Colloque – Zeuxis redivivus. Art et émulation dans l’Europe du XIVe au XVIIe siècle

Colloque international
Bruxelles, Palais des Académies
27-29 septembre 2018

Comité organisateur :
Mathilde Bert (UCLouvain/American University of Paris),
Ralph Dekoninck (UCLouvain),
Laure Fagnart (F.R.S.-FNRS/Université de Liège)

Comité scientifique :
Mathilde Bert (UCLouvain/American University of Paris),
Maurice Brock (Université de Tours),
Ralph Dekoninck (UCLouvain),
Laure Fagnart (F.R.S.-FNRS/Université de Liège),
Emmanuelle Hénin (Sorbonne Université),
Colette Nativel (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Zeuxis redivivus

Programme :

JEUDI 27 SEPTEMBRE

13:30 Accueil des participants
14:00 Introduction du colloque par Mathilde Bert et Laure Fagnart

I. Conférence de Maurice Brock (Université de Tours/Centre d’Études Supérieures de la Renaissance) : Le Laocoon comme ressort de l’émulation, de Michel-Ange et Raphaël à Beccafumi et Marco Pino
15:30 Pause

II. L’émulation, la copie, le modèle
Présidence : Ralph Dekoninck

16:00 Marco Collareta (Université de Pise) : Come pintor che con essemplo pinga. La nozione di modello nell’arte italiana tra Tre e Cinquecento
16:30 Emmanuelle Hénin (Sorbonne Université) : La copie : répétition ou émulation?
17:00 Colette Nativel (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Imitation-émulation : Junius et Rubens
17:30 Discussion

VENDREDI 28 SEPTEMBRE

III. Ars æmula antiquitatis
Présidence : Colette Nativel

09:30 Naïs Virenque (Université de Tours/Centre d’Études Supérieures de la Renaissance) : Ars æmula memoriae : les structures arborescentes, des outils rhétoriques dans la querelle du cicéronianisme
10:00 Marie Piccoli-Wentzo (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : La hache ou les appropriations italiennes d’un motif antique restitué. Deux exemples florentins au milieu du XVe siècle
10:30 Pause

10:45 Jürgen Müller (Université de Dresde) : Un autre Apelle – Les grisailles de Pierre Bruegel l’Ancien
11:15 Emmanuel Lurin (Sorbonne Université) : L’émulation de l’antique au château d’Anet : Diane de Poitiers, Philibert Delorme et la grandeur des Anciens
11:45 Discussion
12:00 Déjeuner

IV. L’émulation et le paragone
Présidence : Laure Fagnart

13:30 Cécile Beuzelin (Université de Tours/Centre d’Études Supérieures de la Renaissance) : Jacopo Pontormo (1494-1557) et la sculpture : émulation et dépassement
14:00 Lucia Simonato (Scuola Normale Superiore) : Bernini e la scultura, tra imitazione della natura ed emulazione della pittura
14:30 Clarisse Evrard (Université de Lille/École du Louvre) : La majolique du Cinquecento selon Francesco Xanto Avelli, un art entre aemulatio et translatio
15:00 Discussion
15:15 Pause

V. L’émulation et l’intericonicité
Présidence : Emmanuelle Hénin

15:30 Gaylen Vankan (Université de Liège) : Émulation et intericonicité. Le cas de Jan Swart van Groningen
16:00 Christian Michel (Université de Lausanne) : Une noble rivalité vaut mieux qu’une imitation servile: Rubens et les maîtres
16:30 Matthieu Somon (UCLouvain) : Faire mieux ?
17:00 Discussion

SAMEDI 29 SEPTEMBRE

VI. L’émulation entre réalité historique et fiction rhétorique ou métaphysique
Présidence : Michel Hochmann

9:00 François Lecercle (Sorbonne Université) : L’émulation entre technique et morale. À propos de quelques anecdotes antiques et de leur réception dans la première modernité
9:30 Guillaume Cassegrain (Université Grenoble Alpes) : L’émulation du support. Le cas Michel-Ange
10:00 Jan Blanc (Université de Genève) : L’art à deux mains : émulations et collaborations dans la peinture néerlandaise du XVIIe siècle
10:30 Discussion
10:45 Pause

VII. L’émulation entre zones géographiques
Présidence : Christian Michel

11:00 Michel Hochmann (Paris, École pratique des Hautes Études) : « Quand on peint, on dessine encore ». La construction de la tradition vénitienne à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle ?
11:30 Isabelle Lecoq (IRPA) : L’émulation comme vecteur du « modèle italien » au XVIe siècle dans les anciens Pays-Bas et la principauté de Liège
12:00 Vincenzo Paudice (UCLouvain) : L’adhésion au modèle dürerien par les artistes italiens du XVIe et XVIIe siècles : un phénomène de « trans-émulation » ?
12:30 Discussion
13:00 Déjeuner

Source : Transitions – Université de Liège

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.