Colloque – Ovide dans la Romania médiévale

Les œuvres d’Ovide sont traduites en langue vernaculaire à partir du XIIe et du XIIIe siècles. En parallèle, ses textes sont abondamment commentés en latin, afin d’en tirer un enseignement moral et de comprendre les nuances de sa langue, les contenus mythographiques et historiographiques qu’ils contiennent. Traducteurs et commentateurs, textes latins et vernaculaires se partagent ainsi la scène dans la réception médiévale d’Ovide, surtout parce que les traductions incorporent dès le début l’exégèse latine. La journée d’étude Ovide dans la Romania médiévale réunit des chercheurs qui travaillent tant sur les commentaires latins d’Ovide que sur les traductions vernaculaires. Dans cette première rencontre, le thème sera centré sur les commentaires latins et les traductions en langues romanes (langue d’oïl, castillan, italien, catalan) datées du XIIIe au XVe siècle et produites dans ce qu’il est convenu d’appeler la Romania. L’objectif est de réfléchir ensemble sur les liens qui existent entre ces textes, que ce soit du point de vue des sources latines et romanes médiévales communes ou de celui des modes de traduction et d’interprétation de l’original ovidien.

Ovide romania

Programme :

9h30 – 10h : Accueil

10h–11h30
Première table
Du commentaire latin aux premières traductions romanes

Lisa Ciccone, Universität Zürich : Le mythe, la poésie et l’histoire dans le commentaire du ms. Vat. lat. 1479 (Metamorphoseon Libri XV)
Irene Salvo García, Syddansk Universitet / CIHAM : Ovide en Castille au XIIIe siècle : histoire, poésie et science dans un contexte européen
Débat (puis pause de 10 min)

11h30 – 13h
Deuxième table
Les Métamorphoses en France : l’Ovide moralisé et l’Ovidius Moralizatus

Laura Endress, Universität Zürich : Du paratexte à l’interpolation : quelques ajouts dans l’Ovide Moralisé à la lumière des commentaires latins
Marek Thue Kretschmer, Norges teknisk-naturvitenskapelige universitet : Les ajouts de la version parisienne de l’Ovidius moralizatus de Pierre Bersuire
Débat
Pause déjeuner

14h –16h
Troisième table
Volgarizzamenti, traducciones et traduccions : Ovide en italien, castillan et catalan

Federico Rossi, Scuola Normale Superiore di Pisa : Ovide chez Dante : mémoire et réécriture du mythe
Amalia Desbrest, ENS de Lyon : La première traduction castillane des Héroïdes d’Ovide (Séville, Bibl. Colombina, ms. 5-5-16). Présentation
Gemma Pellissa, Universitat de Barcelona : Francesc Alegre : traduction, commentaire et sources dans les Transformacions
Débat (puis pause de 10 min)
16h –16h45

Table ronde, avec la participation de Véronique Rouchon, Marianne Besseyre, Magali Romaggi et Prunelle Deleville (CIHAM / Université Lumière-Lyon 2)

Informations pratiques :

18 octobre 2018
ENS de Lyon, site Buisson, salle 003
9h30 – 17h

Journée d’étude « Ovide dans la Romania médiévale », organisée par Irene Salvo-Garcia et Marylène Possamai-Pérez

Source : CIHAM

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences, Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.