Colloque – Autour de Florimont. Textualité médiévale et textualité numérique

Le texte du Moyen Âge, on le sait désormais très bien, est un texte en mouvement : impossible de ne pas tomber sur les mots “variance” et “mouvance” quand on aborde le sujet de la transmission textuelle à travers l’écriture manuscrite. En revanche, rien de plus statique que la page moderne imprimée, à travers laquelle nous redonnons vie à ces textes du passé. La distance entre l’objet de nos études et sa représentation peut, de cette façon, se révéler importante et quelque fois trompeuse. L’application du numérique aux études concernant la textualité médiévale nous permet, nous permettrait justement de combler cette distance et nous ouvrir de nouvelles pistes de recherche nous obligeant ainsi à réfléchir de façon critique sur nos démarches méthodologiques.

La présentation de l’édition numérique du Roman de Florimont (XIIe siècle), réalisée grâce à un financement européen Marie Curie IF, sera l’occasion de dresser un bilan depuis la première expérience de Karl Uitti en 1994 avec le Princeton Charrette Project, entre révocation historique et présentation de nouveaux projets.

Codicologie, philologie, lexicologie, histoire de l’art, histoire : les domaines d’appartenance des participants à ce colloque sont très variés. Nous aurons l’occasion de défendre la possibilité d’interpréter désormais de façon globale la textualité médiévale grâce à sa représentation à travers la textualité numérique.

Capture d_écran 2018-10-27 à 11.19.06

Programme :

Jeudi 13 Décembre 2018

13.10 Présentation

13.20 Marta Materni (LUHCIE, Grenoble): “DigiF lorimont: une occasion de réflexion philologique et numérique autour de la complexité textuelle médiévale et de sa représentation”

13.50 SÉANCE 1. Florimont dans son temps romanesque. Une introduction au monde romanesque de Florimont d’un point de vue littéraire, sociologique et codicologique.

13.55 Keith Busby (Emeritus, University of Wisconsin): “Le Roman de F lorimont dans le contexte des ses manuscrits”
14.30 Martin Aurell (Directeur du CESM, Poitiers): “Clergie et chevalerie de Florimont à Alexandre le Grand”
15.00 Nathalie Leclercq (Sorbonne Nouvelle, Paris III): “Les figures du narrateur dans le Roman de Florimont »
15.30 Chiara Concina (Università di Verona): “Florimont des vers à la prose: le dérimage des mss. Ars. 3476 et BnF, fr. 1490”
16.00-16.20 PAUSE CAFÉ

16.25 SÉANCE 2. En la langue des françois / In lingua francescha. Le français comme langue de la “littérature romanesque”: la francophonie hors de France, le rôle de la production italienne dans les traditions manuscrites.

16.30 Henry Ravenhall (King’s College London): “The Values of French Language and Literature in European Middle Ages”

Le poids de la tradition italienne

17.00 Leslie Zarker Morgan (Loyola University Maryland): “Cent ans de franco- italien: du Huon d’Auvergne de 1341 au H uon d’Auvergne de 1441”

17.20 Anna Constantinidis (Université de Namur): “Em Aspremont al fòndo d’une va e. La tradition franco-italienne de la Chanson d’Aspremont”
17.40 Francesca Gambino (Università di Padova): “La tradition franco-italienne du Foucon de Candie”
18.00 Francesca Fabbri (Weimar): “Un autre point de vue: l’apport de l’histoire de l’art à la reconstruction de la circulation manuscrite entre France et Italie”
19.00 CLÔTURE

Vendredi 14 Décembre 2018

9.00 SÉANCE 3. Florimont et ses compagnons numériques. La contribution des potentialités instrumentales numériques à la reconstruction et valorisation de la textualité médiévale.

9.10 Pierre Kunstmann (Emeritus, Université d’ Ottawa): “Le Laboratoire de Français Ancien (LFA) de l’Université de Ottawa: bilan d’activités et nouvelles perspectives”
9.40 Cinzia Pignatelli (CESM, Poitiers): “Le Projet Charrette: aspects scientifiques, pédagogiques et institutionnels”

Deux modèles d’éditions en cours: contenus et perspectives, méthodologie de travail

10.10 Stephen McCormick (Washington and Lee University): “Une édition numérique du H uon d’Auvergne, chanson de geste franco-italienne des XIVe et XVe siècles”
10.30 Anna Constantinidis (Université de Namur): “La Chanson d’Aspremont”.

Le modèle corpus textuel.

10.45 Francesca Gambino (Università di Padova): “Bases de données numériques et définition de nouveaux corpora: l’exemple du R epertorio Informatizzato de a Antica L etteratura Franco-Italiana (RIALFrI)”
11.00-11.20 PAUSE CAFÉ

11.25 Aude Mairey (LAMOP, Paris): “PALM, une plateforme d’analyse linguistique médiévale. Présentation”
11.55 Paolo Canettieri (Università di Roma “La Sapienza”): “Un autre domaine littéraire: la lyrique. Présentation du Laboratorio de a lirica romanza“
12.25 Jean Baptiste Camps (École de chartes): “Réflexions sur la modélisation des lieux variants et l’évaluation de leur significativité généalogique”
13.30 CLÔTURE

Informations pratiques :

Un projet Marie Curie IF (N° 745821): digiflorimont.huma-num.fr
Contacts: marta.materni@univ-grenoble-alpes.fr

Colloque international organisé par Marta Materni, LUHCIE

MSH Grenoble Alpes
(Domaine Universitaire St-Martin d’Hères)
Salle Amphi
13-14 Décembre 2018

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.