Publication – Joseph Morsel, « Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge »

Alors que la noblesse médiévale se définit en premier lieu comme une formation sociale durablement dominante mais qui, à la différence de l’Église, reproduit cette domination de manière charnelle, héréditairement, il est nécessaire de prendre en compte les rapports de parenté dès lors qu’on se préoccupe de comprendre la reproduction durable du pouvoir de cette noblesse. La chose est d’autant plus nécessaire que nos connaissances restent à ce propos mal assurées, notamment faute de travaux suffisants. Si cet ouvrage part d’une analyse de la noblesse allemande à la fin du Moyen Âge, la réflexion et les questions soulevées dans cet ouvrage sont d’ordre général pour l’aristocratie laïque en Europe à la fin du Moyen Âge.

image005

L’ouvrage est organisé en deux parties : la première concerne essentiellement la question de la sociogenèse (production sociale) de la « maison » noble, c’est-à-dire la reproduction de l’enracinement seigneurial du groupe nobiliaire, par des pratiques anthroponymiques, symboliques, langagières et juridiques (matrimoniales et successorales) qui inscrivent cette catégorie, la « maison », dans un univers de référence.

La seconde partie traite de la question de la reproduction de la cohésion du groupe nobiliaire, c’est-à-dire de la manière dont, notamment par les femmes, sont articulées entre elles les « maisons ». L’auteur examine d’abord la manière dont se transforme le mode de représentation (anthroponymique, héraldique et sigillographique) des femmes mariées avant de replacer celui-ci dans l’ensemble des transformations qui touchent les discours parentaux, notamment l’élaboration d’un discours sur le mariage (et non pas la naissance, contrairement à nos représentations) comme le mode d’appartenance au groupe nobiliaire.

Les travaux de Joseph Morsel sont en grande partie inédits en français et reflètent une approche croisant recherche historique, sociologique, ethnographique et sémiotique extrêmement novatrice.

Joseph Morsel est agrégé, docteur et habilité à diriger des recherches en histoire du Moyen Âge. Il est membre du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris et maître de conférences à l’université Panthéon-Sorbonne.

Table des matières : ici

Informations pratiques :
Joseph Morsel, Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge, Paris, Picard, 2017 (Les médiévistes français, 14). 16 x 24 cm, 160 pages, broché. Prix : 29 euros. ISBN : 978-2-7084-1024-4.

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.