Publication – Jean de Bueil, « Le Jouvencel. Suivi du « Commentaire » de Guillaume Tringant », éd. Michelle Szkilnik

Traité d’art militaire, apologie de la guerre et avant tout oeuvre de fiction pleine de vie, Le Jouvencel raconte la carrière idéale d’un jeune noble attiré par le métier des armes, qui après avoir volé une lessive et quelques chèvres, devient un capitaine valeureux et respecté avant d’épouser la fille d’un roi et de devenir régent du royaume de son beau-père.

Son auteur, Jean de Bueil, homme de guerre qui a soutenu Charles VII, le compose vers la fin de sa vie. Si l’oeuvre est nourrie de ses souvenirs personnels, il ne s’agit ni d’une biographie, ni d’une autobiographie déguisée, mais d’un véritable roman, le premier roman réaliste en langue française selon Louis Aragon. Le Jouvencel a joui d’un succès indéniable. Il nous a été conservé dans 16 manuscrits, certains somptueusement enluminés, et 4 éditions anciennes.

Le texte est suivi de l’édition du Commentaire de Guillaume Tringant, un écuyer de Jean de Bueil, qui a rédigé, après la mort de son maître, une glose biographique invitant à reconnaître sous les traits du Jouvencel l’auteur lui-même.

Michelle Szkilnik est professeur de littérature du Moyen Âge et directrice du Centre d’Études du Moyen Âge à l’université de Paris 3- Sorbonne Nouvelle.

Spécialiste de littérature narrative, elle a publié divers travaux sur les romans arthuriens en prose et en vers du XIIe au XVe siècles, ainsi que sur le roman chevaleresque tardif. Elle a édité et traduit plusieurs œuvres médiévales, parmi lesquelles, récemment, Le Pas du Perron fée (en collaboration avec A. Rochebouet et Ch. Horn), Paris, Champion, 2013.

Table des matières : ici

Informations pratiques :

Jean de Bueil, Le Jouvencel. Suivi du « Commentaire » de Guillaume Tringant, éd. Michelle Szkilnik, Paris, Honoré Champion, 2018 (Classiques français du Moyen Âge, 182). 756 pages. ISBN : 9782745345905. Prix : 68 euros.

Source : Honoré Champion

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.