 mai : La circulation d’éléments formulaires
EPHE Sorbonne (18h-20h), Salle Gaston Paris, Escalier E – 1er étage.

Les éléments formulaires dans la langue jouent un rôle non négligeable dans le changement linguistique. L’étude des formules peut utilement être intégrée dans le modèle des traditions discursives élaboré au sein de la linguistique cosérienne. On discutera des formules qui servent à structurer la séquence narrative, des formules qui servent à la délimitation du discours direct et des formules qui reflètent la gestualité des saints. Une attention particulière sera réservée à la stratification des formules dans les différentes transcriptions d’un même texte.

Le jeudi 26 mai (13h-15h) : La circulation des motifs (topoi)
EPHE Sorbonne, salle D054, Escalier E – 1er étage.

La linguistique textuelle et l’analyse du discours appliquées aux textes médiévaux permettent de proposer une interprétation nouvelle du caractère « stéréotypé » et « formulaire » de ces textes. Les séquences narratives stéréotypées caractérisant les récits hagiographiques – il s’agit, pour ainsi dire, de « formules » au niveau du récit (‘la naissance miraculeuse’, ‘l’enfance exemplaire’, la relation des saints avec la parole écrite etc.) – peuvent être classées à l’aide des approches récentes d’analyse du texte narratif.

Source : EPHE

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.