Publication – « Les Royaumes de Bourgogne jusqu’en 1032 à travers la culture et la religion », dir. Anne Wagner et Nicole Brocard

Installés en Sapaudie (Savoie) par Aetius, les Burgondes étendirent leur royaume dans la vallée du Rhône, de la Durance et de la Saône. Leur implantation est attestée par des sépultures peu nombreuses dont les individus présentent des déformations céphaliques, caractéristiques de peuples associés. Bien qu’ariens, les rois sont tolérants et les évêques catholiques jouent un rôle politique réel ; paradoxalement le premier roi catholique, Sigismond, fondateur de Saint-Maurice d’Agaune, critiqué par son épiscopat, perd son royaume et sa vie face aux Francs. Toutefois, le culte de saint Maurice se développe et fait école. Sur le modèle d’Agaune, où le culte de Sigismond se développe, Gontran fonde, en 577, Saint-Marcel à Chalon-sur-Saône. Au VIe siècle, les clercs élaborent un cycle rassemblant les martyrs de Bourgogne : Lyon devient le « centre d’un royaume de Dieu ». Au sein de l’Empire carolingien, l’identité burgonde, qui semblait fragile, résiste à la perte d’autonomie politique. Au IXe siècle, l’héritage de Lothaire II est divisé entre le futur duché de Bourgogne et les royaumes Bosonides de Provence et Rodolphiens de Transjurane, qui fusionnent au Xe siècle, états fondés sur des cultes dynamiques, des monastères réformés et des évêchés puissants.

Nicole Brocard a été maître de conférences à l’Université de Franche-Comté. Elle travaille sur le
phénomène hospitalier aux XIIIe-XVe siècles.

Anne Wagner est maître de conférences à l’Université de Franche-Comté. Elle se spécialise dans le culte des saints aux Xe-XIe siècles.

dIS-9782503575834-1

Table des matières :

Nicole Brocard, Anne Wagner, Introduction

Marche à la christianisation

Katalin Escher, Le mobilier archéologique du royaume burgonde (443-534)
Françoise Passard-Urlacher, Signes d’héritage et de mutation dans le nord du Royaume franc de Burgondie : le langage des pratiques funéraires
Wolfgang Haubrichs, Saint-Trivier des Dombes et la conversion des Warasques. Deux témoins de l’acculturation burgondo-romane
Bruno Dumézil, Religion et ethnicité dans le royaume burgonde
Jean Terrier, Les églises et la christianisation dans le premier royaume burgonde, approche archéologique

Moines et monastères

Sébastien Bully, L’apport de l’archéologie à la connaissance des monastéres de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge de l’ancien diocése de Besançon
Éric Chevalley, Le culte des martyrs thébains en prélude à la fondation de 515
Anne-Marie Helvétius, Les textes monastiques dans la burgondie du haut Moyen Âge
Éliane Vergnolle, L’architecture monastique du premier XIe siècle en Bourgogne cisjurane et transjurane : style et spiritualité

Le pouvoir, les reines et les Évêques

Justin Favrod, Les rois burgondes et l’Église, pouvoir et contre-pouvoir
Emmanuelle Santinelli, Entre Burgondes et Francs: Clotilde, princesse burgonde, reine des Francs (472/480-544/548)
Ian Wood, Saint Avit et le domaine des Gibichungs dans la vallée du Rhône
Yaniv Fox, Revisiting Gregory of Tours’ Burgundian Narrative
Nathanaël Nimmegeers, Un personnage à redécouvrir : Adon de Vienne
François Demotz, Les abbayes lyonnaises dans le royaume de Bourgogne
Nadia Togni, Frédéric, évêque de Genève, 1032-1073

Rôle identitaire des cultes et de l’hagiographie

Michèle Gaillard avec la collaboration d’Alain Rauwel, Aperçu de la production hagiographique en Bourgogne à l’époque carolingienne
Jean-Baptiste Renault, L’expression du culte des saints dans les chartes de Saint-Victor de Marseille au XIe siècle : entre affirmation idéologique et contingences rédactionnelles
Anne Wagner, Les évêques de Besançon
Laurent Ripart, Le royaume rodolphien fut-il un royaume burgonde ?
Gérard Moyse, Conclusions : Bilan du colloque et perspectives de recherche

Planches et Cartes
Index des noms de personnes et de lieux

Informations pratiques :

Anne Wagner et Nicole Brocard (dir.), Les Royaumes de Bourgogne jusqu’en 1032 à travers la culture et la religion, Turnhout, Brepols, 2018 (Culture et société médiévales, 30). 412 p., 83 b/w ill. + 21 colour ill., 156 x 234 mm. ISBN: 978-2-503-57583-4. Prix : 85 euros.

Source : Brepols

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.