Journée d’étude – Le médiévalisme ou le Moyen Âge aujourd’hui

Table ronde : « Le médiévalisme ou le Moyen Âge aujourd’hui »
Lieu : CESM
Date : vendredi 4 octobre 2019, 9-18 heures

Le Moyen Âge est vivant. Il se manifeste dans bien des aspects de notre quotidien : roman historique, série télévisée, bande dessinée, fête villageoise, propagande politique… Ces media véhiculent la doxa de l’obscurantisme moyenâgeux ou, au contraire, d’une période ludique, joyeuse et parfois grivoise qu’on regrette avec nostalgie. Cette résurrection du Moyen Âge ne saurait se cantonner au registre prétendument populaire. Elle touche aussi des approches plus scientifiques, parmi lesquelles l’archéologie expérimentale tient le haut du pavé. Depuis quelques années, les spécialistes s’intéressent à toutes ces résurgences, et ils les analysent dans une nouvelle branche de leur discipline qu’ils nomment le « médiévalisme » et qu’ils distinguent de l’historiographie, centrée davantage sur le travail érudit. Les enjeux de ce nouveau champ du savoir sont essentiels, car la réception du Moyen Âge par nos concitoyens conditionne la reconnaissance sociale de la médiévistique en tant que science et, par conséquent, la survie même de nos disciplines dans un monde démocratique. Le CESCM ne saurait rester à l’écart de cette réflexion.

ob_9efc26_l-adoubement-leighton-1901

Programme :

Martin Aurell (professeur d’histoire médiévale, directeur du CESCM) : « Le médiévalisme : sociologie, pédagogie, art ».

Transmettre la médiévistique à la société globale

Vincent Debiais (chargé de recherche, CRH-AHLoMA (EHESS-CNRS, Paris) : « Adapter le Moyen Âge : citations, évocations, transferts ».
Ileana Sasu (docteur en littérature anglaise médiévale, CESCM) : « User du médiévalisme dans les manifestations scientifiques et pédagogiques ».
Florian Besson (normalien, agrégé d’histoire, docteur en histoire médiévale) : « Louis le Pieux s’assoit sur le trône de fer : les enjeux pédagogiques du médiévalisme ».

User et abuser du Moyen Âge aujourd’hui

Georges Bertin (directeur de recherches en sciences sociales du CNAM des Pays de La Loire) : « De la religiosité médiévale au néo-paganisme contemporain ».
Xavier Storelli (agrégé d’histoire, docteur en histoire médiévale, CESCM) : « L’œuvre de Tolkien entre médiévalisme, traditionalisme et postmodernisme ».
Tina Anderlini (docteur en histoire de l’art, CESCM) : « Vêtir le Moyen Âge à l’écran, une historicité impossible ? ».
Justine Breton (agrégée de lettres, docteur en littérature médiévale, CAREF, Université de Picardie) : « Le Moyen Âge télévisé : un humour (dés)enchanteur ».

Source : CESCM

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.