Colloque – La reconnaissance des écritures manuscrites pour les sources médiévales

L’Institut de recherche et d’histoire des textes organise une journée d’étude, vendredi 27 octobre 2017, pour présenter, expliquer et discuter l’impact des technologies de reconnaissance d’écriture manuscrite pour les études médiévales et les institutions patrimoniales.

Le projet européen HIMANIS (HIstorical MANuscript Indexing for user-controlled Search) piloté par l’IRHT a permis de rassembler plusieurs équipes de recherche en Sciences de l’ingénieur, tant du privé comme la société A2iA, que du public, avec le Pattern Recognition and Human Language Technology Research Center (Universitat Politècnica de València) et le groupe Alice – Artificial Intelligence and Cognitive Engineering de la Rijksuniversiteit Groningen, avec le soutien des Archives Nationales et de la Bibliothèque nationale de France.

Principal résultat de ce projet, il est désormais possible d’effectuer des recherches par mot-clef dans le corpus des registres de la chancellerie royale française des XIVe et XVe siècles. Pour l’instant il y a 147 volumes de la série Archives nationales, JJ 7 – JJ 209 et 20 volumes de la Bibliothèque nationale de France. L’interface (encore provisoire) est consultable à l’adresse suivante : http://prhlt-kws.prhlt.upv.es/himanis/. C’est une interface de test, qui va être amenée à évoluer dans les prochains mois, avec des manuscrits supplémentaires et de nouvelles fonctionnalités, notamment pour naviguer entre les résultats, pour afficher les regestes et éditions. HIMANIS vise aussi à l’analyse assistée par ordinateur des différentes mains qui interviennent dans chacun des volumes, pour étudier le fonctionnement de la chancellerie royale et la construction progressive de l’Etat centralisé de la monarchie française.

himanis

Programme :

14h – François Bougard (directeur de l’IRHT) et Emmanuel Rousseau (directeur des fonds, Archives Nationales), Introduction
14h30 – Jean-François Moufflet (conservateur du patrimoine, responsable de fonds au département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime, Archives Nationales), Le projet HIMANIS ou la mise à l’index des registres
15h – Dominique Stutzmann (chargé de recherche, IRHT), L’indexation automatique pour la recherche en histoire médiévale
15h30 – Ronaldo Messina (A2iA) et Christopher Kermorvant (Teklia), Les modèles de reconnaissance d’écriture : apprendre à lire aux machines, de l’édition électronique à l’intelligence artificielle
16h – Pause

16h15 – Enrique Vidal (Universitat Politècnica de València), Text indexing and user-controlled search
16h45 – Lambert Schomaker (University Groningen) et Sukalpa Chanda (University Groningen), Writer identification
17h15-18h – Table ronde avec des chercheurs et représentants des utilisateurs finaux, avec Sébastien Barret (responsable de la section de diplomatique, IRHT), Paul Bertrand (professeur en histoire médiévale et en humanités numériques à l’Université Catholique de Louvain), Charlotte Denoël (conservateur des bibliothèques, chef du service des manuscrits médiévaux, Bibliothèque nationale de France), Judicaël Petrowiste (maître de conférences en histoire médiévale (Université Paris 7 – Paris Diderot, à confirmer)

Informations pratiques :

27/10/2017 – 14:00
Lieu: Paris, IRHT – Centre Félix-Grat
Organisateur IRHT: Stutzmann Dominique

Source : IRHT

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.