Appel à contribution — « Parler de foutre » : le sexe dans les textes médiévaux, étude poétique et réception (XIe-XXIe s.)

Le Séminaire du CETM s’est longtemps attaché aux objets, entre realia et poétique. Dans la continuité de cette recherche, il s’intéressera entre 2021 et 2026 à la manière dont les textes médiévaux disent la relation sexuelle comme acte engageant le corps. « Parler de foutre » (titre tronqué du fabliau La demoiselle qui ne pooit oïr parler de foutre) met l’accent sur la question du mot et de la chose. Comment dire ou ne pas dire ? Entre tabou, ellipse, métaphore, euphémisme ou litote, comment les divers genres littéraires médiévaux construisent-ils une poétique associée au corps, à l’acte sexuel ou la pratique sexuelle ? Quelle articulation entre dire, faire, voir et imaginer ?

Le séminaire proposera environ 8 séances par an :

Années 1 et 2 : Le sexe médiéval dans la littérature du Moyen Âge (intégrant le cas échéant les enluminures)

Années 3 et 4 : Le sexe médiéval dans l’histoire littéraire (Moyen Âge – XXIe siècle)

Année 5 : Le sexe médiéval dans les arts (Moyen Âge – XXIe siècle)

Au terme de cette recherche, un ouvrage sera publié, reprenant les conférences assorties d’une introduction et d’une conclusion enrichies par les discussions menées au long de ces 5 ans.

Pour 2021-2022, nous travaillerons donc sur « Le sexe médiéval dans la littérature du Moyen Âge (intégrant le cas échéant les enluminures) »

Les propositions de communications pour le séminaire sont à adresser, avec un résumé et une notice bio-bibliographique à

fabienne.pomel@univ-rennes2.fr

christine.ferlampin-acher@univ-rennes2.fr

Pour consulter l’appel détaillé, cliquez sur ce lien.

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.