Séminaire – Locus

Vendredi de 10h à 13h

Séminaire organisé par Emmanuelle Vagnon, Geneviève Bührer-Thierry et Christopher Fletcher

LAMOP-Université Paris 1, salle Perroy Sorbonne, entrée 14 rue Cujas, galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage

« Locus » est un séminaire transversal, réunissant des historiens, membres du LAMOP ou extérieurs à celui-ci, autour de la question de la spatialité dans les sources et les méthodes des médiévistes. Il s’agit d’explorer la diversité des pratiques et des représentations de l’espace au Moyen Âge en tentant de se démarquer d’une approche classique qui réduit l’espace à un cadre géographique donné et objectif, préalable à l’histoire. L’espace, ce sont des pratiques, des représentations, des noms de lieux, des lexiques, des images, variables selon les contextes. La question du « lieu », à la fois plus restreinte et plus souple que celle « d’espace », explore également la manière de nommer, de recenser, de comprendre les spatialités médiévales. Ainsi la question des lieux s’inscrit-elle dans le champ des études de toponymie, d’histoire de la cartographie ou de reconstitutions géographiques, mais concerne aussi, plus largement, la plupart des recherches des médiévistes dès lors qu’ils s’intéressent aux lieux et à la dimension spatiale des phénomènes historiques. Le « locus » tend à devenir ainsi un « lieu commun », un carrefour permettant aux historiens de croiser et confronter leurs recherches et leurs méthodes.

Le séminaire prend la forme d’un atelier présentant des sources inédites, permettant de discuter de travaux en cours, de mûrir un article et de découvrir une bibliographie. Il a pour caractéristique un débat assez libre sur l’importance de la spatialité à travers des exemples précis tirés des recherches des historiens invités. La diversité des thèmes et des approches enrichissent ainsi la discussion.

Cette année 2019-2020, nos invités nous parlerons des représentations de l’espace urbain, de l’expérience du monde d’un bâtisseur médiéval, des figures et pratiques de l’espace ecclésial, et enfin de géographie de la frontière à l’époque carolingienne.

Capture d’écran 2019-11-10 à 18.23.08

Programme :

22 novembre
Hélène Noizet
Une géographie subjective de l’espace urbain : la déambulation poétique de Guillot de Paris en 1300

13 décembre
Judith Förstel
« Insigne quoddam regalis magnificentie signum » : le palais de la Cité, lieu d’incarnation de la majesté royale dans la littérature médiévale.

Raphaëlle Skupien
Le plan de Sainte-Croix-en-la-Cité

24 janvier
Philippe Bernardi
Les mondes d’un maçon ordinaire

13 mars
Angélique Ferrand
Les signes du ciel et le lieu ecclésial : agencement et disposition des signes du Zodiaque dans le décor ecclésial (XIe-XIIIe siècle)

Mathieu Beaud
Figurer le seuil comme le Lieu du changement d’état : l’exemple du portail occidental du duomo de Vérone

15 mai
Thomas Lienhard et Martin Gravel
Concepts et pratiques de la géographique carolingiennes face aux Slaves

Source : LAMOP

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Séminaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.