Publication – « Le Jeu d’Adam », éd. et trad. Geneviève Hasenohr

Au tournant des XIIe-XIIIe siècles, le Jeu d’Adam inaugure l’histoire du théâtre français par la mise en scène des origines de l’histoire humaine : création, tentation et chute d’Adam et d’Eve, meurtre d’Abel. Mais, comme ces siècles ne regardent le péché qu’à travers le pardon, la succession des Prophètes du Christ fait entendre le message de l’espérance. Une édition critique – au sens philologique du terme – de l’unique copie de ce chef d’œuvre à la fois difficile et essentiel, malmené par les aléas d’une tradition complexe, s’imposait. S’appuyant sur une enquête codicologique, paléographique, linguistique, liturgique affranchie des idées en vogue et porteuse de nouveaux questionnements, toujours attentive à maintenir la distinction entre original et copie, elle replace aussi l’œuvre dans son environnement social et liturgique : le Jeu d’Adam s’inscrit dans la tradition du théâtre latin, qu’il subvertit en adoptant le français pour des dialogues d’une force et d’une finesse dramatiques sans précédent. La traduction en français moderne s’efforce de les rendre au plus près.

le-jeu-d-adam

Table des matières :

Avant propos

Introduction : Retour sur la question des origines
Le manuscrit du Jeu d’Adam, Tours 927 : données codicologiques
Le manuscrit de Tours : données paléographiques et philologiques
Le manuscrit de Tours : données liturgiques
Le Jeu d’Adam : texte insulaire ou texte continental ?
Le Jeu d’Adam dans l’histoire du théâtre médiéval
Principes d’édition

Le Jeu d’Adam

Notes
Index lexical
Index des sigles et des titres abrégés

Informations pratiques :
Le Jeu d’Adam, éd. et trad. Geneviève Hasenohr, Genève, Droz, 2017 (Texte courant, 81). CXLVI – 262 pages, 120 x 190 cm. ISBN : 978-2-600-04701-2. Prix : 18,99 euros.

Source : Droz

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.