Prix – Prix Henri Pirenne

À l’occasion du 175e anniversaire de son existence, la Commission royale d’Histoire a décidé d’instaurer un prix bisannuel Henri Pirenne (1862-1935), en hommage au grand historien qui fut son actif secrétaire-trésorier de 1907 à son décès.

pirenne

Règlement

Le prix est destiné à récompenser l’auteur, sans distinction de nationalité, d’une édition substantielle de textes, inédite ou non, jugée exemplaire et relative à l’histoire de Belgique. Les ouvrages imprimés qui seraient soumis à l’appréciation du jury peuvent avoir été publiés dans les collections de la Commission ou en dehors de celles-ci. Les éditions électroniques doivent, sauf dispense à solliciter auprès de la Commission, être présentées sous forme d’édition papier. Sont recevables les travaux écrits en français, néerlandais, allemand, anglais, espagnol ou italien.

Le prix sera décerné tous les deux ans. Il couronnera une œuvre portant soit sur l’histoire médiévale, soit sur l’histoire des temps modernes, soit sur l’histoire contemporaine. Si le travail présenté est imprimé, il devra avoir été publié durant la période de six années précédant l’appel aux candidatures. La date du dépôt légal fera foi.
Le prix, d’un montant de deux mille euros, sera attribué toutes les années impaires. Les travaux imprimés admis à concourir auront été publiés au plus tôt six ans avant l’année durant laquelle la candidature fut introduite.

Les candidatures sont à introduire avant le avant le 1er juin, la date de la poste faisant foi. Le candidat fera parvenir à cette fin au Secrétariat de la Commission royale d’Histoire (Palais des Académies, Rue Ducale, 1 – 1000 Bruxelles) deux exemplaires de l’œuvre appelée à concourir ainsi qu’un curriculum vitae.

Les membres de la Commission royale d’Histoire ne sont pas admis à concourir. De même, les lauréats du Prix Henri Pirenne ne sont pas autorisés à présenter ultérieurement leur candidature à ce Prix.

Chaque travail sera soumis à quatre commissaires, désignés en son sein par la Commission royale d’Histoire. Ils feront rapport sur les travaux dont la lecture leur a été confiée. Ces rapports demeurent confidentiels. La Commission royale d’Histoire décide de l’attribution du prix après avoir pris connaissance de l’ensemble des rapports. Si aucun des travaux ne rencontre ses critères scientifiques, la Commission royale d’Histoire peut décider de ne pas décerner le prix. Dans ce cas, le montant ne sera pas reporté.

Au cas où l’œuvre couronnée est inédite, l’acceptation du Prix implique l’obligation de publier le travail dans les collections de la Commission royale d’Histoire, si celle-ci en exprime le désir. Dans ce cas, l’auteur s’engage à tenir compte dans l’édition définitive des remarques éventuelles des commissaires.

Les décisions de la Commission royale d’Histoire sont sans appel. Elle se réserve l’interprétation du présent règlement.

Source : Commission royale d’Histoire

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.