Publication – Philippe George, « Reliques. Se connecter à l’au-delà »

Depuis le Moyen Âge, le culte des saints imprègne les mentalités. Si les ossements sont les reliques par excellence, il en existe bien d’autres formes, comme le Saint Suaire et la Sainte Croix. Non contentes d’être spectaculaires, les reliques sont des instruments exceptionnels de communication.

L’ouverture des châsses permet de mieux les découvrir et d’en inventorier le contenu. Avec l’étude de ces reliques, nouveau champ historique, se dessinent « les routes de la foi ». La circulation des biens et des personnes et les réseaux mis en place révélés par ces traces matérielles multiformes, concourent grandement à la connaissance du passé.

Une belle synthèse sur un objet multiséculaire !

reliques

« Nous disposons enfin d’un ouvrage synthétique sur un aspect fondamental de la vie religieuse et culturelle de l’Occident. »
André Vauchez, membre de l’Institut

« À la croisée de l’histoire, de l’archéologie et de l’histoire de l’art, ce livre apporte une contribution décisive à notre compréhension des reliques en tant qu’objet historique du Moyen Âge. »
Pierre Toubert, membre de l’Institut

Informations pratiques :

Philippe George, Reliques. Se connecter à l’au-delà, Paris, CNRS Éditons, 2018 (Biblis). 11.0 x 18.0 cm, 498 pages. ISBN : 978-2-271-12148-6. Prix : 12 euros.

Source : CNRS Éditions

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.