Publication – Nicolas Balzamo, « Les êtres artificiels. Essai sur le culte des images en Occident, XIVe-XVIe siècle »

Le christianisme occidental a fait le choix des images. Suivant l’exemple de l’Église grecque, il a commencé par autoriser la représentation des êtres célestes – Dieu, le Christ, la Vierge, les saints – avant de valider le principe de leur culte en postulant que la vénération du fidèle ne s’adresse pas à l’image en tant que telle mais uniquement à ce qu’elle représente. La pratique n’était cependant pas toujours conforme à la théorie. La fin du Moyen Âge a vu ainsi se multiplier statues et tableaux qui n’étaient pas considérés comme des représentations interchangeables mais faisaient l’objet d’un culte préférentiel que matérialisait un pèlerinage. Comment cette situation pouvait-elle se concilier avec les principes théologiques en vigueur ? Pardelà le problème des images et de leur culte, ce livre pose la question du rapport entre théorie et pratique au sein d’un système religieux.

Maître-assistant à l’université de Neuchâtel (Suisse), Nicolas Balzamo travaille sur l’histoire religieuse de la fin du Moyen Âge et de la première modernité. Il a notamment publié Les deux cathédrales. Mythe et histoire à Chartres et Les miracles dans la France du XVIe siècle.

Informations pratiques :

Nicolas Balzamo, Les êtres artificiels. Essai sur le culte des images en Occident, XIVe-XVIe siècle, Paris, Éditions du Cerf, 2021. 236 p., 15 x 23 cm. ISBN : 9782204135900. Prix : 29 euros.

Source : Éditions du Cerf

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Publications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.