Publication – Gian Luca Potestà, « Le dernier messie. Prophétie et souveraineté au Moyen Âge », tard. fr. Gérard Marino

La Deuxième épître aux Thessaloniciens annonce la venue d’une figure mystérieuse destinée à faire obstacle à l’imminent déchaînement de fureur du Fils de la perdition. En Orient, au VIIe siècle, la prédiction paulinienne est référée au dernier et plus puissant « rois des Grecs et des Romains ». Plus tard, en Occident, de nouvelles figures messianiques marquent de leur empreinte les attentes prophétiques : le « roi des Francs », le pasteur angélique, le second Charlemagne et enfin le peuple des villes.

Cet ouvrage étudie les prophéties, apocalypses et sibylles médiévales les plus diffusées. Ces textes obscurs et allusifs se révèlent de subtils instruments de propagande politico-religieuse : projetant à la fin des temps des luttes pour le pouvoir historiquement contemporaines, ils restituent, dans un langage symbolique puissant, la conception de la souveraineté propre à une époque.

Gian Luca Potestà est professeur d’histoire du christianisme à l’Université catholique de Milan où il dirige le département des sciences religieuses ; il a enseigné en Allemagne et en France. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur le millénarisme et le prophétisme médiéval ; dans ce cadre il a en particulier édité et traduit Joachim de Flore.

Gérard Marino, spécialiste de la poésie pastorale de la Renaissance et traducteur littéraire, a traduit en particulier l’Arcadie de Iacopo Sannazaro (prix Flaiano 2005).

44311

Table des matières :

Introduction

Chapitre premier. Une vaticination pour le nouvel Alexandre
Propagande prophétique au service d’Héraclius
Du triomphe éphémère à la défaite soudaine
Une vaticination pour Constant II
Constant, « celui qui retient »

Chapitre 2. Le roi est vivant
Luttes de propagande : le dôme du Rocher et l’Apocalypse du pseudo-Méthode
Croix et couronne dans l’espace messianique de Jérusalem
Sortie d’une torpeur mortelle
Celui qui retient « est ôté du milieu »
De l’Apocalypse d’Édesse à l’Évangile des douze apôtres
Fils de la perdition ou Antéchrist ?

Chapitre 3. Délivrance des vices et des ennemis
L’Apocalypse du pseudo-Méthode de l’Orient à l’Occident
Un opuscule eschatologique et son enseignement moral
La version latine du Pseudo-Éphrem : des instructions dans l’imminence de la fin
Les Arabes en Aquitaine et l’actualisation militante du Pseudo-Méthode
Fils de la perdition, « c’est-à-dire Antéchrist »

Chapitre 4. Une légende impériale disputée
L’espace des royaumes
Le rôle messianique du roi des Francs
Le rôle messianique de la dynastie saxonne
La Sibylle tiburtine et l’espoir d’un renouveau de la souveraineté byzantine dans la péninsule italienne

Chapitre 5. Entre Constantinople et Jérusalem
Plans d’action en Orient
La Sibylle de Cumes
Un précédent : Charlemagne en Orient
Un royaume sans roi
Jérusalem, espace liturgique et épiscopal

Chapitre 6. Modèles complémentaires : l’empereur prêtre, l’empereur saint
La royauté sacerdotale d’un Orient inconnu
Les traits ambigus et controversés du Prêtre Jean
La sainteté de Charlemagne
Le second Charlemagne entre présent et futur

Chapitre 7. Vicaire du Christ contre christ du Seigneur
Guerre de chancelleries
Merlin et la Sibylle érythéenne au service de l’Église romaine
Le destin controversé de Frédéric II et de sa dynastie
Les deux visages de la monarchie française lors de la crise au sommet de l’empire

Chapitre 8. De l’empereur ressuscité au pasteur angélique
Mauvais souverains et souverains angéliques dans les Oracles de Léon
Propagande angevine contre les Orsini : l’Oracle des cardinaux
La composition du Genus nequam
De l’élection de Célestin V à l’affermissement de Boniface VIII
La Lettre de Merlin et l’Oracle de Cyrille
Dolcino et Frédéric III : le pape saint et le souverain de la fin des temps
Les traits messianiques du roi de France selon le Liber de Flore
Le Genus nequam, programme électoral néocélestinien
Arnaud et Olivi : l’oint et le « soleil »
Du pasteur angélique à la bête terrible

Chapitre 9. Les deux souverains universels
Le pasteur angélique, des Vaticinia pontificum à la Prophétie de Malachie et au-delà
Le pape restaurateur du monde et l’empereur descendant de Pépin
L’empire universel du dernier Charles

Chapitre 10. Justice populaire
Le libérateur du peuple et de la ville
Le soi-disant oncle de Charles IV
Une figure redoutable

Conclusion
Notes
Index des manuscrits
Index des noms

Informations pratiques :

Gian Luca Potestà, Le dernier messie. Prophétie et souveraineté au Moyen Âge, tard. fr. Gérard Marino, Paris, les Belles Lettres, 2018 (Histoire, 143). 272 pages, 15 x 21.5 cm. ISBN : 9782251447711. Prix : 25,50 euros.

Source : Les Belles Lettres

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.