Colloque – Diffusion des normes dans l’Église de la fin du Moyen Âge. Les législations ecclésiastiques locales, 1215-1500

13-14 juin 2019
Lieu : Metz, Campus du Saulcy, salle Ferrari (bâtiment ISGMP)

Ce colloque marquera l’aboutissement d’un projet de recherche sur deux ans (2017-2018 et 2018‑2019) faisant l’objet d’une collaboration franco-américaine et dirigé par Rowan Dorin (Université de Stanford) et Christine Barralis (Université de Lorraine).

Projet financé par le Thomas Jefferson Fund de la FACE Foundation, les universités de Stanford et de Lorraine, le Centre France-Stanford d’études interdisciplinaires.

Enjeux et objectifs scientifiques

L’objet de ce colloque est d’étudier les transferts, créations, transformations et résiliences de normes au sein des législations ecclésiastiques locales entre 1215 et 1500. Le projet de recherche dont est issu cette rencontre est centré sur la France médiévale et les territoires proches (France actuelle, Flandres, Suisse, Italie du Nord), mais le colloque pourra être l’occasion d’ouvrir le champ géographique à l’ensemble de l’Europe catholique, dans une optique comparatiste. Un intérêt particulier sera porté à la porosité ou l’imperméabilité des frontières juridictionnelles diocésaines et provinciales, dans un questionnement sur la création et l’éventuelle uniformisation des droits locaux.

Alors que la question de la diffusion, au sein des statuts synodaux et provinciaux, du droit émanant des pontifes et conciles généraux a déjà fait l’objet d’un certain nombre d’études [Foreville, 1976 ; Pixton, 1995; Unger, 2004 …], la question des transferts de législations entre diocèses (et entre diocèses et provinces), des modalités et des limites de ces transferts, a surtout été abordée via la constitution de quelques grands livres synodaux du XIIIe siècle [Avril, Pontal, Cheney]. Il s’agit donc d’un champ d’études encore largement en friche concernant de larges espaces (sud et est du royaume de France notamment) et les XIVe-XVe siècles.

C’est pourtant une question fondamentale en raison d’un triple contexte : de 1215 (concile de Latran IV) à 1500, l’Église occidentale est marquée par une fort développement du droit canonique, par la centralisation de l’administration de l’Église et par le développement des synodes diocésains et conciles provinciaux, lieux d’expression des normes. Il importe donc de se demander dans quelle mesure ce contexte nouveau a eu un impact sur la création et la standardisation éventuelle des législations locales. En questionnant le processus et les limites de ces transferts entre des diocèses, de diocèses au niveau provincial et inversement, nous questionnons les limites de la centralisation, la subsistance de spécificités et d’identités locales au sein de l’Église, la dynamique des pouvoirs locaux qui s’emparent ou non des législations générales, leur résistent, les transforment, et qui mettent en place de nouvelles pratiques et normes dans des processus bottom-up, et non pas seulement top-down, de création des législations. Dans un champ scientifique qui s’est longtemps focalisé sur la production législative initiée par la papauté, nous entendons donc porter l’attention sur le dynamisme des productions législatives locales. Celles-ci étant largement liées aux contextes locaux, leur étude nous permettra également de jeter un nouvel éclairage sur l’évolution des pratiques religieuses et sociales à la fin du Moyen Âge et la manière dont ces normes contribuent à maintenir ou construire des identités régionales propres.

affiche_stanford

Programme :

Jeudi 13 juin :

9h30-10h : Introduction – Christine BARRALIS (Maître de conférences, Université de Lorraine) et Rowan DORIN (Assistant Professor of History, Stanford University)

A. L’élaboration et la diffusion des corpus normatifs

Session 1 : La mise par écrit, entre normes et pratiques
Présidence : Marta PEGUERA-POCH
(Professeure d’histoire du droit, Université de Lorraine)

10h-10h30 : Le synodal de Reims (v. 1330) au sein de la province ecclésiastique de Reims (Véronique BEAULANDE-BARRAUD, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches en Histoire, Université de Reims)
10h30-10h45 : discussion
10h45-11h : pause

11h-11h30 : Officialités et statuts synodaux dans les anciens Pays-Bas, ca 1250-1550, Emmanuël FALZONE, Maître-assistant en Histoire, Haute Ecole Albert Jacquard, Namur ; assistant à la Faculté de droit de l’UCLouvain, Louvain-la-Neuve.
11h30-11h45 : discussion

11h45-12h15 : Traduttore, traditore ? Les statuts synodaux bilingues du diocèse de Troyes (XIVe-XVe siècle) (Elisabeth LUSSET, CR CNRS, LAMOP UMR 8589 Paris)
12h15-12h30 : discussion
12h30-14h : déjeuner

Session 2 : La diffusion des normes
Présidence : Grégory COMBALBERT
(Maître de conférences en histoire du Moyen Âge, Université de Caen)

14h-14h30 : La question de la publicité de la norme et l’usage du concile. Exemple dans la province ecclésiastique de Vienne (Maxime BLACHON, doctorant en histoire du droit, Université Jean Moulin Lyon 3)
14h30-14h45 : discussion

14h45-15h15 : Restauratio, Renovatio, Innovatio… Élaboration, diffusion et réception des « Compilations synodales » à la fin du Moyen Âge (Pascal VUILLEMIN, Maître de conférences en Histoire, Université de Savoie)
15h15-15h30 : discussion

15h30-16h : Legal Diffusion in the Spanish Medieval Church : the cities of southern Castile during the Reconquista (Diego BELMONTE, Profesor Ayudante Doctor, Paleografía y Diplomática, Universidad de Sevilla)
16h-16h15 : discussion

16h15-16h30 : pause

B. L’encadrement des croyants : circulation et évolution des normes

Session 3 : Les normes morales
Présidence : Véronique BEAULANDE-BARRAUD
(maître de conférences en histoire du Moyen Âge, Université Reims Champagne-Ardennes)

16h30-17h : Les circulations des normes morales dans les statuts synodaux en Bretagne (début XIIIe-début XVIe siècles) (Laurent GUITTON, chercheur associé à Tempora (EA 7468), Université de Rennes II)
17h-17h15 : discussion
17h15-17h45 : Au for de la confession. L’évêque et son pénitencier dans les statuts synodaux français et italiens (XIIIe-XIVe siècles) (Arnaud FOSSIER, Maître de conférences en Histoire, Université de Bourgogne)
17h45-18h : discussion
18h15-19h : présentation de la base de données CoSyn.

Vendredi 14 juin

Session 4 : La famille chrétienne
Présidence : Brigitte BASDEVANT-GAUDEMET
(professeure émérite d’histoire du droit, Université Paris Sud)

9h-9h30 : Fiançailles, juridictions et disciplines synodales : ambiguïtés d’une norme et discontinuités de sa diffusion (XIIIe-XVe siècle) (Carole AVIGNON, Maître de conférences en Histoire, Université d’Angers)
9h30-9h45 : discussion

9h45-10h15 : La grossesse, l’accouchement et la protection des nourrissons et des enfants dans les statuts synodaux français (Sara MCDOUGALL, Associate professor of history, CUNY Graduate Center & John Jay College, New York)
10h15-10h30 : discussion

10h30-10h45 : pause

C. L’encadrement du clergé et des activités économiques

Session 5 : Le contrôle épiscopal
Présidence : Rowan DORIN (assistant professor of History, Stanford University)

10h45-11h15 : The obligations of the Swedish parish priests (Bertil NILSSON, professor emeritus, Religious studies/History of Christianity, University of Gothenburg – Göteborg, Suède)
11h15-11h30 : discussion

11h30-12h : « Antiquam consuetudinem observatam ». Episcopal control over tithes in Lombard synodal legislation (14th century). (Fabrizio PAGNONI, Post-doctorant en histoire, Università degli Studi di Milano)
12h-12h15 : discussion

12h15-13h45 : déjeuner

Session 6 : Autour de l’usure
Présidence : Stefano SIMIZ (Professeur d’histoire moderne, Université de Lorraine)

13h45-14h15 : ‘Let Them Be Hanged from Trees’ : Anti-Usury Legislation in Thirteenth-Century Albi (Deborah SHULEVITZ, independent scholar, PhD of Columbia University)
14h15-14h45 : Ecclesiastical Legislation across Como and Aquileia in the late Middle Ages (Raffaella BIANCHI, Professore associato in storia del diritto medievale e moderno, Università degli Studi di Milano)
14h35-15h15 : Reception or Resistance ? Usury Legislation and Episcopal Lawmaking (1150-1400) (Rowan DORIN, Stanford University)

15h15-15h45 : discussion
15h45-16h : pause

16h-16h15 : conclusions (C. Leveleux-Teixeira, professeure d’histoire du droit, Université d’Orléans)

Source : SHMESP

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.