Publication – « Penser la paysannerie médiévale, un défi impossible ? », éd. Alain Dierkens, Nicolas Schroeder et Alexis Wilkin

Cet ouvrage rassemble des études centrées sur l’histoire agraire et économique du Moyen Âge, avec une focalisation particulière sur les stratégies et la culture matérielle des familles paysannes. Elles sont dédiées à Jean-Pierre Devroey, un des spécialistes mondiaux de l’histoire agraire du Haut Moyen Âge. Professeur à l’Université Libre de Bruxelles, il a gagné une réputation internationale en brisant les frontières historiographiques traditionnelles et en mettant entre autres au cœur de ses recherches le grand domaine carolingien, la circulation de la production agraire, l’histoire des techniques céréalières. Il a souvent puisé des éléments de réflexion à la sociologie, à l’anthropologie ou à l’archéologie. Les études variées rassemblées ici sont l’ouvre de médiévistes venant de nombreux pays, qui illustrent le rayonnement du récipiendaire et apportent des points de vue novateurs à cet important secteur de recherche.

27000100223070L

Table des matières :

Préface – Didier Viviers

Jeux de miroir : un portrait intellectuel de Jean-Pierre Devroey – Alain Dierkens, Nicolas Schroeder et Alexis Wilkin
Bibliographie de Jean-Pierre Devroey (arrêtée en novembre 2016)

Partie 1 – Les polyptyques et au-delà. Produire, échanger, administrer et consommer au miroir des documents médiévaux

The management of land-use in Old Castile: The early strands of the Becerro Galicano of San Millán de la Cogolla – Wendy Davies and David Peterson
Les transactions dans la Vie de Géraud d’Aurillac – Laurent Feller
Le Breve memorationis du monastère de Bobbio (834-836) : introduction et édition – Marie-Aline Laurent et Vincent Vandenberg
La fame come soggetto economico, politico e morale. Una storia di lungo periodo, fra Medioevo ed Età moderna – Massimo Montanari
Alcuin’s letter to Meginfrid – Jinty Nelson
Rural specialisation and commercialisation in the former county of Flanders in the Middle Ages and the Early Modern Period – Erik Thoen and Tim Soens
Le grand domaine carolingien comme nœud social – Sakae Tange
The Tivoli breve of 945 – Chris Wickham

Partie 2 – Penser la domination : statut des personnes

Sprachliche und historische Beobachtungen zu den Personennamen von Bauern und Mönchen des Pariser Raumes im 9. Jahrhundert – Hans-Werner Goetz und Wolfgang Haubrichs
Servitus im mittelalterlichen Okzident. Formen und Trends (7.-13. Jahrhundert) – Ludolf Kuchenbuch
Du chevage et de la ministérialité en Hesbaye. À propos d’une charte des environs de l’an Mil – Jean-Louis Kupper
Le « travail » sans la domination ? Notes d’historiographie et de sémantique à propos du labeur des cultivateurs dans l’Occident médiéval – Michel Lauwers

Partie 3 – Organisation des terroirs et de l’espace rural

Habitat, structuration de l’espace rural et pratiques agropastorales au premier Moyen Âge. Exemple d’une collaboration interdisciplinaire autour de deux fouilles archéologiques préventives en Ille-et-Vilaine à Montours et Châteaugiron – Isabelle Catteddu
La Reforma de la Iglesia y las comunidades campesinas: León y Castilla en el siglo XI – Pascual Martínez Sopena
Les grandes charrues. Cultures temporaires, communautés rurales et corvées de labour – Roland Viader
Ruraux, abbaye, évêque : les acteurs de la fortification de Thuin – Michel de Waha

Liste des figures

Informations pratiques :

Alain Dierkens, Nicolas Schroeder et Alexis Wilkin (éd.), Penser la paysannerie médiévale, un défi impossible ?, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2017. 420 p., 16 x 24 cm. ISBN : 979-10-351-0017-9. Prix : 32 euros.

Source : Éditions de la Sorbonne

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.