Journée d’étude – Les technologies du numérique et la recherche archéologique : retour des expérimentations dans les Hauts-de-France.

Le colloque archéologique qui s’est tenu à Gosnay en décembre 2017 a permis de mettre en lumière le dynamisme de la recherche archéologique régionale et l’importance grandissante des technologies du numérique dans l’enregistrement, l’analyse et la valorisation des données. La journée d’études envisagée sera l’occasion de présenter les dernières recherches concernant ces thématiques.

Qu’elles soient utilisées pour relever l’emprise entière d’un site, une coupe stratigraphique, la façade d’un bâtiment, une sépulture ou un artefact, à des fins de réflexion scientifique et/ou de valorisation du patrimoine, le Lidar, le scanner 3D, la photogrammétrie, la lasergrammétrie ou encore la modélisation, ces techniques sont de plus en plus présentes chez les archéologues des Hauts-de-France.

Cette rencontre a pour but de partager et de confronter les résultats de diverses recherches et réflexions engagées sur un site archéologique des Hauts-de-France, toutes périodes chronologiques confondues.
Ce rendez-vous rassemblera des opérateurs en archéologie, des agents des Monuments Historiques et des universitaires qui proposeront une communication portant sur un retour d’expérience. 

Programme :

9h30 : accueil.
10h : mot d’ouverture.
10h15 : introduction.

10h30 : Nicolas Asseray (Université de Lille) et Pauline Augé (Université de Picardie Jules Verne) – « La cathédrale d’Amiens à l’épreuve de la photogrammétrie : apports et limites de la méthode appliquée à un monument hors norme ».
11h : Maël Pacaud (Service Archéologie préventive Amiens Métropole) et Maxence Toubin (Université de Picardie Jules Verne), « Un suivi archéologique à l’abbaye de Corbie. La photogrammétrie, réponse technique à un cadre d’intervention restreint ».
11h30 : Sandrine Conan (docteur en histoire de l’art, IRHiS – UMR 8529), « La restitution numérique, outil scientifique et de médiation. Exemple de l’abbaye cistercienne de Vaucelles (Nord de la France) ».
12h15 : déjeuner.

14h : Laurent Wilket (Direction de l’Archéologie du Pas-de-Calais), Emmanuelle Leroy-Langelin (Direction de l’Archéologie du Pas- de-Calais) et Yann Lorin (Inrap), « La restitution 3D au service de la Protohistoire en Hauts-de-France ».
14h30 : Matthieu Deltombe (Service archéologique municipal de Valenciennes) et Laëtitia Deudon (Université polytechnique Hauts- de-France), « Analyser le patrimoine bâti grâce aux outils de modélisation : retour d’expériences en Hainaut-Cambrésis (Cambrai, Condé-sur-l’Escaut) ».
15h00 : Nicolas Mélard (Musée du Louvre), « Recherches et valorisation des gravures et gra ti du château de Selles à Cambrai ».

15h30 : table-ronde.
16h30 : fin de la journée.

Informations pratiques :

8 octobre 2020
Médiathèque de l’Abbaye Saint-Vaast
9h30-16h30 Arras – 20 Rue Paul Doum

Comité d’organisation –
• Adrien Bayard, maître de conférences en archéologie et histoire médiévale (CREHS, Université d’Artois) ; adrien.bayard@univ-artois.fr
• Mathieu Béghin, responsable adjoint du Service Archéologique Municipal d’Arras, docteur en histoire médiévale (IRHiS, université de Lille) ;
m-beghin@ville-arras.fr
• Christopher Manceau, directeur de la Direction de l’Archéologie de l’Agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys-romane ; christopher.manceau@bethunebruay.fr

Renseignements – Mathieu Béghin, Service Archéologique Municipal d’Arras Tél. 06 74 44 69 78 – m-beghin@ville-arras.fr

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.