Publication – Armando Petrucci, « Promenades au pays de l’écriture », trad. Jacques Dalarun

« Il ne s’agit pas ici d’histoire du livre ou du document. Il ne s’agit pas d’histoire des textes, d’histoire de la culture intellectuelle ou d’histoire des cultures populaires, pas même d’une histoire de l’écriture ou des écritures stricto sensu. L’aire disciplinaire qui nous intéresse est ou aspire à être plutôt une histoire des processus et des pratiques de fabrique et d’usage des produits écrits, quelles que soient leur nature et leurs fonctions, y compris (voire surtout) dans leurs dimensions anthropologiques et sociales les plus remarquables et les plus significatives. Du fait de ce choix épistémologique assumé, cet ouvrage, alternant réflexions et exemples, se présente comme une invitation à considérer les témoignages écrits (isolés ou en série, anciens ou récents, élégants ou relâchés, publics ou privés, exposés à la vue de tous ou cachés) comme autant d’épisodes d’un des chapitres les plus riches et les plus passionnants de l’histoire de l’humanité : celui de ses expressions écrites. »

Armando Petrucci (1932-2018) est un paléographe et médiéviste italien, considéré comme l’un des plus grands spécialiste de l’écriture du XXe siècle.

petrucci_cover_def_web-1

Table des matières :

Préface
Introduction
1. Lieux et espaces
2. Écrire ou pas
3. Pouvoir ou liberté
4. Typologies et fonctions
5. Techniques et modalités
6. Écrire à…
7. Textes écrits, perdus, retrouvés
8. Conserver la mémoire
Bibliographie
Illustrations

Informations pratiques :

Armando Petrucci, Promenades au pays de l’écriture, trad. Jacques Dalarun, Bruxelles, Zones Sensibles, 2019. 160 p. ISBN 978 293 0601 40 3. 16 euros. Traduction de Jacques Dalarun. Préface d’Attilio Bartoli Langeli.

Source : Zones sensibles

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.