Journée d’étude – Journée Serge Lusignan

Quatrième journée du LAMOP
Organisée par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris
Mercredi 18 mai 2016, 10H00-17H00

Salle Marc Bloch
Centre Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

En raison des difficultés d’accès récurrentes à la Sorbonne depuis les attentats, prière à toute personne intéressée ne disposant pas d’un accès facilité (carte d’étudiant, professionnelle, etc…) de contacter benoit.grevin@orange.fr, et dans tous les cas de se munir d’une pièce d’identité et du programme ci-joint.

Depuis de nombreuses années, Serge Lusignan est sans doute l’historien médiéviste canadien le plus connu en France. Professeur à l’université de Montréal de 1972 à 2008, membre de la Société Royale du Canada de 1989 à 2006, il a entre autres distinctions reçu la bourse Killam du Conseil des arts du Canada pour la période 2002-2004 (la bourse Killam, attribuée chaque année à un nombre réduit de personnalités scientifiques canadiennes, toutes disciplines confondues, distingue une recherche de qualité exceptionnelle au moyen d’un financement important et d’une double année sabbatique).

Serge Lusignan n’est pas seulement un historien qui a bâti une œuvre importante en abordant de nombreuses questions touchant à la culture médiévale, entendue dans son sens le plus large : cultures textuelles et linguistiques bien sûr, de l’encyclopédisme au choix des langues et à la formularisation, mais aussi cultures institutionnelles du monde universitaire, des milieux urbains, cultures pratiques des métiers. C’est surtout un chercheur qui a construit une méthode originale, une méthode cherchant à ancrer un questionnement sur le choix de la langue, en particulier, du français, comme moyen d’expression des sociétés médiévales, dans la pratique historique. C’est sans doute l’aspect le plus connu de son œuvre d’avoir, de Parler vulgairement. Les intellectuels et la langue française aux XIIIe et XIVe siècles (première éd. 1986) jusqu’à l’Essai d’histoire sociolinguistique. Le français picard au Moyen Âge (2012), en passant par le fameux La langue des rois au Moyen Âge (2004), élaboré une véritable méthode pour aborder l’étude des choix linguistiques des sociétés médiévales, une méthode qu’il prend soin de définir comme « histoire sociolinguistique », en la distinguant de la plus classique « sociolinguistique historique ».

En quoi le fait d’être né au Québec au mitan du XXe siècle, dans une société où le français tenait une place différente de celle qui était la sienne dans la France d’alors, a-t-il conditionné cette approche ? Quel regard un historien canadien porte-t-il sur l’histoire médiévale ? Quelles possibilités pour une nouvelle histoire sociale et culturelle, tentant de dépasser les clivages disciplinaires, au vingtième-et-unième siècle ? Autant de questions que la présentation et la discussion en sa compagnie de l’oeuvre accomplie et en cours de Serge Lusignan permettront d’aborder, en dialogue avec les recherches des étudiants du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris.

Serge Lusignan

Programme :

Matinée, 10h00-12h00 :

Benoît Grévin : accueil
Serge Lusignan : « L’histoire sociolinguistique. Itinéraire d’un historien et genèse d’une méthode »

Après-midi, 14h00-17H00 :

Présentation-discussion du travail de quatre doctorants du laboratoire, dialogue avec Serge Lusignan

Mélissa Barry : « Langues des sources et langues de l’Autre : la langue comme élément identitaire dans l’Angleterre de la fin du Moyen Age (XIIIe-XVe siècles) »
Evgeniya Shelina, « Comparer le comparable et l’incomparable. Les champs sémantiques du pouvoir dans le latin et les langues vernaculaires du XIIIe siècle »
Cécile Sabathier, « La gestion des travaux publics dans le Midi Toulousain aux XIVe et XVe siècles : la figure de l’artisan qualifié et de l’expert »
Marie-Emeline Sterlin, « ‘D’icelles lettres aux gens lais avoir plus clere congnoissance’. Cartularisation et traduction dans le Livre Blanc d’Abbeville (XIIIe-XVe siècles) ».

Source : LAMOP

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.