Publication – Christiane Veyrard-Cosme, « La Vita beati Alcuini (IXe s.). Les inflexions d’un discours de sainteté. Introduction, édition et traduction annotée du texte d’après Reims, BM 1395 (K 784) »

Le clerc anglo-saxon Alcuin d’York (730?-804), conseiller de Charlemagne et figure majeure de la Renaissance carolingienne, fut, une vingtaine d’années après sa mort, le héros d’un texte hagiographique, la Vita beati Alcuini, qui vit en lui un saint homme. De cette Vita, portée par une très riche intertextualité biblique, le présent ouvrage propose, pour la première fois, une édition fondée sur le texte transmis dans son intégralité par le manuscrit Reims, BM 1395 ( K784), ainsi qu’une première traduction, amplement annotée. Texte latin et traduction française sont précédées d’une riche Etude textuelle thématique, en cinq parties respectivement intitulées: « Deux manuscrits pour une Vie: le texte dans son contexte codicologique »; « Pour une nouvelle approche de la Vita Alcuini »; « Une Vie aux multiples enjeux »; « La mise en oeuvre de la figure sainte »; « La place de l’hagiographe ». L’ouvrage entend montrer, à tous ceux qu’intéresse l’univers du Haut moyen Age, l’importance des enjeux historiques, culturels, littéraires et spirituels de cette Vita méconnue d’un homme connu.

dIS-9782851212870-1

Table des matières :

I. – Deux manuscrits pour une Vie : le texte dans son contexte codicologique
A. Un revenant : Reims, BM 1395 (K784)
B. Un recueil connu à redécouvrir : le manuscrit Troyes, BM 1712
C. La Vita beati Alcuini, un texte oublié de la critique

II. – Pour une nouvelle approche de la Vita Alcuini
A. Un récit complexe: qui écrit, et à qui ?
B. Sigulf, abbé… non tant de Ferrières, mais de Tours ?
C. Des preuves d’une rédaction tourangelle?

III. – Une Vie aux multiples enjeux
A. Dire une sainteté moderne
B. L’écriture polyphonique, un enjeu fonctionnel ?
C. L’empreinte bénédictine de la narration hagiographique
D. La rencontre d’Alcuin et de Louis le Pieux, propagande impériale?

IV. – La mise en œuvre de la figure sainte
A. L’art du contrepoint : l’empereur-moine et le clerc-moine
B. La figure du miles Christi
C. Chaînes de sainteté : maître(s) et disciple(s) dans la Vita
D. À l’ombre de la Croix
E. Visions, rêves et mysticisme

V. – La place de l’hagiographe
A. Écrire pour nourrir l’âme: la Vita, un « Contre Virgile » ?
B. Écrire pour convaincre et persuader
C. Un hagiographe et ses lecteurs : une autre vie pour la Vie d’Alcuin

Conclusion
Annexes
Bibliographie
Index scripturaire
Index des personnages et auteurs anciens
Table des matières

Informations pratiques :
Christiane Veyrard-Cosme, La Vita beati Alcuini (IXe s.). Les inflexions d’un discours de sainteté. Introduction, édition et traduction annotée du texte d’après Reims, BM 1395 (K 784), Turnhout, Brepols, 2017 (Collection des Études Augustiniennes : Série Moyen Âge et Temps Modernes, 54). 362 p., 3 b/w ill. + 1 colour ill., 165 x 250 mm. ISBN: 978-2-85121-287-0. Prix : 49,29 euros.

Source : Brepols

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.