Web – HMAOT. Haut Moyen Âge occidental en traduction

Accès : ici

Le projet HMAOT a pour ambition de mettre à disposition du plus grand nombre (chercheurs, étudiants, public éclairé) une base de données recensant les références bibliographiques des textes latins du haut Moyen Âge existant en traduction. En sus des grandes collections connues et aisément accessibles, de très nombreux textes existent, mais leur dissémination dans des collections, des recueils, des revues, des sites en ligne rend difficile la constitution de corpus cohérents. Le présent outil vise à faciliter ces recherches.

Les critères retenus ont été définis de manière à tenir compte des besoins des utilisateurs et des exigences scientifiques des historiens du haut Moyen Âge.

HMAOT

Plusieurs choix, arbitraires, ont été faits :

  • Les langues des textes
    Les langues des textes ne se réduisent pas au latin. Les traductions du vieil-anglais ou les textes en langue runique n’ont pas été écartés.
  • Les langues des traductions
    Un premier travail a porté sur les traductions existantes en langue française et anglaise. Ultérieurement, seront prises en considération les textes traduits en allemand, italien, néerlandais, espagnol, portugais.
  • Les bornes chronologiques
    Les textes retenus couvrent la période allant de la mort d’Augustin (430) à 1100. Pour les cartulaires, qui ont souvent été composés tardivement mais recèlent des actes du haut Moyen Âge, ont été recensés les actes antérieurs à 1100.
  • Les types de textes
    On a privilégié dans la base de données les traductions de textes intégraux, sans écarter certains recueils et florilèges qui offrent des traductions partielles et de format exploitable.

Le projet HMAOT est coordonné par Laurent Jegou, maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne/LaMOP.

Source : HMAOT

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Web. Ajoutez ce permalien à vos favoris.