Publication – David Saul Landes, « L’heure qu’il est. Les horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne »

L’heure qu’il est constitue le premier essai d’une histoire générale de la mesure du temps et de son influence décisive sur la formation de la civilisation moderne. Histoire culturelle tout d’abord : pourquoi l’horloge mécanique a-t-elle été inventée en Europe et pas en Chine ? Histoire des sciences et des techniques ensuite : comment est-on passé des garde-temps primitifs aux chronomètres de haute précision ? Puis histoire économique et sociale : qui a fait ces instruments ? Comment ? Qui s’en est servi et pourquoi ? Vaste enquête qui mobilise les domaines les plus variés : religion et folklore, mathématiques et mécanique, astronomie et navigation, agriculture et industrie. Vaste odyssée, qui entraîne le lecteur des cours du Grand Khan à celles du Saint Empire germanique, des observatoires prétélescopiques de la Renaissance aux sociétés savantes de l’Ancien Régime. Vaste aventure, qui passe des routes interminables et mortelles des galions de Manille aux combats chronométriques aussi farouches que silencieux des observatoires de Kew, de Genève ou de Neuchâtel. Quel chemin, de l’atelier encombré de l’artisan du Jura suisse aux usines aux mille fenêtres du Massachussetts ou de l’Illinois et aux sweatshops horlogers de l’Asie du Sud-Est !

On comprend l’ivresse intellectuelle de l’auteur, David Landes : « Tomber sur un aspect majeur du développement de la société, de l’économie et de la civilisation modernes et constater que, pour l’essentiel, la carte du pays n’a pas été faite, c’est un coup de veine assez rare… »

Avec plus de 100 illustrations spécifiquement choisies par l’auteur, cet ouvrage offre une riche et originale iconographie.

David Saul Landes (1924-2013) fut professeur d’économie et d’histoire à Harvard, spécialiste de l’histoire économique européenne moderne et de l’histoire technique et sociale. On lui doit, entre autres, Richesse et pauvreté des Nations (2000) et L’Europe technicienne ou le Prométhée libéré (1975).

19719

Table des matières :

Préface à l’édition française
Préface
Introduction

I. Trouver le temps

1. Une magnifique impasse
2. Pourquoi les requêtes tardent-elles ?
3. Frères Jacques, dormez-vous ?
4. La plus haute nécessité pour les hommes de tous états

II. Garder le temps

5. À chacun son heure
6. Jouets, ornements et choses sérieuses
7. Mon heure est la vôtre
8. En frôlant l’asymptote
9. L’homme qui est resté à dîner
10. La filière française
11. L’aiguillon de la renommée

III. La facture du temps

12. Horloges dans le beffroi
13. Le bon vieux temps qui n’a jamais été
14. Les avatars de la concurrence internationale
15. Multum in parvo
16. Nobostant l’aridité du sol
17. Il ne serait pas de taille à nous affronter
18. Ah, mais si, il était de taille !
19. Pas une sur cinquante mille
20. Qui a tué Cock Robin ?
21. La révolution du quartz

Notes
Crédits photographiques
Appendice : Tableaux
Index

Informations pratiques :

David Saul Landes, L’heure qu’il est. Les horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne, traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat, Louis Évrard, Paris, Les Belles Lettres, 2017 (Histoire, 137). 640 pages, Index, 115 illustration(s) couleurs. Livre broché. 15 x 21.5 cm. EAN13 : 9782251446578. Prix : 29,50 euros.

Source : Les Belles Lettres

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.