Exposition – Néogothique ! Fascination et réinterprétation du Moyen Âge en Alsace, 1880-1930

De la fin du 19e siècle au début des années 1930, un courant médiévaliste parcourt l’Europe. C’est la fièvre néogothique. En Alsace, comme ailleurs, ce goût médiéval s’incarne dans les grands monuments, les musées, les chansons et les airs d’opéra et jusqu’aux collections de figurines et de timbres. L’exposition Néogothique ! met en lumière la manière dont, à Strasbourg et dans toute l’Alsace, le Moyen Âge a inspiré artistes et savants, architectes, peintres ou fondateurs de l’Institut d’histoire médiévale de l’université. Néogothique ! est une invitation à revisiter et mieux comprendre ce style typique d’une époque, mais aussi toutes les controverses qu’il a pu susciter, autour de la rénovation du château du Haut-Koenigsbourg par exemple.

BNU-affiche-6juillet

L’exposition Néogothique !, présentée à la BNU du 16 septembre 2017 au 28 janvier 2018, s’inscrit dans le programme Strasbourg, laboratoire d’Europe 1880-1930 porté par les Musées de la ville de Strasbourg et par l’Université de Strasbourg. Elle permet notamment de se plonger dans les racines du succès récent des adaptations de Game of Thrones ou du Seigneur des anneaux, qui s’appuient sur un Moyen Âge fantasmé et spectaculaire. Ce même Moyen Âge, quelque cent ans auparavant, alimentait déjà l’imaginaire des artistes européens et notamment alsaciens, durant cette période charnière marquée par l’installation du pouvoir allemand puis par le retour de la région à la France.

Informations pratiques :

Bibliothèque nationale universitaire – Strasbourg
16 septembre 2017-28 janvier 2018

Entrée libre et gratuite

Horaires
Lundi – samedi : 10h à 19h
Dimanche : 14h à 19h

Fermeture les 1er et 11 novembre, 24, 25, 26 et 31 décembre, 1er janvier.

Contacts et renseignements
contact@bnu.fr / 03.88.25.28.07

Visites commentées

Source : BNU

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Exposition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.