Colloque – De la parole du prédicateur au discours politique. Jalons pour une histoire de la critique religieuse du politique

Maison des Sciences de l’Homme, salle 220 – 4 rue Ledru
Clermont-Ferrand, France (63)

Mission traditionnelle des clercs, la prédication légitime leur prise de parole en public, ce qui, longtemps, les a singularisés dans l’espace social. Ce colloque entend explorer la contribution des prédicateurs à la critique politique. La prédication est porteuse, en effet, d’une puissance critique à l’égard des pouvoirs. Le simple fait que le clerc (et l’institution dont il relève) pose son intervention publique comme mission divine ouvre un espace à la contestation, à la subversion, vis-à-vis des pouvoirs temporels.

Affiche_colloque_Pre_dication

Programme :

Jeudi 6 juin

A partir de 8h30 Accueil des participants

9h Introduction : Ludovic VIALLET, Vincent FLAURAUD (UCA / CHEC)

1e session : Une critique ’dans la fidélité’ du pouvoir laïque

9h30 Alexis FONTBONNE (docteur en histoire, UCA / CHEC) « La prédication et le politique avant “l’avènement des maîtres de la parole”. Les porte-paroles de Dieu contre l’autonomie du siècle »
10h Catherine ROYER-HEMET (Université du Havre / GRIC) « De pro à contra rege, la prédication contestataire de John Stratford, archevêque de Canterbury (1333-1348) »
10h30-11h : Discussion et pause
11h Christabelle THOUIN-DIEUAIDE (docteur en lettres modernes, Université de Limoges / EHIC) « Le discours politique dans la prédication réformée française dans les années 1630-1660 : une rhétorique à double tranchant. L’exemple des sermons de Charles Drelincourt (1595-1669) »
11h30 Arthur HERISSON (Université de Versailles-Saint-Quentin) « Prêcher pour le pape, prêcher contre Napoléon III au temps de la question romaine (1859- 1870) »
12h : Discussion

2e session : Prédication critique et émergence d’un espace public politisé

14h30 Jean-Marc RIVIERE (Aix-Marseille Université / Centre Aixois d’Études Romanes) « Conjoncture politique et figure de l’ennemi dans les sermons savonaroliens »
15h Isabelle BRIAN, Stefano SIMIZ (Université de Lorraine / CRULH) « Prédication, opinion publique et scandale en France au XVIIIe siècle »
15h30-16h : Discussion et pause
16h30 Ignazio VECA (École normale supérieure de Pise / Université de Pise) « Le printemps des prédicateurs. Discours et performance de la prise de parole ecclésiastique en temps de crise (Italie, 1848) »
17h Pierre-Marie DELPU (Aix-Marseille Université / TELEMMe) « Les prêtres libéraux, acteurs du culte des martyrs révolutionnaires (Italie, années 1840 – années 1860) »
17h30 : Discussion

Vendredi 7 juin
3e session : Prédication de rupture(s) et de critique sociale-révolutionnaire

8h45 Diana NAPOLI (Pontificia Università Antonianum / Università La Sapienza, Rome) « Don Lorenzo Milani (1923-1967) : Révolution comme rédemption. La quête du salut chez un prédicateur du XXe siècle »
9h15 María José ESTEBAN ZURIAGA (doctorante, Université de Saragosse / ATER au Centre Aixois d’Études Romanes (CAER), Aix-Marseille Université) « Entre la prédication religieuse, la critique sociale et l’engagement politique : le clergé progressiste à la fin de la dictature franquiste en Espagne »
9h45 : Discussion et pause
10h15 Noah OEHRI (doctorant, Université de Berne) « Interroger la ‘Révolution Chrétienne’ : De la mission à la syndicalisation dans une prélature péruvienne (1958-1968) »
10h45 Daniel Georges NANA KOMEY (doctorant, Université de Douala) « Religion et subversion au Cameroun (1962-1990) »
11h15 : Discussion et pause

4e session : Jeux de légitimation, jeux d’échelles, entre argumentation juridique et ancrage de terrain

11h30 Emmanuel RAVESTEIN (doctorant en histoire du droit, Aix-Marseille Université) « Un prédicateur à l’Assemblée : la parole de l’abbé Maury lors des débats de la Constituante »
14h Antoine PERRIER (doctorat à l’IEP Paris ; ATER Sorbonne Université) « Une critique religieuse du colonialisme : le discours des ‘ulamā’ marocains et tunisiens contre le Protectorat français »
14h30 Julien BOUCHET (docteur en histoire, UCA / CHEC) « “L’été noir” (1902). La critique presbytérale du combisme »
15h : Discussion/tour de table

Entrée libre.

Source : Université Clermont – Auvergne

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences, Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.