Appel à contribution – La Sorcière sur le grill : héritages d’une icône culturelle

Johns Hopkins University
French Graduate Conference at Johns Hopkins University
1er et 2 novembre 2019

Witches at Stake: Legacies of a cultural Icon
La Sorcière sur le grill : héritages d’une icône culturelle

Conférencière d’honneur : Robin Derby (Associate Professor à l’Université de Californie UCLA, département d’Histoire.

Du Malleus Maleficarum à La sorcière de Michelet et, plus récemment, Sorcières de Mona Chollet, la représentation de la sorcière a connu de nombreuses transformations et ajustements dans la littérature et la société françaises. Ces œuvres, qui s’offrent comme des réflexions sociales, constituent d’importantes sources de représentations littéraires d’une figure qui ne se conforme pas aux normes religieuses, morales ou scientifiques. Ce genre de représentations peut se manifester dans les pratiques vaudou et les remèdes magiques, et diffèrent de ce que l’on trouve dans les représentations démoniques chrétiennes de la sorcellerie. Ce sont des thèmes et des éléments culturels cruciaux dans le monde francophone contemporain.

Aujourd’hui, la figure de la sorcière, tout comme la sorcellerie, refont surface dans la culture française et francophone contemporaine et semblent ouvrir de nouvelles perspectives pour aborder les thèmes liés à la marginalité. Par exemple, ce personnage, souvent – mais non exclusivement – associé aux femmes du fait de ses liens avec la médecine et le corps féminin, offre un discours alternatif concernant la féminité et le féminisme dans le monde contemporain. De nos jours, ses illustrations dans les arts tels que la littérature ancienne et contemporaine, le théâtre ou le cinéma, semblent mettre en évidence les implications sociales de cette figure d’une part, et la fiction littéraire construite autour de la sorcellerie d’autre part. Plus encore, la prolifération de productions artistiques autour de ce thème propose un angle d’observation favorable pour étudier la manière dont la sorcière est passée d’un objet de persécution à un symbole respecté, et même un personnage assimilé au cours des siècles.

Ainsi, notre conférence souhaite explorer le concept de la sorcellerie à travers les arts français et francophones. Le but est de comprendre comment la sorcière opprimée est devenue l’une des plus importantes figures qui conteste les anciennes catégories sociales. Nous désirons interroger la constance avec laquelle ces personnages marginaux ont été adaptés aux attentes et aux besoins religieux, sociaux et politiques des différentes époques.

Cela étant un colloque qui vise une culture française et francophone, nous considérerons des propositions de présentation portant sur la période du Moyen Age jusqu’au XXIè siècle et explorant des questions telles que : comment les sorcières sont-elles représentées dans la littérature, le cinéma et les autres arts ? Pourquoi existe-t-il une fascination continuelle pour les sorcières et la sorcellerie ? Comment les constructions sociales associées à cette figure se reflètent-elles dans les productions littéraires d’une époque donnée ? Comment l’image médiévale de la sorcière nourrit-elle les discours féministes contemporains ? Qu’est-ce qui rend cette figure si adaptable sur les plans littéraire et social ?

Les contextes de notre analyse de la sorcière pourront inclure :

  • Sorcières, sorciers et sorcellerie dans la littérature et les arts français et francophones
  • Monstres, transformation et hybridité
  • Vaudou, chamanisme et magie noire
  • Littérature fantastique
  • Représentations des genres et de la sexualité
  • Marginalité
  • Répression religieuse
  • Histoire de la violence et des persécutions

Vous êtes invités à soumettre une proposition de présentation d’une longueur de 250 mots, en anglais ou en français, avant le 20 avril 2019 à l’adresse : frenchconference.jhu2019@gmail.com. Merci d’inclure un court résumé, le titre de votre présentation, des mots clés, de même que votre nom et votre affiliation académique. Vous pouvez nous adresser toute question à l’adresse email mentionnée ci-dessus

Source : Fabula

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.