Appel à contribution – L’émergence des écrits en langue vulgaire. Le point de vue paléographique

Florence
19-21 février 2020

Le processus qui a conduit les différentes langues d’Europe à accéder à la dimension écrite n’a pas été simple ni linéaire : la chronologie est variable, comme le sont aussi les circonstances, les stratégies, et la typologie des attestations. Dans ce domaine d’étude, où les philologues et les historiens de la littérature ont toujours été au premier plan, le point de vue paléographique peut apporter une contribution originale et décisive en ce qui concerne les modalités et la signification de cette accession, sans se limiter à contribuer de manière instrumentale à la datation et à la localisation des témoignages.

Le XXIe Colloque du CIPL, qui se tiendra à Florence du 19 au 21 février 2020, organisé et hébergé par l’Università degli Studi, se propose d’explorer les formes matérielles et les écritures qui caractérisent plus spécialement les phases les plus anciennes et les plus expérimentales de ce processus. En particulier, il sera intéressant de se demander jusqu’à quel point les modèles latins traditionnels, issus de conventions vieilles de plusieurs siècles, ont fonctionné comme points de référence, ou bien si, au contraire, ont été explorées d’autres voies en fonction de nouvelles exigences de communication ou du goût et des attentes d’un nouveau public de commanditaires. Sur ces thèmes, on attend les réponses de savants experts comme de jeunes chercheurs.

La liste des sujets et domaines d’enquête possibles qui suit est destinée à fournir l’exemple de différentes approches possibles du thème du colloque, pour lesquelles sont attendues non seulement des contributions sur des cas isolés et exemplaires, mais surtout des analyses d’envergure et des propositions méthodologiques.

1. Cadres diachroniques et synchroniques généraux
2. Stratégies de conquête de l’espace écrit
3. Typologie des témoignages : livres, documents, écritures exposées
4. Rapports entre la typologie des textes et celle des écritures
5. Interaction dialectique avec la production latine : aspects matériels et graphiques 6. Scribes, commanditaires, circuits de production
7. Formes d’organisation du texte
8. Lisibilité du livre en langue vulgaire
9. Conventions graphiques (graphèmes, signes diacritiques, abréviations, etc.) 10. Les livres en langue vulgaire dans les bibliothèques médiévales

Les texte de la proposition (2000-3000 caractères) en allemand, anglais, espagnol, français ou italien, comportant le nom et le prénom de l’auteur, le titre, et un bref résumé en français ou en anglais, accompagné — dans le cas où le candidat n’est pas membre du CIPL — d’un bref CV, devra parvenir sous forme de fichier WORD (et NON inséré dans le corps de l’e-mail, NI au format pdf), à Outi Merisalo (omerisalo@gmail.com), Secrétaire générale du CIPL le 31 décembre 2018 au plus tard.

Source : Comité international de paléographie latine

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.