Bande dessinée – Jean Dytar, « Le Sourire des Marionnettes » (nouv. éd.)

À la cour du sultan Malik Shah, le poète astronome et mathématicien Omar Khayyâm est tantôt acclamé pour son éloquente érudition, tantôt menacé pour sa philosophie jugée impie.

Ce libre penseur qui aime évoquer avec une aimable ironie son scepticisme devant les croyances religieuses à la survie et à l’immortalité, est dérouté par une confrontation marquante et brillante avec Hassan ibn Sabbah.

Le récit se déroule à la fin du XIe siècle en Iran. Il s’inspire d’une histoire légendaire iranienne, qui met aux prises Hassan ibn Sabbah, fondateur de la secte des Assassins, Omar Khayyâm, poète passé à la postérité avec ses Rubayat, et Nizam al-Mulk, Grand Vizir iranien au service du sultan turc qui dominait alors l’Iran.

Pour illustrer ce conte philosophique, je me suis nourri de l’univers graphique des miniatures persanes, particulièrement celles qui ont été peintes à partir de Behzad (fin XVe siècle), et l’ai associé à la forme classique de bande dessinée qu’on appelle « ligne claire ».

sourireDesMarionnettes-3

Informations pratiques :

Jean Dytar, Le Sourire des Marionnettes, nouv. éd., Paris, Delcourt, 2016 (Mirages). ISBN : 978-2-7560-8541-8. Prix : 24,95 euros.

Source : Delcourt

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.