Publication – Aleuna Macarenko, « L’Évangéliaire d’Averbode »

La Bibliothèque universitaire de Liège (ULiège Library) peut s’enorgueillir de compter parmi ses collections un véritable chef-d’œuvre de la production enluminée mosane du 12e siècle : l’Évangéliaire d’Averbode, qui se recommande à l’attention tant du chercheur que de l’amateur d’art ancien par la splendeur de son décor peint et par la richesse sémantique de son illustration. Cet étonnant codex n’a pas encore livré tous les secrets de son origine : ainsi, si sa provenance est assurée, sa destination première est en revanche inconnue ; ses pérégrinations n’ont pu être reconstituées que pour les périodes les plus récentes ; sa datation demeure incertaine ; les liens, enfin, qui l’unissent à d’autres témoins de la production artistique du diocèse de Liège au 12e siècle – la Bible de Floreffe, ou encore l’Autel portatif de Stavelot – ne cessent de faire débat. Son importance artistique a valu à l’Évangéliaire d’Averbode le classement au titre de Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles en avril 2012.

Diplômée de l’Université de Liège, Aleuna Macarenko a consacré son mémoire de master à l’étude du Psautier de Berlin, du Feuillet Wittert et du Feuillet Weale, trois remarquables témoins de l’enluminure mosane au 12e siècle (Prix de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, 2017). Elle prépare actuellement une thèse de doctorat sur un groupe de manuscrits somptueusement décorés – dont l’Évangéliaire d’Averbode –, mis en œuvre au 12e siècle dans le diocèse de Liège. Son approche des manuscrits mêle les méthodes traditionnelles de la codicologie et de la paléographie, de l’étude stylistique et iconographique, aux analyses physico-chimiques, dites archéométriques ; il s’agit ainsi pour elle de mieux comprendre la genèse de ces étonnants codices, ainsi que de faire la lumière sur la place que les magnifiques manuscrits mosans occupent au sein de la production romane.

Informations pratiques :

Aleuna Macarenko, L’Évangéliaire d’Averbode, Herent, Peeters, 2020 (La Traversée d’une œuvre, n°2), 60 p., 20 ill. coul. ISBN : 978-2-9602370-1-6. Prix : 18 euros.

Bon de commande : ici

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.