Exposition – Toulouse Renaissance : quand la peinture était dans les livres

Pour la première fois sont présentés une quarantaine de manuscrits précieux, mais aussi des incunables et des estampes retraçant l’histoire de la « peinture de livres » à Toulouse entre Moyen Âge et Renaissance.

La petite salle d’exposition de la bibliothèque est un écrin naturel pour mettre en lumière un domaine méconnu de l’art toulousain de la Renaissance : celui des livres peints entre 1460 et 1535, période charnière du passage du manuscrit enluminé à l’imprimé orné de gravures.

AUGUSTINS-Affiche--40x60--1-1-

Pour la première fois sont présentés une quarantaine de manuscrits précieux, mais aussi des incunables et des estampes retraçant l’histoire de la « peinture de livres » à Toulouse entre Moyen Âge et Renaissance. C’est un parcours stylistique et historique qui vous est proposé, mais aussi une évocation des conditions de production des livres illustrés et leurs différents acteurs.

Les copistes et les enlumineurs, pourtant si actifs jusqu’aux années 1490, sont en effet rapidement remplacés par les imprimeurs et les graveurs qui s’emparent du marché du livre de liturgie et de dévotion. Ce ne sont plus des enlumineurs mais des peintres qui répondent à Toulouse aux dernières commandes importantes de manuscrits enluminés : les somptueux antiphonaires offerts par l’évêque Philippe de Lévis à sa cathédrale de Mirepoix, en sont un bel exemple.

Informations pratiques :

17 mars 2018 au 16 juin 2018
Jours de fermeture: Lundi Dimanche
Commentaire : Du mardi au samedi : 10h – 19h. Fermée les dimanche et lundi.

BIBLIOTHEQUE D’ETUDE ET DU PATRIMOINE
1 Rue du Périgord
31000 TOULOUSE

Source : Toulouse Tourisme

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Exposition. Ajoutez ce permalien à vos favoris.