Podcast – Patrick Boucheron et Romain Bertrand, « Faute de mots. Recherches sur l’histoire empêchée »

Accès : ici

Séminaire organisé avec Romain Bertrand (CERI, Sciences Po-CNRS)

Exercer le métier d’historien revient souvent à s’empêcher d’écrire, de penser, d’expérimenter, peut-être même d’espérer, bien des formes d’histoire. Le questionnaire s’en trouve étréci et les récits dépeuplés. Naturels ou intérieurs, bien des êtres sont ainsi relégués aux lisières de la prose historienne. Il ne s’agit pas de regretter ces scrupules, et encore moins de prétendre les enfreindre de manière désinvolte ou sauvage. Sans doute sont-ils constitutifs de l’opération historiographique elle-même, qui limite ses ambitions théoriques à ce qui peut réellement se dire. Mais en a-t-il toujours été ainsi ? N’avons-nous pas abandonné en cours de route une partie de notre dictionnaire, et au-delà du lexique, une certaine ambition d’embrasser la prose du monde ? En faisant l’hypothèse que ces empêchements, nécessaires ou non, trouvent leurs raisons dans un défaut de langue, le séminaire de cette année ne peut prendre qu’une forme expérimentale. Il ne s’agit pas seulement de relancer le débat entre histoire et littérature au-delà du dilemme fictionnel dans lequel il est en train de s’enliser. Il s’agit d’élargir la conversation à l’anthropologie, à la psychanalyse, mais aussi à toutes les écritures du réel, par-delà nature et culture.

historie-empecc82checc81e

Programme :

Récits dépeuplés, êtres absents : sur différentes formes d’histoire à venir.
Avec Philippe Artières (CNRS) et Marielle Macé (EHESS).

La surface des choses : l’art oublié de la description des êtres naturels.
Avec Marie-Noëlle Bourguet (Université Paris 7), Laurent Van Eynde (Université Saint-Louis de Bruxelles), et Maylis de Kerangal.

Les être intérieurs : ce qui converse en nous.
Avec Philippe Boutry (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Stéphane Habib (Institut des Hautes Etudes en Psychanalyse / Institut Hospitalier de Psychanalyse de Sainte-Anne) et Stéphanie Sauget (Université de Tours).
Quatrième séance : 25 juin 2019

La composition des mondes ou le retour de Humboldt. Autour de l’œuvre de Philippe Descola.
Avec Etienne Anheim (EHESS), Philippe Descola (Collège de France) et Sophie Houdart (CNRS).

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Podcast. Ajoutez ce permalien à vos favoris.