Publication – « Une mémoire partagée. Recherches sur les chirographes en milieu ecclésiastique (France et Lotharingie, Xe-mi XIIIe siècle) », éd. Laurent Morelle et Chantal Senséby

Pour établir plusieurs originaux d’une même charte et en fortifier l’efficacité, les rédacteurs d’actes du Moyen Âge ont inventé un système ingénieux qu’ils ont paré du nom antique de « chirographe ». Sur une même feuille de parchemin sont inscrits deux ou plusieurs exemplaires de l’acte. Après découpe suivant une ligne d’écriture appelée « devise » ou « légende », chacune des « chartes parties » est remise à son destinataire, le plus souvent l’un des partenaires de l’acte. Cette pratique, d’abord attestée dans l’Angleterre du IXe siècle, connaît un succès grandissant du Xe au XIIIe siècle dans le royaume de France et en Lotharingie. Signe visible d’engagement et de réciprocité, le chirographe devient l’un des instruments ordinaires des contrats bilatéraux et des règlements de conflit.

Espèce diplomatique identifiée de longue date, le chirographe a tardé à capter l’attention des médiévistes au-delà de quelques études pionnières. À la faveur d’un approfondissement des questionnements liés à la matérialité des documents et aux dimensions extra-juridiques des chartes, il apparaît comme une pierre de touche indispensable à l’observation de la diversité diplomatique. Il invite l’historien à explorer les principes et concepts à l’œuvre (similitude, réciprocité, rapports entre visible et lisible) et à analyser les techniques qui en découlent, riches en variantes régionales ou institutionnelles.

Ce volume richement illustré a pour origine un projet collectif mené dans le cadre de la conférence de l’EPHE intitulée « Pratiques médiévales de l’écrit documentaire ». Il est consacré aux premiers siècles de l’existence du chirographe, période d’expérimentations orchestrées par les rédacteurs ecclésiastiques. Il réunit seize contributions. Les « Études thématiques et régionales » proposent huit articles et associent synthèses et catalogues régionaux à des analyses plus ciblées. L’« Album diplomatique » offre huit études de cas qui auscultent des actes choisis pour leur caractère exemplaire ou insolite.

Ni traité, ni manuel, l’ouvrage a vocation à devenir un « compagnon » de route pour de nouvelles enquêtes.

une-mémoire-partagée

Table des matières :

Avant-propos
Conventions terminologiques
Sigles et travaux

ÉTUDES THÉMATIQUES ET RÉGIONALES

Chirographum et chirographe : le mot et les choses – Laurent Morelle
Ars dictaminis « ligérienne » et chirographes – Charles Vulliez
Les devises de chirographe. Analyse de leurs libellés et de leurs positions sur le parchemin (espace français, début XIe -mi XIIIe siècle) – Chantal Senséby
Les chirographes ligériens. Diffusion, pratique et usages – Chantal Senséby
Remarques sur les chirographes entre Aube et Sarre du XIe au XIIIe siècle – Hubert Flammarion
Les chirographes dans les fonds des abbayes cisterciennes de La Ferté, Pontigny, Clairvaux et Morimond (XIIe siècle) – Marlène Helias-Baron
L’acte et son double : genèse des chirographes, originaux multiples et actes de même dispositif à l’abbaye cistercienne de Fontenay (v. 1150-1213) – Dominique Stutzmann
Les chirographes poitevins antérieurs à 1201, conservés en original. Catalogue provisoire – Soline Kumaoka

ALBUM DIPLOMATIQUE

Le plus ancien chirographe du Poitou – Soline Kumaoka
Le premier diplôme royal français en forme de chirographe. Acte du roi Henri Ier en faveur des chanoines de Sainte-Geneviève de Paris – Laurent Morelle
Un chirographe à la mode lotharingienne. Acte d’Égilbert, archevêque de Trèves, pour Guillaume, comte de Luxembourg – Katharina Gross
Trois parchemins… Un seul chirographe ? Accord entre l’abbaye de Marmoutier et l’abbaye Saint-Nicolas d’Angers – Claire Lamy
Du chirographe inachevé au chirographe promulgué. Charte de fondation de l’abbaye de Gâtines – Chantal Senséby
Si proches et pourtant si différents… Enquête croisée sur deux chirographes audomarois de mai 1166 – Jean-Charles Bédague
Un chirographe de l’abbaye cistercienne de Morimond (1168) – Marlène Helias-Baron
Une devise figurée sans pareille pour un acte bien ordinaire. Le chirographe passé entre le comte Mathieu de Beaumont et les moines de Saint-Martin de Pontoise – Laurent Morelle et Pierre Bureau

Index des auteurs et acteurs
Index des établissements
Table des figures
Planches

Informations pratiques :

Une mémoire partagée. Recherches sur les chirographes en milieu ecclésiastique (France et Lotharingie, Xe-mil. XIIIe siècle), éd. Laurent Morelle et Chantal Senséby, Genève, Droz, 2019 (Hautes Etudes médiévales et modernes, 114). XVIII – 566, 253 ill. ISBN : 978-2-600-05744-8

Source : Droz

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.