Colloque – Art et économie en France et en Italie au XIVe siècle. Nouvelles enquêtes

Depuis les années 1980, à partir de travaux fondateurs de Richard Goldthwaite, les contributions sur les rapports entre art et économie se sont multipliées en ce qui concerne l’Italie de la Renaissance. Le débat méthodologique qui en résulta tant parmi les historiens de l’économie que parmi les historiens de l’art ou de la culture, a marqué en profondeur l’approche à cette période. e colloque se propose d’explorer la problématique des liens entre art et économie pour une période antérieure à la Renaissance, en prenant en compte un long XIVe siècle. Dans le but de stimuler une approche comparative on propose d’aborder par ce questionnement un espace correspondant grosso modo à la France et à l’Italie actuelles.

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.52.53

Programme :

Jeudi 19 octobre 2017, 14h00-18h00

14h00 Accueil des participant-e-s

Ouverture des travaux, par Nicolas Bock et Michele Tomasi

14h30 L’Italie au Trecento et au Quattrocento : da Giotto alla morte !

Damien Cerutti, (Université de Lausanne) – Giotto & Cie. Réflexions sur le marché pictural florentin dans le deuxième quart du Trecento
Katalin Prajda (University of Chicago) – Finanze e attività imprenditoriale nelle industrie pittoriche, orafe e di carpenteria nella Firenze del primo Rinascimento. Come la seta divenne una specialità fiorentina
Fabio Marcelli (Università di Perugia) – Arte, civiltà comunale ed economia nell’Appennino umbro-marchigiano
Giampaolo Ermini (Scuola Normale Superiore, Pisa) – Il cantiere del coro trecentesco del duomo di Orvieto : manovalanza, materiali, costi e finanziamenti
Paola Vitolo (Università di Catania) – Spese della morte : investimenti per l’aldilà (e per l’al di qua) e pratica artistica (Italia, XIII-XIV secolo)

Vendredi 20 octobre, 9h00-17h00

9h00 Les arts du luxe

Chiara Maggioni (Università Cattolica, Milano) – Orfèvreries à Mantoue au XIVe siècle : frais, évaluations, valeurs de marché
Andrea Cravero (Université de Lausanne et Università di Torino) – Vetri dorati e graffiti del basso medioevo : economia di una bottega assisiate e mercato fiorentino
Giampaolo Distefano (Università di Torino) – Le occasioni del mercato artistico parigino del Trecento e la carriera dell’orafo Jean le Braelier

11h30 Entre l’Italie et la France

Teodoro De Giorgio (Scuola Normale Superiore, Pisa) – La riorganizzazione del sistema fiscale della corte pontificia avignonese sotto Giovanni XXII (1316-1334) e il nuovo volto del mecenatismo artistico papale
Alain Salamagne (Université de Tours) – L’usage du bois précieux dans le château en France et en Bourgogne (1350-1450)

14h00 Perspectives méditerranéennes

Doron Bauer (Florida State University, Tallahassee) – Economic Fluctuations and Artistic Production in The Kingdom of Majorca
Francesco Ruvolo (Milano) – Prima di Antonello. Nuovi culti, spazio sacro e potere economico, nella Messina tra Due e Trecento

15h00 En ouvrant encore les perspectives

Étienne Anheim (EHESS, Paris) – L’économie du travail artistique au XIVe siècle en France et en Italie
Wim Blockmans (Universiteit Leiden) – La spécificité du secteur de l’art dans l’économie du bas Moyen Âge

Conclusions

Informations pratiques :

Bâtiment Amphipole, salle 342 – Université de Lausanne, Site de Dorigny, Quartier Sorge
Lausanne, Confédération Suisse (1015)

La participation au colloque est gratuite.

Il est conseillé d’utiliser l’arrêt du Métro m1 UNIL-Sorge.

Pour davantage d’informations concernant l’accès au site de l’UNIL, consultez le site : https://www.unil.ch/acces/home/menuinst/unil—dorigny.html

Organisation :
Nicolas Bock (UNIL)
Michele Tomasi (UNIL)

Renseignements :
Nicolas Bock ou Michele Tomasi
Université de Lausanne
Section d’histoire de l’art
bâtiment Anthropole
CH 1015 LAUSANNE
Tél. : +41.21.692.35.74 ou 30.12
Courriel : nicolas.bock@unil.ch, michele.tomasi@unil.ch

Source : Calenda

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.