Colloque (en ligne) – Bâtir en pan de bois à la campagne et à la ville aux XIIIe-XVIIIe siècles

Suite aux dispositions prises par l’INHA dans le contexte du COVID-19, ce colloque se déroulera uniquement en ligne.

Programme complet : ici

Colloque retransmis en direct sur YouTube

Première partie : Jeudi 12 novembre | 9h00 – 12h30
Seconde partie : Vendredi 13 novembre | 14h00 – 17h30
Troisième partie : Lundi 16 novembre | 9h00 – 12h30

Portant sur l’architecture rurale et urbaine en pan de bois, ce colloque réunira des chercheurs européens afin de croiser les réflexions sur de nombreuses thématiques : approvisionnement des chantiers et économie de la construction, modes d’habitation, aspects structuraux, mise en œuvre des matériaux et décor seront ainsi comparés sur une longue période, s’étalant du XIIIe au XVIIIe siècle. Archéologues, historiens de la construction, ethnologues, chercheurs à l’Inventaire ou architectes, par la diversité de leur approche, éclaireront l’ensemble des caractéristiques et spécificités des pans de bois, mettant en évidence particularismes et savoir-faire locaux, apparition de procédés novateurs ou au contraire perpétuation de certaines techniques.

L’apport de l’archéologie du bâti constituera aussi un des fils conducteurs de cette journée, car le recours à cette méthode a permis une compréhension beaucoup plus approfondie de l’architecture en pan de bois, en soulignant par exemple la complexité des assemblages, le caractère modulaire et « convertible » de ce type de bâtiments (rationalisation de la construction, remaniements, déplacements) ou la pose de pigments colorés sur les éléments de construction et autre revêtement masquant ou mettant en valeur les éléments de construction.

Organisateurs :
Clément Alix (service archéologique municipal d’Orléans – Centre d’études supérieures de la Renaissance)
Julien Noblet (INHA)

Comité scientifique :
Clément Alix
(service archéologique municipal d’Orléans – Centre d’études supérieures de la Renaissance)
Klaus Freckmann (Arbeitskreis für Hausforschung/Groupe de travail pour la recherche sur l’habitat)
Jean-Yves Hunot (service archéologique départemental de Maine-et-Loire)
Pierre-Yves Laffont (université Rennes 2-UMR 6566 CReAAH)
Julien Noblet (INHA)

Source : INHA

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.