Publication – Jean-Pierre Lémant et Cédric Moulis, « Le château des fées de Montcy-Notre-Dame. Archéologie d’un site de l’an Mil »

Le Château des fées est édifié sur une motte rocheuse naturelle, sur la rive gauche de la Meuse au nord de Charleville-Mézières, sur les premiers contreforts du massif ardennais. Il fut sans doute la résidence principale d’un seigneur local, à la frontière des diocèses de Reims et de Liège, aux limbes des comtés de Castrice et du Porcien.

27000100686080l

Les fouilles dirigées par Jean-Pierre Lémant dans les années 1980-1990 ont permis de redonner à ce site anhistorique toute sa valeur historique et archéologique. Un établissement primitif en bois a d’abord occupé le substrat rocheux. Suite à sa probable destruction en 933 par Richer, évêque de Tongres-Maastricht-Liège, une aula en pierre se substitue au premier ouvrage et une enceinte enserre l’ensemble. La destruction du site intervient vers 1100, suite à un incendie.

Un mobilier bien caractéristique de l’époque a été mis au jour. Les plus belles pièces correspondent à des pièces d’échecs, un fermoir de livre, ou encore de la céramique fine glaçurée importée de la Meuse moyenne. La découverte de fragments de meules en basalte de l’Eifel achève de montrer la prééminence d’une culture matérielle des occupants préférentiellement tournée vers l’est et le nord. L’influence des évêques de Tongres-Maastricht-Liège se reflète très certainement dans l’ensemble de ces orientations.

Les données exhumées des stratigraphies du Château des fées, traitées par différents spécialistes, permettent d’ouvrir une fenêtre d’observation privilégiée sur les pratiques alimentaires et le quotidien de la petite aristocratie autour de l’an Mil.

Informations pratiques :
Jean-Pierre Lémant et Cédric Moulis, Le château des fées de Montcy-Notre-Dame. Archéologie d’un site de l’an Mil, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 2016. Livre broché, 224 p. Bibliographie. ISBN-13 9782814302846. Prix : 15 euros.

Source : Le comptoir des presses d’universités

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.