Formation – Appel à candidatures pour l’atelier d’initiation à la recherche (Master) – « Livres et cultures de l’écrit au Moyen Âge et à l’époque moderne »

Troisième atelier d’initiation à la recherche destiné aux étudiants de master inscrits dans une université française

Rome, du 28 janvier au 1er février 2019

Lieu : École française de Rome (Italie)

Pour la troisième année consécutive, les membres de l’EFR proposent une semaine de formation, du 28 janvier au 1er février 2019, à des étudiantes et étudiants de Master 1 et Master 2 inscrits dans une université française. Cette semaine sera consacrée au livre (manuscrit et imprimé) et aux différents modes de conception et d’utilisation de l’écrit en Europe occidentale, au Moyen Âge et à l’époque moderne. Ces thématiques seront abordées à partir des fonds documentaires existant en Italie.

20180717_atelier_master_2019.banner2

Présentation

L’expression « cultures de l’écrit » renvoie aux formes concrètes de l’écriture, à leurs contextes de conception, au rapport entre oralité et écriture, ainsi qu’aux différents rôles politiques, économiques et sociaux attribués à l’écrit dans les sociétés médiévales et modernes (dont sa maîtrise, sa transmission et sa conservation). L’historiographie italienne a apporté sur ce sujet une contribution particulièrement importante et la péninsule offre un terrain d’étude riche : centres majeurs de production manuscrite et de lecture, ateliers typographiques nombreux, variété de sources de la pratique (registres, cartulaires, comptabilités, etc.), diversité des langues et des écritures utilisées. On questionnera, par ailleurs, le rôle de l’écrit dans ses multiples dimensions : didactiques (enseigner, transmettre, édifier), narratives et poétiques (décrire, raconter, inventer), esthétiques (mettre en mots et en images) tout comme pragmatiques (compter, délibérer, administrer, gouverner).

L’objectif de cet atelier pratique est de proposer un panorama des sources, des archives et des méthodes concernant l’histoire du livre et l’étude des cultures de l’écrit. Le sujet sera abordé à la fois sous l’angle de l’histoire culturelle et de l’histoire sociale, mais également dans sa dimension matérielle (diplomatique, codicologie, paléographie ou épigraphie). Les sessions seront abordées à partir de mises au point historiques et historiographiques complétées par des études de cas.

Cet atelier permettra de découvrir in situ des sources manuscrites et imprimées dans différents lieux de conservation romains, ainsi que de s’initier à des outils et à des méthodes d’analyse spécifiques. Animé par les membres de l’EFR, le stage s’articulera autour de cours, travaux pratiques et visites de collections d’archives et de bibliothèques (Bibliothèque vaticane, Archivio Segreto Vaticano, Archivio di Stato, Accademia dei Lincei, Biblioteca Angelica, Biblioteca Casanatense…). Dans le cadre des différentes sessions, les étudiants auront la possibilité d’exposer et de discuter l’avancée de leurs travaux. De courtes lectures préparatoires seront proposées en amont afin de fournir des références indispensables à la découverte des sites, des collections et des archives.

Cette formation est ouverte aux étudiantes et étudiants de master de diverses disciplines (histoire, littérature, philologie) dont les recherches portent aussi bien sur l’étude du livre en tant qu’objet (analysé dans sa conception, sa rédaction tout comme sa circulation) que sur les cultures de l’écrit, en Europe occidentale du début du Moyen Âge jusqu’à la fin de l’époque moderne. La commission d’évaluation n’attend pas de profil académique particulier ; les dossiers seront évalués avant tout en fonction du bénéfice que les candidats pourront retirer de la formation.

Après examen des dossiers, les étudiantes et les étudiants retenus seront logés à l’École française de Rome, place Navone, et leurs déjeuners seront pris en charge. En revanche, le déplacement vers Rome ainsi que les dîners sont à la charge des participants ou de leur université. Dans le cas où ni l’étudiant, ni l’université de rattachement ne serait en mesure d’assurer ce financement, le candidat peut demander une aide à l’École française de Rome, sur présentation d’une attestation de non prise en charge par l’établissement d’origine.

Admissions

Les dossiers de candidatures seront transmis par les responsables de master. Ils comporteront :

  • un CV
  • un relevé des notes obtenues en L3 ou M1,
  • une lettre de motivation évoquant les projets futurs de l’étudiante ou de l’étudiant
  • ainsi qu’une lettre de présentation du directeur ou de la directrice de mémoire.

Les dossiers, sous forme d’un seul document PDF, devront parvenir avant le 30 octobre 2018 à l’adresse suivante : atelier.master(at)efrome.it

La sélection effectuée par le comité de coordination de l’EFR sera communiquée au plus tard le 15 novembre 2018.

Informations pratiques

Un rapport de stage (environ 8 pages) devra être remis aux formateurs et aux formatrices, comprenant un compte-rendu des activités assorti d’une réflexion plus approfondie sur une catégorie de sources découverte durant le stage, au choix. Ce rapport pourra faire l’objet d’une validation en fonction des modalités prévues par les universités de rattachement des étudiantes et étudiants (stages, exercice au sein d’un séminaire, etc.).

Pour toute question, contacter : Pierre Chambert-Protat et Carole Mabboux (atelier.master(at)efrome.it)

Source : École française de Rome

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Enseignement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.