Journée d’étude – Saintes, tentatrices et sorcières : la femme et le mal

La journée d’étude Saintes, tentatrices et sorcières : la femme et le mal souhaite une réflexion sur le rôle et la représentation artistique de la femme confrontée à des adversaires d’ordre politique, social, moral et théologique. L’objectif principal est de comprendre comment la femme peut être séduite ou pourchassée par le mal, pour en devenir le héraut ou l’ennemie. La journée d’étude cherchera à privilégier l’interdisciplinarité pour s’ouvrir à des réflexions trans-historiques du Moyen Âge à la première modernité.

Programme :

Session du matin (09h00 – 12h30 CEST)

  • 09h00 : Accueil et introduction par Fiammetta CAMPAGNOLI et Pierre TCHEKHOFF
  • 09h15 : Maria Giuseppina MUZZARELLI – Università degli Studi di Bologna Come raddoppiare la colpa femminile : Eva, « la serpenta » e la tentazione
  • 10h00 : Paola COSENTINO – Università degli Studi di Torino Iniquità benedetta. Giuditta, il tiranno e il male
  • 10h30 : Angèle TENCE – Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne Sainte Catherine d’Alexandrie et le châtiment des bourreaux dans la peinture italienne des XVe et XVIe siècles
  • 11h00 : Joséphine LE FOLL – École des Hautes Études en Sciences Sociales « Seigneur délivre-nous du mal » Titien et la jeune fille en fleur
  • 11h30 : Sofia ZUCCOLI – Université Paris – Est Créteil UPEC« Une infinité de maux estranges et quasi insupportables » : les maladies des femmes entre savoirs et représentations (XVIe et XVIIe siècle)
  • 12h00 – 12h30 : Discussion et pause

Session de l’après-midi (14h00 – 17h00 CEST)

  • 14h00 : Julie PILORGET – Université Paris IV – Sorbonne La fabrique des sorcières : la place des femmes dans le renforcement de l’ordre moral à la fin du Moyen Âge
  • 14h30 : Fabien LACOUTURE – University of Toronto L’enfance entre maternité et sorcellerie dans l’art italien de la Renaissance
  • 15h00 : Pierre TCHEKHOFF – Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne L’amante du Diable, érotisme et sexualité dans la scène de sorcellerie
  • 15h30 : Kévin COCHARD – Université Limoges Séduites par le mal ou simples victimes ? : Sorcières et possédées dans les prémices de la presse française au XVIIe siècle
  • 16h00 : Discussion
  • 16h30 : Échanges finaux et conclusion de la journée

Informations pratiques :

La journée d’étude se déroulera entièrement en ligne, via Zoom, sur inscription préalable

Samedi 12 juin 2021

Source : Calenda

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.