Appel à contribution – Loyauté et trahison dans les pays bourguignons et voisins (XIVe-XVIe siècles)

Les 62e Rencontres du CEEB se dérouleront à l’Université de Bâle du 16 au 19 septembre prochains.

Le thème portera sur « Loyauté et trahison dans les pays bourguignons et voisins (XIVe-XVIe siècles) ». Le sujet sera envisagé dans une perspective très large, y compris interdisciplinaire. Il ouvre sur deux comportements contraires, dont l’un, la trahison, fascine des esprits enclins à une vision pessimiste de la nature humaine. Ils englobent les mobiles personnels tels que le désir ardent de réussite, la soif de pouvoir ou la cupidité autant que les émotions, dont l’amour, la haine, l’angoisse, la rancune ou la vengeance. Ils incluent également les convictions politiques et religieuses. L’éventail des cas de trahison et d’abus de confiance que l’on vise à étudier lors du colloque est donc assez large. Il s’étend de la grave infidélité en amour, donc de l’adultère, à la félonie, à la désertion ou au passage à l’ennemi. Mais le phénomène de la trahison doit être abordé aussi par rapport au comportement inverse qu’est la loyauté qui peut s’envisager dans des temps ordinaires, mais aussi dans un contexte troublé. Il est donc possible d’étudier par contraste l’image harmonieuse du couple, la loyauté au seigneur, au prince, à la ville, la fidélité indéfectible en tant de troubles, de guerre et de défaite.

L’Europe occidentale entre le XIVe et le XVIe siècle est un espace déchiré par de multiples conflits, dont la guerre des Cent Ans est certes l’un des plus marquants, mais loin d’être le seul. Les pays bourguignons, situés au cœur de cet espace, où une grande importance est attribuée à la chevalerie, à l’idée de service et à la fidélité au prince, et où, en même temps, se sont multipliées les intrigues privées ou publiques, les querelles intestines et les révoltes semblent être un champ d’observation prometteur pour aborder les différentes facettes du sujet. Plusieurs questions clés guideront les communications. Comment est valorisée et entretenue la loyauté ? Quels sont les liens créateurs de la fidélité ? Quelles tensions existent entre le devoir de loyauté et la tentation de la trahison ? De quelles manières les différents actes de trahisons se déroulent-ils ? Comment sont-ils mis en scène, respectivement par quels mots sont-ils décrits ? Et enfin : comment ces manquements au devoir de fidélité sont-ils jugés et, éventuellement, justifiés, en Bourgogne et ailleurs ?

INTERESSE(E) ??? Faites-le nous savoir AVANT LE 15 FEVRIER 2021 et nous vous ferons parvenir toutes les informations utiles

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Le réseau. Ajoutez ce permalien à vos favoris.