Appel à contribution — La mort et ses frontières

Coordination : Reine-Marie Bérard, Vincent Chollier

La mort est bien souvent le prisme par lequel les chercheur·euse·s abordent les sociétés anciennes. La sépulture et son mobilier, les supports mémoriels et les textes religieux, ainsi que les restes des défunt·e·s eux-mêmes sont autant de sources utilisées aujourd’hui pour étudier les sociétés du passé, à la fois dans leur organisation sociale et dans leur rapport à la mort. Pourtant, ces sources sont aussi un miroir déformant qui ne reflète la vie des Anciens que de manière partielle, idéalisée, voire trompeuse.

Pour ce sixième numéro, Frontière·s propose aux auteur·rice·s d’aborder la question des modalités de séparation des individus dans et à travers la mort. Les contributions pourront aborder ce thème selon différentes approches complémentaires comme la matérialisation des frontières entre monde des morts et monde des vivants, la délimitation entre espaces funéraires et civils, la représentation du passage vers l’au-delà, ou encore la distinction sociale des individus dans la mort selon leur sexe, leur genre, leur âge, leur classe sociale, etc.

Calendrier

20 décembre 2021 : date limite de soumission des articles complets

1er mars 2022 : retours des évaluations aux auteurs

15 avril 2022 : date de retour des versions corrigées

Juin 2022 : parution du numéro

Modalités de soumission

Les auteur·rice·s adresseront leur contribution à frontiere-s@msh-lse.fr, en précisant leur statut et leur organisme de rattachement.

Les contributions prendront la forme d’un texte en français ou en anglais comptant jusqu’à 22 000 caractères (espaces non compris), accompagnés de résumés en français et en anglais (entre 800 et 1 200 caractères, espaces non compris) et de mots-clés en français et en anglais. Plus d’informations…

Source : Frontières

A propos RMBLF

Réseau des médiévistes belges de langue française
Cet article a été publié dans Appel à contributions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.