Colloque – Tabula notarum. Journées d’Études de Paléographie Musicale

Journées d’Études de Paléographie Musicale
Strasbourg – 11 et 12 septembre 2020
Tabula notarum
Organisation : Dominique GATTE

Comité scientifique :

Charles Atkinson (Ohio State University/Universität Würzburg), Eduardo Henrik Aubert (LATHIMM – Université de São Paulo), Giovanni Conti (Aiscgre), Dominique Gatté (Strasbourg), Susan Rankin (Emmanuel College, Cambridge), Giovanni Varelli (University of Oxford/Università di Trento)

Lieu : Centre Culturel Saint Thomas, 2 rue de la Carpe Haute 67000 Strasbourg

Argumentaire :

La paléographie musicale étudie la notation musicale dans les diverses sources manuscrites afin de la déchiffrer, l’analyser et la suivre dans son évolution graphique et historique.

La majorité des musicologues s’accorde sur une apparition des premiers neumes à la première moitié du IXème siècle. Cependant, c’est seulement à la fin du IXème siècle que des notations développées et codifiées semblent avoir été affectées à livres liturgiques entièrement notés. Ces notations musicales sont sans doute issues des grands centres intellectuels, et sont généralement perçues comme le début de l’histoire de la notation.

Ces sources de la fin du IXème et début Xème siècle sont considérées à tort comme le début de l’histoire de la notation. L’aisance des copistes et les variétés des formes que prend l’écriture musicale à la fin du IXème siècle démontre qu’il s’agit en fait de l’aboutissement de près d’un siècle de mise-au-point dans les centres d’écriture. Vers 900, nous pouvons compter six types différents d’écriture musicale : aquitaine, bretonne, franque (ramifiée en différents sous-types), lotharingienne, nonantolienne, paléofranque (aussi ramifiée en différents sous-types).

Dans ces grandes familles de notations, il existe près d’une vingtaine de dénominations communément utilisées par les chercheurs. La majorité des noms de notations musicales ont été données par les musicologues de la fin du XIXème siècle et des premières décennies  du XXème. La recherche a cependant beaucoup avancé, notamment car nous connaissons, de nos jours, plusieurs sources qui n’ont pas été prises en compte par ces pionniers, nous permettant de reconsidérer la cartographie et les dénominations des types de notations. Déjà quelques récentes études remettent en cause des typologies et appellations.

Ces journées recevront des communications qui traiteront de la cartographie des familles de notation ainsi que de leurs noms, en prenant en compte de la chronologie, la géographie avec l’expansion des familles et parfois même l’impossibilité d’assigner des frontières strictes ou de classer des sources dans des types déterminés, compte tenu des influences et infiltrations réciproques ainsi que des changements de notation dans un même lieu.

Programme :

Vendredi 11 septembre 2020

Journée présidée par Charles ATKINSON (Ohio State University/Universität Würzburg)

 9 h 00 Accueil
9 h 30 – 9 h 50 Introduction : Denis Lecoq (Directeur du Festival Voix et Route Romane), Dominique GATTE et Charles ATKINSON
 9 h 50 – 10 h 30 Susan Rankin (Emmanuel College, Cambridge) : The Idea of Music Scripts
10 h 30 – 10 h 50 Pause
10 h 50 – 11 h 30 Jeremy Llewellyn : Neumes, Language, and Reference Marks at Wissembourg
11 h 30 – 12 h 10 Giovanni Conti : Notations de Nonantola et Lotharingie (Titre à préciser)

12h15 – 14h10 Déjeuner

14 h 10 – 14 h 50 Eduardo Henrik Aubert : Notations neumatiques occasionnelles dans les manuscrits de Cluny jusqu’au XIIe siècle
14 h 50 – 15 h 30 Giulio Minniti : Notating plainchant with marks and dots: a new perspective on Beneventan Notation.
15 h 30 – 15 h 50 Pause
15 h 50 – 16 h 30 Dominique Gatté : Les sources de la notation paléofranque
16 h 30 – 18 h 00 Table ronde présidée par David Ganz (The Medieval Institute University of Notre Dame)

18 h 30 dîner

20 h 30 Concert à l’église Saints-Pierre-et-Paul de Rosheim « Verba et Modulamina » par l’ensemble La Morra (Dir. Corina Marti)

Samedi 12 septembre 2020

Journée présidée par Susan Rankin (Emmanuel College, Cambridge)

9 h 30 – 10 h 00 Accueil
10 h 00 – 10 h 30 Introduction : Dominique Gatté et Susan Rankin
10 h 30 – 11 h 30 Andreas Haug : Recent Research on Neumatic Notations: A Preliminary Report
11 h 30 – 12 h 10 Giovanni Varelli : On Design: Research Perspectives.

12h15 – 14h10 Déjeuner

14 h 10 – 14 h 50 Brayden Olson (M.A. in Musicology – Dalhousie University) : Nuancing the Dating and Attribution of an Early-Eleventh-Century English Pontifical
14 h 50 – 15 h 30 Jean-François Goudesenne (IRHT, section de musicologie/Pôle Quadrivium) : La typologie des notations dans un contexte d’échanges de livres, de circulation de répertoires et des notatores : autour de la Missa graeca (fin IXe – XIe s.).
15 h 30 – 15 h 50 Pause
15 h 50 – 16 h 30 Angelo Rusconi : La notazione ambrosiana: stato delle conoscenze e prospettive di ricerca
16 h 30 – 18 h 00 Table ronde présidée par David Ganz
18 h 00 Conclusions et clôture

Source : Gregorian Chant

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.