Conférence – Kouky Fianu, « Le notaire médiéval à l’ère numérique »

Les outils numériques, de plus en plus présents dans le monde académique, s’avèrent de précieux auxiliaires de recherche. Ils autorisent un regard neuf sur des documents bien connus, largement exploités depuis des décennies : c’est le cas, présenté ici, des notes enregistrées en 1437 par Pierre Christofle, notaire royal d’Orléans. L’édition de ces notes en continu et leur traitement à l’aide de base de données et de concordance lexicale donnent de la fonction notariale une image complémentaire à celle, essentiellement juridique, que l’on se fait généralement de cette institution. La conférence s’attachera à présenter les résultats de l’étude renouvelée d’un matériau ancien, le registre notarié, examiné à l’aide d’outils numériques. Le notaire médiéval y apparait comme le garant d’un ordre social fondé sur l’écrit au service des élites urbaines.

seing-pchristofle_0

Professeur à l’Université d’Ottawa, Kouky Fianu s’intéresse en particulier aux usages sociaux de l’écrit, à sa production et à sa conservation au Moyen Âge tardif. Après avoir étudié les métiers du livre à Paris (1291-1520), elle s’est penchée sur les faussaires de documents dans le royaume de France aux XIVe et XVe siècles, puis sur les notaires d’Orléans (1300-1450), pour en exposer la place et le sens social. Ses recherches s’orientent maintenant sur les archives de l’Hôtel-Dieu d’Orléans, entre le XIIe et le XVIe siècle. Elle collabore avec l’École nationale des chartes depuis plusieurs années, en témoigne l’édition d’un registre notarié d’Orléans parue à la fois en version papier en 2016 (collection « Mémoires et documents de l’École des chartes », 103) et, avec la collaboration de Florence Clavaud, en version électronique en 2015 (Élec, n° 27).

Informations pratiques :

Mardi 14 novembre 2017 à 17 h 00
Lieu : École nationale des chartes
65, rue de Richelieu, Paris 2e (salle Léopold-Delisle)

Source : École des chartes

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.