Colloque – Peintures monumentales de Bretagne. Nouvelles images, nouveaux regards (du Moyen Âge à nos jours)

Ce colloque international a pour objectif l’étude de la peinture monumentale en Bretagne de la fin de l’antiquité jusqu’à nos jours. Il réunira des chercheurs débutants ou confirmés en histoire de l’art, histoire et archéologie, des architectes, des professionnels de la conservation, de la restauration et de la valorisation.

Depuis bientôt un demi-siècle, les découvertes de peintures murales se multiplient en France, grâce à une meilleure attention portée à l’épiderme de l’architecture, les découvertes fortuites cédant le pas aux mises au jour « programmées » lors des travaux de restauration. Ce mouvement a provoqué un profond changement dans la connaissance de cet art monumental de la couleur. Si la présence de peintures murales, médiévales ou de l’époque moderne, à travers l’ensemble du territoire français est désormais acquise, leur émergence dans certaines régions doit être considérée comme un fait de première importance. Ainsi les nombreuses découvertes et restaurations effectuées depuis une décennie en Bretagne révèlent une peinture monumentale de qualité.
Le terme de peinture monumentale est préféré à celui de peinture murale, car il reflète mieux la diversité matérielle de cet art de la couleur. Il exprime non seulement la dimension architecturale de ce type de peinture, mais aussi la variété de ses supports. La pierre enduite ou badigeonnée de chaux constitue le cas le plus courant aux périodes médiévales et modernes, le plâtre et le ciment apparaissent pour leur part à la période contemporaine. Toutefois, d’autres matériaux supportant la couche picturale sont souvent négligés, comme la terre qui semble être couramment utilisée en Bretagne. Est-ce une particularité ou bien est-ce en cette région que le phénomène est mis en avant pour la première fois au sein de la communauté scientifique ? Il en va de même pour le bois. Les lambris peints sont d’une grande richesse formelle ou iconographique en Bretagne. Là-aussi, jusqu’où va la spécificité bretonne ? En revanche, le verre, depuis longtemps bien étudié, est laissé volontairement hors du colloque, ce qui n’empêche pas une approche des liens qui unissent vitrail (ou tout autre vecteur : statuaire, retable, …) et peinture murale, tant dans la production que dans l’intégration au décor polychromé de l’édifice.

Les communications porteront sur les peintures monumentales en Bretagne ou présentant des liens possibles avec la Bretagne (thématique, mode de réalisation, commanditaire, histoire ayant un rapport avec des œuvres bretonnes). Elles s’articulent autour de trois thèmes qui s’interpénètrent en fonction d’une réalité qu’il est difficile de découper en entités indépendantes.

La découverte concerne le temps d’avant le chantier de restauration. Elle se propose de regrouper des communications s’intéressant aux sondages, aux études préalables, aux sources, aux découvertes fortuites ou programmées et aux études iconographiques ou stylistiques qu’elles induisent, aux décors masqués du fait des évolutions du culte ou des usages. Ont leur place également les communications sur une œuvre disparue attestée par une découverte de documentation.

La restauration est l’élément important dans le processus de conservation des œuvres. Les communications qui traitent de ce sujet s’attachent à la compréhension de la pratique matérielle de l’œuvre lors de sa création ou lors de ses modifications. Qu’apportent les techniques de restauration avec leurs spécificités liées aux matériaux ou leurs évolutions, mais aussi le travail en transversalité des différents spécialistes (conservateurs du patrimoine, conservateurs-restaurateurs, historiens de l’art, architectes, archéologues…) à la connaissance de la peinture monumentale ?

La valorisation ou le temps d’après chantier constitue l’aboutissement de la compréhension de l’œuvre. Elle regroupe les communications qui évoquent aussi bien une nouvelle étape de l’étude iconographique, stylistique ou historique que la médiation avec ses technologies mises au service de la connaissance de tous ou encore le nécessaire suivi de maintenance qui aboutit à la notion de conservation préventive. La notion de valorisation s’adresse aussi aux œuvres nouvelles ouvrant à des communications sur la création contemporaine (art sacré, murs peints, street art …) notamment sur les commandes de peintures monumentales (lien entre politique urbaine et soutien aux artistes).

affiche colloque Rennes-Pontivy 2016

Programme :

En prologue au colloque :

Mercredi 5 octobre 2016 – Rennes, église Sainte-Thérèse, 6 rue Bigot de Préameneu

17H00 – Accueil des participants (possibilité d’inscription)

17H30 à 18H30 – Visite du décor peint de l’église (Isabelle Baguelin, chargée de la protection MH à la CRMH-DRAC Bretagne)

Colloque

Jeudi 6 octobre 2016 – Rennes, Archives départementales, 1 rue Jacques Léonard

 9H00 – Accueil des participants et inscription

9H30 à 10H00 – Présentation du colloque

Béatrice Duguépéroux-Honoré, élue du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, en charge du patrimoine

Christine Leduc, présidente du GRPM

Jean-Loup Lecoq, directeur régional de la DRAC Bretagne

Session 1 : de la peinture invisible jusqu’aux décors en trompe-l’œil

Président de séance : Bruno Boerner, professeur d’histoire de l’art à l’université Rennes 2

10H00 La réalisation d’un décor disparu : les peintures de la chapelle Saint-Yves à Morlaix en 1466-1467 (Michèle Boccard, ATER à l’Université de Bretagne occidentale)

10H30 Les enduits peints découverts en contexte archéologique : du fragment à la restitution. L’exemple du château ducal de Suscinio (Géraldine Fray, conservatrice-restauratrice & Karine Vincent, archéologue au département du Morbihan)

 11H00 Présentation des posters

11H30 Pause-café

12H00 Décors architecturaux en trompe-l’œil dans les pays d’Elven et de Questembert (Diégo Mens, conservateur du patrimoine au conseil départemental du Morbihan)

Déjeuner

 Session 2 : la peinture monumentale et l’histoire

Président de séance : Daniel Pichot, professeur émérite d’histoire médiévale, université Rennes 2, ancien président de la SAHIV (Société Archéologique et Historique d’Ille-et-Vilaine)  

 14H00 Les murs des églises « en armes » : inventorier, étudier et valoriser la peinture héraldique monumentale au sein de l’architecture sacrée en Bretagne (Paul-François Broucke, doctorant à l’Université de Bretagne Occidentale)

14H30 Une représentation de Charles de Blois, duc de Bretagne, identifiée en Mayenne (Yves Coativy, professeur d’histoire à l’Université de Bretagne occidentale & Christian Davy, chercheur au service du patrimoine des Pays de la Loire, membre du GRPM)

15H00 Peinture murale de Notre-Dame de Cran à Treffléan, une iconographie catholique sous le règne d’Henri IV (Didier Jugan, chercheur indépendant, membre du GRPM)

15H30 Pause-café

 Session 3 : conservation du patrimoine

Président de séance : Henry Masson, conservateur régional des monuments historiques, DRAC Bretagne

16H00 Les études préalables aux travaux sur les monuments historiques et les peintures murales en Bretagne (Christine Jablonski, conservatrice des monuments historiques à la CRMH-DRAC Bretagne)

16H30 L’impact des découvertes de peintures murales en cours de chantier sur les partis de restauration : les exemples des chapelles Notre-Dame de Quilinen à Landrevarzec et Locmaria à Nostang (Cécile Oulhen, conservatrice des monuments historiques à la CRMH-DRAC Bretagne & Marie-Suzanne de Ponthaud, architecte en chef des monuments historiques)

18H00 à 19H00 : Rennes, salle de la Cité, 10 rue Saint-Louis – Visite du décor peint de Camille Godet. Exposé d’un représentant de la municipalité sur la politique culturelle de la ville de Rennes vis à vis du street-art.

 

Vendredi 7 octobre 2016 – Merléac / Neulliac / Pontivy

8H00 Départ de Rennes

9H45 Merléac, hameau de Saint-Léon : visite du décor peint de la chapelle Saint-Jacques (Christine Jablonski, conservatrice des monuments historiques à la CRMH-DRAC Bretagne, Christophe Batard, architecte en chef des monuments historiques & Véronique Legoux, conservatrice-restauratrice de peintures murales)

11H30 Neulliac, chapelle Notre-Dame de Carmès (hors bourg) : visite du décor peint (Pierre-Laurent Constantin, médiateur du patrimoine à la ville d’Hennebont)

Déjeuner

Pontivy, théâtre des halles (dit Petit-Théâtre), 34 rue de Lourmel

Session 4 : iconographie et restauration des peintures du XVe siècle

Président de séance : Yves Coativy, professeur d’histoire médiévale, Université de Bretagne occidentale, Brest

 14H30 La chapelle de Kermaria-an-Isquit, à Plouha (Christophe Batard, architecte en chef des monuments historiques  & Tania Lévy, ATER à l’Université de Bretagne occidentale)

15H00 Le cycle peint inédit de l’église Notre-Dame du Guerno (Géraldine Fray, conservatrice-restauratrice du patrimoine & Ilona Hans-Collas, chercheur en histoire de l’art, membre du GRPM)

15H30 Pause-café

 Session 5 : les peintures dans le pays de Pontivy (XVIe-XVIIIe siècles)

Président de séance : Bruno Isbled, président de la SHAB (Société Historique et Archéologique de Bretagne), conservateur du patrimoine aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine

 16H00 Pour une nouvelle lecture du décor de la Vie de saint Mériadec  dans l’église de Stival (Diégo Mens, conservateur du patrimoine au conseil départemental du Morbihan)

16H30 Image des saints et des hommes, histoire et iconographie des lambris peints du pays de Pontivy (Pierre-Laurent Constantin, médiateur du patrimoine, ville d’Hennebont)

17H30 : Départ du bus de Pontivy

 

Samedi 8 octobre 2016 – Rennes

Rennes, archives départementales 35, 1 rue Jacques Léonard

Session 6 : architectures et voûtes peintes (XVe-XVIe siècles)

Présidente de séance : Christine Leduc, présidente du GRPM, chercheuse indépendante

 9H00 Magnifier l’architecture : modénatures et charpentes peintes en Bretagne à la fin du Moyen Âge, exemples civils et religieux (Jean-Jacques Rioult, conservateur en chef au service de l’inventaire de la région Bretagne)

9H30 La cathédrale de Quimper et sa place dans l’histoire de la polychromie flamboyante (Anne Vuillemard-Jenn, enseignante en histoire de l’architecture et du design, école d’arts appliqués MJM à Strasbourg, membre du GRPM)

10H00 Le chœur de la chapelle de Kernascléden : nouvelles investigations (Bertrand Cosnet, ATER en histoire de l’art médiévale, Université de Nantes)

10H30 Pause-café

  Session 7 : peintures monumentales (XIXe-XXe siècles)

Présidente de séance : Elisabeth Loir-Mongazon, cheffe du service de l’inventaire du patrimoine culturel, au Conseil régional de Bretagne (sous réserve de disponibilité)

 11H00 Grands décors des églises bretonnes aux XIXe et XXe siècles (Philippe Bonnet, conservateur en chef du patrimoine au service de l’inventaire de la région Bretagne)

11H30 Peintures murales XIXe siècle de la chapelle de Coadry en Scaër (Isabelle Gargadennec, conservateur en chef du patrimoine au Conseil départemental du Finistère)

12H00 La république des peintres : les grands décors monumentaux au prisme du régionalisme breton des XIXe et XXe siècles (Périg Bouju, chercheur en histoire de l’art)

12H30 Peintures monumentales et représentations des faits populaires sous la IIIe République de l’Entre-deux-guerres : deux décors peints de Camille Godet (Benoît Ollier, chargé de mission au Musée des Beaux-Arts de Rennes).

13H00 Conclusion du colloque : Marie-Claude Léonelli (historienne de l’art, conservatrice des antiquités et objets d’art du Vaucluse).

Déjeuner

 Rennes, cathédrale, place de la cathédrale

 15H30 Visite commentée de la cathédrale (Roger Blot, responsable du patrimoine religieux d’Ille-et-Vilaine & Henry Masson, conservateur régional des monuments historiques, CRMH-DRAC Bretagne)

 

En épilogue au colloque

Rennes, chapelle Saint-Yves, office du tourisme, 11 rue Saint-Yves

17H15 Le street-art ou l’art des rues à Rennes, visite itinérante sur les sites (Office de tourisme destination Rennes)

Informations pratiques :

Colloque organisé par le GRPM (Groupe de Recherches sur la Peinture Murale)
avec le concours de la Conservation Régionale des Monuments Historiques (DRAC Bretagne)

Rennes (6 et 8 octobre 2016) et Pontivy (7 octobre 2016)

 

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.